Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les derniers avis (7 avis)

Par Gaendoul
Note: 4/5
Couverture de la série Ghost Kid
Ghost Kid

Après la lecture, je dois avouer que j'étais un peu déçu... j'en attendais peut-être trop suite aux avis élogieux lus ici-même. Et puis vient le moment d'écrire l'avis...et là, finalement, j'opte pour un 4. Parce que même si le récit n'est pas parfait et que certaines facilités sont un peu regrettables (un vieux cow-boy qui voit à peine devrait galérer un peu plus à tirer sur ses ennemis), le scénario tient la route et l'ambiance est excellente. La quête de ce vétéran est d'autant plus plaisante qu'on s'attache facilement au personnage et cela nous aide à partager vraiment ses déboires. Les dessins sont très bons, comme souvent avec Tiburce Oger. Au final, je reste très satisfait de ma lecture car l'aventure est plaisante et surtout assez originale et mémorable. Les différents éléments sont pourtant relativement classiques mais le tout fonctionne très bien et forme une bd western intelligente et agréable à parcourir. J'aurais même aimé que l'aventure dure plus d'un tome!

18/05/2021 (modifier)
Par Jetjet
Note: 5/5 Coups de coeur du moment
Couverture de la série Les Indes fourbes
Les Indes fourbes

La bande dessinée me casse les roubignolles actuellement. Ce n'est un secret probablement pour personne. Je passe beaucoup moins de temps à lire et donc à venir chroniquer par ici pour x raisons qui je l'espère s'estomperont. Pourtant il était difficile en 2019 de passer au travers de cette grosse sortie de rentrée. Pensez-donc, une œuvre à 4 mains du dessinateur de Blacksad, série devenue très rapidement culte par la seule force de ses dessins animaliers détaillés de toute beauté d'une part et d'autre part du scénariste d'autres séries remarquables avec également des bestioles douées de paroles dont je ne vais pas vous faire l'affront de vous les citer naïvement. Si vous n'avez pas lu Garulfo ou De Capes et de.... OUPS ! Je l'ai dit ! Et bien arrêtez la lecture de mon humble critique pour vous gorger des bons mots de Maître Ayroles dans les titres qui ont fait la gloire de ce grand monsieur. Les autres ont surement donc lu Les Indes Fourbes et n'ont pas attendu aussi longtemps que moi pour avoir leur avis. Mais qu'importe, je vais enfin donner le mien qui peut se résumer en peu de choses : pourquoi ai-je attendu autant de temps pour lire ce petit bijou ? (d'autant que je le possède depuis sa sortie ahem). Et surtout, comment ai-je pu ne pas être spoilé bêtement de cette intrigue à tiroirs ce qui aurait probablement bien gâché cette lecture vierge de tout ressenti. Car je ne peux que conseiller, non même de recommander à la plupart des âmes curieuses et tout aussi vierges que moi de se jeter sans aucune retenue dans ce récit sans aucune influence extérieure, quelle qu'elle soit. Les auteurs laissent déjà bien trop d'indices parsemés par ici ou par cela. On retrouve l'intérêt du papa d'Eusèbe le lapin pour les mises en scène théâtrales et autres farces dignes de Molière. Le récit des tristes mésaventures de Pablos qui constitue le premier acte et une bonne partie du récit (un copieux 160 pages livré en un seul tome complet) n'est qu'une mise en bouche où l'humour de la situation se dispute au ridicule et à la cruauté des hommes. Désirant faire fortune en Amérique du Sud que l'on appelait encore les Indes au XVIIème siècle, notre malandrin n'a décidément pas beaucoup de chance ou du moins c'est ce que l'on suppose. En quête d'un Eldorado qui pourrait établir sa gloire, Pablos va rencontrer tout un tas de personnages qui vont l'élever ou le rabaisser. La mise en scène en histoires imbriquées pourrait être pénible à suivre mais Ayrolles qui insuffle un tel souffle et un tel rythme qu'il est difficile de couper sa lecture. Et lorsqu'arrivent les second et troisième actes bien plus courts mais ô combien jubilatoires, on arrive en fin de lecture avec le sourire aux lèvres et surtout l'envie de tout relire immédiatement pour déceler certaines fourberies. Ai-je parlé du dessin ? Non mais il est magnifique. Guarnido prouve en deux temps trois mouvements qu'il peut dessiner autre chose que des polars félins et il le fait très bien (sa double page en aquarelle regorge de détails de toute beauté) et ne faiblit jamais. On sent ces deux auteurs s'amuser énormément. Peu importe certaines ficelles scénaristiques, j'ai passé un excellent moment et vous savez quoi ? Oubliez ma première phrase. ^^

