Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

L'Histoire Secrète

Note: 2.62/5
(2.62/5 pour 26 avis)

Dans le même univers que Arcanes et Arcane Majeur, Jean-Pierre Pécau revisite certains évènements de notre Histoire.


A travers les âges Arcanes Jeux de cartes

L'Histoire commence 3000 ans avant notre ère. Quatre Archontes possèdent chacun les quatre Ivoires initiaux : La Coupe, l'Epée, Le Bouclier et le Baton. Ces cartes premères permettent d’explorer et d'influencer le futur. L'Histoire Secrète révèle l'influence des cartes sur les évènements historiques. Le premier tome relate l'épisode de la fuite d'Egypte par les Hébreux. Le second traite de la quête du Graal. L'Histoire Secrète est une série multi-auteurs.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Novembre 2005
Statut histoire Série terminée (terminée en 32 tomes + un diptyque + tome 0) 36 tomes parus

Couverture de la série L'Histoire Secrète © Delcourt 2005
Les notes
Note: 2.62/5
(2.62/5 pour 26 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

22/12/2005 | Alfa
Modifier


L'avatar du posteur lepaperman

L’Histoire secrète : Jean-Pierre Pécau revisite 3 000 ans d’histoire ! Avec L’Histoire Secrète, Jean-Pierre Pécau orchestre un immense complot qui revisite l’histoire de l’humanité. Une saga riche et exigeante ! La synchronicité, concept développé par Carl Gustav Jung, psychiatre de son métier. On peut la résumer en disant que c’est une conjoncture de 2 évènements simultanés qui ne sont pas reliés mais qui peuvent être perçus comme tel. La « rétro-synchronicité », elle, est une possibilité de voir l’avenir et de l’aiguiller de la façon que nous voulons. Concept inventé par l’auteur Jean-Pierre Pécau, inspiré de celui de Jung, qui est à la base de son univers conceptuel. Bienvenue dans L’Histoire Secrète ! Une série riche et complexe L’Histoire Secrète débute en 1998 dans la série Arcanes. L’auteur, Jean-Pierre Pécau, commence à poser les pierres de ce qui va devenir sa plus longue série en carrière. Pécau, professeur d’histoire, passionné de jeux de rôle, va utiliser toutes ses compétences et connaissances pour nous offrir une immense mosaïque où tous les grands évènements historiques sont directement reliés à un jeu secret dans lequel participent les 4 personnages principaux de la série. Cette histoire, cachée derrière l’histoire officielle, sera développée du début de l’humanité jusqu’à l’époque contemporaine. Deux frères et deux sœurs jouent avec le destin de l’humanité pour des raisons différentes. C’est complexe, lourd, et ça demande énormément de temps pour bien saisir l’ensemble de l’œuvre. En fait, lire au complet L’Histoire Secrète, c’est un évènement historique en soi tant les ramifications sont nombreuses et complexes. Une vie éditoriale particulièrement riche ! Pour bien parler de L’Histoire Secrète, une mise en contexte s’impose. Premièrement, du point de vue de l’édition et ensuite du point de vue de l’histoire. La série principale de cet univers comporte 36 tomes. Débutée en 2005, le tome 35 est sorti en mars 2019. Tome 35, car il existe un tome 0 qui se veut un préquel de l’histoire, qui lui est paru en 2018. Avant toute chose, son univers a commencé, comme je l’expliquais