Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Guerrières de Troy

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 8 avis)

Des boutres de Port Pourpre au grand désert du Delpont, la route est longue pour les guerrières Lynche et Raya, mercenaires au service d’une caravane humanitaire.


Christophe Arleston Guerrières Lanfeust Mag Le monde de Troy Spin-off

Des boutres de Port Pourpre au grand désert du Delpont, la route est longue pour les guerrières Lynche et Raya, mercenaires au service d’une caravane humanitaire. Leur objectif : sauver des malheureux de la famine. Si Raya, la rousse au coeur d’artichaut suit avec une dévotion sans faille le charismatique Yquem, il n’en est pas de même pour l’intransigeante Lynche. Quel lien y a-t’il entre les signes qu’elle porte sur le corps et les maîtres de l’expédition ? Les deux guerrières sont bientôt rejointes par Yssam, une troisième mercenaire à la personnalité troublante. Sur les routes de Troy, une aventure qui les mènera loin de leurs combats habituels à la découverte d’une abomination insoupçonnée. Textes de l'Editeur

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Mai 2010
Statut histoire Série terminée (premier diptyque terminé, pas de suite prévue) 2 tomes parus
Couverture de la série Les Guerrières de Troy
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

19/05/2010 | Pierig
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'étais méfiant de l'abondance de Bd traitant du monde de Troy, celui-ci ne m'ayant jamais vraiment transporté (je préfère nettement Les Forêts d'Opale), même si la lecture de Lanfeust ne m'a pas déplu, mais je gardais un souvenir très moyen de Cixi de Troy, et la série trop longue des Trolls de Troy, ça m'a vite lassé. Mais en même temps, j'avais envie de voir ce que Dany pouvait faire avec cet univers, car j'ai toujours admiré son dessin depuis ses travaux dans le journal Tintin et surtout Olivier Rameau, série dont j'étais absolument fan. D'ailleurs c'est un peu curieux pour moi de voir Dany dans le domaine de la fantasy, je l'imaginais mal dans cet univers, mais après tout, Olivier Rameau visitait un monde surréaliste et hallucinant, et il sait dessiner de très jolies femmes, il l'a prouvé avec ses albums coquins et déjà Colombe Tiredaile qui affolait le gamin que j'étais. D'autre part, Dany a prouvé aussi qu'il pouvait explorer des univers durs et dramatiques et pas seulement l'humour, on l'a vu avec Histoire sans Héros et Equator. L'histoire contée ici est assez banale et ne sort pas du tout venant de la fantasy, Arleston a tellement surexploité le genre qu'il n'a pas été capable de pondre un récit plus original, c'est dommage qu'il ne se soit pas foulé un peu plus pour mieux servir le joli dessin de Dany. Cependant, la lecture n'est pas désagréable, il faut mettre au vestiaire ses à-priori et se laisser porter par la grâce du dessin de Dany qui est sans aucun doute la première raison qui m'a décidé à lire ce diptyque, il est clair que si ça n'avait pas été Dany, je ne m'y serais pas intéressé. Ses femmes sont toujours aussi attirantes, même si elles rappellent beaucoup d'autres guerrières aux tenues minimalistes vues en fantasy.