18/05/2021 (modifier)
Par Seube
Note: 4/5
Couverture de la série Jason Brice
Jason Brice

Je possède cette petite série depuis sa sortie, et après une nouvelle lecture, je ne me lasse pas de la retrouver. Le tome 1 dépasse peut-être la qualité des deux suivants, ou bien je suis plus attaché par le style d'enquête pur que par la tendance vers le paranormal. Mais cette préférence n'enlève en rien la qualité globale que je donne à toute l'histoire. L'intrigue est super intéressante, vachement bien ficelée, tout est cohérent. Le scénario gagne en singularité et en intensité au fil des tomes. On découvre peu à peu l'histoire des personnages (secondaires ou principal) en même temps que l'on élucide l'enquête, c'est parfaitement calibré. Pas d'humour, ici c'est l'ambiance thriller d'un polar paranormal qui domine. Les dessins me plaisent tout autant. Les personnages sont dessinés de manière à ce que le lecteur se demande quels sont les secrets enfouis chez chacun d'eux, qui est le coupable, à qui faire confiance, etc. Je regrette simplement que ces visages introvertis soient si souvent appliqués dans le dessin, cela fait dégager la même émotion à trop de reprises : bouche fermée, sourcils froncés, regard énigmatique ou inquisiteur... Mais permet aussi de dégager une ambiance d'enquête vraiment prenante. Le dessinateur réussit parfaitement à traduire en images l'élucidation de cette sombre affaire. La fin n'est pas abracadabrante du tout, les fils se tissent entre eux... Le scénariste a eu le talent de rendre claire une intrigue qui a tout de même son lot de complexité. Ceci grâce peut-être à l'efficacité de l'écriture. Je trouve que les phylactères ont une présence aérée, avec des phrases claires, concises et bien tournées, et je me dis que tout cela doit résulter d'un scénario maîtrisé jusqu'au bout des doigts. Pour aimer vraiment cette série il faut, je pense, aimer (ou accepter) que la montée en puissance de l'histoire aille de pair avec la présence de plus en plus prononcée du style fantastique. Je conseille vivement la lecture, c'est un excellent travail effectué par les auteurs pour en venir à cette qualité d'intrigue, qui est agréable à lire et qui parvient à dégager une ambiance paranormale du plus bel effet.

17/05/2021 (modifier)
Par Cacal69
Note: 4/5
Couverture de la série L'Espion de César
L'Espion de César

Pour mon premier avis, j'ai choisi une série qui parle de la Rome antique, période historique qui me plaît beaucoup. Ce qui saute aux yeux, c'est le dessin. Fafner a un style qui ressemble à celui de Mignola. Premier tome très convainquant, l'histoire se met en place et me donne envie de connaître la suite. Guerre, politique et intrigues. Coax a une ressemblance avec Conan sans sa moustache. Je conseille vivement. Tome 2 Côté dessin, c'est toujours aussi beau. Les couleurs sont superbes et ajoutent à rendre une atmosphère oppressante. C'est la famine à Rome. Coax, envoyé en mission, doit découvrir qui se trouve derrière cette machination. A qui profite le crime ? Un tome de transition avant le dénouement final. Petit bémol pour Titus, page 26, lorsqu'il jure "par Zeus" ..... Jupiter aurait été approprié. C'est avec impatience que j'attends la suite.

18/04/2021 (MAJ le 17/05/2021) (modifier)
Par Yann135
Note: 4/5
Couverture de la série Mémoires d'un incapable
Mémoires d'un incapable

Albert Laforge est sur le point de se donner la mort. Il a le canon de son fusil dans la boucle. Le compte à rebours a commencé. Dans quelques secondes sa cervelle va tapisser son salon coquet ! je tourne la page, et je m’attends à une planche bien sanguinolente ! Ben non ! Quelle déception ! il n’a pas eu le courage d’appuyer sur la gâchette. Au lieu de ça il va pisser tout en s’invectivant et en se reprochant d’avoir trucidé sa femme et ses deux gosses. Son double maléfique le pousse à aller jusqu’au bout de l’horreur. Ce n’est que le début de l’album. Donc vous avez compris que nos amis poètes et ceux qui cherchent des récits à l’eau de rose, vous pouvez passer votre chemin. Vous plongez donc dans les souvenirs d’Albert pour mieux appréhender le pourquoi de cette boucherie. Son alter égo pernicieux et malfaisant l’entraine vers les bas-fonds au point de devenir un meurtrier car vivre n’est plus envisageable pour lui. Mais il est plus facile d’abattre son prochain que de se donner la mort. Le graphisme est un peu grossier à mon goût mais cela le fait quand même. La colorisation tout en noir et blanc est agréable avec une alternance de cases sombres et de cases lumineuses. C’est glauque et poisseux bien évidemment. D’ailleurs j’ai les mains qui collent après la lecture de cet album. Ca va vous secouer. Donc si vous n’êtes pas neurasthénique, vous pouvez rejoindre Albert dans son délire sanguinaire !