plus haut, en 1998 avec le 1er tome de la série Arcanes. Série qui comprend 10 tomes, terminée en 2012 et dont 6 tomes ont été écrit en parallèle avec L’Histoire Secrète. À côté de ces 2 séries, Pécau a développé une série dérivée de Arcanes du nom d’Arcane majeur. Six tomes parus de 2003 à 2013 qui viennent enrichir son univers. C’est donc 52 tomes qui composent l’univers de Pécau ! Voilà de la lecture pour vos prochaines années ! Une histoire impressionnante et complexe Maintenant, un petit résumé de L’Histoire Secrète, sans entrer dans les détails, je ne veux pas divulgâcher des éléments importants de l’histoire. Pécau nous offre avec son univers une relecture de l’histoire de l’humanité où 4 « Archontes », qu’on peut qualifier de magiciens, s’affrontent pour son contrôle. Dans l’ombre, ils manipulent les hommes pour leur propre intérêt en utilisant le principe de la « rétro-synchronicité ». C’est un pouvoir qui leur permet de voir l’avenir et le manipuler pour arriver à leur fin. Pour se faire, ces magiciens doivent utiliser des cartes qui sont appelées des Ivoires, qui sont à la base de nos jeux de cartes contemporains et fortement inspirés du tarot. Pécau va utiliser cette capacité pour prendre certains épisodes historiques qui peuvent être perçus comme inexplicables, douteux ou légendaires et les insérer dans son histoire. Prenons exemple de la quête du Graal, l’assassinat de Kennedy, la catastrophe de Tchernobyl ou bien encore les 10 plaies d’Égypte. L’auteur va attribuer une partie des mystères de ces évènements aux 4 magiciens et à la lutte qu’ils se font entre eux. Au fil de l’histoire, certaines personnes vont découvrir, par erreur ou non, l’existence de ce combat et deviendront des agents travaillant pour les « Archontes » Leur but sera de mener à bien les missions qui leur seront données par leur maître. Qui sont les 4 Archontes ? Plusieurs personnages historiques sont utilisés par Pécau dans la série. Par exemple, Moïse, Nostradamus, John Dee, Newton, Napoléon, sont tous des agents pour les différents « Archontes ». Bien entendu, l’auteur en invente aussi plusieurs qui viendront faire avancer l’histoire. Les 4 Archontes sont : Dyo qui va former la maison des Coupes et représente le cœur dans nos cartes et le Pape dans le tarot. Manipulateur et dangereux, il n’aime pas beaucoup le genre humain. Il sera responsable de la montée en puissance de l’URSS et sera à l’origine de la catastrophe de Tchernobyl. Reka, qui va former la maison des Lances, représente le pique dans nos cartes et la Papesse dans le tarot. C’est une grande amatrice de l’homme dans tous les domaines. C’est une rêveuse avec quelques moments de folies meurtrières passagères. Elle se fera passer pour une déesse dans plusieurs époques. Arker, qui va former la maison des Épées, représente le carreau dans nos cartes et l’Impératrice dans le tarot. Elle ne veut que l’évolution de l’Homme à son plus haut degré. Erlin, qui va former la maison des Deniers, représente le trèfle dans nos cartes et l’Empereur dans le tarot. Il est le plus humain des 4 Archontes et ne désire que le bien pour l’Homme et est prêt à tout pour le réaliser. Au fil de l’histoire, un 5e Archonte sera créé par les diverses manipulations