Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les derniers avis (17260 avis)

Par Cacal69
Note: 2/5
Couverture de la série La Porte des mondes
La Porte des mondes

Encore une série abandonnée par Soleil. J'ai acheté les deux tomes pour Sylvain Guinebaud, j'aime son dessin. Il va à merveille avec la Fantasy. Le scénario reprend les codes du genre. Un héros baraqué au mauvais caractère et un héroïne félin aux formes généreuses. Le premier album pouvait laisser espérer une bonne surprise, hélas le second fait du surplace ce qui amènera à l'arrêt de la série. Côté dessin, Guinebaud nous offre une jolie panoplie de personnages. Son trait gras est précis et les visages aux mimiques souvent accentués sont expressifs et beaux. Pour les inconditionnels du genre. Note réelle : 2,5.

22/08/2021 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
Couverture de la série Porchery
Porchery

Cette série part d'une idée délirante : il y a 2000 ans, Jésus a banni des démons et les a exilés dans le corps de porcs. Depuis lors, les cochons possédés qui ont survécu complotent pour prendre le pouvoir sur Terre par la force et la violence. C'est délirant, oui, et le dessin est techniquement de bonne qualité quoiqu'un peu trop formaté comics pour retenir l'attention, mais en fait je n'ai pas trouvé cette lecture très drôle. Le ton est au sérieux, avec à peine une once de second degré. Il y a quelques passages légèrement amusants, comme le cochon avec une casquette d'aluminium sur la tête ou bien l'ironie du ridicule de nombreuses situations, mais ça ne m'a pas fait rire. Et pour le reste, c'est de l'aventure action avec pas mal de gore et beaucoup de baston, dans le cas présent contre des porcs démoniaques à coups d'arbalète et de couteau en argent. Les personnages sont corrects mais assez plats et oubliables. Aussi surprenants que soient les antagonistes, ils ne sont pas très palpitants non plus. Et surtout il y a beaucoup trop d'incohérences et de choses qui ne tiennent pas la route pour que l'intrigue d'ensemble soit crédible et prenante. Outre la légère surprise du cochon Simon en milieu d'album, il n'y a que le dernier chapitre qui sort un peu du lot en n'hésitant pas à rebattre momentannément les cartes, laissant croire à un retournement de situation tragique pour l'un des héros, mais celui-ci est finalement balayé par magie avant la fin de l'épisode pour permettre une possible suite... mais ce sera sans moi.

21/08/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
Couverture de la série La Survie de l'Espèce
La Survie de l'Espèce

Je suis franchement déçu par ce one-shot que je pensais aimé au vu des notes positifs. Je note d'ailleurs que le seul qui a mis une note négatif avant moi, Erik, avait aussi lu 'Economix' avant cet album et je ne pense pas que cela ne soit qu'une coïncidence. Donc voilà j'ai pas eu l'impression d'avoir appris grand chose sur l'économie, mais cela ne serait pas un problème si la présentation était intéressante. Or, j'ai vite décroché à cause de l'humour qui ne m'a pas fait rire du tout et que je trouve lourd. C'est tellement caricatural que je n'ai pas trouvé cela marrant du tout et pourtant je suis globalement d'accord avec le point de vue des auteurs ! Ajoutons que cela devient un peu répétitif par moment. Dommage parce que j'adore le dessin. Donc voilà pour moi la BD-Documentaire à lire c'est 'Economix'.

18/08/2021 (modifier)
Par greg
Note: 2/5
Couverture de la série Borgia
Borgia

BD se voulant historique nous narrant le règne du pape Alexandre VI Borgia, personnage sulfureux s'il en est. Devant un excellent graphisme, on pouvait s'attendre a quelque chose de savoureux. Hélas hélas, c' est Alejandro Jodorowsky qui est au scénario. Jodorowsky est un artiste authentique, mais c'est aussi un personnage très excessif, et qui a la mauvaise habitude de s'asseoir sur le matériau de base pour en tirer un délire sous acide. Que ce soit une œuvre littéraire (Dune), ou tout simplement la grande Histoire, rien n'est a l'abri des réécritures du personnage. La vie d' Alexandre VI était déjà à ce point sulfureuse qu'on n'avait pas besoin d'inventer. Comme l'a dit un autre intervenant, c'est profondément gonzo. J' ajouterais juste que 80?ce qui nous est raconté est une pure invention : tout le monde couche avec tout le monde, Borgia éborgne son adversaire en public, sa fille est une succube, son fils un quasi travesti, le roi de France un pervers bossu qui finira brûlé par une éruption volcanique parce qu'il était trop occupé a satisfaire ses besoins sexuels… Bref. Si vous prenez cela comme une pure fiction, cela peut passer. Mais autrement, je n'y vois qu'un énorme gâchis. Dommage. La suite, Le Pape Terrible, en rajoute une couche.

16/08/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
Couverture de la série Negima!? neo - Le Maître Magicien
Negima!? neo - Le Maître Magicien

