Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Sept survivants

Note: 2.86/5
(2.86/5 pour 14 avis)

Sept survivants : Sept voyageurs pris au piège d'un tunnel routier.


Auteurs Italiens Sept... Survival Zombies !!!!!!

Alpes françaises. Déroutée par une averse de neige, une voiture entre dans un tunnel. A son bord, un neurologue réputé, sa femme, et son frère. Non loin derrière, un inspecteur des stups, lancé à la poursuite d’un couple de dangereux criminels… Sans le savoir, tous se dirigent droit vers un piège infernal, qui les conduira vers leurs pires cauchemars.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2011
Statut histoire One shot (Saison 2 de la série Sept) 1 tome paru
Couverture de la série Sept survivants
Les notes (14)
Cliquez pour lire les avis

22/05/2011 | Geoffroy
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette histoire ressemble à un épisode de la Quatrième Dimension ou d'Au-delà du réel, ou éventuellement à un petit scénario de Stephen King. C'est l'histoire de 7 personnes, d'horizons différents, qui se retrouvent coincées dans un mystérieux tunnel routier où les choses ne se passent pas normalement du tout. C'est un véritable piège où règne le fantastique et le danger. Comme la plupart du temps dans ce type de récit, on retrouve sa galerie de personnages clichés : le criminel, le flic qui poursuit ce dernier, le couple en déroute et l'amant, la toxico et... un petit gros dont on ne sait pas grand chose avant la fin du récit. Et comme la plupart des récits de ce type, cela commence par une présentation des personnages et de pourquoi ils vont se retrouver dans ce tunnel, puis le fantastique se met doucement en place avec des choses de plus en plus bizarres, et après l'action démarre pour de bon avec des fuites, des combats et autres explosions. C'est très classique dans son genre donc, mais quand c'est plutôt bien fait comme ici, cela accroche le lecteur qui veut essayer de comprendre, savoir ce qu'il va se passer et où tout cela va nous mener. Le dessin est correct et fonctionnel. La narration graphique est sans défaut. Et malgré ses clichés, l'histoire tient assez bien la route et sa fin est plutôt satisfaisante. Je n'en conseille pas l'achat car c'est une lecture de divertissement qu'on ne lit qu'une fois et qu'on oublie assez vite, mais ce n'est pas déplaisant pour passer le temps.

18/10/2016 (modifier)
Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Pas mal, mais hélas déjà vu ailleurs ce qui fait que l'originalité n'est pas franchement au rendez vous. Les personnages sont caricaturaux et dignes d'un DTV ("direct to video"). Il y avait matière, bon d'accord je sais qu'en disant cela je ne dis pas grand chose, mais au même titre que des choses maintes fois vues, à force d'à force j'ai suivi ces périples sans émotion. Je suis sans doute un peu court, mais sur le coup, j'avoue que l'inspiration me manque. Lecture dispensable sauf pour les inconditionnels du genre.

05/04/2015 (modifier)
Par yOyO
Note: 4/5

Je suis assez surpris de ne pas voir plus d'avis positifs sur cet album, qui est en tous points très bon. Denys en revient a ce qu'il a fait de mieux jusque la en se rapprochant de ses 2 premières séries (Dans la nuit, "comptines d'halloween"). Et il est très bon dans ces ambiances lourdes et oppressantes. Alors effectivement les personnages sont clichés mais ça a le mérite d’être efficace pour qui aime la BD grand public et les scénarios fantastiques. Les couleurs servent biens au dessin et les éléments qui arrivent au fur et a mesure de l'histoire se lient pour un final explosif. Un très bon album

26/02/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai bien l'impression que l'idée de base a été repiquée sur Daylight, sauf que ce film était un très bon Stallone. Le résultat ici ne m'a guère convaincu. Les personnages sont assez caricaturaux, le dessin n'est pas assez joli pour m'attirer, avec des couleurs fades toujours dans les mêmes tons monotones liés au décor ; je trouvais le dessin de Denys mieux réussi sur District 77... Surtout, ce qui me laisse froid, c'est que le récit dévie vers le fantastique dans le quotidien ; on n'est plus dans un polar psychologique mais dans un survival à la Walking Dead au fantastique surréaliste et étrange. Le début démarre bien, mais dès que se radinent les zombies, j'accroche plus. Ce côté enfermement dans un lieu d'où les personnages ne peuvent sortir rappelle aussi le film Cube, mais là aussi, ce film était une vraie claque ; dans cette Bd, rien de tout ça, et l'ennui s'installe...

14/11/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

C’est pas mal du tout pour un one shot. Un bon scénario de « survival horror » qui se situe à mi-chemin entre le film de zombies, « Rubber » et « Daylight » avec Sylvester Stallone. Après, il ne faut pas chercher dans la finesse non plus. Les personnages sont un peu caricaturaux entre le flic qui traîne son lot de casseroles, le couple qui bat de l’aile et le frère suspect, le duo de criminels, un mec louche, ça fait un peu déjà-vu tout ça. D’ailleurs sans trop dévoiler les mystères du scénario, cette petite troupe de personnages hétéroclites pris au piège dans une sorte de superstructure absurde et mortelle, en l’occurrence ici un tunnel sans fin, m’a vachement fait penser à un film bien connu du genre: Cube. Le dessin au trait gras et épais n’a rien d’époustouflant et puis, comme quasiment toute l’histoire se déroule dans un tunnel je vous laisse imaginer la beauté du décor… répétitif et sacrément dépouillé. On ne peut pas dire que ce soit la qualité principale de la BD. En résumé, ça se laisse lire mais il n’y a pas ce petit truc en plus qui vous scotche du début à la fin.