de la trame du futur. Un 5e joueur, qui lui ne sera que mal et destruction. Finalement, Guillaume de Lecce représente le joker dans nos cartes et le Mat dans le tarot. Tout au long de la série, ces 5 magiciens vont s’affronter et quelques fois vont s’allier dans un seul et unique but, le contrôle de l’humanité. Une longue lecture L’Histoire Secrète n’est pas une série parfaite, aucune série ne l’est. Par contre, elle démontre un grand souci du détail par son auteur. Sur 36 tomes, il réussit le tour de force d’avoir une cohérence presque parfaite et même s’il se glisse quelques erreurs, cela ne dérange en rien la lecture. Il prend plus de 3 000 ans d’histoire et en fait une relecture des plus passionnantes, divertissantes mais aussi questionnantes ! Tous ces évènements étranges et inexpliqués de l’histoire sont insérés dans un immense complot secret. L’idée est bonne et elle fonctionne. C’est complètement addictif si on embarque dans l’univers, ce qui n’est pas chose facile, je vous avertis. Le nombre incroyable de tomes, le temps incalculable de lecture que ça demande, le fait qu’il faut avoir pratiquement tous les tomes lors de la lecture car l’auteur fait énormément de renvois aux tomes précédents pour expliquer son histoire, le côté pécuniaire si vous n’avez pas une bibliothèque pour les emprunter, sont des embûches qui peuvent faire reculer plusieurs personnes. Si on accepte tous ces obstacles potentiels et qu’on rentre dans la série, on en ressort avec une vision différente. La richesse scénaristique est fabuleuse et le travail de recherche que Pécau a dû faire pour en arriver à ce résultat est phénoménal. Un graphisme qui passe en deuxième La série ne brille pas par sa qualité graphique. Igor Kordey, le dessinateur principal de la série (qui a travaillé sur les New X-Men de Morrison), nous donne un dessin réaliste qui est correct. En fait, le travail des dessinateurs est éclipsé par le scénario. Le mince équilibre entre le dessin et le scénario n’est donc pas atteint ici. Mais Kordey nous donne de merveilleux décors et joue avec les époques de belle façon. Il a dessiné les tomes 0,1,2 et 6 à 35. Goran Sudzaka et Geto se sont chargés du tome 3 et Léo Pilopovic des tomes 4 et 5. L’équipe qui s’est occupée des couleurs, composée de plus de 6 personnes, pour les 36 tomes, fait le travail. Il est rare pour moi de dire ça pour une série BD, mais ici, on sent réellement que le dessin est là pour appuyer le scénario, qui lui prend toute la place. Et c’est un peu désolant car je crois sincèrement que cette série avait un immense potentiel graphique qui aurait pu être mieux exploité. Mais bon, la perfection n’existe pas. Une saga pour lecteurs avertis L’Histoire Secrète se développe dans un univers cohérent. Je la conseille aux lecteurs chevronnés. Une longue intrigue aux ramifications complexes et détaillées où il est facile de se perdre. Une série de dessinateurs et de coloristes qui font le travail. Mais surtout, un scénariste qui a su réécrire l’histoire de brillante façon et inventer cet univers. Tant d’éléments qui font que je recommande cette série. Chapeau à monsieur Jean-Pierre Pécau pour ces 36 tomes qui nous amènent dans l’histoire secrète de notre humanité !