03/08/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Je m’étais juré de ne pas craquer … j’ai échoué. Pourtant Dieu sait si la surexploitation du monde de Troy par Arleston m’énerve. Mais, voilà, je garde de tellement bons souvenirs des débuts de cette aventure (« Lanfeust De Troy » et le premier cycle de « Trolls De Troy » demeurent à mes yeux d’excellentes bandes dessinées) que je n’ai pu résister à cette énième déclinaison. Et si j’ai craqué, la cause est à chercher du côté du dessinateur. Dany fait en effet partie de ces artistes à la touche personnelle qui me font craquer. J’aime son style tout en rondeurs, j’aime ses femmes pulpeuses aux bouches gourmandes, j’aime ses décors riches de détails, j’aime son trait caricatural, dynamique et lisible. Donc, j’ai craqué. Et je le regrette partiellement, car tout l’intérêt de ce diptyque tient dans le trait de Dany, tant le scénario offert par Arleston et Melanÿn est passe-partout. Attention ! Ca se laisse lire et les péripéties ne manquent pas. Le scénario exploite le fait que ces guerrières soient des femmes mais, d’une part, cette utilisation du sexe des héroïnes est faite sans originalité et, d’autre part, il s’agit là de la seule particularité exploitée par le scénario. Par ailleurs, on sent clairement que les auteurs cherchent à préparer un nouveau cycle en introduisant de nouveaux personnages (ou, plus exactement, en donnant plus d'importance à un personnage secondaire) mais c'est artificiel et, dans l'intrigue présente, superflu. L'intrigue en elle même est du réchauffé mille fois vu (tiens ! Rien que "L'étoile d'A. Rainier" dans les aventures de Chick Bill exploite ce concept d'une manière plus originale, c'est dire !) Celà reste néanmoins plaisant (surtout grâce au dessin) mais, pour moi, un emprunt est amplement suffisant.

15/06/2010 (MAJ le 06/11/2013) (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je ne suis pas un fan de l'univers de Troy, mais en revanche je suis un fan de Dany et c'est la raison pour laquelle j'ai lu cet album. Je ne suis pas déçu, principalement parce que je ne m'attendais pas à lire un tome mémorable. Le dessin de Dany est excellent comme d'habitude. J'aime la manière sensuelle dont il dessine les femmes. Elles sont très belles quoique j'en ai un peu marre des femmes guerrières qui ne portent pas grand chose et que certains personnages ont une tête plus humoristique alors que d'autres sont plus réalistes. Ensuite, le scénario, pour le moment, n'est pas très novateur, mais il est bien fait. Le rythme est bon et le mystère, quoique pas du tout original, me donne envie de lire la suite si je tombe dessus à la bibliothèque. J'aime surtout la relation entre les guerrières : elles sont amies, mais en même temps elles peuvent se battre entre elles à cause de leur boulot. Je trouve ça amusant.

17/06/2011 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Ces derniers temps, je n'ai pas été tendre avec les productions d'Arleston tournant à la quasi-exploitation des univers de Troy. Selon les séries, on observe du bon et du moins bon. Cependant, il peut également se dégager de l'excellent. Cette nouvelle série qui débute en est l'exemple. J'ai été tout d'abord assez émerveillé par le style graphique d'un vieux dessinateur comme Dany. Je ne connaissais pas réellement son travail n'ayant pas eu l'occasion de lire ses oeuvres. Je l'avais cependant remarqué dans un collectif d'auteur où son dessin m'avait réellement plu. C'est donc avec une certaine joie que je peux admirer son travail d'auteur. Avec cette série, j'ai eu comme une impression de revenir un peu à la fameuse série Les Feux d'Askell qui a été malheureusement abandonnée. Je retrouve non seulement de jolies femmes impertinentes à souhait mais une sorte d'esprit et d'ambiance qui m'avaient assez passionné à l'époque. Et puis, la lecture fut très agréable de bout en bout. On suivra cette série avec plaisir même si elle est typiquement commerciale ...

28/11/2010 (modifier)
Par Vincent70
Note: 4/5

En voilà une bd bien fraîche à lire en sirotant une grenadine à 13°. Toute en rondeurs, une colorisation réussie, un scénario pas franchement transcendant mais appréciable tout de même. Il est vrai qu'on devine un peu l'histoire au fur et à mesure, mais bon, on peut la consommer sans modération.

