Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les derniers avis (235 avis)

Par Ubrald
Note: 3/5 Coups de coeur du moment
Couverture de la série Curtiss Hill
Curtiss Hill

Un bon 3.4 Sympathique bd animalière bien construite, légère à lire, avec un côté très vintage années 30, dans un contexte mêlant compétition automobile entre 2 pilotes que tout oppose, corruption politique et montée du fascisme. Plusieurs personnages bien campés, chacun ayant sa psychologie, sa personnalité, son histoire personnelle. Les bons et les méchants ne sont pas forcément ceux auxquels on pense de prime abord. J’ai bien aimé le crayonné « dessin animé » rappelant un peu les premiers Walt Disney et comme les couleurs sont douces ainsi que dans une palette de beige restreinte, ça ne fait pas dessin animé plein de couleurs sur papier glacé justement, c’est bien vu, ça colle avec l’ambiance sociale sombre du récit. J’ai aussi bien apprécié la chute de l’histoire.

13/05/2021 (modifier)
Par Ubrald
Note: 4/5 Coups de coeur du moment
Couverture de la série Solo (Delcourt)
Solo (Delcourt)

Après lecture des 4 premiers tomes. Le style narratif de l’auteur arrive à faire passer des émotions sur la famille, le couple, l’amour, la fratrie, la communauté, la solitude, l’asservissement, la cruauté, la perte d’êtres chers, la transmission, la nécessité d’apprendre à se battre dans un monde hostile, la souffrance, la tristesse, la mort etc. Cette série est étonnante, parce que très prosaïque, bien écrite, même philosophique par moment pour une histoire à finalement 95% d’actions et de bastons. Il s’agit de survivre dans monde apocalyptique rempli de prédateurs, hommes, animaux & monstres mutants ou génétiquement modifiés, qui essaient tous de se bouffer les uns les autres vu que les humains ont détruit la planète et qu’il n’y a plus de nourriture naturelle disponible. C’est un univers qui m’a rappelé Mad Max mais en version animalière. Les héros Solo (3 premiers tomes) et surtout Legatus (tome 4) très messianique, de par leur état d’esprit et leur comportement me font penser à des guerriers obéissant au code du bushido, un peu comme des maîtres en arts martiaux. Dans sa première partie de vie, le parcours initiatique de Solo a des similitudes sympathiques avec celui de Conan le Cimmérien. Le tome 4 Legatus a parfaitement renouvelé la série tout en conservant l'héritage du premier tryptique Solo. J’aime bien le dessin leste, dynamique, tout en rondeur et les camaïeux de beige et gris. Bref, agréablement surpris, je pensais que ce n’était qu’un comics de baston, au final c’est plus que ça et c’est plaisant à lire, les pages se tournent facilement, du coup même si ma note est plutôt 3.7, j’ai vraiment envie de lui mettre 4. J’ai hâte de lire le tome 5.

13/05/2021 (modifier)
Couverture de la série Zorro (Disney)
Zorro (Disney)

Comme je l'ai dit dans mon avis sur Zorro, le personnage a eu énormément d'adaptations en BD, tout comme à l'écran (1 série produite par Disney en 1957 au ton naïf mais plein de charme, avec un générique légendaire, une série américaine de 1990 plus moderne mais moins réussie, et une quantité incroyable de films, le premier en 1920, le dernier en date étant celui incarné par Antonio Banderas). Les adaptations en BD ont été pléthoriques, dans plusieurs pays, en bandes dessinées et en comics. Après les bandes de petits formats vues dans la fiche Zorro, il ne sera question ici que des bandes qui ont été publiées dans le Journal de Mickey au cours des années 80, avant d'être éditées en albums. Le Journal de Mickey étant une publication française mais sous license Disney, la série Zorro se doit d'être directement adaptée des personnages issus de la populaire série télévisée et par la même occasion, ces Bd sont très proches de l'esprit du romancier Johnston McCulley qui rappelons-le, est le créateur de Zorro en 1919 dans un roman populaire. Cependant, la touche Disney est perceptible puisque la série télé invente le sergent Garcia qui ne figurait pas chez McCulley, ceci donne lieu à quelques scènes humoristiques, c'est du Disney ne l'oublions pas. La première bande à être publiée dans le Journal de Mickey vers 1980-81, est américaine, elle est signée Alex Toth, auteur moins connu que des pointures des comic books tels Jack Kirby, John Buscema ou Neal Adams, mais qui a quand même commencé à dessiner des super-héros chez DC comme the Atom, Green Lantern ou Flash. Sa version de Zorro réalisée en 1956 pour Western Publishing Company est une de ses meilleures réussites, c'est du beau travail en noir et blanc, sérieux et bien dessiné, la série sera continuée ensuite par Warren Tufts. Elle reprend donc le sergent Garcia et les traits des acteurs sont vaguement repris aussi. Le Journal de Mickey publie ensuite du matériel entièrement français, d'abord par Robert Rigot de 1974 à 1977 (cette série ne sera pas reprise en album), puis avec 11 épisodes de 10 planches en couleurs dessinées par Carlo Marcello, habitué du genre populaire puisqu'il avait dessiné pendant longtemps Rintintin pour l'éditeur de petits formats Sagédition. Les scénarios sont signés Jean-Marie Nadaud, puis quelques-uns par François Corteggiani. Honnêtement, je ne trouve pas que ça soit la meilleure oeuvre de Marcello, son dessin est par moments vite dessiné, sans trop de décors de fond, on sent qu'il fait ça sans trop s'appliquer car sans doute débordé, il sera bien meilleur sur Docteur Justice ou Taranis, mais ça reste quand même sympathique, il reproduit assez fidèlement les visages des acteurs de la série et en reprend les composantes afin de coller à l'esprit Disney. Ce travail a fait l'objet d'un album chez Hachette. Parmi les multiples versions de Zorro, signalons la version hollandaise de Hans Kresse entre 1964 et 1967, et une autre version française dessinée par Pierre Frisano en 1978. Est-ce que des jeunes lecteurs accordent encore du crédit à Zorro ? je ne sais pas, c'est pourtant un personnage emblématique de la pop culture, peut-être un peu dépassé par la relance des super-héros Marvel et DC au cinéma, mais ces albums peuvent le faire découvrir sous 2 styles : en mode comics à l'ancienne, et en BD traditionnelle.