03/12/2013 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

J'avais un peu laissé de coté la collection "sept" qui est assez inégale en qualité. Je me relance donc dedans avec ce sept survivants qui m'a attiré car je suis assez fan des autres productions du dessinateur. De ce coté là je n'ai pas été déçu. Coté histoire l'introduction est assez prometteuse avec un huis clos qui se dessine dans un lieu insolite. J'ai plutôt accroché, la présentation des protagonistes est assez rapide et efficace. D'autres tomes de la même collection souffrent d'une introduction à rallonge pour introduire tous les personnages. Nos protagonistes sont donc enfermés dans un bien étrange tunnel qui n'a pas d'issue. J'étais assez curieux de voir ce que le scénariste avait bien pu imaginer pour justifier tout ça. Hélas je n'ai pas été super emballé. On a droit à une histoire de zombies, certes bien menée, mais ce sujet ne fait pas partie mes domaines de prédilection. Du coup même si l'explication est cohérente et ne souffre d'aucun défaut, les péripéties qui nous conduisent jusqu'au dénouement ne m'ont pas passionné plus que ça.

30/07/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Une agréable surprise que ce 7 survivants. En fait, je me suis cru dans une vieille nouvelle de Stephen King ou dans un épisode de la Twilight Zone (mais en version trash). Et ce sont là deux compliments ! La problématique de la présentation des personnages (contrainte très handicapante de la collection) est bien résolue avec cette rapide présentation de 6 d’entre eux. Quant au septième, je ne sais toujours pas de qui il s’agit avec certitude… mais je m’en fiche… Le récit est prenant, l’ambiance angoissante et fantastique est bien présente et on comprend rapidement que ces 7 survivants… ne survivront pas tous. Le final est classique et conforme à mes attentes. Pas vraiment moral, pas vraiment innovant, mais plaisant. Le dessin me faisait peur, de prime abord. Il est fort influencé par les comics américains, avec un encrage très présent et, donc, de grandes ombres noires à gauche et à droite. Mais ce style convient bien au récit et s’est donc avéré efficace à défaut de séduisant. Un bon album, au final.

16/07/2012 (modifier)
Par fab11
Note: 3/5

La saison 2 de la série "Sept" débute par ce one-shot horrifique de bonne facture . Le scénariste a une trés bonne idée de départ. Le fait de rapprocher sept personnes qui ont de nombreuses choses à se reprocher à l'intérieur d'un tunnel qui n'en finit jamais était assez original et cela me faisait penser à un épisode de la vieille série télé "La Quatrième Dimension". On rajoute à ce charmant tableau une horde de zombies affamés (créatures très à la mode en ce moment) et le tour est joué. Ce récit se lit rapidement et sans ennui, mais on n'en garde pas un souvenir impérissable. Le dessin est corrrect mais il est loin d'être extraordinaire, même s'il s'adapte plutôt bien au récit. Mais je vais juste signaler que j'avais préféré le travail de Denys effectué dans la très sympathique série District 77 Les amateurs de récits fantastiques seront ravis avec ce one-shot, les autres peuvent passer leur chemin.

21/01/2012 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Le premier album de la nouvelle 'saison' de la collection 7. Je ne me suis pas ennuyé, mais je suis un peu resté sur ma faim. L'idée du tunnel est bien trouvée et je trouve que les auteurs nous montrent bien la souffrance des personnages qui essaient de s'échapper de cet endroit maudit. Toutefois, quand ils essaient de donner de la profondeur aux personnages, je trouve qu'ils ratent leur coup. Leurs psychologies me semblent un peu trop clichés et j'ai continué à trouver les personnages sans grande profondeur car rien n'est vraiment développé. Et puis je ne suis pas un grand fan de zombie, une créature fantastique que je trouve ridicule la plupart du temps.

04/12/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Voici le premier titre de la saison 2 de la collection sept dirigé par David Chauvel. On reprend toujours le même principe qui peut être d'ailleurs déclinable à l'infini ce qui laisse encore entrevoir de juteux bénéfices. Qu'importe l'aspect commercial si la qualité est au rendez-vous ! Cela semble être le cas avec ce titre qui insiste beaucoup sur l'aspect psychologique tout en n'oubliant pas quelques scènes d'action avec les morts-vivants. Le dessin reste correct mais j'aurais souhaité un aspect plus réaliste qui aurait donné un caractère plus effrayant aux zombies. Toutefois, cela reste de bonne facture. Nous avons un thriller horrifique bien pensé dans une atmosphère lourde et angoissante. Le tunnel est même devenu un personnage à part entière. On ne peut pas dire non plus que le titre soit véritablement adapté à cette histoire. Néanmoins, ne boudons pas notre plaisir ! Les amateurs de zombies seront comblés.

28/07/2011 (modifier)