Arlequin

Note: 2.56/5
(2.56/5 pour 9 avis)

Humour et enquêtes policières dans l'univers de l'hôtellerie. Pour ceux qui portent des pattes d'Eph et écoutent Abba.


Journal Tintin Policier, mais drôle Rodolphe Van hamme

Nom de code : Arlequin. Nationalité : français. Profession : agent privé de contre-sabotage. Employeur : Paradise Inc, la plus importante chaine hôtelière du monde. Caractéristiques : aime l'humour, le champagne millésimé et les déguisements farfelus. Top Secret : personne ne peut connaître son véritable visage! Arlequin, que personne ne connait travaille pour Wilbur, directeur influent et puissant de la Paradise Inc., une des plus importantes chaîne d'hôtels au monde. C'est le fidèle Lavanelle qu'il envoie au front dans cet univers d'espionnnage, de coups tordus, de belles pépés et de vodka martini au bord de la piscine...

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 1979
Statut histoire Série abandonnée 7 tomes parus
Couverture de la série Arlequin
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

17/07/2003 | Don Lope
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Après le succès de Histoire sans Héros en 1975, Dany s'écarte encore d'Olivier Rameau et retrouve son scénariste Jean Van Hamme, encore peu connu, en se tournant vers le réalisme avec cette série diffusée dans Tintin entre 1978 et 1984 ; c'est là que je l'ai découverte, et je ne note que les 3 épisodes Dany/Van Hamme, n'ayant pas lu la reprise du nouveau duo d'auteurs. Agent secret macho qui s'oppose à toutes sortes de forbans, dans une ambiance Bondienne au cocktail explosif qui sent le déjà vu, Arlequin réunit charme, suspense, action, bref de l'aventure policière au ton léger et insouciant typique de son époque avec ce qu'on voyait dans les série TV comme "Amicalement Vôtre" ou "Poigne de fer et séduction". Ceci ne renouvelle pas le cliché du héros d'action qui sera pourtant suivi en BD dans une série de la même veine (421 d'Eric Maltaite), mais heureusement, le dessin de Dany est joli à regarder, et les péripéties nombreuses sont finalement très divertissantes, c'est tout ce qu'on demande à cette Bd que ses auteurs ont dû bien s'amuser à concevoir. Ceci dit, j'ai acheté à très bon prix et en parfait état les rééditions (avec les anciennes couvertures) de ces 3 épisodes récemment, et finalement, le divertissement est payant, on s'y laisse prendre ; étrangement, j'y ai trouvé des éléments qui préfiguraient Largo Winch, ça sonne même très Largo Winch par endroits, on est un peu dans un milieu d'affaires, en plus humoristique (est-ce que Van Hamme y pensait déjà ?). Tout bien considéré, ces 3 épisodes réalisés par un duo magique sont vraiment excellents, et de temps en temps, lire une Bd plus légère quand en plus elle est de qualité, ça fait du bien.

10/06/2013 (modifier)
Par Thaugor
Note: 2/5

Déjà, il faut différencier les 3 premiers tomes qui sont de Dany au dessin et de Van Hamme au scénario, des suivants (sortis 16 ans plus tard) par Rodolphe et Jytéry. Arlequin est un homme d'action rusé engagé par un riche propriétaire d'une chaine d'hôtels internationale. Les dessins ne sont pas très originaux mais de qualité type année 1980. Le scénario sans être d'une grande originalité se démarque par ce personnage central autour duquel tout tourne : il est rusé, dégage de la prestance, un homme d'action imbattable en combat rapproché et d'une classe fabuleuse « à la française ». Bref, presque un super-héros. Il sert fidèlement son patron mais à sa façon en lui jouant des tours. Les petits plus sont l'humour de cet Arlequin et ses déguisements qu'il endosse régulièrement ainsi que ces changements de personnage pour embrouiller les pistes. Malgré tout, ça s'essouffle assez vite et heureusement, ces péripéties ne durent qu'un seul tome pour chaque histoire sinon, ce serait vite lassant. Par contre, je trouve le découpage de l'histoire un peu maladroit et les enchainements scénaristiques un peu fouillis. Il manque un peu de rigueur dans la façon de raconter. Pour ce qui est de la reprise de la série par Rodolphe et Jytéry, côté dessin, on y perd absolument rien, bien au contraire (certainement plus moderne puisque avec 16 ans d'écart). On voit une évolution positive dans la qualité du dessin mais cela reste proche et fidèle par rapport à l'original. Mais au niveau scénario, on y perd largement. Le côté mystérieux et changement continuel du personnage d'Arlequin se perd, son rôle devient même presque mineur parfois, et ça m'a un peu déçu. Le côté humour grinçant n'est plus aussi présent qu'au début et l'accent est beaucoup plus mis sur une série type enquête. Le charme initial lié à Arlequin est grandement diminué. J'aurais donc bien mis un 2,5/5 pour les premiers tomes, et 1,5/5 pour le reste.