13/05/2021 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
Couverture de la série Un léger bruit dans le moteur
Un léger bruit dans le moteur

J'ai rencontré Gaet's il y a deux ou trois ans pour une interview à Angoulême à l'occasion de la sortie de l'excellent RIP. Un garçon au demeurant fort sympathique qui dans le récit susnommé explorait les tréfonds de l'âme humaine C'est donc avec une certaine impatience que j'attendais de pouvoir lire ce récit sur un enfant psychopathe. Le moins que l'on puisse dire est que je n'ai pas été déçu. Waouw! Ça décoiffe, finalement je l'aime bien ce petit gars qui prend des mesures radicales contre la connerie humaine, et là il faut dire que les habitants de ce petit village collectionnent les tares. Too much dirait certain? Ben non notre héros assume pleinement ses actes. Dans son avis Erik parle de l'innocence de l'enfance. Mort de rire, qui a fréquenté nos chers bambins ou travaillé avec eux sait bien que même s'ils ne sont pas tous psychopathes leurs âmes recèlent parfois de sombres choses. Non, franchement bien ce récit à la première personne ou le dessin et la colorisation s'accordent parfaitement. des histoires de ce tonneau j'en redemande.

13/05/2021 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
Couverture de la série Le Zoo des animaux disparus
Le Zoo des animaux disparus

Cette série est dans la lignée de Les Insectes en bande dessinée et autres Les Animaux Marins en bande dessinée du même éditeur : il s'agit d'une suite de gags ayant avant tout pour vocation de faire découvrir aux lecteurs certains animaux, avec régulièrement en fin de gag une petite case de texte informatif sur l'animal en question, son lieu de vie et quelques caractéristiques le concernant. Ici, le sujet, ce sont les animaux éteints depuis quelques siècles ou en voie imminente d'extinction, et pour ce faire les auteurs imaginent un zoo qui aurait recueilli et conserverait en pleine forme de nos jours des exemplaires de chacun de ces animaux (sans qu'aucune explication sur ce miracle ne soit fournie ni vraiment nécessaire). Les personnages sont les gardiens et soigneurs de ce zoo aux côtés desquels le lecteur sera amené lui aussi à découvrir chacune de ces espèces. Ce n'est pas le genre d'albums qu'il faut chercher si on veut se payer une tranche de rigolade : l'humour ici ne vous fera sans doute guère plus que sourire. Mais ce n'est pas vraiment le but recherché. Ici, l'objectif est de fournir sous le ton de la légèreté et de l'humour un documentaire animalier ma foi tout à fait sympathique et instructif. On découvre beaucoup de races disparues bien moins connues que le fameux dodo auquel tout le monde pense immédiatement et c'est très intéressant. Et forcément, on apprend que pour la très grande majorité d'entre eux, c'est l'homme qui est à l'origine de leur disparition. Et comme de son côté, le dessin est très bien et agréable, la lecture se fait avec plaisir et fluidité.

