Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les dernier avis (90841 avis)

Par Gaston
Note: 3/5
Couverture de la série Le Spirou de Benoit Feroumont - Fantasio se marie
Le Spirou de Benoit Feroumont - Fantasio se marie

2.5 Le genre d'one-shot de cette collection que je referme en me disant 'bon ben c'était un album de Spirou de plus'. Il y a du bon et du moins bon dans cet album. J'ai bien aimé le dessin. L'album a un ton féministe car il mets les personnages féminins en avant et ce que j'ai apprécié est que contrairement à d'autres albums 'féministe' on ne se contente pas de mettre les femmes en valeurs on transformant tous les homme en gros cons. Ici, c'est juste que la plupart des personnages sont des femmes qui occupent des rôles que des hommes auraient pu tenir et c'est normal. C'est le genre de chose que j'aimerai voir plus souvent. L'ennui est que le scénario se laisse lire sans plus. Il y a des moments sympathiques, mais le scénario ne m'a jamais excité. Et puis c'est bien de mettre le sexe féminin en avant dans Spirou pour une fois, mais le seul personnage qui m'a semblé mémorable est la policière que j'ai trouvé marrante. La fin m'a un peu touché et je n'ai pas aimé le rôle de Fantasio qui est encore une fois réduit à un débile. D'ailleurs je trouve qu'on aurait du choisir un autre titre parce qu'au final le mariage de Fantasio est peu présent et semble n'être qu'un prétexte pour que Spirou se retrouve avec Seccotine comme partenaire. Et puis si c'est un album avec des femmes, je me demande où sont Ororéa et Luna. Il doit avoir une loi interdisant de reprendre des personnages qui ne sont pas de Franquin ou un truc du genre.

14/01/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
Couverture de la série Le Spirou de Tehem, Makyo & Toldac - La Grosse Tête
Le Spirou de Tehem, Makyo & Toldac - La Grosse Tête

Un autre Spirou moderne qui rends hommage à Franquin et uniquement lui vu que les autres auteurs de Spirou n'ont jamais existé j'imagine. En même temps, lorsque je vois la qualité des albums rendant hommage à Franquin, je me dis que c'est bien qu'on laisse Fournier tranquille dans son coin. Pourtant, j'aime bien l'idée de départ que Fantasio écrit un roman basé sur une ancienne aventure et qu'un producteur veut en faire un film. Cela aurait pu faire un bon hommage-parodie sauf qu'hormis quelques exceptions, comme les strips en bonus, je n'ai pas trop ri ou même souris. Mais le pire est la seconde partie de l'album lorsqu'on se retrouve au Bretzelburg durant la révolution. Le scénario devient convenu et s'éloigne trop de l'idée de base selon moi. On dirait presque qu'on a mi deux albums ensembles. J'aurais aimé que le scénario traite uniquement du film et que les scénaristes se concentrent plus sur une satire du show business. L'univers de Spirou massacré par Hollywood cela aurait pu être drôle.

14/01/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
Couverture de la série Le Spirou de Fabrice Parme et Lewis Trondheim - Panique en Atlantique
Le Spirou de Fabrice Parme et Lewis Trondheim - Panique en Atlantique

J'attendais beaucoup de cet album parce que j'avais trouvé les autres productions de ce duo d'auteurs sympathique et j'avais bien aimé le Lapinot qui rendrait hommage à Spirou. Je m'attendais donc à une lecture qui serait au moins agréable. Je ne sais pas ce qui est arrivé avec Trondheim sur cet album, mais je n'ai pas du tout accroché et j'ai trouvé que l'humour était plus lourd qu'autre chose. Est-ce Dupuis lui avait mi trop de condition ou quoi ? En tout cas, j'ai vite trouvé que le scénario était une suite de péripétie pas marrante du tout au point que j'ai fini par le feuilleter. Depuis, j'ai essayé de le lire au complet une ou deux fois et rien à faire je n'accroche pas du tout. On dirait un long cartoon qui s'étire et où aucun gag fonctionne. Il reste le dessin de Parme qui est pas mal et sauve l'album d'un naufrage total.

14/01/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
Couverture de la série Le Spirou de Schwartz et Yann
Le Spirou de Schwartz et Yann

3.5 Pour l'anecdote, le premier tome était un vieux projet des années 80 de Chaland et Yann pour les 50 ans de Spirou qui est tombé à l'eau. Ce qui explique pourquoi Yann a fini par collaboré avec Schwartz dont le style est influencé par Chaland. Le premier tome est selon moi le meilleur de cette collection pour le moment, avec le premier Bravo. On retrouve certes les tics de Yann (trop d'argots, trop de références), mais le récit est prenant, l'humour fonctionne bien et j'adore le dessin. Les deux tomes suivants qui forment une même histoire m'a semblé inégale. La Femme Léopard est surtout une grosse introduction et l'action avance un peu trop lentement à mon gout. J'ai bien accroché au tome suivant même si comme souvent avec Yann le scénario est décousu. En faites, c'est clairement des tomes où on accroche ou non si on aime le style de Yann. Si vous n'aimez pas ce scénariste, je doute fortement que vous allez aimer ses albums. Moi qui aime bien globalement Yann, j'ai retrouvé ce que j'aime chez lui: des bonnes idées, de l'humour noir et une galerie de personnages mémorables.