21/09/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai lu que les tomes avec Dany et Van Hamme. Je n’ai donc rien lu de la reprise qui ne m'a l'air pas très passionnante. Une chose est sûre, Arlequin est une œuvre mineure dans la carrière de ces deux grands de la BD Franco-belge. Pourtant, j'ai bien aimé. Les scénarii sont très légers et les personnages n'ont pas une très grande personnalité (en particulier le héros qui est une caricature du super-homme qui réussit tout), mais ça m'a diverti et c'est le minimum que je demande à une bande dessinée. L'humour est très présent et j'ai souvent souri, mais je n'ai pas ri aux éclats car l'humour est quand même un peu lourd.

15/07/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Je connais Arlequin par ses tomes faits par Dany et Van Hamme. Côté dessin, c'est du Dany réaliste, à la manière de Histoire sans héros. Je n'aime pas trop mais bon... Ca a un style années 70 assez rétro qui se laisse regarder. Côté scénario, ben c'est du Largo Winch avant l'heure. Il y a du business, de l'espionnage, de l'action, beaucoup d'action. Ah, il n'y a pas trop de filles mignonnes par contre : c'était pas la mode dans les années 70, faut croire. Il y a aussi de l'humour (par exemple, le héros est un Gascon qui pratique le gascong-fu ;) ), en tous cas plus que dans Largo Winch, même si ce n'est pas toujours drôle. Mais bon... Ca fait assez kitsch tout ça. Les intrigues sont gentilles mais on a deviné la fin assez rapidement. C'est potable, quoi.

22/04/2004 (MAJ le 28/10/2007) (modifier)
Par Jugurtha
Note: 2/5

Une série avec un héros sans faiblesses qui se sort toujours avantageusement et avec le sourire des pires situations peut-elle être palpitante ? Réponse, non, puisque la fin est entendue, toujours semblable. Un solide second degré peut rendre digérable l'opération, mais encore faut-il en voir l'esprit (second degré) et l'humour (idem). Or, si on en trouve une certaine dose, c'est l'originalité qui fait défaut malgré la diversité des décors visités par notre héros et son faire-valoir Bertie (le second degré, c'est lui, c'est lui qui est chargé de la partie "humour" des aventures). Arlequin se prend trop au sérieux dans une série qui est censée ne pas l'être. Mal équilibrée, elle a du mal à intéresser. Le dessin de Dany, période réaliste, superbe, est le point fort de ces histoires distillant grâce à lui un exotisme certain. La reprise de Rodolphe et Jytéry rencontre l'ennui de la reprise d'une série pas réussie sans la faire évoluer : si elle est réussie, c'est qu'elle ne l'est pas (réussie). Mission réussie, puisque ce n'est pas réussi. Rodolphe écrit des histoires peuplées de lieux communs, dotées d'un héros invincible au charme irrésistible hélas encombré d'un benêt maladroit (et moche). Tout de même, c'est fascinant de constater le mimétisme qu'il parvient à avoir avec son aîné. Jytéry ne démérite pas, mais lui aussi est handicapé par le soin à faire du Dany, ce qui le laisse toujours en-dessous de son prédécesseur. Il fait pourtant preuve d'une belle maîtrise et d'un solide savoir-faire qui mériteraient d'être exploités sur des travaux personnels. Une série qui manque d'une unité de ton, mais qui possède un certain charme essentiellement dû à la qualité de l'illustration.

