Rg Veda (Seiden RG Veda)

Note: 3.22/5
(3.22/5 pour 9 avis)

"Six étoiles noires descendront des cieux. Vous trouverez un enfant que vous emmènerez avec vous. Il sera la clé d'un destin auquel vous ne pourrez échapper. Les six étoiles devront alors se réunir. Un homme inconnu sortira de l'ombre. Il contrôlera de ses mains la trajectoire des six étoiles du ciel. une flamme rouge se répandra et brûlera tous les maux du monde. Lorsque les six étoiles domineront, nul ne pourra les arrêter. Et vous serez les destructeurs du ciel." Voilà la prophétie de Kuyo, la magicienne, telle qu'elle la révèle au dieu-gardien Yasha-Ô, envoyé par l'empereur du ciel pour la tuer. Ce dernier, convaincu de ne pouvoir échapper à son destin, va sortir de son sommeil centenaire le descendant du dieu de la guerre Ashura-Ô, un enfant asexué à la double personnalité destiné à le tuer. Pour le protéger, il sacrifiera sa propre famille et déclenchera une rébellion contre Taïshaku-Ten, le cruel empereur du monde céleste.


Clamp La BD au féminin : le manga Manga : avant 1995, la préhistoire Shinshokan Shonen Tonkam

L'Empereur règne sur un monde paisible où ni dieux ni humains ne songent à guerroyer. Mais, un jour, les ténèbres émergent à la surface de la terre. Profitant du chaos, Taïshaku-Ten, l'ambitieux général de la foudre, tue Ashura-Ô, le dieu de la guerre, décapite l'empereur et prend sa place sur le trône. Il s'ensuit une période de violence, d'injustices, de soumission craintive aux puissants... Kuyo, la magicienne, a prédit la mort de Taïshaku-Ten et la fin de cette époque troublée... Mais quel est le véritable sens de sa prophétie ? Six cent ans plus tard, le dieu-gardien Yasha-Ô est mandaté par l'empereur pour assassiner Kuyo. Mais celle-ci lui révèle alors sa prophétie. Au lieu de la supprimer, il réveille le descendant d'Ashura-Ô et attire les foudres de l'empereur sur sa famille qui sera massacrée en représailles. S'ensuit une longue fuite au cours de laquelle Yasha-Ô, avide de vengeance et tentant de protéger l'enfant, s'alliera les opposants de l'empereur, tous liés à la prophétie de Kuyo et semblant incapables d'échapper à leur destin.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1995
Statut histoire Série terminée 10 tomes parus
Couverture de la série Rg Veda
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

16/02/2003 | Perle
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Pour noter un manga, j'ai plusieurs critères : originalité, psychologie des personnages, dessin, ambiance, ressenti, intrigue et action, et enfin la durée. Là, je coche pratiquement que des cases négatives sur chacun d'entre eux. Globalement, c'est franchement ennuyeux avec des personnages sans intérêt. Le divertissement et les émotions procurés sont proches du zéro. Beaucoup de maladresses et de défauts avec un dessin très fouillis. Pour autant, je reconnais une certaine identité et une certaine ambiance particulière à cette série qui a pu faire des émules. 2 étoiles.

12/01/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Clamp a fait quelques mangas que j'aime bien, mais aussi plusieurs que je trouve mauvais. Ce manga fait partie de la deuxième catégorie. Si j'ai bien compris, c'est la première oeuvre de ce studio ce qui doit expliquer pourquoi j'ai eu beaucoup de difficulté avec les premiers tomes. Le dessin est correct, mais la narration est inutilement confuse. J'ai dû relire des passages pour comprendre ce qui s'était passé. En plus, le scénario n'est pas du tout intéressant. J'ai l'impression d'avoir déjà vu cette intrigue plusieurs fois et les personnages sont des stéréotypes sans saveur. Alors quand un truc qui manque d'originalité est en plus dur a comprendre, je m'ennuie rapidement. La narration s'améliore vers le tome 4, mais le scénario reste toujours aussi clichés et du coup j'ai abandoné ma lecture au tome 5 tellement c'était devenu difficile de lire un tome dans l'ennui total.

31/10/2015 (modifier)

RG Veda, c'est de l'aventure, des dessins fabuleux (avec des détails inouïs), de l'émotion, une histoire sombre à souhait, une fin admirable. L'une des rares oeuvres de ces auteures à ne pas être gnangnan (et c'est plutôt rare chez elles surtout dans ce qu'elles font depuis 10/12 ans...). Pour moi, c'est de loin la meilleure oeuvre du studio Clamp, juste derrière Tokyo Babylone.

