Les Forêts d'Opale

Note: 3.16/5
(3.16/5 pour 57 avis)

Dans un univers d'héroic-fantasy, le clergé de la lumière impose son autorité, Darko est l'élu qui doit libérer les 5 royaumes ....


Christophe Arleston Lanfeust Mag

L'histoire se déroule dans le monde des forêts d'Opale où le clergé de la Lumière règne en tyran. Darko habite dans un village où il apprend le métier de verrier. Un jour un barde, Urfold, et sa fille adoptive Sleilo lui apprennent qu'il est celui qui doit réaliser la Prophétie et libérer les 5 Royaumes. Pour cela on lui confit un bracelet, le bracelet de Cohars, qui lui donne la possibilité d'invoquer le monstrueux Ghôrg-Burnes-Velues une fois par lune. Il quitte donc son village en étant poursuivi par les prêtres de la Lumières. Enfin Darko et ses amis vont devoir faire face à de multiples dangers afin de briser la dictature du clergé...

Scénariste
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2000
Statut histoire Série en cours 10 tomes parus
Dernière parution : Moins de 2 ans
Couverture de la série Les Forêts d'Opale
Les notes (57)
Cliquez pour lire les avis

26/07/2001 | BiBoul
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Voilà une série qui ressemble par certains aspects à Lanfeust de Troy. L’équipe constituée autour de Darko, le héros lui aussi prisonnier d’un destin qui se révèle brutalement à lui en début d’histoire : un « vieux », deux nanas sexy, un gros mastard qui casse tout (l’Obélix de la bande) – mais qui n’apparaît ici qu’à l’appel Darko. Mais aussi l’univers, avec peuples, mais surtout bestioles (bestiaire assez riche, mais sans abuser de créatures incroyables). Mais je trouve qu’ici Arleston évite certaines lourdeurs. En particulier l’humour lourdingue et usant (même si dans le troisième tome le passage sur le « shopping » des nanas sent quand même pas mal l’humour beauf et misogyne). Mais c’est généralement traité sur un ton plus sérieux, et j’ai davantage accroché que pour Lanfeust. Et le dessin de Pellet a beaucoup fait pour me rendre plus agréable cette lecture. En effet, son trait est plus fin, plus crédible, plus « adulte » – même si la colorisation ne m’a pas toujours convaincu. J’ai lu pour l’instant les trois premiers tomes. J’ai bien aimé les deux premiers, et trouvé le troisième en dessous : la partie aventure y est bien menée, mais l’humour un peu naze et les lourdeurs autours des nanas, ainsi que la métamorphose un peu brutale de Darko en combattant hors-pair m’ont paru faire basculer l’intrigue vers du Lanfeust. A voir ce que la suite donne, si j’ai l’occasion de la lire, mais j’espère qu’elle sera plus proche des deux premiers albums. Pas forcément le genre de trucs que j’achèterais (à vous de voir après tout), mais un emprunt en bibliothèque est tout à fait envisageable.