13/05/2021 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 3/5
Couverture de la série Batman - Un deuil dans la famille
Batman - Un deuil dans la famille

Je ne peux décemment pas mettre moins de 3/5 à cette bd car elle raconte un des événements les plus marquants dans l'histoire du Dark Knight. Le moment où le Joker a fini par basculer totalement...où Batman n'a pas sû sauver son acolyte et restera bien longtemps dans les comics suivant la publication du deuil dans la famille. Les dessins sont classiques pour des comics de cette époque (si vous préférez plus moderne, vous allez peut-être avoir un peu de mal). Le scénario est correct mais ça part un peu dans tous les sens quand même (les avis précédents ont déjà fait le tour des divers problèmes à ce sujet). Si vous n'êtes pas fan inconditionnel de Batman, vous devriez plutôt lire les classiques comme Dark Knight, Year One, Un Long Halloween ou The Killing Joke... Mais pour les autres, ça reste un événement majeur incontournable qu'il faut au moins avoir lu.

13/05/2021 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 3/5
Couverture de la série Batman - Amère victoire (Dark Victory)
Batman - Amère victoire (Dark Victory)

J'ai hésité entre 3 et 4 pour cette suite de Un Long Halloween seulement la répétition au niveau du déroulement a fait pencher la balance pour le 3. En effet, le scénario ressemble vraiment trop à celui de long halloween et on se retrouve à nouveau avec un mystérieux tueur qui n'agit qu'à des dates précises. Un peu trop facile. Alors certes, les relations entre certains personnages sont explorées plus en profondeur et on continue dans cet univers très bien mis en place dans l'opus précédent mais le récit n'a pas la force de ce dernier. Il y a malgré tout bien des qualités dans cette bd et si vous avez aimé Long Halloween, vous aimerez celle-ci...mais évitez peut-être de les lire l'une après l'autre pour éviter l'indigestion. 3.5/5

13/05/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
Couverture de la série Chroniques de jeunesse
Chroniques de jeunesse

3.5 Ben moi j'ai bien aimé ce one-shot. Peut-être parce que j'aime les œuvres biographiques de Delisle et aussi parce que je vis depuis petit près d'une usine à papier et que je me suis souvent demander ce qui se passait à l'intérieur de ses trucs ! Bon c'est clair que ce n'est pas tout le monde qui va trouver cela intéressant de lire les explications sur les différents travaux qu'on fait lorsqu'on est ouvrier dans une usine de papier et la période d'adolescente de Delisle n'est pas des plus originaux, mais moi j'ai trouvé les anecdotes intéressantes et amusantes et que ça se lissait bien. Il faut peut-être apprécier le style de l'auteur pour apprécier ? En tout cas, je recommande cet album pour les gros fans de l'auteur comme moi. Pour ceux qui veulent découvrir son œuvre, il vaut mieux commencer par ses albums traitant de ses séjours dans d'autres pays.

13/05/2021 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 4/5
Couverture de la série Sillage
Sillage

Science fiction ? Science Fantasy ? Space Adventure ? Cette série m'a surpris car je partais sur un a priori assez négatif. Je m'attendais à de la bd commerciale vite lue, vite oubliée, à la Lanfeust des Etoiles, Kookaburra, etc. Et j'ai d'autant plus apprécié le fait que cette bd soit bien plus intéressante que ces dernières. Le scénario est très bon, le Sillage étant un parfait prétexte à toutes sortes d'aventures pour Nävis et cette trame de fond persistante permet à Morvan d'étoffer son univers au fil des tomes tout en lui donnant l'occasion de créer de nouveaux univers. Tous les tomes ne se valent pas et certains font plus avancer l'histoire mais c'est toujours un plaisir de lire les aventure de cette jeune humaine, perdue dans cette grosse machine administrative remplie de races extraterrestres. Les dessins sont très bons, notamment au niveau des expressions des personnages qui sont très réussies ! Mon personnage préféré n'apparaît que dans quelques histoires mais je pense que si ça n'avait pas été le cas, cela aurait pu limiter l'auteur dans les différentes histoires...(mais quand même, quelle tristesse quand Houyo se sacrifie T__T ). Bref, c'est toute une aventure et un univers très intéressant à découvrir et à parcourir et je recommande vivement la lecture de cette série !

12/05/2021 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 3/5
Couverture de la série L'Epée de Cristal
L'Epée de Cristal

Pas mal résume bien mon avis... C'est un bon divertissement, qui ne restera pas dans les annales mais reste suffisament agréable pour être lu et apprécié par un grand nombre. Le dessin de Crisse est assez bon et convient mieux à ce type d'univers fantasy que dans Kookaburra par exemple. Alors certes, c'est assez simpliste et on est loin des classiques du genre (ne vous attendez pas à un scénario à la Quête de l'Oiseau du Temps ou à un impact du style Grand Pouvoir du Chninkel) mais si vous savez dans quoi vous vous engagez et que vous aimez les aventures plaisantes sans trop de besoin d'investissement, alors vous apprécierez l'épée de Cristal.

12/05/2021 (modifier)