25/05/2022 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Avis n° 2000 : je voulais marquer le coup avec une série connue et ambitieuse, ce but est atteint, mais j'en sors fort déçu. En plus, je n'arrivais pas à trouver tellement de points positifs, alors que sur d'autres Bd que je n'ai pas aimées, il y a souvent quelque chose de bien. Par où commencer ? Bon d'abord, je n'ai pas lu Arcanes, c'est grave docteur ? cependant, ça ne semble pas affecter la compréhension vu que ça a l'air assez différent. Mais au vu de mon impression négative sur "L'Histoire secrète", je ne sais pas si je lirai Arcanes... enfin on verra.. Le truc que je trouve bien, c'est le concept de base, Pécau proposant de revisiter l'Histoire, ça me laissait espérer des heures passionnantes de lecture en tant que grand amateur d'Histoire. Mais je suis très vite redescendu lourdement en voyant mon espoir s'évanouir ; car dès le tome 1, c'est nébuleux, et le développement général de la série n'est pas du tout celui que j'attendais. En fait, c'est pas l'Histoire qui est modifiée, mais bel et bien des ivoires qui créent les événements historiques ; pas la puissance divine ou les talents militaires de certains grands personnages, mais le bon plaisir de 4 superpuissants qui font joujou avec l'humanité. C'est pour ça que j'avais sans cesse l'impression d'une gigantesque escroquerie avec cette série, parce que l'intervention des archontes au sein de l'Histoire n'est pas si évidente que ça, on ne sait même pas trop s'ils veulent créer le chaos ou sauver le destin de l'humanité.. Mais le pire, c'est ce scénario qui s'enfonce dans une trop grande complexité ; dès les tomes 1 & 2, ça me saoulait alors que les époques bibliques, antiques puis médiévales sont parmi mes préférées. L'intrigue est mal conduite, je n'y comprenais rien , c'est brouillon, abscons et il y a trop de batailles qui n'expliquent pas grand chose... et ces golems de sable sont vraiment ridicules. Avouez que pour un tome introductif, ça n'incite pas à lire la suite, mais je m'étais fixé comme objectif de lire ce 1er cycle de 7 albums et je l'ai fait (en me faisant parfois violence certes). Le seul tome que j'ai à peu près trouvé intéressant est le tome 5, j'ai bien aimé la façon dont se déclenche l'incendie de Londres en 1666 ; il y a aussi de bonnes scènes dans le tome 7, et le final de la dernière page est excellent. Sinon, je reproche aussi des sauts dans le passé trop rapides : passer de l'époque biblique à la Première guerre mondiale en 7 tomes, ça va trop vite, et il y a fatalement trop d'inégalités, alors que tout le reste de la série explore l'époque contemporaine entre la Seconde guerre mondiale et le 11 septembre.. Non seulement ça va trop vite, mais on n'est guère plus avancé à chaque album, il n'y a en plus aucun fil conducteur, aucun lien apparent, rien qui relie les albums entre eux, ou tout du moins je n'en ai pas vu. Les 4 archontes sont des personnages inintéressants, le scénario n'a donc pour moi que peu de sens, ce n'est pas passionnant, on n'entre pas dans l'intrigue, il y a des tas de renvois aux tomes précédents, il faut donc emmagasiner plein d'informations, c'est un peu fastidieux comme ensemble. Sans compter l'utilisation de certains personnages qui est surprenante, et pas mal de raccourcis narratifs. Bref, ce fut une lecture éreintante qui n'a réussi qu'à provoquer une indigestion de faits, d'actions, de personnages, de luttes incessantes, ajoutée à une implication fantastique un peu trop exagérée. En plus, suprême élément qui tue : le dialogue est verbeux et finit par être assommant et parfois hermétique, il faut donc s'accrocher , mais je reconnais que Pécau a fait un effort concernant le côté très documenté sur toutes les périodes explorées. Ce qui n'empêche pas quelques erreurs, comme dans le tome 7 où il est dit que "Germanicus écrasa 3 légions romaines" ; or Germanicus était l'un des plus grands généraux romains, petit neveu d'Auguste et neveu de Tibère, il n'écrasa pas des légions mais réduisit les Germains d'Arminius (vainqueur de Varus) dans la forêt de Teutoburg. Même chose avec l'évocation d'Aragorn, "héros d'un romancier-professeur à Oxford", or en 1918, Tolkien n'avait semble-t-il pas encore écrit une ligne du Seigneur des Anneaux... Un mot sur le dessin : les tomes de début dessinés par Kordey sont acceptables, alors que le tome 6 est vraiment très moyen, avec des visages hideux, des silhouettes esquissées de loin, un manque de détails, j'avais l'impression de voir un débutant, alors que ce dessinateur est très bon sur d'autres Bd ; le tome 7 est un peu mieux. J'ai bien aimé les dessins de Sudzuka et Pilipovic, plus classiques et plus fluides avec des décors riches et de beaux contours. Au final, je ne continue pas cette série, l'Histoire contemporaine m'attire moins, ma médiathèque possède tous les albums, je les lirai peut-être un jour qui sait ? Mais de toute façon, ce genre de série à rallonge m'ennuie, c'est beaucoup trop long ; 32 tomes sortis en 8 ans, c'est une véritable overdose, sans parler du coût que ça représente, de quoi crever sa bourse. Je ne vais donc pas conseiller l'achat d'une série que je trouve non seulement ultra commerciale, mais aussi très lourde à digérer. Pour moi, c'est une énorme frustration sur ce qui aurait pu être une réécriture captivante de l'Histoire.