03/04/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je sais bien que cette série peut apparaître comme une pâle copie de Lanfeust De Troy du même scénariste. Les personnages forment une petite équipe diverse et variée et vont affronter un grand méchant. C'est exactement le même schéma ce qui est exaspérant à la longue, j'en conviens aisément ! Cependant, il n'en demeure pas moins qu'on passe un bon moment de lecture d'autant que les dessins sont plutôt réussis aussi bien dans les décors que les généreux contours des personnages. Je trouve que Pellet est le meilleur dessinateur avec qui Arleston ait pu s'associer le temps d'une saga. Son travail est juste et précis. J'ai bien aimé également le travail de colorisation. C'est d'une beauté remarquable ! Arleston a le véritable don de savoir bien raconter les histoires et on se laisse prendre assez facilement. Je ne suis pas farouchement contre les bd commerciales à partir du moment où la qualité est au rendez-vous. Je reproche cependant à cette série un manque manifeste d'idées nouvelles et un ralentissement du rythme à partir du troisième opus ainsi que des personnages hyper stéréotypée finalement sans envergure et sans psychologie propre. La légèreté ambiante enlève tout caractère dramatique à cette histoire. Nous savons déjà que nos héros s’en sortiront sain et sauf et que le méchant sera puni à la fin. Par ailleurs, certains des lieux évoqués ne figurent pas sur la carte géographique ce qui n'est pas très réfléchi. Le 6ème tome semble entraîner une petite cassure à ce scénario où un méchant va en remplacer certainement un autre. Le mal est partout ! C'est également un tome assez sanglant qui ne fera pas dans la compassion. Je trouve que tout cela redonne de l'intérêt pour la série. Il y a beaucoup moins d'humour au vu des événements tragiques qui se produisent. Le 7ème tome sera un peu dans cette continuité. On change néanmoins de décors pour celui des montagnes de la dorsale. On commence à découvrir le secret de la disparition des titans. Le 8ème tome nous déplace dans une autre dimension avec des cercles infernaux qui n'a plus rien à voir avec le monde des forêts. Beaucoup de choses ont changé et on sent que le dénouement est proche. Cependant, il n'y a pas de réelles surprises à la lecture de ce tome. On aimerait bien que les choses se concluent rapidement au risque de perdre sa saveur. Je commence réellement à détester les séries à rallonge. En conclusion, je dirais que les forêts d'Opale font partie de ces séries d'héroïc fantasy que j'aime bien lire et conserver. Cela se relit avec toujours autant de plaisir sans rien perdre de sa magie. Il faut juste savoir conclure à un moment donné. Cela sera chose faite dans le 9ème tome. Il est vrai que la saga avait un peu perdu de sa saveur avec la mort du principal méchant à savoir le pontife Xarchias. Une conclusion un peu maigre et sans surprise. Comme dit, Arleston ne sait pas comment conclure ses séries en beauté. Ceci dit, dans l'ensemble, on passera un bon moment de divertissement. Note Dessin: 3.5/5 - Note Scénario: 3/5 - Note Globale: 3.25/5

18/03/2007 (MAJ le 13/12/2015) (modifier)

Après les indéboulonnables sagas Lanfeust (c'est à dire de Troy et des Etoiles), "les Forêts d'Opale" constitue l’œuvre qui m'a le plus enchanté dans l'univers bd arlestonien. Pourtant, a priori, c'était pas gagné : ça manque outrageusement d'originalité et on a plus l'impression d'avoir affaire à un ersatz de Lanfeust de Troy qu'à une bd animée d'une identité propre. S'arc-boutant sur l’expérience engendrée par sa saga à succès, Arleston en reprend tous les filons caractéristiques et les incorpore dans l'univers d'Opale. Le protagoniste un peu naïf sur les bords, héritier sans en avoir au départ connaissance de facultés hors normes, et prisonnier d'un destin dont dépendra la sauvegarde du monde, un vieux sage qui fait office de mentor, des midinettes ultra-plantureuses, un être surhumain qui épaule le héros, etc... Arleston ne s'est pas foulé, c'est le moins que l'on puisse dire. Toute cette montagne de clichés (les chevaliers, les épées enflammées, les grimoires qui cachent des formules magiques...), de copiages accumulés et pourtant... ça passe, contre toute attente on se laisse emporter, en premier lieu grâce au dessin époustouflant de Philippe Pellet, qui envoute le regard par ses perspectives incroyables et sa beauté, mais aussi par la solide qualité du scénario, plaisant à suivre, emballant par moments, comme lors des apparitions de Ghorg, sorte de monstrueuse sentinelle en armure, invoqué d'outre-monde par le biais d'un bracelet ensorcelé. La série au moment où je rédige mon avis n'est pas encore achevée mais pour l'instant la qualité est au rendez-vous, donc j'adhère et je conseille. Espérons simplement que le niveau ne fléchisse pas pour aller s'embourber dans la médiocrité comme ce fut le cas dans les derniers albums de Lanfeust des Etoiles.

