Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Astérix et ses amis

Note: 2.14/5
(2.14/5 pour 7 avis)

Hommage à Astérix et à Albert Uderzo


Autour d'Astérix Collectif Hommages collectifs Les Roux !

Pour fêter les 80 ans d'Albert Uderzo, des dizaines d'artistes parmi les plus talentueux ont tenu à témoigner, armes à la main. Leurs œuvres, avant de finir au Musée du Louvre (c'est sûr !) sont à découvrir à l'intérieur de cet opus que nous envient déjà les centurions ennemis. Par Toutatis, ça décoiffe !!!

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Avril 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Astérix et ses amis
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

22/06/2007 | Chalybs
Modifier


Par Josq
Note: 2/5
L'avatar du posteur Josq

Alors là, vraiment, je reste sans voix... Ce n'est pas un hommage, c'est un massacre ! Bon, le concept est amusant, et même s'il ne peut certainement pas donner naissance à un chef-d'oeuvre, il revêt un certain potentiel. Le problème, c'est que demander à 34 auteurs de BD de faire des histoires d'une à quatre pages, ç'aurait pu donner quelque chose de très potable, voire de génial... il y a 50 ans ! Mais là, non. Le problème, c'est qu'au lieu de chercher à adapter son style aux personnages créés par Goscinny et Uderzo, chaque auteur cherche à adapter lesdits personnages à son style. Parfois, c'est relativement réussi (Arleston, Van Hamme, Achdé et Gerra, notamment, font moins pire que les autres), mais le plus souvent, c'est catastrophique (Zep, Manara, Beltran, Brösel...). Au lieu de se glisser un temps dans l'esprit de la saga, ils préfèrent insuffler de manière jamais subtile l'esprit de leurs sagas dans Astérix, et ça ne prend absolument pas. C'est sans doute aussi dû au format : comment créer un vrai scénario en 2 ou 4 pages ? Aujourd'hui, visiblement, c'est devenu impossible. Pourtant, il y a une époque où on savait le faire : Goscinny, Godard, Franquin, Will, Peyo, etc... s'y entendaient très bien pour nous proposer un scénario qui tenait en quelques pages, voire en quelques cases. Et la meilleure manière de leur rendre hommage aurait été de bosser un peu son sujet pour essayer d'imiter un tant soit peu leur génie. Mais non, la paresse est ici maîtresse, et hormis une toute petite poignée de scénarios, aucun n'est là pour sauver l'autre. Finalement, le seul intérêt de cet album, c'est d'illustrer involontairement la déchéance de la BD contemporaine, ou plutôt d'une certaine BD contemporaine, par rapport à celle d'il y a 50 ans. Parce que bon, quand on y pense, peut-être qu'avec des noms comme Ayroles, Masbou, Alice, Le Gall, on aurait eu quelque chose qui se serait tenu. Mais non, ces auteurs sont sans doute trop prestigieux et sensés pour éviter de s'impliquer dans un projet pareil... Bref, c'est un "non" catégorique, pour ma part. A fuir !

28/03/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Une dizaine d’années après Uderzo croqué par ses amis, le concept est réactivé (le nom change, comme l’éditeur, mais l’idée est la même), certains auteurs ayant participé aux deux albums (des amis fidèles !), comme Achné, Arleston, Carrère, ou Mourrier. Cette fois-ci il y a une bonne action à la clef, les bénéfices étant reversés à une action en faveur des enfants. Reste à savoir s’il y a une autre raison d’acheter cet album ! D’abord, ça aurait pu s’appeler « 34 auteurs se servent d’Astérix pour faire leur pub » (vu que la plupart des auteurs casent leur personnage fétiche et une courte notice présente leur œuvre). Bon, il y a de belles pointures parmi cet agglomérat d’ « amis » d’Astérix (ou d'Uderzo ?), c’est sûr, mais le cahier des charges restreint de facto leur éventuelle créativité (d’une à trois pages chacun). Ceux qui avaient de bonnes idées n’ont pas eu l’espace pour les développer. La première d’Arleston et Mourier a un gag vaguement marrant, les squelettes de Boucq le sont aussi, et il y a quelques autres bonnes idées. Mais l’ensemble reste décevant, comme la plupart du temps dans ce genre d’album. Et beaucoup d’histoires manquent franchement intérêt je trouve (Manara [concurrencé ici par Beltran pour le dessin de la plus jolie fille], Walthéry, etc…, je m’arrête là, car je devrais les citer presque toutes). Trois des rares auteurs que je ne connaissais pas, l’Allemand Brösel (le seul à avoir droit à quatre pages), Forges et Cuzor, sont peut-être ceux qui s’en tirent le mieux.

05/12/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai pas grand chose à ajouter aux autres avis négatifs. Comme c'est le cas pour la plupart des collectifs, les différentes histoires sont au mieux moyennes et la plupart du temps pathétiques même si cela part d'un bon sentiment. Le problème c'est que les auteurs ont peu de pages pour rendre hommage à Uderzo et ils ont donc peu d'espace pour s'exprimer. Il y a quelques histoires qui sortent du lot comme celle avec Thorgal et celle avec XIII, mais durant la plus grande partie de ma lecture je n'ai eu aucun plaisir. Je crois que le pire moment c'est lorsque j'ai vu l'histoire dessinée par Jidéhem mettant en vedette les personnages de Gaston Lagaffe. Mon dieu que le dessin est très loin de ce qu'il faisait avant. On dirait un travail d'amateur ! J'avais de la peine pour lui.