10/12/2015 (modifier)
Par Mana
Note: 4/5

Je raconte un coup ma vie : j'avais commencé l'Histoire Secrète par le tome 9 qui avait été offert à un ami un peu par hasard. J'avais survolé l'ouvrage et avait souri sur quelques dialogues. Puis la série était tombée dans les limbes de mon esprit jusqu'à ce que je tombe sur le tome 1 chez un autre ami. J'avais assez vite dévoré les tomes existants à l'époque (il me semble jusqu'au 18 ) avant de commencer à attendre fébrilement les parutions (jusqu'au tome 22) avant que mon intérêt s'étiole, l'histoire devenait trop complexe et attendre des mois pour lire la suite faisait que j'avais du mal à raccrocher les morceaux. J'ai donc préféré attendre que sortent tous les tomes avant de les relire d'une traite. C'est donc l'avis d'une (re)lecture des quasi deux tiers du cycle que je livre : Alors, c'est vrai que la série comporte des défauts et que les tomes sont assez inégaux. Les dessins sont parfois un peu paresseux (surtout sur la fin avec peu de détails et une sorte de dessin par dessus des photos pour les décors extérieurs, on aime ou pas, j'ai pas aimé) mais dans l'ensemble ça se tient. C'est pas du grand art, on est loin d'égaler des maîtres du genre mais le scénario compense trèèès largement. Et malgré le trait basique et des couleurs pas toujours inspirées, quand la série réutilise des vignettes du tome 1 pour dire au lecteur pressé "tout était là depuis le début et malgré le trait simple, tu n'as rien vu venir", on est tous pris en défaut. J'avoue aussi que la série a besoin de temps pour poser son univers et qu'elle démarre vraiment au tome 3 (Choix hasardeux ? Oui et non, la série s'appuie sur le succès d'Arcanes et Arcane Majeur, elle sait qu'elle peut se permettre de prendre son temps pour poser les bases). D'autres reproches en vrac : c'est long et ça a tendance à en faire trop, la série perd son souffle grosso modo entre le tome 22 et le tome 29 (peut-être est-ce moi qui suis moins amateur d'histoire américaine), certaines choses sont expédiées sans qu'on puisse comprendre le pourquoi du comment et (mais ça arrive peu, juste une fois de mémoire), il y a des renvois vers les autres séries de l'univers (pour la mort d'un personnage assez "central"), c'est assez dommage Alors oui, ça parait assez négatif mais ! - J'ai adoré le concept de base : des immortels puissants qui ont bénéficié d'une éducation incomplète et doivent apprendre à gérer un pouvoir colossal au fil des siècles. - Certains personnages sont juste cultes et parfaitement iconisés (ce qui devient rare), si bien sûr, la série offre un traitement de faveur à ses 4 personnages centraux, elle glisse assez souvent vers leurs agents talentueux (Curtis et Itzak sont mes préférées et ont des purs moments de légendes). - L'évolution de l'histoire et des tensions est gérée quasi parfaitement et on ne reste jamais longtemps dans la même dynamique (les archontes détiennent un pouvoir immense, le pouvoir s'amenuise à mesure qu'il se répand, conflits entre les archontes, apparition d'autres puissances égales, compréhension des enjeux de la guerre qui les enveloppe et choix finaux). Bref, la psychologie du scénario est bien pensée et elle ne s'enfonce pas dans la facilité de toujours raconter la même chose. - Le final est couillu et j'ai mis un moment à le comprendre et à l'apprécier mais fallait oser ! Je dirai que si on n'a pas peur de lire (les dialogues sont assez épais et les 32 tomes font qu'on arrive à presque 2000 pages), qu'on a les moyens (l'intégrale coûte un bras) et qu'on a pas peur de subir quelques turbulences en lisant une BD sans concession, foncez.