15/10/2014 (modifier)
Par Tomeke
Note: 3/5

Relativement classique mais arrivant à se démarquer des séries de Troy, Les Forêts d’Opale est une bonne série de fantasy, qui mêle un univers assez riche avec des personnages hétéroclites et hauts en couleurs. Les interventions de Ghörg, une espèce de brute épaisse comme Hébus, m’ont fait quelques fois sourire. Les huit tomes sont bien foutus et cela reste un bon divertissement, au même titre que Lanfeust De Troy. Contrairement à certaines séries dérivées de Troy, je conseille celle-ci pour un public ado-adulte fan de fantasy.

01/03/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette série d'heroïc fantasy reprend une trame similaire à celle de Lanfeust De Troy, et pour cause, puisqu'elle a le même scénariste Arleston, qui y insuffle de l'humour en plus des codes habituels du genre. Mais je ne comprends pas pourquoi il a tenté une resucée de Lanfeust franchement, car il use un genre déja bien rebattu où plus rien ne peut surprendre le lecteur basique tant le sujet a été sucé jusqu'à l'os. Malgré ce manque d'originalité, on s'y laisse prendre, le monde d'Opale est un univers fabuleux et finalement assez riche de trouvailles, peuplé de créatures étranges et parfois terrifiantes, qui cohabitent avec les humains. Une touche de sensualité s'insinue encore grâce aux 2 filles qui accompagnent Darko, mais les auteurs n'abusent pas des clichés qui consistent à dénuder trop souvent leurs héroïnes. Les personnages principaux sont bien typés : Darko est un ingénu qui doit assumer son destin au poids écrasant, et cette quête initiatique le fait grandir; Urfold est un vieux briscard rompu à toute sorte de tours; Sleilo est une aguichante danseuse au caractère indépendant; Ghorg est une créature inquiétante surgie d'un autre monde en même temps qu'un allié précieux et fidèle; enfin Tara, blonde à la beauté sublime qui séduit Darko, garde de son passé de paladin des talents de guerrière redoutable. Ces péripéties passionnantes sont rehaussées par les dessins somptueux de Pellet qui donne vie à cette sympathique Bd de fantasy offrant un moment de lecture sans ennui, car il est certain que si les dessins avaient été moyens, la sauce n'aurait pas pris, donc l'intérêt de cette série se fait d'abord pour le dessin.

27/06/2013 (modifier)
Par zébu
Note: 4/5

Après la lecture de 7 tomes. Un ersatz de Lanfeust De Troy avec à peu près les mêmes personnages : un héros un peu naïf qui doit sauver le monde, deux bombes (une blonde et une brune), un vieux sage, une brute épaisse invincible et de bons gros méchants. Cependant, la série possède sa propre identité et est traitée de manière beaucoup plus sérieuse que celle de Lanfeust ; on a droit à moins d'humour au profit d'un côté pure aventure d'heroïc fantasy accru. Arleston réussit à créer un univers varié assez grand et fait évoluer ses personnages dans les diverses régions de ce monde dans chaque album. Il en ressort qu'au final la quête générale avance très lentement, ce qui donne à la série un coté un peu commercial. Mais l'auteur réussit tout de même à nous tenir en haleine tout au long d'aventures rythmées bien sympas et qui donnent envie de lire la suite à chaque fin d'album. J'espère aussi que la série va continuer sur cette bonne lancée car généralement Arleston a du mal à terminer ses projets sans tomber dans la facilité scénaristique voir la médiocrité. Je croise les doigts pour que cela n'arrive pas. Au sujet des dessins je les trouve très jolis, agréables et encore meilleurs que ceux de Lanfeust. Bref, une réussite totale. En conclusion, une série d'heroïc fantasy de très bonne facture et que je recommande à tous, avec juste un défaut : celui de devoir attendre 2 ans entre chaque parution d'album.