21/08/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

« Astérix et ses amis » est un album rendant hommage au cultissime Astérix et sa bande d’amis gaulois : Obélix, Panoramix, et les autres. Autant le dire tout de suite, cette bande dessinée est pour moi un album à regarder, éventuellement à lire, voir à collectionner mais pas à acheter si l’on souhaite compléter la série originale. J'ai bien aimé l'adaptation d'Astérix et de tous les autres Gaulois au style de grands auteurs comme Turf, Zep, Mourier et tant d’autres. La confrontation des personnages est amusante à voir. N’est-il pas surprenant d’assister à la rencontre toute en « finesse » de Teträm (de Arleston dans « Troll de Troy ») et de son homologue armoricain Obélix ? Et quid de la confrontation entre Titeuf, le plus célèbre des écoliers genevois, et d’Astérix, le plus célèbre Gaulois de tous les temps ? Il faut bien reconnaître que l'hommage à l'une des plus grandes série de la bande dessinée franco-belge et même du monde entier est parfaitement réussi. Les dessins sont très agréables à regarder. C’est coloré et la rencontre des styles réussie. Seulement voilà, positif jusqu’ici, je dois, abordant le thème du scénario, me montrer moins enthousiaste. Comme souvent avec les albums hommages ou commémoratifs, l’histoire ou même les histoires sont plutôt maigres voir anorexiques... Une planches ou quelques pages ne sont de loin pas suffisantes pour permettre la réalisation de quelque chose de véritablement intéressant et recherché. Tout cela manque de profondeur. « Normal c’est un hommage à Astérix ! On se moque du scénario. Le but est de permettre à des auteurs connus de s’approprier les Gaulois le temps de quelques planches. » me direz-vous ? Et bien non, pas pour moi. Hommage, certes, mais pas de sacrifice scénaristique sur l’autel du marketing… Je ne reproche rien aux auteurs. Le format de cet album ne permet tout simplement pas de viser mieux. Dans le même genre, il semble que le concept de « Une aventure de Spirou et Fantasio par... » laisse plus de place aux auteurs. « Astérix et ses amis » est donc un album hommage joli à contempler, amusant à observer mais trop pauvre par le scénario pour convaincre. Lisez le, empruntez le mais l’achat sera plus que dispensable ! Investissez plutôt dans les Astérix conventionnels car je pense que le plus bel hommage jamais fait à Astérix est de loin l’œuvre originale de Uderzo et Goscinny, souvent imitée, jamais égalée !

22/06/2007 (MAJ le 19/06/2009) (modifier)
Par RoninBox
Note: 3/5

Je trouve cette idée très sympa, quoi de plus honorable pour un grand nom de la BD que d'être reconnu et illustré par ses pairs. C'est excellent de voir les personnages d'Uderzo et Goscinny dessinés par d'autres, associés bien souvent au héros du dessinateur. On les retrouve donc aux cotés de XIII, du Trolls De Troy, de Titeuf ou encore Gaston Lagaffe et bien d'autres, "Astérix et Obélix" dessinés façon Kid Paddle c'est top. Je conseille donc fortement d'acheter ce one shot car en plus c'est pour une bonne action, une association de défense des enfants.

12/05/2008 (MAJ le 12/05/2008) (modifier)
Par Chelmi
Note: 2/5

"Astérix et ses Amis" Tome 2 Cet album pourrait très bien être le Tome 2 de Uderzo croqué par ses amis, d’ailleurs c’est écrit en toutes lettres sur la couverture Hommage à Albert Uderzo. Mais voilà, ça parait chez un autre éditeur avec une maquette différente et tout le tralalala. Je ne vais pas paraphraser mon précèdent avis ici... et en résumé, bien que l’intérêt des strips soit assez réduit, c’est toujours aussi sympatoche pour un fan d’Uderzo de voir l’univers d’Astérix vivre sous le trait d’autres grands (et moins grands) dessinateurs de BD. Achat seulement pour les -Astérixophiles-.

11/02/2008 (MAJ le 11/02/2008) (modifier)
Par Chalybs
Note: 2/5

Un album de 64 pages sans grande prétention où s'enchaînent une trentaine d'artistes. Certains n'auront réalisé qu'un dessin sur une page, lorsque d'autres réaliseront une historiette de une à quelques courtes pages. L'ensemble malgré tout reste sans grand intérêt. Les histoires sont souvent trop courtes pour être efficaces. Rares sont celles que j'ai trouvé vraiment sympathiques. Quelques scénaristes néanmoins réussiront de brillantes adaptations, réussissant un exploit en intégrant non pas leur univers dans celui d'Astérix machinalement et banalement, mais en créant une symbiose surprenante, notamment avec une adaptation de la banlieue en village fortifié face aux CRS… L'intérêt trouvé peut être de tenir entre ses mains un ouvrage permettant d'un seul coup d'œil de comparer plusieurs dessinateurs et techniques. L'hommage cependant est réussi. Mais c'est mon opinion, je ne vois pas plus d'intérêt que cela pour acheter cet ouvrage. Pour les fans absolus d'Astérix, les collectionneurs et autres fans de BD désirant un témoignage d'une époque. En fait, si, il y a une autre raison d'acheter cet album. Les bénéfices de la vente de ce livre financeront le kit que l'association de défense des droits des enfants (www.defenseurdesenfants.fr) diffusera dans les écoles en septembre prochain.

22/06/2007 (modifier)