18/11/2007 (MAJ le 18/11/2007) (modifier)
Par RoninBox
Note: 3/5

Salut à tous, Cette série n'est pas mal, hormis un scénar un peu trop alambiqué et des longueurs à faire pâlir les auteurs de "la guerre du feu", heureusement il n'y a que 10 volumes. J'aime beaucoup la finesse des dessins qui sans aucun doute ont été fait par des mains féminines, la douceur des traits des personnages est vraiment très plaisante, les perspectives sont bien réalisées. En revanche, je déconseille fortement l'animé RG Veda car il est vraiment pas terrible, disons que la fin est brutal et qu'il aurait mérité 2 voir 3 épisodes en plus.

18/11/2007 (MAJ le 18/11/2007) (modifier)

C'est un manga que j'affectionne tout particulièrement. Les dessins sont somptueux, l'histoire est pleine de rebondissements. Je ne peux que le conseiller... Il est vraiment superbe. Merci à Clamp pour ce beau manga !

27/10/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Franchement, vu le peu d'amour que je porte aux autres mangas du studio Clamp, je m'attendais à détester cette série qu'on me disait être la plus typée dans ce style très spécial que nous offre Clamp en matière d'histoires et de dessins. Mais finalement, je pense que ça aurait pu être pire. Déjà côté dessin, on retrouve bien sûr le dessin Clamp avec ses personnages androgynes et ses décors grandiloquents. Il n'est pas encore aussi maîtrisé que dans les oeuvres plus récentes et certaines armures par exemples sont assez ridicules. Mais comme l'histoire se pose comme une légende mythologique avec des dieux antiques et des décors grandioses, ça passe assez bien pour une fois. Et puis, pour une fois, il n'y a pas trop de plumes ou de fleurs qui virevoltent dans le décor. Quant à l'histoire, comme elle se pose comme une représentation d'une légende indienne et mythologique, je trouve son côté grandiloquent acceptable, de même que les nombreuses naïvetés, facilités scénaristiques et autres "personnages beaux, mystérieux, très puissants mais tellement cools". En outre, malgré quelques passages à la narration et la mise en page très confuses dans les premiers tomes (notamment certains débuts de chapitres où les ellipses et les coupures dans la mise en page sont telles que je mets bien 5-6 pages à comprendre ce qu'il se passe et qui sont ces gens que les héros ont rencontrés), l'histoire se lit assez bien. Le problème, c'est que c'est d'un ennui... L'intrigue est totalement cliché : une prophétie, des gentils héros mais un peu mystérieux, un méchant tyran et ses sbires, un enfant élu, etc... Les personnages ne sont pas attachants car ils sont sans aucune personnalité. Et l'intrigue, compte-tenu de la prophétie initiale qui raconte en gros comment tout va se passer, n'est absolument pas captivante. J'ai eu un mal fou à me forcer à trouver l'envie de lire les chapitres les uns après les autres. Ca m'a franchement gonflé, en fait... Alors bon, c'est une série plus potable que je le craignais, mais franchement, elle est très très moyenne.

06/07/2005 (modifier)
Par Acheron4
Note: 4/5

Encore un génial manga de CLAMP mais un peu vieux donc les dessins et la narration sont un peu moins bien que leurs autres mangas. Mais sinon au niveau du scénario global de l'histoire c'est comme toujours du grand art : on retrouve les classiques histoires mimi CLAMPesques mais qui ne sont ici là que pour rendre encore 10000 fois plus tragique la fin (je vais pas raconter car les rebondissements sont hallucinants mais préparez vos mouchoirs comme dans X). Le seul point négatif à mon avis est le fait que l'histoire aurait pu se dérouler en moins de 10 volumes. PS: l'animé qui est un film n'est vraiment pas terrible.