14/01/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5 Coups de coeur du moment
Couverture de la série Le Spirou d'Emile Bravo - Le journal d'un ingénu
Le Spirou d'Emile Bravo - Le journal d'un ingénu

Un très bon album. Si je ne me trompe pas, c'est l'album qui m'a fait découvrir Émile Bravo et j'ai tout de suite aimé son dessin même si son style se rapproche plus d'un Tintin que d'un Spirou. Le scénario est très mature, probablement l'album le plus 'adulte' de Spirou et pourtant c'est écrit dans un style qui peut plaire à la fois aux jeunes et aux adultes. En tout cas, moi j'ai lu ça la première fois lorsque je terminais mon adolescence et j'ai adoré. La relation entre Spirou et son amie polonaise est très touchante et j'ai bien aimé voir ce qu'un jeune comme Spirou qui ne connait pas grand chose à la vie réagit face aux événements qui vont engendrer la seconde guerre mondiale. Seule ombre au tableau qui fait en sorte que je ne donne pas la note maximal: je n'aime pas du tout le traitement du personnage de Fantasio qui est transformé en crétin. Il était loufoque sous Jijé et dans les premiers Franquin, mais il était sympathique alors qu'ici il est énervant et j'avais envie de le frapper. Et il y a son rôle dans le dénouement que j'ai toujours détesté. Presque un chef d'œuvre pour moi donc.

14/01/2021 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
Couverture de la série Le Spirou de Tarrin et Yann - Le Tombeau des Champignac
Le Spirou de Tarrin et Yann - Le Tombeau des Champignac

2.5 Je me souviens comme si c'était hier. À l'époque, je faisais parti de plusieurs forums incluant celui de Franquin. Lorsqu'est débarqué la nouvelle que Tarrin et Yann allaient faire un one-shot dans l'esprit de Franquin, c'était l'excitation parmi les membres. Il y avait aussi un très bon teaser et on se régalait en voyant les images de Tarrin. J'attendais donc avec impatience de pouvoir lire le one-shot et puis lorsque je l'ai lu...J'ai juste eu l'impression de lire un album de plus. C'était pas la révolution que moi et plusieurs autres attendaient. Rien à dire contre le dessin de Tarrin qui est bon, c'est plutôt le scénario de Yann qui a des défauts. Il y a des bonnes idées, mais c'est poussif. Toute la partie à la montagne me semble s'étirer inutilement en longueur (on se croirait plus dans un Spirou de Cauvin que dans un Spirou de Franquin). Je ne suis pas fan de la manière dont Yann traite le personnage de Champignac, qui me semble vraiment débile par moment, et surtout Seccotine. Au vu des travaux de Yann sur Spirou, il semble que c'est clair qu'il est fan du couple Spirou-Seccotine (c'est lui qui voulait que Spirou l'embrasse dans le tome 50 de la série mère si je ne me trompe pas) et c'est un couple qui ne me semble pas du tout naturelle. Ce qui n'aide pas est que la personnalité de Seccotine est totalement changé. Jamais dans un album de Franquin elle était sensuelle et aguicheuse. ¸Dans ce one-shot, elle me fait plus penser à Ororéa, un personnage que j'aime bien et que je voudrais bien revoir un jour. Bref, cet album, ainsi que Spirou à Tokyo à la même époque, m'a apprit à me méfier un peu des bandes annonces qui te promets des trucs incroyables.

