Le Dernier Envol

Note: 3.63/5
(3.63/5 pour 19 avis)

Le destin tragique de quatres pilotes de chasse, pendant la seconde guerre mondiale.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Aviation Les Kamikazes Paquet [Seconde Guerre mondiale] Europe de l'Ouest [Seconde Guerre mondiale] Front de l'Est

1942-1945. Le XXème siècle vit ses heures les plus sombres. Tandis que la terre tremble sous les bombes, le ciel est le théâtre des combats acharnés. Là-haut, les avions se frôlent les hommes s'affrontent, les destins se croisent. Quatre pilotes, parmi les meilleurs de leurs nations respectives, prennent tour à tour leur envol dans ce ciel assombri, et dans la solitude de leur cockpit, s'ils doivent affronter le froid, l'altitude et les obus, chacun doit aussi faire face à un ennemi plus insidieux : le doute.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2005
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Le Dernier Envol
Les notes (19)
Cliquez pour lire les avis

06/11/2005 | okilebo
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Romain Hugault est un passionné d’aviation, militaire en particulier, et il a réalisé depuis un certain nombre d’autres séries sur le même thème, ce one-shot étant en quelque sorte son coup d’essai. Son coup de crayon est déjà excellent pour tout ce qui concerne les avions, les combats aériens. On reconnait très bien les appareils – et une petite fiche technique présente leurs principales caractéristiques en fin d’album. Pour le reste, c’est globalement bon, inégal, mais il a fait de gros progrès pour les personnages ensuite. L’album regroupe quatre histoires courtes, présentant à chaque fois une sorte de « dernière mission » de quatre pilotes (un kamikaze japonais, un pilote américain, un allemand et un français combattant pour l’URSS), chacun volant sur un appareil illustrant les différentes armées de l’air de cette seconde guerre mondiale (ne manque qu’un pilote anglais pour être complet !). Les histoires semblent indépendantes les unes des autres, mais trouvent à se relier sur la fin (de façon tragique et ironique pour la chute finale). Globalement intéressant, le propos manque de consistance dans les détails, chaque histoire étant trop courte. A tout prendre, c’est la première, qui mène le kamikaze vers son objectif et sa mort, alors qu’il nous lit la lettre d’adieu adressée à son père, qui est la plus émouvante. A découvrir à l’occasion.

02/11/2019 (modifier)
Par McClure
Note: 4/5

J'adore le background WW2, les batailles aériennes, les envolées d'héroisme. L'angle d'attaque est bon puisqu'il évite le manichéisme et présente des héros différents, des camps opposés, sans se limiter justement au bon et mauvais, mais en soulignant tout simplement les actes héroiques que chacun réalise selon sa culture, son camp, ses aspirations etc... C'est à quelques moments parfois too mutch, mais ça marche tout de même très bien. Et comme toujours, c'est appuyé sur un dessin de toute beauté, à la fois précis, clair, réaliste et dynamique. La documentation graphique est pour Hugault encore maîtrisée, c'est un vrai plaisir que de lire et relire ces petits bouts d'histoire et d'Histoire. A lire, à avoir.

04/07/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Pour une première œuvre, c’est vachement bien ! L’histoire, qui évoque le dernier vol de différents protagonistes de la seconde guerre mondiale, n’est pas des plus originales … tout en ne tombant pas dans les stéréotypes. Les profils sont bien construits, les aviateurs y apparaissent attachants et humains (un peu trop pour être honnête, même, selon moi). J’ai apprécié le fait que les histoires se recoupent, mais je pense que, de ce point de vue, il y avait moyen de mieux faire. Le choix des nations est bon, et logique à partir du moment où l’on sait que l’auteur est français (seule excuse à mes yeux pour mettre un aviateur français en évidence et au détriment des anglais, l’auteur aurait été tchèque, un aviateur tchèque aurait été présent tout aussi logiquement). Deux d’un côté, deux de l’autre, l’équilibre est respecté. Le dessin des avions est très bon. Le monstrueux P-47 y apparaît aussi impressionnant que dans la réalité (à l’échelle humaine, ce chasseur dont l’hélice mesurait trois mètres d’envergure, m’apparaîtra toujours disproportionné). Les personnages sont nettement moins séduisants. Ils m’apparaissent souvent artificiels et figés, crispés. Une première œuvre de qualité, en somme. Aidé par des scénaristes, l’auteur a fait mieux depuis (tant au niveau de l’histoire que du dessin) mais il n’a certainement pas à rougir de cet album. Un franc 3/5 avec conseil d’achat.

25/10/2010 (modifier)
Par Pasukare
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pasukare

Franchement pas mal ce recueil de 4 derniers envols : ce qui est surtout intéressant ici, c'est de présenter une tranche de vie de toutes les principales nations en guerre à cette époque : Japon, Etats-Unis, Allemagne, France/Russie. Les deux histoires qui m'ont le plus marquée sont celle du kamikaze Japonais (un dernier envol sur fond de lettre écrite à son père avant son départ, c'est assez émouvant) et celle de l'Expert allemand (j'ai rarement lu une histoire ayant pour fond historique la deuxième guerre mondiale et mettant en scène des allemands humains et sympathiques). J'ai eu un peu de mal à reboucler sur l'histoire de l'Américain avec l'épilogue, j'avais oublié cette histoire de poupée prénommée Lili et je ne comprenais plus rien… Comme souvent avec les histoires d'aviateurs, j'ai un de mal à identifier du premier coup d'œil le camp de l'avion que j'ai sous les yeux et du coup, je peine parfois à comprendre la scène mais avec un petit effort et de la pratique, ça commence à aller mieux. Comme toujours les dessins sont magnifiques (trait, couleurs, dynamisme, angles de vue), peut-être moins aboutis et époustouflants que dans Au-delà des nuages, j'ai tout de même noté une courbure d'avion un peu insolite (mais c'est vraiment pour pinailler et puis si ça se trouve c'est moi qui n'y connais rien) mais le talent de Romain Hugault n'est plus à démontrer ! En conclusion, un one shot qui ne semble pas extraordinaire à première vue mais qui contient son lot de grands hommes et un sens du sacrifice poussé à l'extrême, ce qui lui confère une bonne intensité en regard du "faible" nombre de pages pour la mettre en scène.