05/07/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'en ai un peu ras-le-bol des séries dans l'univers de Troy, mais d'un autre côté j'aime beaucoup le dessin de Dany. J'étais également surpris de voir l'univers de ce dernier, que j'assimile toujours à Olivier Rameau s'accommoder d'un récit heroic-fantasy tels que ceux d'Arleston. C'est pourquoi j'ai lu cette BD quand j'en ai eu l'occasion. Comme beaucoup de fans de fantasy et anciens lecteurs de Lanfeust De Troy, ça me fait plaisir de découvrir de nouveaux lieux de la carte de la planète Troy et de voir comment ils s'imbriquent avec ceux visités par Lanfeust et sa bande mais aussi dans les autres spin-off de la série mère. Mais, à part ce dépaysement, le scénario ne casse pas des briques. On voit rapidement venir la trame globale et on devine facilement les évènements à suivre, à quelques détails près. Il y a bien quelques péripéties qui s'y ajoutent, quelques passages amusants, mais rien de surprenant. Malgré cela, la narration est bonne et le récit se parcourt comme un bon divertissement. Tout se tient, il n'y a pas trop d'incohérences ni de facilités scénaristiques, c'est donc sans risque que l'on peut profiter du dessin de Dany. Et je l'ai trouvé assez excellent. OK, je trouve qu'avec le temps, son style parait avoir pris un peu d'âge, il apparait même un peu désuet par moment. Cela tient peut-être à la colorisation. Mais j'ai quand même trouvé l'ensemble très beau, très soigné et un vrai régal pour les yeux qui rehausse l'intérêt du récit. Scénario simple mais graphisme excellent, c'est une BD que j'ai lue avec plaisir et je lirai la suite si j'en ai l'occasion.

28/06/2010 (modifier)
Par Miranda
Note: 4/5
L'avatar du posteur Miranda

J’aime l’univers de mondes de Troy et j’ai encore été ici pleinement satisfaite. Et pourtant… pourtant je n’aime pas trop le dessin de Dany, non pas que je le trouve mauvais au contraire, il est fouillé, précis, les paysages et les décors sont à tomber de beauté, les couleurs sont magnifiques, personnages expressifs et bestiaire vraiment drôle, mais ce qui me dérange ce sont les bouches siliconées de ses personnages principaux. Car c’est bien le mot, ce n’est pas qu’il fasse des bouches pulpeuses mais plutôt qu’on les dirait tout droit sorties des mains d’un chirurgien, ajouté à cela les petits nez et les pommettes hautes… je dois dire que j’ai pas mal de difficultés à entrer dans une histoire avec de telles tronches de poisson. Dany veut faire beau et pèche par excès, comme les maboules du bistouri. Je me suis donc focalisée sur tout le reste qui vaut vraiment le détour. Passons et parlons plutôt du scénario. En un mot je dirais « basique » mais l’aventure étant riche d’évènements, de personnages et d’humour, on a au final une lecture agréable et divertissante. L’autre point fort, la psychologie des personnages qui est assez bien développée pour que l’on s’attache à eux, ce qui donne à cette histoire une petite touche d’humanité. J’ai beaucoup apprécié les filles au caractère bien trempé et sûres d’elles, bien qu’elles soient très différentes les unes des autres, si certains pourront dire qu’il y a des clichés, ces derniers sont bien répartis entre tous les intervenants ce qui apporte un bel équilibre à l’ensemble.

29/05/2010 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

On est bien loin de l’univers tarazimboumant imaginé par Greg. Avec cette série arlestonienne, on se rapproche davantage du monde coquin de Dany avec de plantureuses guerrières fort dévêtues. Ne tournons pas autour du pot, le dessin de Dany est le gros point fort de ce spin off de Troy. C’est même le seul intérêt que je peux lui trouver. Car le scénario est pour le moment basique et sent le déjà vu. On n’a rien de bien consistant à se mettre sous la dent. Mais ne vendons pas la peau du Troll avant de l’avoir enchanté. Ce tome pose le décor et un semblant de mystère plane autour du médaillon d’Yquem. C’est toutefois un ressort narratif bien insuffisant que pour susciter le désir de connaître la suite. Il faut peut être prendre cette bd pour ce qu’elle est, à savoir une bd de divertissement pur qui satisfera le lecteur peu exigent. Ce n’est pas (plus) mon cas.

19/05/2010 (modifier)