Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les derniers avis (6019 avis)

Par Gaëlle
Note: 5/5
Couverture de la série Les Aventures de Tintin
Les Aventures de Tintin

Lorsque j'étais gamine la seule Bd que nous avions à la maison était tintin et Milou.... Combien de fois je les ai lues avant de m'endormir.... Combien de pays j'ai découvert grâce à Hergé.... C'est une Bd que j'achèterai à mes enfants sans réfléchir.

20/08/2001 (modifier)
Couverture de la série Les Aventures de Tintin
Les Aventures de Tintin

20/20... malgré les trois premiers albums qui me restent en travers du gosier ! Que dire... Tintin est un Inévitable de la bande dessinée, il est à l'origine de la bd belge, et a baigné l'enfance de chacun (en tout cas la mienne).

20/08/2001 (modifier)
Par Steph
Note: 5/5
Couverture de la série Les Aventures de Tintin
Les Aventures de Tintin

Hergé s'est longtemps expliqué sur ses premiers albums, dessinés dans les années 1920, alors qu'il n'était qu'un jeune dessinateur quasi-amateur tout juste sorti du scoutisme catholique. On peut retrouver cela dans les entretiens avec Numa Sadoul. Ne passons pas à côté d'un grand maître de la ligne claire, de la lisibilité et de scénarios parfaitement maîtrisés pour des préjugés aigris de nullos bien-pensants qui encombrent la BD depuis ses débuts. On peut lire et relire Tintin avec le même plaisir à tout âge. Creuser la genése de chaque album, les relations d'Hergé avec le vrai Tchang, etc... est un vrai plaisir. Au fait saviez-vous que le nom du méchant "Mustler" vient de la contraction de Mussolini et Hitler ?

20/08/2001 (modifier)
Par Stéphane
Note: 5/5
Couverture de la série La Nef des fous
La Nef des fous

Un chef d'oeuvre. Un dessin magnifique et plein de style variés (les rêves et cauchemars des personnages sont absolument divins), une mise en couleur géniale, une histoire amusante, personnelle et originale. Une série qui mérite vraiment d'être redécouverte, à des A-L. des séries commerciales et violentes où il suffit de dessiner des tueries en contre plongée pour vendre. Laissez vous bercer par le charme de la Nef des fous. Attention, un album tous les deux ans environ !

20/08/2001 (modifier)
Couverture de la série Pacush Blues
Pacush Blues

Pacush Blues, c'est : une mise en scène agréable, une critique en bonne et du forme de la société, c du LaFontaine de notre ère avec un plus de piquant et une facon plue "crue" de dire les choses , le tout royalement dessiné par Ptiluc. Y a pas a dire, il faut connaitre et il faut posséder dans sa collection ! (en plus, cette année Ptiluc sera au salon de la BD de chambéry !!! A nous les dédicaces ; enfin pour les plus passiants)

19/08/2001 (modifier)
Par pedro
Note: 5/5
Couverture de la série Les Aventures de Tintin
Les Aventures de Tintin

Evidement je fais partie de ceux qui ont lu Tintin dès l’âge de sept ans. Je pense que pour donner un avis sur l’œuvre d’Hergé, il ne faut pas ignorer ou oublier certains paramètres. Il est facile de critiquer de manière brute “Tintin au pays des Soviets”, “Tintin au Congo”, “Tintin en Amérique”. Seulement en l’an 2000, le contexte est différent, on n’a plus cette peur de la Russie, et on ne trouve plus cet anticommunisme omniprésent qu’il y avait dans la presse de l’époque (1929). Aujourd’hui le colonialisme est heureusement condamné, alors qu’en 1930 il constituait l’Eldorado de beaucoup de pays européens. Il ne faut pas perdre de vu que jusqu’au “Lotus Bleu” Hergé concevait la création de ses histoires comme une activité sans grande importance. On ne peut pas comparer Tintin aux héros d’aventures de nos BD d’aujourd’hui. Les outils de travail, les moyens de communication et de documentation ne sont plus les mêmes. La BD était loin d’être reconnue comme cet art noble qu’elle est devenue. La richesse de l’œuvre d’Hergé, c’est l’évolution rencontrée au court de tous ces différents albums. La création des personnages secondaires, leur développement, qui font et donnent à cette série un enrichissement unique. Quand on est gamin, on admire le héros mais plus tard ce sont bien les Haddock, Tournesol, Dupont(d), Castafiore, Rastapoupoulos et autre Séraphin Lampion qui en sont les plus attachants. Aujourd’hui quand une série dure, on a tous envie qu’elle se termine. La durée ne la bonifie pas (Combien êtes vous à dire “XIII” ça serait bien si cela s’arrêtait maintenant). Je ne pense pas que ceux qui ont aimés les aventures de Tintin aient dit un jour “Il faut en finir avec ces aventures”. Pour moi Hergé est à la Bande Dessinée ce que Molière est au théâtre. Son travail reste une référence qui ne doit pas être étalonnée avec ce qui se fait aujourd’hui. Enfin bref, j’espère pouvoir le lire jusqu’à soixante-dix-sept ans..... et plus.

19/08/2001 (modifier)
Par pedro
Note: 5/5
Couverture de la série C'était la guerre des tranchées
C'était la guerre des tranchées

Je pense qu’on tient là un livre exceptionnel qui nous révèle une vision intense de la guerre et de la mort. C’est plus qu’un témoignage, c’est un récit historique humanisé qui ne peut pas nous laissé insensible. Cette “bande dessinée” EST un chef d’oeuvre littéraire.

18/08/2001 (modifier)
Par Tartopom
Note: 5/5
Couverture de la série Lanfeust de Troy
Lanfeust de Troy

Ma note: 19/20 Bon ben là... Lanfeust de Troy... Une de mes BD préférée, un culte absolu. C'est d'ailleurs Lanfeust qui m'a lancé dans ma passion pour la bande dessinée. Par contre les tomes 7 et 8 sont un peu décevants. Le 7 est le plus nul de la série, et le 8 laisse vraiment sur sa faim, puisqu'on attendait des explications depuis le 1, et ces explications en sont pas données... Dommage fromage. Mais ça reste néanmoins une référence et un tournant dans la BD heroic-fantasy. Il y a des "bds à la Lanfeust", un "avant lanfeust" et un "après lanfeust".

17/08/2001 (modifier)
Par Tartopom
Note: 5/5
Couverture de la série La Quête de l'Oiseau du Temps
La Quête de l'Oiseau du Temps

Ma note: 19/20 Génial, magnifique, sublime, cultissime, grandiose. La fin du premier cycle tue tout, on reste figé devant son album le sourire au lèvres et l'esprit bouillonnant de "c'est génial p***** c'est trop fort !". Le 5ème tome est parfait graphiquement, et il relance pas mal l'interet de la BD, en jouant avec les époques. Et l'histoire permet bien de se lancer dans un nouveau cycle. Bref, un chef d'oeuvre.

17/08/2001 (modifier)
Par Loïc
Note: 5/5
Couverture de la série Corto Maltese
Corto Maltese

Corto est le seul héros de Bd que l' on pourrait croire avoir vécu vraiment. De plus, on suit ses aventures comme si un ami nous racontez des moments de sa vie. Oui ! Corto c' est culte. D' ailleur je suis sûr qu' il se promène encore dans nos rue(et nos rêve!)

17/08/2001 (modifier)