Le Dernier homme

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Jean-Pierre rêve de rencontrer des femmes. Malheureusement, Jean-Pierre est aussi d'une timidité maladive. Incapable d'en aborder une, il perd tous ses moyens quand l'une d'elles s'approche. Et il doit en plus subir les commentaires de ses amis et les conseils de sa mère. Forme un triptyque avec les albums Les Poils et C'est comment qu'on freine ?.


Académie des Beaux-Arts de Tournai L'Extravagante Comédie du Quotidien La Comédie Urbaine

Jean-Pierre rêve de rencontrer des femmes. Malheureusement, Jean-Pierre est aussi d'une timidité maladive. Incapable d'en aborder une, il perd tous ses moyens quand l'une d'elles s'approche. Et il doit en plus subir les commentaires de ses amis et les conseils de sa mère. Pour sortir de cette situation, il élabore une technique de rencontre compatible avec sa timidité : il glisse dans les poches des femmes qui lui plaisent des petits mots leur proposant de le rencontrer. Et ça marche. Mais maintenant qu'il fait des rencontres, il va lui falloir choisir. Et être choisi ! Grégory Mardon nous offre ici un album sensible et drôle qui, après "Les Poils" et "C'est comment qu'on freine ?", vient compléter et conclure avec brio sa trilogie de "l'extravagante comédie du quotidien".

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Avril 2012
Statut histoire One shot (3e volet de l'extravagante comédie du quotidie) 1 tome paru
Couverture de la série Le Dernier homme
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

04/04/2012 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Cet album fonctionne en triptyque avec Les Poils et C'est comment qu'on freine ?, faisant tous trois partie de la série/collection "L'Extravagante Comédie du Quotidien" de Grégory Mardon. Il s'agit de récits mettant en scène des trentenaires urbains se croisant dans Paris et dont les récits sentimentaux et quotidiens se mêlent plus ou moins. Nous suivons ici Jean-Pierre, célibataire timide qui rêve de rencontrer le grand amour. Las de subir les commentaires et conseils de ses proches, il décide de passer à l'action en donnant son numéro de téléphone au hasard à toutes les jolies femmes qu'il croise dans la rue, espérant un appel pour les rencontrer ensuite pour de vrai. Cela marche tellement qu'il aligne bientôt les rendez-vous conjugaux avec plus ou moins de succès, mais toujours reviennent en lui son manque de confiance et son incapacité à s'attacher pour de bon. Autant le dire, je n'ai vraiment pas ressenti grand chose à la lecture de cet album si ce n'est un léger ennui. J'ai eu un sentiment de déjà-vu de bout en bout, n'arrivant à accrocher ni à l'intrigue sans surprise ni à un héros sans charisme. Je me suis en outre senti très éloigné de ce trentenaire urbain et de son univers un peu trop bobo parisien. J'ai apprécié les recoupements avec les récits des deux autres albums de la trilogie ainsi que l'explication qu'ils amènent à certains passages obscurs de ces derniers, mais ce n'est qu'une faible compensation. C'est une lecture qui a glissé sur moi et que j'ai zappé trop rapidement, n'ayant pas réussi à passer outre l'indifférence et l'ennui qu'elle m'a inspirés.

04/04/2012 (modifier)