17/05/2021 (modifier)
Par PatrikGC
Note: 4/5
Couverture de la série Cadavre exquis
Cadavre exquis

Une mignonne histoire dont la progression est au début menée lentement mais sûrement. Pas très originale, la trame se laisse lire, aidée par un dessin plutôt mignon (girly diront les experts en la matière), mais certainement pas réaliste. On assiste au lent naufrage de l'héroïne (assez cruche, il faut le dire) puis à sa remontée vers la surface en compagnie d'un prince pas si charmant que ça, mais on fait avec ce qu'on a sous la main. Une grosse partie de la BD consiste en un huis-clos avec 3 personnages, quasiment une pièce de théâtre. C'est bien amené, et on lit vite les sentiments des protagonistes, les tenants et les aboutissants. Néanmoins, amis de la bonne et haute moralité, ce n'est pas ici que vous trouverez votre pitance. La fin est peu crédible, comme déjà indiqué dans les autres avis, il serait très facile pour l'écrivain de prouver le contraire, mais bon, ce n'est pas la 1ère BD qui contient une énormité scénaristique ou une ficelle plus grosse qu'un câble transatlantique. Et puis, à bien y réfléchir, cette façon de faire, c'est du court terme ! Néanmoins, c'est une belle pirouette qu'on sent quand même un peu venir vers les dernières pages. Je vais dire que la lecture a été plaisante durant la majeure partie de cette BD. C'est vers la fin que 2 choses me gênent un tantinet. J'en ai déjà cité une (la pirouette finale). L'autre est la "poupée" qu'on voit apparaître à la télé. C'est très cliché, surtout de la part d'une dessinatrice (en tout cas, je ne pense pas que ce soit intentionnellement satirique, quoique). Néanmoins, je vais mettre 4 étoiles (en réalité un 3.5), parce que la BD m'a plu et délassé. La pirouette finale m'a quand même beaucoup amusé (même si je l'ai vue venir) mais aurait pu être présentée autrement, ça gâche un peu.

18/01/2021 (MAJ le 17/05/2021) (modifier)
Par Gaendoul
Note: 4/5
Couverture de la série Batman - White Knight
Batman - White Knight

Ce comics ne s'inscrit pas dans la continuité des séries DC actuelles mais il part tout de même de la même base et y apporte un twist très intéressant...mais surtout par son traitement car l'idée en elle-même reste assez simple. "Et si le joker était guéri ?" est le pitch de base mais l'ensemble va bien plus loin. Le déroulement nous tient en haleine et après avoir lu le tout début, je m'attendais presque à voir Napier endosser le rôle du Batman (ou quelque chose d'approchant), bref, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. On approfondit l'histoire du dark knight et de Gotham à travers des subplots malins comme le fonds Batman, la relation de Batman avec la police (et Gordon), le système de tunnels, le passé des Wayne et du Baron Von Fries. J'ai été agréablement surpris par la cohérence de l'ensemble malgré les différentes inclusions (2 Harley Queen, on parle de Jason Todd, Il y'a Batgirl, Nightwing, les batmobiles des séries, films, dessin animé, etc. ). C'est très bien fait! Et je dois dire que le suspens est là du début à la fin de la lecture...(et il y a même quelques bonnes surprises que je préfère ne pas spoiler). Le dessin est bon, et assez original. J'aime beaucoup le parti-pris au niveau de la représentation des personnages et l C'est de plus en plus la tendance et on sent que l'ère Jim Lee est terminée (même si beaucoup de comics restent dans ce style). Bref, c'est rafraichissant et clairement une très bonne histoire de Batman que je recommande à tous les fans. Pour les lecteurs peu familiers de l'univers du dark knight, vous aurez peut-être plus de mal à rentrer dans l'histoire car connaître les références, le background des personnages et leurs relations avec nos héros seront nécessaires pour mieux apprécier la qualité de cette histoire. Réservez donc cette lecture à plus tard si vous commencez votre plongée dans le monde de Gotham...

17/05/2021 (modifier)