14/11/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

L’histoire secrète est une série qui se situe dans l’univers des arcanes afin d’en retracer toute la genèse. L’originalité tient dans le mélange de la grande Histoire avec le fantastique afin d’expliquer que les faits historiques ne sont pas ce que l’on croît. Or, c’est justement le traitement de l’intrigue qui fait la faiblesse de cette série typiquement « marketing » qui a surfé sur la vague du concept. Les faits historiques ne sont en effet qu’un prétexte pour faire coller la magie des ivoires et cela se sent réellement. Les Archontes et leurs agents tirent les ficelles de l’Histoire en faisant trop souvent des nœuds inextricables. La lecture demeure néanmoins assez agréable pour peu qu'on se plonge véritablement dans cet univers particulier où le hasard n'existe pas. Plusieurs dessinateurs se succèdent au fil des 7 premiers volumes, ce qui confère un trait forcément inégal. En effet, on a réellement du mal à reconnaître les Archontes et leurs agents d'un tome à l'autre ce qui peut poser un problème quant à la compréhension générale. Par ailleurs, en 7 volumes, on a survolé grosso modo 3500 années d'histoire pour voir les tomes suivant couvrir une période historique de 60 années. Voilà encore une inégalité de traitement qui ne va pas arranger les choses ! Pourtant, je dois bien avouer que la saison 2 (c'est-à-dire à partir du volume 8 ) s'avère assez passionnante. Je me suis laissé prendre au jeu... petit joueur que je suis! Les renvois sur les séries dérivées se multiplient et on arrive à concevoir une certaine cohérence de l'ensemble. Au final, on passe un bon moment. N’est-ce pas ce qui compte ? Bref, le divertissement est assuré. Les tomes se succèdent à un rythme effréné et on n'a pas l'impression que l'intrigue générale avance pour autant. J'ai même plutôt l'impression de m'être laissé piéger par une machine commerciale à près de 14 euros le volume. Faites le calcul car c'est une collection qui revient très cher au final avec ses 32 volumes voire 48 tomes si on tient compte de l'ensemble de l'univers. C'est l'une de ces séries dont on regrette un peu l'achat. Si cela s'était arrêté à un nombre de volumes raisonnable, cela passait. Plus maintenant ! Je suis honnête avec vous en vous livrant un conseil d'achat négatif bien que je sois acquéreur en étant prisonnier de l'univers Arcanes. Pour autant, il faut bien admettre que commercialement parlant, la série fonctionne plutôt bien. Les couvertures sont assez bien soignées et le concept plaît à la majorité des lecteurs. Cet univers paraît cohérent et il y a un petit côté addictif. Juste un dernier mot pour dire que les auteurs ont mis une espèce de carte et d’histographie afin de repérer le temps ainsi que les lieux de l’action de chaque tome de l’univers de ces cartes magiques. Or, la multiplication des tomes a rendu l’ensemble totalement illisible. C’est comme s’il y avait des points partout sur la planète car aucun lieu n’a été épargné par l’histoire secrète. On se dit que cela n’a plus aucun intérêt. Voilà, après 48 tomes (univers complet), on voit enfin le bout. La conclusion se termine par une franche rigolade. Tout ça pour cela ? Il semblerait que cela ne soit pas une blague. No comment. A noter pour la petite histoire que j'ai revendu ma collection entièrement car un ami bdphile avait vu ce titre dans la bibliothèque et cela m'a foutu la honte du siècle. Il m'a fait comprendre que cela n'avait pas sa place. Il avait raison.