23/04/2007 (modifier)
Par Chalybs
Note: 3/5

Voilà une BD qui ne se prend pas au sérieux et qui est bien agréable. Cette série est relativement vieille. Le premier tome est apparemment sorti initialement en 1979. Le troisième tome est sorti en 1985 puis il a fallu attendre 2001 pour voir le tome 4 ! Voyant le nom du scénariste, je devine que sa popularité sur les séries XIII et Thorgal l'a aidé à prendre la décision du renouveau des "Arlequin". Cela en vaut-il le jeu ? Ce premier tome en tout cas, pour ma part, je le connais depuis une bonne dizaine d'années. Je l'ai relu avec toujours le même plaisir. Ce James Bond Gascon est vraiment plaisant. Le scénario en un volume donne du dynamisme mais manque du même coup de profondeur. L'humour est constant sans devenir lourd, bien dosé. Les quelques rebondissements attenants au fait que l'on ne connaisse pas encore Arlequin sont efficaces. Le principe même d'Arlequin est le fait qu'il soit 'agent secret'. De ce fait, tout comme son nouvel employeur, nous le découvrons au fur et à mesure de l'intrigue. Au début, aucune latence n'est donc prise afin de présenter les personnages. On rentre vite dans l'action et c'est plaisant. Pas de perte de temps. Dynamique scénaristique parfaite. Le dessin quant à lui est dans la lignée des XIII et autre Thorgal de la même époque. La plume de Dany est toujours juste, fine et à tendance réaliste. Les couleurs sont agréables sans être exceptionnelles. Bref, une BD divertissante, au ton jovial et avec un scénario qui se tient. Sans être 'LA' BD, cela reste une bonne BD. En revanche, pour les tomes suivants, c'est-à-dire 4, 5, 6, 7 la critique est beaucoup plus mitigée. Première remarque, sur la couverture du 4, les noms de Van Hamme et Dany apparaissent encore en gros, en haut, et en premier, publicité mensongère donc, puisque la série est reprise par Rodolphe et Jitéry. De plus, la belle blonde pulpeuse n'a rien à voir avec le Sichblik, schilimib, mischilim, la chose. Le dessin pour commencer, est pas mal, même si je préférais (car comparaison oblige) le trait plus rond et un peu plus fin de Dany. Jitéry s'en sort bien cependant avec des personnages que l'on reconnaît facilement, tout en imposant son caractère personnel. Les couleurs, en 15 ans d'absence, forcément se sont améliorées depuis le tome 3. Plus lumineuses elles ne m'ont cependant pas particulièrement marqué par une qualité hors norme. Le trait de Jitéry présente quelques défauts dans les visages qu'il est parfois dur de ne pas remarquer. Coté scénario, jamais, Rodolphe ne parviendra à relancer réellement la série. La patte de Van Hamme reste inimitable et malgré quelques essais qui auraient pu paraître prometteur, l'ensemble reste un ton en-dessous. Voire carrément décevant concernant le scénario du tome 7 d'un creux absolu alors que le tome précédent (puisque 6 et 7 forment un diptyque) laissait présager un scénario sympa et original. Mais rien, jusqu'au bout les 4 derniers opus restent sans originalité. Qui plus est, Van Hamme ayant tué le suspens de l'identité d'Arlequin à la fin du tome 3, ici il manque cet ingrédient qui faisait le charme indéniable de cette série. Bref, je mets 3 étoiles pour les trois premiers tomes.