14/01/2021 (modifier)
Par Nabul
Note: 4/5
Couverture de la série Okko
Okko

J'ai cherché assez longtemps une série Fantasy dans laquelle me lancer, ayant une très grosse envie de me replonger dans ce genre que j'aime particulièrement. Okko a très vite attiré mon attention, les critiques ici en étant très bonne. En plus, la bibliothèque où je travaille possédait les 10 tomes, tous disponibles. Je me suis alors jeté dessus... Et franchement, je ne pensais pas que je la finirais aussi vite! J'ai trouvé l'univers très prenant, le dessin et la colorisation donnant vie à un monde très vivant, emprunt d'un quotidien que l'on ressens vraiment à la lecture : quand les protagonistes arrivent dans un village, ça circule, ça vit, et tout y est très crédible, ce qui rend notre implication dans les événements racontés d'autant plus forte. J'ai donc vraiment aimé cette sensation d'entrer dans un monde actif, avec des personnages allant du mendiant ou paysan les plus banals aux figures les plus nobles de clans divers impliqués dans des affaires de conflits ou de complots en tous genres. Il ne me semblait pas avoir vu de mention là dessus dans les avis précédents (qui sont nombreux alors peut-être que je me trompe!) alors je tenais à souligner l'effort produit par l'auteur pour rendre ce monde crédible. Le système de dyptiques est intéressant, et donne une certaine dynamiques aux récits qui y sont racontés et donne d'autant plus envie de poursuivre la lecture une fois lancé. Les personnages rencontrés, y compris bien sûr les protagonistes, sont tous assez intéressants, et si le quatuor principal peut paraître assez cliché (le Ronin violent et désabusé, la grande brute intuable, le moine ivrogne pour la touche d'humour et le jeune apprenti), leurs subtilités se révèlent au fil de l'histoire et ils parviennent à devenir vraiment attachants (mention spéciale à Noburo que j'aime beaucoup, de par son design et la noblesse qu'il dégage). Tout cela est très positif donc, mais il y a cela dit des petits bémols qui m'empêchent de mettre 5. Il ne m'est jamais arrivé de vraiment ressentir du danger pour les protagonistes, qui en plus résolvent les affaires souvent de la même manière "musclée" au fil des tomes. Mention spéciale cependant au cycle du vent, qui fut mon favoris, et qui apporte d'après moi des enjeux supplémentaires notamment à travers un duel magnifiquement découpé et dessiné (sérieux le personnage qu'affronte Okko est d'un badass de design!). Un poil répétitif dans cet aspect donc, mais qui ne parvient heureusement pas à noircir suffisamment le tableau pour tirer la série vers le bas, tant elle a de bonnes choses à offrir. J'aimerais enfin ajouter que j'aime beaucoup la façon dont la touche fantasy est amenée. Ici pas de fourmillements d'éléments surnaturels mais des touches éparses et bien réparties. J'ai particulièrement aimé l'idée des marionnettistes qui donnent à voir des idées de design vraiment intéressantes! Une très belle et bonne série que je recommande chaudement!

13/01/2021 (modifier)
Couverture de la série Le Spirou de Frank Le Gall - Les Marais du Temps
Le Spirou de Frank Le Gall - Les Marais du Temps

Note : 2.5/5 A nouveau pour un album de la collection "Le Spirou de...", l’auteur (Franck Le Gall, dans le cas présent) commet l’erreur de créer une histoire, certes originale et respectueuse de l’esprit de la série, mais qui n’apporte pas vraiment d’éléments neufs. Le graphisme de l’artiste m’aura, par contre, fort séduit, et je suis heureux d’avoir acquis l’album dans la version agrémentée d’Ex Libris. Cet album se laisse lire sans déplaisir mais manque de références et de clins d’œil pour totalement me satisfaire.

13/01/2021 (modifier)
Couverture de la série Le Spirou de Tarrin et Yann - Le Tombeau des Champignac
Le Spirou de Tarrin et Yann - Le Tombeau des Champignac

Pour la première fois dans un album de la collection "Le Spirou de...", le scénario proposé m’a intéressé. En effet, la référence à la dynastie des Champignac était à mes yeux une bonne idée et aura aiguisé ma curiosité. Le dessin de Tarrin reste un peu en deçà de mes espérances, mais l’album est agréable à lire et multiplie les clins d’œil de bon aloi (la fameuse Zorglonde refait une agréable apparition, par exemple, tout comme le X2). Un bon album.

13/01/2021 (modifier)
Couverture de la série Le Spirou d'Emile Bravo - Le journal d'un ingénu
Le Spirou d'Emile Bravo - Le journal d'un ingénu

Note : 4,5/5 Attention, petit chef d’œuvre que ce tome 1 ! En effet, Emile Bravo parvient à créer un album à la fois extrêmement respectueux de l’esprit originel de la série (tout en le modernisant) et offrant certains éclaircissements sur les personnages principaux de la série. On y apprend donc (entre autres) pourquoi Spirou aura tant de mal à se séparer de sa ridicule tenue de groom, ou encore comment Spip se retrouve doté d’une conscience. Le style graphique utilisé par l’artiste se veut respectueux de la glorieuse époque des débuts du héros, mais la narration (que je qualifierai d’actuelle) évite les lourdeurs d’alors. L’ensemble est prenant, amusant, visuellement abouti et enrichit le mythe. C’est un magnifique hommage et une réussite à tous points de vue. Devant le succès de cet album, Emile Bravo va lui donner une suite, qu'il est difficile de laisser de côté car des questions restent ouvertes à la fin du Journal d'un Ingénu. Cette suite, si elle est plaisante et s'il est manifeste qu'elle bénéficie d'un travail conséquent de l'auteur, n'a pas le même charme que ce premier tome. Par conséquent, je n'accorde que 4/5 à ce tome, car il nous pousse à lire la suite et donc à dépenser nos sous alors que le niveau n'est plus le même (et ça, c'est sans doute dû au manque d'effet de surprise qui, lui avait joué en plein avec ce premier tome).

13/01/2021 (modifier)