14/02/2007 (MAJ le 11/12/2013) (modifier)
Par Pedrolito
Note: 2/5

Avis assez négatif sur cette série. Première chose qui me gêne avant tout dans cette série est le nombre de tomes parus. Il y en a de trop! Et au vu de ce que j'ai lu, je sais d'ores et déjà que je ne les lirai pas tous. Ensuite, en regardant les époques couvertes, je trouve dommageable le fait qu'il n'y ait pas de continuité historique : pourquoi zapper autant d'époques qui auraient pu être habilement exploitées ! On arrive trop vite au vingtième siècle, dommage. Le postulat de départ est, bien que ultra exploité par d'autres, intéressant. Concernant le premier tome, à peine après avoir fait connaissance avec nos 4 héros, on les retrouve bien plus tard dans une autre époque, en pleine guerre fratricide sans plus d'explications. Il aurait été de bon ton de développer un peu plus le passage entre ère préhistorique et biblique. Le reste du tome n'est qu'une succession de batailles sans que l'aspect psychologique des personnages soit fouillé plus que cela. La lecture du premier tome n'incite pas à continuer. La suite cède un peu à la facilité dans le sens où les personnages gênants sont éliminés de l'histoire, on ne s'embête pas. Je passe mon chemin.

06/10/2013 (modifier)
Par Yannis
Note: 3/5
L'avatar du posteur Yannis

Mon avis va se résumer à cela : trop long. La série m'intéresse toujours autant mais on commence à tourner un peu en rond et j'ai hâte que le tome 32 sorte (c'est le dernier selon Pécau lui même). Passionné d'histoire j'aime bien le côté manipulation des archontes et l'ambiance fantastique et le fait d'apercevoir les personnages des autres séries est sympa mais c'est trop long. Pour le dessin c'est mitigé car sur la longueur il y a du bon et du moins bon. Si vous trouvez une bibliothèque qui les a tous lisez cette série sinon trouvez quelqu'un qui les a tous (comme moi). Mise à jour après le tome 28 : je trouve que la série reprend un peu de piment mais je suis heureux de savoir que le tome 32 sera le dernier. On se rapproche du 11 septembre et pas mal de choses commencent à se dénouer et les liens entre les séries apparaissent plus clairement. Mais ces évolutions ne feront pas changer ma note car le défaut majeur reste : c'est trop long.

25/08/2012 (MAJ le 06/05/2013) (modifier)
Par zébu
Note: 2/5

Après la lecture des 23 premiers tomes : L'idée de base s'avère très intéressante (4 frères et sœurs qui se voient confier un pouvoir immense et qui s'en servent pour manipuler les hommes afin de mieux servir leur volonté) mais la manière dont elle est traitée laisse à désirer. D'abord en 7 tomes, on passe de l'âge des pharaons à la fin de la 1ere guerre mondiale. Pour moi c'est trop rapide. Il aurait fallu s'étendre plus sur d'autres faits marquants de l'histoire. Ensuite à partir du tome 8, la multiplication des personnages et l'apparition de nouvelles organisations compliquent sensiblement le scénario, si bien que l'on se demande souvent où l'auteur veut en venir et on a l'impression qu'on se contente de nous expliquer certaines dates historiques uniquement pour faire du remplissage ; bref ça traîne en longueur. Enfin les dessins de Kordey ne sont vraiment pas ma tasse de thé ; trop disproportionnés, parfois moches, mal travaillés voire carrément pas terminés sur certains albums. Au final, une série qui risque d'en décourager plus d'un du fait de son extrême longueur, de ses dessins mal réalisés et qui n'attirera surement que les amateurs d'Histoire et les collectionneurs chevronnés. Suite à la lecture des albums vingt quatre à vingt neuf je baisse ma note d'une étoile. Ce que je craignais est arrivé, nous voilà devant une série typiquement commerciale, on se sert de certaines dates historiques pour faire durer éternellement la série. De plus, la plupart des albums ne semblent ne posséder aucun lien entre eux, l'ensemble manque cruellement d'un fil conducteur nécessaire pour donner de l'attrait à la série. Où l'auteur veut-il en venir, à part vendre des albums ? Combien de temps compte-t-il faire durer le "plaisir" ? Toujours est-il que pour moi c'est la fin du voyage, je lirai peut être la suite si on me prête les albums mais je n'investirai plus un sou dans l'achat du moindre tome de cette série.

