Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Boîte de petits pois

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

La chanteuse GiedRé évoque avec humour ses souvenirs d'enfance dans la Lituanie soviétique des années 80, juste avant et durant l'effondrement de l'URSS.


C’est l’histoire de GiedRé, une petite fille qui, à 7 ans, a quitté la Lituanie pour la banlieue parisienne. Le récit subtil, espiègle et joyeux, de la vraie vie d’une famille sous le communisme des années 80. Aujourd’hui artiste-chanteuse en France, GiedRé est née dans un état qui n’existe plus : l’URSS. Elle raconte ses souvenirs d’enfance, la vie de sa grand-mère, de ses parents et de son oncle (déporté à 17 ans dans un camp en Sibérie pour avoir collé des affiches rebelles dans la rue). Une vie qui ressemblait à une longue file d’attente, pour du beurre, des chaussures ou une boîte de petits pois.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Août 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Boîte de petits pois
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

06/12/2019 | Blue boy
Modifier


Par Blue boy
Note: 4/5
L'avatar du posteur Blue boy

Malgré les apparences, cette BD ne s’adresse pas vraiment aux enfants. Un peu à l’image de GiedRé dont les chansons ressemblent à des comptines mais se révèlent être en fait des paillardises très coquines au trentième-septième degré (féministes en vérité), propres (si on peut dire) à faire rougir votre vieil oncle Bernard pourtant amateur de blagues sous le niveau de la ceinture. Bien sûr, il n’est pas question de cul ici, parce que ce n’est pas le propos. Non, GiedRé nous raconte une histoire authentique, SON histoire, lorsqu’elle était fillette dans une Lituanie soviétique où les conditions de vie n’étaient pas franchement des plus drôles. Pourtant, ce qui pourrait paraître plombant pour un adulte ressort toujours transformé sous le regard d’une enfant, et avec GiedRé, il ne pouvait en aller autrement. Avec un mélange d’espièglerie et d’innocence, elle évoque ses souvenirs en se remettant dans la peau de la fillette qu’elle fut, entre une mère fragile et aimante et un père nonchalant et alcoolo, mais surtout une grand-mère haute en couleurs, ce qui donne lieu à quelques anecdotes truculentes. En effet, cette dernière voulait toujours lui faire boire de l’alcool pour qu’elle s’habitue et se protège ainsi des garçons qui risquaient de profiter d’elle plus tard… Holly R vient renforcer le charme de ce récit plein d’humour avec ses dessins naïfs et coloriés aux Caran d’Ache de notre enfance, bien loin de la supposée grisaille soviétique. Et cette boîte de petits pois, que vient-elle faire dans tout ça, me direz-vous ? Cela paraît difficile à croire, mais il se trouve que cet aliment, un peu ringardisé dans notre alimentation moderne, était pour les gens vivant en U.R.S.S. une denrée rare et appréciée que l’on servait pour les fêtes de Noël, souvent réservée aux apparatchiks. La mère de GiedRé s’évanouit lorsqu’elle vit son futur beau-frère en train d’en manger, alors que son père venait de l’introduire dans sa famille ! Et vous, vous savez ce que vous mangerez à Noël ?

06/12/2019 (modifier)