Negima! - Le maire magicien a eu une aventure en anime plutôt étrange. Le manga a eu droit à une première adaptation en 26 épisodes qui reprenaient les premiers tomes du manga et ensuite au lieu de faire une suite, il y a eu une autre version de Negima qui reprenait l'histoire depuis le début avec des récits originaux. Cela fait en sorte que si on regarde uniquement les animes, on voit pratiquement que la partie où Negi est au Japon avec sa classe, tout ce qui se passe dans le monde magique n'existe presque pas alors que le gros du manga se passe dans cet endroit ! Ce manga est donc une adaptation de l'anime qui lui-même était une adaptation qui prenait des libertés avec le manga (vous suivez toujours ?). Cela fait longtemps que j'ai vu Negima!? Neo et cela ne m'a pas trop marqué alors je ne sais pas à quelle point ce manga est fidèle à l'anime. De toute façon, je m'en fous un peu, je me suis ennuyé et j'ai arrêté au tome 3. Déjà, le dessin est pas mauvais, mais il m'a semblé moins bon que celui du manga original. Ensuite, je n'irais pas jusqu'à dire que les scénarios sont mauvais, c'est surtout que je trouve que cela manque d'originalité. J'ai l'impression d'avoir déjà lu ou vu les situations qui subissent Negi et ses élèves dans pleins de mangas et d'animes. C'est banal en somme. À une époque, j'aurais peut-être trouvé cela sympa, mais je pense que je suis trop vieux pour ce genre de shonen sans imagination. En tout cas, si vous aimez bien le début de Negima lorsque ça se passait au Japon et que vous aimez moins ce que c'est devenu ensuite, peut-être que cette série est pour vous

14/08/2021 (modifier)
Par Yannis
Note: 2/5
Couverture de la série Victorine - Une enfance à Versailles
Victorine - Une enfance à Versailles

Originaire de Vendée, je me suis intéressé à cette BD avant sa sortie. Il faut dire que les guerres de Vendée, peu étudiées à l'école hormis dans l'Ouest de la France, sont des évènements ayant eu une portée importante avec son lot de grandes figures que ce soit du côté bleu (les républicains) ou blancs (les royalistes). La marquise fait partie de ce dernier cas. Du sommet de l'état à la déchéance, du bonheur au malheur, elle a tout connu et il lui a fallut une force de caractère extraordinaire pour continuer à vivre. Le scénario retranscrit plutôt bien cela même si des précisions seraient nécessaires pour les néophytes qui ne saisiront pas toutes les nuances (pourquoi La Fayette se comporte ainsi par exemple). Le premier tome déroule l'histoire de la vie parisienne de la marquise et de son futur mari Lescure jusqu'à l'arrivée de ceux-ci dans leur château de Clisson (dans le 79). Les prochains tomes (2 d'après l'auteur) se concentreront sur la guerre de Vendée en elle-même. Le dessin est inégale globalement. Nous avons des parties très agréables voire détaillées puis d'autres plus légères notamment au niveau des visages. Cette oeuvre est la première de l'auteur et je trouve que pour un premier essai c'est pas mal comme l'indique la note. J'attends donc la suite pour améliorer ou baisser ma note l'auteure m'ayant confiée qu'elle faisait évoluer sa technique depuis cette première oeuvre. A suivre... MAJ : l'autrice ayant disparu de la circulation d'après l'éditeur il n'y aura sans doute aucune suite à cette série. Dommage pour les promesses faîtes sur l'évolution du dessin.

05/03/2015 (MAJ le 12/08/2021) (modifier)
Par greg
Note: 2/5
Couverture de la série L'Ombre du Corbeau
L'Ombre du Corbeau

Contrairement aux autres personnes ici, je ne connais pas l'auteur, c'est donc sans aucun à priori sur son œuvre que je me suis engagé dans la lecture de cette BD. Celle-ci se veut une aventure onirique, la rencontre entre un fantassin allemand de la première guerre mondiale avec la mort et le destin, la première sous la forme d'une famille, le second sous la forme de deux corbeaux jouant entre eux du sort des batailles. Très franchement, j'ai trouvé le contenu finalement assez prétentieux, on a le sentiment que l'auteur veut à tout prix "se la raconter" alors qu'au final son scénario est assez creux et sans grande imagination. Qui plus est, la mise en parallèle entre l'expérience onirique du soldat allemand et du monde réel est très mal construit, on se demande à quoi cela sert. On ajoute à cela un style graphique peu expressif, c'est simple tous les personnages ont la même expression tout au long des pages, la seule chose qui change, c'est le degré d'ouverture des paupières. Bref , à oublier. A regarder comme une curiosité des années 80 sous l'angle archéologique.

08/08/2021 (modifier)
Par Cacal69
Note: 2/5
Couverture de la série Wolverine - Les origines
Wolverine - Les origines

Je vais faire court. J'ai lu l'édition de 2004. J'ai été déçu. Déçu de l'histoire. Déçu du dessin. Je trouve le scénario très conventionnel, tordu, larmoyant et finalement prévisible. Autant d'habitude, j'aime le dessin de Kubert, mais pas ici. Un ancrage presque inexistant et une mise en couleur informatique ne rendent pas service à son talent. Notre brave Logan aurait mérité mieux.

02/08/2021 (modifier)
Par evrion
Note: 2/5
Couverture de la série Déesse blanche, déesse noire
Déesse blanche, déesse noire

Ma première entrée (officielle) dans le monde de Servais. Après m'être habitué au dessin, j'ai pu me consacrer à l'histoire, et relativement déçu. Le combat entre le bien et le mal assez cliché et au final, le combat n'a pas vraiment lieux, les deux protagonistes restant à distance pendant presque tout le second tome.

02/08/2021 (modifier)
Par Seube
Note: 2/5
Couverture de la série Pinocchio (Winshluss)
Pinocchio (Winshluss)

Je vais faire court parce-que je n'ai pas grand chose à dire. Ce n'est pas le ton que j'apprécie. Je n'en tire pas grand chose. L'ensemble est extrêmement chaotique, je n'aime pas l'énergie que cette BD procure. Le gore n'est pas ma tasse de thé et j'ai mes limites quand il s'agit de tout dénaturer. Et ça, ça va trop loin pour que je puisse être agréablement surpris. Au contraire, j'ai plutôt un sentiment désagréable, l'auteur apporte une violence extrême sans expliquer son approche. A vrai dire, je n'ai même pas cherché à interpréter. C'est un genre qui n'est pas fait pour moi, je passe à autre chose!

31/07/2021 (modifier)