04/11/2011 (MAJ le 18/04/2013) (modifier)
Par McClure
Note: 2/5
L'avatar du posteur McClure

J'ai démarré la série alors qu'elle ne comptait que 7/8 tomes. Et j'ai pris du plaisir dans cette lecture. Certes on a une ressucée des thématiques ésotérico-thriller avec les cartes, mais la relecture de l'histoire me semblait pas mal. Le scénario sur les premiers albums part pas mal (à mon goût) et le dessin aussi, même s'il est imparfait. Et après ces premiers achats, j'aurais bien mis un 3.5/5. Mais voilà, il y a les hic. Le dessin qui se dégrade au fil de l'eau. L'histoire qui va de moins en moins profondément dans l'Histoire et qui en limite fortement le principe initial (à mon sens). Et puis enfin, cette série qui n'en finit plus........ Résultat, je vais revendre ma série (au poids ?) parce qu'acheter les 35 prochains tomes très imparfaits sous pretexte de finir la série (finira-t-elle ?)... Vraiment décu de la tournure de cette série. Dommage.

16/06/2011 (modifier)
Par djeh
Note: 4/5

Etant un lecteur de Arcanes et Arcane Majeur, j'ai donc migré vers L'histoire secrète afin d'avoir une vue d'ensemble de l'univers proposé par Pecau, et jusqu'a présent j'ai bien aimé. Par contre plusieurs précautions doivent à mon avis être prise pour lire et apprécier la trame de l'histoire secrète : - chaque volume est soit disant indépendant, mais en réalité ce n'est pas le cas. Il y a une trame et des personnages communs, nos amis les joueurs, entre chaque volume, et évidemment les 4 archontes + le 5ème pas glop. On pourra donc juger la qualité globale de L'histoire secrète lorsque Pecau aura fini, donc dans pas mal de tomes je pense.... - il faut parfois lire entre les lignes pour reconnaitre certains personnages, qui vont avoir pris 30, 40, 50 ans entre 2 volumes, donc pas easy tout les jours, - ne pas s'attendre à la plus belle BD du monde au niveau couleur et graphique, qui peut être franchement limite. Sinon je ne suis pas d'accord avec certains commentaires sur le côté "magie" de Histoire secrète, oui c'est une BD fantastique avec des êtres possédant des aptitudes dépassant le commun des mortels, donc il ne faut pas être surpris lorsque l'on plonge dedans.... Je pense que la qualité va en grandissant, dommage pour la première époque qui ne sert au final qu'à "créer" un monstre protéger. La seconde époque se concentre sur le siècle récent, qui nous est plus familier donc plus accessible, les archontes étant confrontés à notre époque moderne. J'aime beaucoup le fait que l'on commence à voir les 3 univers Arcanes + Arcane Majeur + "Histoire secrète" fusionnés (genre on voit Erlin dans un Arcane, puis Pandora qui apparait dans Histoire secrète, etc, etc). Bref, je conseillerai l'achat de l'Histoire secrète, mais en neuf mais en occasion ou vous n'aurez pas de difficulté pour trouver la plupart des volumes à des prix plus raisonnables. J'attends moi avec impatience chaque nouveau volume des 3 séries ! Bonne lecture

18/03/2010 (modifier)
Par js
Note: 2/5

Voyant le succès et la vitesse de sortie des tomes de cette série, je me suis laissé tenter par la lecture du tome 1 de L'Histoire Secrète. Heureusement ce tome me fut prêté ! Réinventer l'Histoire est un bon concept en soi... Mais là, j'avoue avoir été vraiment déçu par la simplicité du scénario. Grosso modo, un peu de magie et tout s'explique aisément sans trop chercher la petite bête Donc arrêt de la lecture au tome 1. Le dessin reste cependant agréable avec de belles scènes et une bonne architecture.

06/02/2010 (modifier)