30/03/2005 (modifier)
Par Altaïr
Note: 2/5

Ahem... permettez-moi de faire retentir un critique quelque peu dissonante, en fait quasiment opposée à celle d'Hesperide. RG Veda est la première oeuvre du studio Clamp, et les défauts de jeunesse sont manifestes : la narration des trois premiers tomes est tellement mauvaise qu'ils sont quasiment illisibles. Comme en plus le dessin est plutôt moche sur ces tomes, il est difficile de tenir le coup. Mais un peu de curiosité permet de continuer. A partir du tome 4, le graphisme s'améliore spectaculairement. Et même si on pourra toujours critiquer son côté kitsch, répétitif, usant et abusant d'un esthétisme facile, ainsi que certains effets un peu ridicules notamment à la fin (arg l'armure de kendappa-ô !) et le peu d'expressivité des personnages, il s'en dégage un charme certain. C'est d'ailleurs la seule raison de ma deuxième étoile... Parce qu'au niveau scénario, c'est la cata. L'histoire est archi-classique (une prophétie, quelques élus, un tyran à renverser...), les personnages ont l'épaisseur d'un papier à cigarette, le scénario est mal mis en scène. On ne croit pas une seule seconde à ce monde et à cette intrigue improbable, les motivations des personnages sont risibles voire choquantes... et le pire c'est le coté répétitif de l'histoire : à chaque fois, au début, nos héros débarquent quelque part, guidés par un conseil de Kujaku (mais qui est-il ?, se demandent alors invariablement les personnages...). Ils se lient d'amitié avec une personne gentille. Là, Le grrrrrand méchant et cruel Taishaku-ten (ou un autre méchant, au choix) décide de s'en débarrasser et envoie son armée. Ils se battent vaillamment mais sont submergés par le monde, la personne gentille meurt, Ashura n'est pas content et paf! Il explose, anéantit les vilains et a l'air très méchant pendant quelques minutes puis redevient normal et pleure à chaudes larmes (Ouin ! Je porte malheur aux gens que j'aime ! Ouin ! Ma mère ne voulait pas de moi !), Yasha-ô le console et Kujaku les regarde de loin. A chaque tome on nous reraconte ce qu'il s'est passé dans les tomes précédents pour mieux combler le vide de ce tome là, cest vraiment gavant à la longue. Et toutes ces prophéties et ces destinées qui asphyxient les personnages et qui se réalisent fatalement font que toute l'histoire est résumée finalement dans les 15 premières pages de la série, et que seules les 15 dernières pages ne sont pas totalement attendues, quoiqu'elles soient prévisibles car amenées avec la subtilité d'un éléphant dans un magasin de porcelaine de Limoges. Fin d'ailleurs où tout le monde s'étripe joyeusement avec une admiration manifeste des auteurs pour les effets morbides, ce que je trouve franchement malsain. Bref, rien de très passionnant, rien de très original, rien que de très superficiel de malsain et de risible. Il est également à noter que l'édition française (en tout cas la première édition, celle que j'ai lue), est d'une qualité exécrable, tant au niveau du papier et des scans que de la qualité vraiment pitoyable des traductions. ça n'aide pas...

17/01/2005 (modifier)
Par Perle
Note: 5/5

Librement inspiré de la mythologie hindoue, Rg Veda une des rares bandes dessinées que je considère presque comme une œuvre d'art. L'histoire d'abord… Brillante, complexe et magnifique : violence des passions, cruauté de l'ambition, quête héroïque, désirs de vengeance... Ces thèmes classiques sont abordés avec une immense originalité et une grande intelligence. Les questions posées sont multiples : Peut-on se révolter contre son propre destin ? Jusqu'à quel point peut-on se sacrifier pour un autre ? Existe-t-il une promesse qui vaille qu'on lui sacrifie tout ? Et que penser du suicide, de la guerre ? Une femme peut-elle ne ressentir aucun amour maternel ? Qu'est-ce que la véritable force ? Les réponses sont laissés à l'appréciation du lecteur jusqu'à une fin inattendue, grandiose et apocalyptique... Dont je ne dirai pas un mot. Le dessin ensuite... Que ceux que le "style manga" (si tant est qu'il existe un style manga) rebutent se rassurent : rien ici ne pourra choquer leur sens du beau ! Car absolument tout est sacrifié à l'esthétisme : que ce soit une joie simple, un soulagement intense, une infinie tristesse ou la violence gratuite, tout est prétexte aux prouesses graphiques… Avec un résulta sublime ! Je conseille cette bande dessinée sans réserve : Amateurs de fantasy, de manga vous serez aux anges… Quand à ceux qui n'aiment ni la fantasy, ni le manga, vous ne pourrez que changer d'avis ! Jetez-vous tous sur cette petite merveille !

16/02/2003 (modifier)