22/11/2006 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

Arlequin fait sa première apparition dans l'hebdo Tintin n° 3, 3ème année, du 17 Janvier 1978. Arlequin ?... Un agent secret français... pardon : gascon, dont les aventures sont imaginées par Van Hamme et dessinées par Dany. Waow...! la belle équipe ! Mwouais... mais la sauce ne prend pas. Imaginée comme une série inspirée de "'Amicalement Vôtre" (avec Roger Moore et Tony Curtis), elle se veut bondissante, pleine d'imprévus, explosive... Le problème, personnellement, c'est que tous ces ingrédients ne se sont pas bien mélangés dans le shaker. Ca se lit mais sans plus. Déjà qu'avec un héros qui pratique le "gascon-fu"... Effectivement, "Arlequin" -comme il m'a déçu- décevra les lecteurs. Série peu convaincante, elle m'a semblé "inutile". Dommage car elle bénéficiait de deux très bons auteurs. "Arlequin" va s'arrêter après trois histoires. Quasi 10 ans plus tard le duo Jitery-Rodolphe la reprend. Ben oui... mais sans plus. J'ai coté "2" pour Van Hamme et Dany. Je ne vous dis pas pour les autres !... Déçu que je suis !...

04/09/2006 (modifier)
Par Tony Ross
Note: 3/5

J'ai acheté le coffret des trois premiers tomes (ceux signés par Van Hamme et Dany) lorsque j'étais justement encore dans ma "période Van Hamme". J'achetais tout ce que je trouvais de cet auteur et j'adorais avant même de les avoir lu. C'est donc sans grande surprise que j'ai adoré lire ces trois histoires, drôles et divertissantes à souhait. Avec le recul, je me dis que si ces albums sont effectivement divertissants, ils n'atteignent tout de même pas le niveau du géant Van Hamme que je connus jadis. Les dessins eux, étaient plaisants, du bon Dany sans grande surprise. Bref, une jolie série qui convient à chacun et où toutes et tous y trouveront une touche de légèreté qui est toujours bonne à prendre afin de se distraire occasionnellement. Arrive le tome 4!!! Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est un album mauvais. Non. Il raconte une histoire fantastique et mystérieuse sous forme d'épouvante avec des auteurs qui se sont sûrement donné beaucoup de mal afin de ne pas avoir l'air ridicule face aux deux géants qui avaient lancés la série. Ils ne s'en sortent pas mal. Il faut avoir beaucoup de courage pour oser révolutionner une série devenue culte en la changeant de registre et de passer d'une petite aventure tout public à un récit entre Scoubidou et La maison de l'horreur. Bravo pour tant d'audace. Quant au dessinateur, il imite parfaitement bien le style de Dany. Je n'ai pas encore lu le tome 5 mais m'est avis que je ne l'apprécierais que moyennement. J'aime bien ces deux nouveaux auteurs. Mais n'est pas Van Hamme qui veut. A bon entendeur.

23/07/2003 (modifier)
Par Don Lope
Note: 2/5

Si je ne devais noter que les trois premiers albums, je mettrais sûrement trois étoiles pour le côté délicieusement rétro et nostalgique. Mais la reprise de Rodolphe et Jytéry est tellement faible scénaristiquement que je ne vois pas d'autre solution. Car c'est bien le scénario qui pêche dans ces deux derniers tomes. Rodolphe est pourtant quelqu'un parfois assez brillant (L'Autre Monde, Mary la Noire, Gothic) mais là, il n'a pas su aborder le côté seventies de l'ambiance et ses intrigues sont d'un ennui profond. Je ne dirais pas que Van Hamme a pondu trois chef d'oeuvre au début mais l'intérêt était un peu plus soutenu. Il faut dire que le côté naïf et humour de ces histoires a priori sérieuses ne rend pas la tâche facile : il y a un point d'équilibre à trouver et celui-ci est assez instable. Niveau dessin, je trouve que Jytery assure vraiment bien, c'est presque plus beau que Dany avec un style très proche. Il faut dire qu'on parle du Dany d'il y a 25 ans aussi : un dessin semi-réaliste, des couleurs un peu acidulées mais plutôt agréables et des cadrages parfois assez extraordinaires. Il y a au début du premier tome un survol de Manhattan en hélico qui vaut vraiment le détour : cette scène est à mon avis une des plus grande réussites de Dany depuis ses débuts.

17/07/2003 (modifier)