05/12/2011 (modifier)
Par McClure
Note: 2/5

Les Forêts d'Opale, c'est typiquement la série qui, à l'instar de L'Histoire Secrète, a marqué le redémarrage, après mes années Blueberry, de mon réinvestissement dans la BD. Et comme pour l'autre, ce ne fut pas la meilleure acquisition que j'ai faite, loin s'en faut. Graphiquement c'est plutôt plaisant, sans non plus rompre les canons Soleil. Donc un monde sympatoche, des personnages pas trop foirés avec un niaisou et une ou deux bombasses. Bref, du connu, du chauffé, du réchauffé..... Le principal attrait pour moi à l'époque, c'était ce côté blockbuster popcorn. J'ai acheté les 2T juste sortis alors. Erreur grave. Parce qu'au niveau scénario, c'est là encore une resucée de Lanfeust, juste transposée ailleurs avec des personnages ni trop près ni trop lointains bref, là non plus pas trop foulé. Mais là où le bât blesse, c'est qu'avec ce démarrage basique mais correct, la série m'a pris. Mais les tomes 4 & 5 ne servent eux plus rien à la trame initiale, ou comment faire payer 2*12 euros de trop pour ne pas avancer dans l'histoire. Et là ça gave un peu. On est encore loin de L'Histoire Secrète, mais pour le moment je n'achète plus les suites, et j'attends de voir où ils s'arrêteront? 3* pour la finition, 2* pour l'originalité et 1* pour l'intérêt des tomes en cours. soit coef 72 ça fait dans les 2*.

03/11/2011 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Il y a du bon et du moins dans cette série que j'ai mieux apprécié que Lanfeust. L'humour est un peu moins lourd selon moi et les personnages un peu plus attachant bien que stéréotypés. L'univers créé par Arleston est intéressant et plusieurs idées sont intéressantes. J'aime bien. Enfin, c'était le cas pendant au moins 3 albums parce que les derniers albums sont moins palpitants à mes yeux. J'ai l'impression que le scénario est inutilement étiré et que plusieurs péripéties sont complètement inutiles. Et puis il semblerait que ce n'est pas demain qu'on va savoir la fin et ça me frustre un peu.

05/06/2011 (modifier)
Par js
Note: 3/5

Oui, encore une série d'heroic-fantasy de Mr Arleston... Mais je trouve celle-là plutôt réussie ! Le scénario : il est assez banal, mais on se laisse facilement entrainer dans cette histoire ! Les personnages sont tous stéréotypés et même Tara ne parvient pas à faire 'complexe'. Des longueurs se font tout de même sentir dans les péripéties...Mais au final, la lecture reste agréable et bon enfant ! Le dessin : je le trouve très bien réussi ! Les personnages et les décors sont soignés même si les couleurs manquent parfois "d'originalité"! "Le codex d'Opale" est un ouvrage (annexe) qui relate toute la faune et la flore + histoires d'Opale. Il montre l'engouement des auteurs dans cet univers et les dessins des espèces sont très agréables ! (Le but commercial était peut-être la motivation de cet ouvrage ... je ne sais pas... !)

10/12/2010 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaendoul

Les forêts d'opale est une bd d'héroic fantasy dans le style de Lanfeust de Troy, une grande quête épique menée par des personnages un poil moins charismatiques que dans ce dernier toutefois. La grande qualité des forêts d'opale c'est son univers plus original et intéressant que celui de Troy, le tout bien mis en image par Pellet dont le dessin est bon (sans toutefois atteindre de sommets). Cette bd, tout comme Lanfeust, constitue une bonne introduction au genre pour les néophytes et reste une lecture agréable pour les amateurs d'heroic-fantasy même si elle n'égale pas les incontournables comme la Quête de l'Oiseau du Temps, les Légendes des Contrées Oubliées...etc. A lire dans tous les cas.

08/06/2003 (MAJ le 18/09/2009) (modifier)