Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Les derniers avis (3 avis)

Couverture de la série Gondelour
Gondelour

Cette collection m’intéresse a priori, mais je suis souvent sorti déçu de mes lectures. Souvent frustré par une mise en place de « l’intrigue » beaucoup trop longue, alors que la bataille elle-même était escamotée. Eh bien ici je trouve qu’il n’y a pas ce défaut. D’abord parce que cette bataille elle-même est présente dès le départ, et parce que Delitte ne l’a pas expédiée en deux/trois cases comme trop souvent. En plus, c’est une des rares batailles de cette collection que je ne connaissais pas dut tout, donc j’ai eu plaisir à la découvrir. Ensuite, Delitte, ici seul aux commandes, se trouve graphiquement dans sa zone de confort, la marine à voile, les vieux gréements, et cela se voit ! Ses navires sont vraiment superbes, et la reconstitution de la guerre de ligne est plutôt bien faite. C’est un bon millésime de la collection. Pas la bataille la plus connue, mais un exercice bien réalisé, à tous points de vue. Note réelle 3,5/5.

05/07/2022 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
Couverture de la série Un été cruel
Un été cruel

Une autre production Brubaker-Phillips et celle-ci fait parti du haut du panier selon moi. Le scénario est bien maitrisé. J'adore lorsqu'on suit l'histoire à travers différents personnages et que le tout reste très facile à suivre et cohérent. C'est un polar noir comme je l'aime et le scénariste prend son temps pour bien mettre en place l'intrigue et montrer la personnalité des personnages. Il y a au final peu d'actions pour un polar et je ne le conseil pas à ceux qui cherchent des scènes remplient de testostérones, le but principal du scénario est de nous montrer la vie de criminels qui ont peu de chance d'avoir un avenir meilleur. Le seul truc qui me dérange est que le début contient des éléments qui semblent important pour la suite et qui disparaissent du scénario rapidement, mais ce n'est pas trop grave. Le dessin est bon. J'aime vraiment les couleurs. Je pense que j'aime mieux le dessin de Phillips depuis que c'est son fils qui s’occupe des couleurs.

05/07/2022 (modifier)
Couverture de la série Evil Road
Evil Road

En 1971 un jeune réalisateur allait étonner le monde du cinéma par son inventivité, sa créativité et son originalité. Avec peu de moyens, son génie allait éblouir le 7ème art. Dominique Monféry rend hommage à Steven Spielberg et à son premier film Duel. (Dispo gratuit sur YouTube en VO). L'auteur fait aussi référence à d'autres grands films mais c'est le scénario de Duel qui est la colonne vertébrale de son ouvrage. Si une remorqueuse prend la place du camion-citerne le "petrol" a une place centrale dans le scénario de Montféry. Si Spielberg appuyait la psychologie de son personnage avec une crise de couple classique, les jumeaux sexagénaires Hélis et Helias vont profiter de ce road trip pour vider leur sac et retrouver l'essentiel. Je trouve le scénario de l'auteur parfaitement maîtrisé avec une bonne dose d'humour et même si l'issue ne fait pas de doute sa construction est vraiment plaisante. De plus j'aime beaucoup ce style graphique semi réaliste qui mêle intensité dramatique avec intensité comique. Les paysages désertiques de Californie et du Nevada sont très bien reproduits et très spectaculaires. Les couleurs ajoutent au plaisir de lecture. Pour conclure nous sommes dans la collection Calandre de Paquet. Les amateurs de voitures/camions très fidèlement dessinés seront bien servis. Une très agréable lecture divertissante.

05/07/2022 (modifier)