Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les derniers avis (6019 avis)

Couverture de la série L'Odyssée d'Hakim
L'Odyssée d'Hakim

Comment pouvons-nous ressentir un tel détachement face à ces milliers de migrants qui, en tentant de fuir leur pays, finissent par se noyer en Méditerranée ? Qui sont ces gens ? Que fuient-ils vraiment ? C’est en se posant ces questions, et en s’interrogeant face à sa propre indifférence que Fabien Toulmé a décidé d’aller à la rencontre d’un réfugié, pour recueillir le témoignage de son exil. Il nous raconte donc dans cette bande dessinée l’histoire d’Hakim, un Syrien ayant quitté son pays en guerre. Ce récit, qui mêle le parcours d’Hakim et des extraits des entretiens qu’il a eu avec Fabien Toulmé, permet d’en apprendre un peu plus sur le contexte historique qui a mené à l’éclatement de la guerre en Syrie. En suivant le périple d’Hakim, on comprend mieux les circonstances qui peuvent amener un homme à quitter son pays. Le trait simple mais très efficace de l’auteur parvient parfaitement à retranscrire l’ambiance des différents pays, les émotions des personnages, mais aussi la violence dans certaines scènes très marquantes. Une bande dessinée forte, nécessaire à l’heure actuelle, pour nous rappeler que ces migrants ne sont pas des vulgaires numéros, mais des personnes avec des aspirations très semblables aux nôtres. Des humains, tout simplement. *** Après la lecture des tomes 2 et 3, je confirme que "L'Odyssée d'Hakim" est une excellente bande dessinée dont la lecture me semble nécessaire (d'autant plus actuellement, alors que l'omniprésence des sujets consacrés au Covid dans les médias tend à nous faire oublier les autres problèmes, hélas toujours d'actualité). Toutes les personnes qui jugent à la hâte les migrants qui, selon eux, viendraient en France juste pour profiter des prestations sociales seraient bien inspirées de lire cette histoire. Ils comprendraient sans doute mieux que la situation est bien plus complexe, que beaucoup de migrants quittent leur pays à contrecœur parce qu'ils ne voient plus d'autre alternative. Lorsque Hakim quitte son pays et sa famille c'est pour sa propre survie, et il est persuadé de revenir rapidement une fois que la situation se sera arrangée... et l'idée de venir jusqu'en France ne s'imposera que plus plus tard dans son parcours. Je suis toujours aussi convaincue par le dessin de Fabien Toulmé qui pourrait paraître un peu trop léger pour traiter un sujet aussi grave, mais je crois au contraire qu'il permet de rendre l'histoire plus soutenable. Et je tiens aussi à souligner son talent de narrateur : la lecture est fluide, et il apporte une cohérence dans le récit en évitant le catalogue d'événements comme cela peut parfois être le cas dans les récits relatant des histoires vraies. Un grand merci à Hakim d'avoir accepté de se livrer entièrement pour partager son histoire, et à Fabien Toulmé d'avoir su la retranscrire avec autant de sensibilité.

22/02/2019 (MAJ le 15/02/2021) (modifier)
Par Benjie
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
Couverture de la série Quartier lointain
Quartier lointain

Hiroshi, 48 ans, père de famille récupère péniblement d’une soirée bien arrosée. Alors qu’il se trompe de train en rentrant chez lui, il réalise qu’il roule vers Kurayoshi, la ville de son enfance. Ce bond en arrière dans le temps le ramène à son adolescence. Il a 14 ans mais continue d’analyser les situations avec sa maturité de 48 ans et tous ses souvenirs. Il retrouve ses parents, ses copains, sa petite amie, son collège… Ce voyage intérieur pourrait-il être pour lui l’occasion de réparer les erreurs du passé, d'empêcher la disparition inexpliquée de son père. Que s’est-il passé ce jour-là ? Qu’est-ce qui a mené à la déchirure de sa famille ? Quarter lointain nous invite à la réflexion sur l’enfance, la famille, les choix de nos parents, les questions sans réponses, la mort. Jiro Taniguchi livre à notre réflexion les thèmes qui lui sont chers : le passé, les traditions, le temps qui passe, les villes qui se modernisent. Hiroshi est à la croisée des chemins et réfléchit aux choix qu’il a fait. Un très beau récit qui monte lentement en tension.

