Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Uderzo croqué par ses amis

Note: 1.75/5
(1.75/5 pour 4 avis)

Hommage à Uderzo à travers une parodie des aventures d'Astérix.


Albert Uderzo Autour d'Astérix Collectif Hommages collectifs Parodies et pastiches

Nous sommes en IV avant l'an MM. Toute la Gaule est occupée par des Mangas! Toute? Non! Un village peuplé d'irréductibles Gros-nez résiste encore et toujours à l'envahisseur!

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1996
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Uderzo croqué par ses amis
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

23/02/2005 | Chelmi
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Je ne sais pas si ce sont des amis d’Uderzo qui ont commis cet album, mais ils ne lui rendent pas forcément hommage de la meilleure des manières. Ça ressemble plus à un album opportuniste des éditions Soleil, qui souhaitait surfer sur la vague Astérix (c’est quasiment la seule série d’Uderzo mise en avant ici). J’allais dire que ça ne sert pas non plus forcément la série Astérix, mais quand on voit les derniers albums commis par Uderzo… Ce type d’album donne généralement des histoires convenues et peu intéressantes – d’autant plus que chaque auteur ne se voit attribuer qu’un tout petit espace pour laisser place à sa créativité. Ici, c’est souvent le service minimum. Peu d’histoires s’en tirent honorablement (aucune n’est très intéressante d’ailleurs). Je mentionnerais juste celles de Stalner (qui ne cherche pas à faire du sous Uderzo au niveau du dessin, réaliste), celle d’Arleston (vaguement drôle), celle de Plisson et Cornen (pas transcendante non plus) et celle de Widenlocher, vaguement con dans l’humour. Bref, un gros bof, et un album qui n’intéressera vraiment que les gros fans absolus d’Astérix et/ou d’Uderzo. Les autres peuvent franchement passer leur chemin !

05/12/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Personnellement, je ne conseillerais cet album à personne, pas même à un inconditionnel d’Astérix. Certes, l’hommage est réalisé avec tout le respect que mérite Uderzo mais on ne sort jamais de l’anecdote insipide. Les dessinateurs sélectionnés semblent souvent avoir travaillé à la va-vite (Stalner, notamment) et les scénarios varient du médiocre au quelconque sympathique. Ce que je n’ai, par contre vraiment pas apprécié, c’est le caractère opportuniste de cet album. Se servir de la notoriété d’une série pour parvenir à vendre quelques exemplaires d’une production médiocre réalisée au lance-pierres m’indispose (même si la lecture des derniers tomes d’Astérix a provoqué chez moi un sentiment identique). Je n’ai pu résister à la tentation de jeter un œil à l’objet. Je n’aurais pas dû. Soyez plus intelligents que moi. Evitez cet album !

09/07/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

On le sait, Christophe Arleston, créateur de Lanfeust, est un grand amateur d'Astérix. Il essaie d'insuffler cet esprit dans ses séries, sans pouvoir toujours y parvenir. C'est sans doute sur son instigation que cet album a vu le jour. Cependant, au-delà du côté parfois "private joke" entre copains, force est de reconnaître que c'est loin d'être indispensable. Certains récits sont sympathiques, comme celui d'Achdé. Des graphismes "adultes", comme celui de Stalner, offrent aussi une intéressante alternative. Mais ça ne va pas vraiment plus loin...

24/02/2005 (modifier)
Par Chelmi
Note: 2/5
L'avatar du posteur Chelmi

"Uderzo croqué par ses amis", je conseille cette BD seulement pour les fans inconditionnels d'Astérix. Cet album est simplement un hommage à Uderzo, il est composé d'histoires courtes qui ont été mises en planches par les auteurs des éditions Soleil. La qualité des histoires est très variable, et le niveau est plutôt moyen. Mais je pense que le but de cette BD est seulement de faire un clin d'oeil à l'oeuvre d'Uderzo en revisitant sa série culte : Astérix. Et de ce côté là, c'est plutôt réussi, car c’est intéressant de voir nos irréductibles gaulois dessinés par Janvier, Crisse, Mourier, ...

23/02/2005 (modifier)