13/02/2021 (modifier)
Par herve
Note: 5/5
Couverture de la série Amabilia
Amabilia

Tome 1 Quel raffinement dans cette bande dessinée pour adultes. Habitué du genre, je suis encore sous le charme de cette première intégrale qui avec un dessin très sensuel, est une véritable révélation. C'est en tombant sur la parution de la seconde intégrale, que j'ai finalement cédé à l'achat de cette série que je ne connaissais que de nom. Il faut avouer que les dessin sont somptueux avec un choix de couleurs limité (noir & blanc avec une pointe de rouge toujours très bien ciblée), les auteurs nous offrent une histoire très sensuelle malgré des scènes très hard classiques et des dialogues parfois très crus qui tranchent avec l'érotisme raffiné des dessins. Là où la plupart des bandes dessinées pour adultes ne sont qu'un catalogue de scènes hard, nous avons le droit ici à un scénario élaboré et crédible, avec des chapitres où l'on découvre le point de vue des personnages, Iris et Simon, le tout pimenté par les aventures saphiques (et terriblement excitantes) de Charlotte . Tome 2 5 ans ont passé depuis la première rencontre entre Iris et Simon, et l'habitude remplace le désir. Avec ce second volume, Elise et Thomas Raven s'allie avec la scénariste Candice Solère. Si le dessin est toujours aussi sublime, avec l'apparition de nouveaux personnages comme "la danseuse folle" et la très délurée Valentine, l'histoire tourne surtout autour des amours lesbiens de Charlotte, et de la" danseuse folle", bref les femmes prennent le pouvoir dans ce second opus. Il y a un parfum de "Eyes Wilde Shut" qui flotte sur cette histoire, qui prend un tour nouveau avec une Iris qui finit par céder à une aventure où on ne l'attendait pas. Un peu en deçà du premier volume, sans doute en raison de trop longues scènes qui se déroulent à "la danseuse folle", ce second tome reste tout de même de grande qualité . Bref, une très belle réussite, et je me demande encore pourquoi je suis passé à côté de ce petit chef d’œuvre de la bande dessinée érotique. L'histoire se conclut par un cliffhanger qui ne peut que nous entraîner dans l'achat de la seconde intégrale. Tome 3 Troisième intégrale pour cette série érotique qui possède deux atouts de taille dans le monde des bandes dessinées pour adultes. D'une part un dessin d'une élégance que je n'ai pas retrouvé ailleurs, et d'autre part un scénario inspiré, ce qui est assez rare dans ce domaine. Nous retrouvons ici notre couple, Simon et Iris, mais séparément,leur mariage n'ayant pas résisté aux assauts de La Danseuse folle. En effet, nous assistons à la dérive des principaux personnages dans ce volume. Simon ,esseulé,essaie de se rattacher à ses souvenirs; Iris va jusqu'au bout de ses fantasmes avec La Danseuse folle, tandis que la plantureuse Charlotte a du mal a surmonter ses aventures avec Ava et Richard. Les auteurs nous offrent donc un portrait assez désabusé de nos héros, le tout illustré par des scènes de sexe explicites, d'ailleurs de toute beauté. C'est pourtant le paradoxe de cet album, le dessin est si élégant qu'il fait oublier le côté pornographie de la série. A noter, à la fin de l'album, la présence d'un bonus constituée de planches "coupées au montage", avec le commentaire des auteurs. J'en conseille la lecture évidemment.

31/03/2019 (MAJ le 12/02/2021) (modifier)
Par Niko
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
Couverture de la série Blueberry
Blueberry

Tout simplement la plus grande série de BD que j'ai lue à ce jour, et j'ai une collection de plusieurs milliers de titres... Charlier est pour pour moi le plus grand scénariste de BD de tous les temps.

10/02/2021 (modifier)
Par Linou
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
Couverture de la série Teen Titans Rebirth
Teen Titans Rebirth

J'adore, je suis une très grande fan de la série et attends d'ailleurs la suite avec impatience ! J'ai acheté les 2 tomes avec en plus le comic DC Univers Rebirth Deathstroke et j'ai commencé Super sons juste pour encore profiter de ma team préférée ! Je sais qu'il ne faut pas abuser des 5/5 mais pour moi c'est le top ! Ça m'a même poussé à acheter l'intégrale de "New Teen Titans" pour vous dire ! Damian, Robin peut vraiment passer pour un sale type à un point que même son passé ne l'excuse pas, mais la présence de Raven lui donne une toute autre dimension. Pour information : Raven a des pouvoirs empathiques qui lui permettent de ressentir ce que les autres ressentent. Grâce à ses interventions, on apprend par exemple que Robin respecte Super-Boy, ce qui n'est évident ni pour les personnages ni pour le lecteur. Vraiment, je conseille ! Ce comic n'est pas assez mis en valeur et c'est bien dommage, car l'adolescence des héros est souvent l'évolution la plus riche à découvrir. J'en tiens pour preuve les précédents Robin, l'autre Kid-Flash, Speedy,... Désolé pour mes fautes d'orthographes.

08/02/2021 (modifier)
Par CVI
Note: 5/5
Couverture de la série Jean-Claude Tergal
Jean-Claude Tergal

Je note rarement 5, mais c'est la BD qui m'a fait le plus rire dans cette catégorie. Je n'adore pas les BD d'humour, mais quelques auteurs méritent selon moi un détour comme Tronchet, Reiser, ... A relire dans le contexte actuel.

07/02/2021 (modifier)
Par CVI
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
Couverture de la série Il était une fois en France
Il était une fois en France

Super BD. On m'a offert l'intégrale, 6 tomes d'un coup. C'est captivant et historique. Je recommande vivement.

06/02/2021 (modifier)
Couverture de la série Blue Giant Supreme
Blue Giant Supreme

La suite directe de l'excellent manga Blue Giant n'est pas moins excellente. Nous retrouvons Dai qui, après son succès au Blue Note (salle mythique de la scène jazz japonaise) décide qu'il doit voyager afin d'approfondir son jeu. Il garde les yeux rivés sur son objectif premier : Devenir le meilleur jazzman au monde !! L'écriture de cette série, à l'instar de la précédente, est grandiose, le rythme n'est pas sans rappeler celui effréné d'un Art Blakey, grand batteur jazz qui pouvait taper ses peaux à des allures folles comme plus lentement, mais toujours sur le bon moment. L'aventure de Dai s'apparente à un morceau de jazz, tantôt la violence et la rapidité nous essouffle, tantôt l'accalmie annonciatrice d'une future tempête ou d'une fin de morceau nous permet de souffler un peu. Le dessin serait la mélodie qui permettent d'adoucir la violence du rythme, un dessin suffisamment nerveux pour donner vie à ce jazz rapide, mais aussi beau et précis qui peut rappeler la mathématique d'une partition. Je m'égare dans une métaphore que je ne maîtrise pas vraiment, mais cette série a cet effet, elle emballe tellement le lecteur (moi en l'occurrence) que le flot des mots devient incontrôlable. Blue Giant a été l'un de mes plus grands coups de cœur manga, "Blue Giant Supreme" continue dans la lancée avec un brio incroyable.

04/02/2021 (modifier)
Couverture de la série Ma voisine est indonésienne
Ma voisine est indonésienne

J'ai lu deux fois la BD. Quel régal, quelle fraîcheur. On y trouve de l'humour, de l'instruction, de l'actualité, un peu de suspense et du vécu. On a l'impression de vivre la même aventure, on entre dans l'histoire et on vit les émotions d'Emmanuel. Les dessins sont fabuleux et chapeau. Je la relirai encore car c'est une BD riche mais super accessible et humaine. Bravo Emmanuel.

04/02/2021 (modifier)
Par Benjie
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
Couverture de la série Les 7 vies de l'épervier
Les 7 vies de l'épervier

Deux histoires racontées en parallèle se croisent et finissent par se rencontrer : celle d’une jeune Auvergnate, Ariane de Troïl et de sa famille, et celle d’Henri IV, roi de France. L’histoire se déroule au XVIIe siècle, à la fin du règne d’Henri IV, présenté ici en bon vivant, paillard, aimant les femmes et la bonne chair. C’est drôle ! Le Paris du Grand siècle dans lequel se déroule une partie de l’histoire est superbement dessiné. On s’immerge dans l’ambiance de l’époque et dans les intrigues du pouvoir aux multiples rebondissements. Fille d’un seigneur local, Ariane vit en Auvergne. Drôle de coïncidence, elle est née le même jour que le fils d’Henri IV, le futur Louis XIII. N’ayant pas froid aux yeux, la jeune fille parcourt la campagne à cheval. Un jour, elle rencontre un chevalier masqué et va se lier d’amitié avec ce mystérieux justicier. Un hasard ? Pas certain. Entre ces deux mondes, une vieille femme accompagnée de ses éperviers joue le rôle de sorcière et de voyante, et donne un côté ésotérique qui s’intègre très bien dans le récit. J’avais lu cette série, il y a longtemps. Je viens de la relire. Elle a un peu vieilli mais les dialogues sont toujours d’une grande finesse et les dessins qui perdent de leur raideur au fil des albums restent très bons. La reconstitution de Paris est particulièrement réussie. Cette série est vraiment une très bonne histoire de capes et d’épées qui au-delà du récit romanesque nous laisse entrevoir la vie des villes et des campagnes au XVIIe siècle.

03/02/2021 (modifier)