06/06/2010 (modifier)
Par Kikid
Note: 3/5

Ayant adoré « Au-delà des nuages » et motivé par les avis précédents, je me suis lancé dans ce one-shot des mêmes auteurs. J’ai découvert un petit album sans rien d’extraordinaire, mais néanmoins émouvant à lire. L’album est composé d’histoires courtes, on suit 4 pilotes de nationalités différentes pendant la deuxième guerre mondiale. On suit la toute fin de leur vie, car c’est bien la mort qu’ils rencontrent. On rentre dans leurs têtes, ils nous font partager leurs doutes, leurs craintes, leurs espoirs. Il y a très peu de texte et les histoires sont construites sur le même schéma : mise en place puis combat aérien. Mais ces histoires sont efficaces et font naitre l’émotion en quelques pages. J’ai particulièrement aimé l’épilogue de deux pages, cynique à souhait, qui redonne un intérêt supplémentaire à l’album. On n’échappe pas à son destin. Le point noir, c’est que ça se lit vraiment trop vite. Hugault aime dessiner les avions et ça se ressent. Un énorme travail de documentation a du être accompli pour représenter tous ces avions avec autant de détails et de réalisme. C’est bien simple, les scènes en plein ciel sont bluffantes, on retient son souffle. Les personnages, et surtout leurs visages, sont moins beaux. On voit bien que ça a été fait avant « Au-delà des nuages » ou même « Le Grand Duc » (pas encore lu), où les visages des personnages sont bien mieux maitrisés. Mais dans l’ensemble, ce one-shot est un très bel objet, avec une couverture attirante et de beaux dessins. Bien que pas indispensable, c’est un bel album. Les histoires courtes sont émouvantes et c’est bien là le principal. On vit les derniers moments de pilotes affrontant l’ennemi en plein ciel, c’est grisant et la reproduction minutieuse des avions est du plus bel effet. Dommage que ça se lise si vite.

12/04/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai pas vraiment accroché aux différents récits que contient cet album. La fin de ces histoires m'a fait penser à C'était la guerre des tranchées sauf que les personnages meurent après 10 pages au lieu de 2-3. Évidemment, cela permet aux auteurs de rendre leurs personnages plus 'vrais' et de leur donner une histoire et une psychologie, mais ça ne m'a pas suffi pour aimer cet album. Je ne sais d'ailleurs pas pourquoi je n'ai pas accroché. Le fait de montrer des pilotes de différentes nations est plutôt original et le dessin est vraiment magnifique et en particulier les avions. Moi qui ne suis pas du tout fan d'aviation, j'ai adoré les regarder ! On est loin des séries d'aviations ringardes comme Buck Danny.

22/03/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Une des meilleurs BD ayant pour cadre l’aviation. Il s’agit de quatre petites histoires indépendantes contant le dernier envol de quatre aviateurs durant la Seconde Guerre Mondiale : un kamikaze japonais, un américain durant le débarquement de Juin 1944, un héros allemand dans les derniers moments de la guerre ainsi qu’un français s’entrainant en Russie. Le scénario est simple mais prenant. Le lien qui existe cependant entre les récits renforce le côté tragique des destinées. On essaye de comprendre les motivations de chacun de ces combattants d’un conflit qui les dépasse. Ces quatre histoires courtes sont par ailleurs empli d’humanité ; c’est touchant par moment. Le dessin des paysages et des avions est d’une beauté saisissante que met en valeur la couleur. J'avoue avoir été vraiment impressionné par une telle virtuosité ! Je pense qu’on va beaucoup entendre parler de Romain Hugault dans les prochains temps pour peu qu’il se fasse assister par un scénariste de talent. Au final, nous avons là un one shot convaincant. Une très agréable lecture en perspective ! Note Dessin : 4.25/5 – Note Scénario : 3.75/5 – Note Globale : 4/5

14/02/2007 (MAJ le 10/12/2008) (modifier)
Par Seb94
Note: 3/5

Les dessins d'avions et les vues aériennes sont tout simplement sublimes, ont ressent vraiment dans chaque trait la passion de l'auteur pour ces engins volants, un vrai régal. Petit bémol, il semble par contre un peu moins fasciné par le visage de ces personnages... L'histoire nous fait vivre les derniers vols de 4 pilotes durant la seconde guerre mondiale, avec chacun leur vision des événements. 4 petites histoires courtes qui finalement se rejoignent en un seul et même récit. C'est plutôt bien ficelé, on arrive même à être ému malgré le peu de développement apporté à chaque histoire. En résumé, un agréablement moment de lecture, bien que cette BD se lise très (trop ?) rapidement. Note : 3,5/5.

01/12/2008 (modifier)
Par Tomeke
Note: 4/5

La première chose qui frappe, c'est la couverture magnifique de cette BD, tant au niveau du dessin que des couleurs utilisées. Cette beauté graphique se vérifie dans les planches qui suivent... Le scénario, rassemblant plusieurs petites histoires, est bien construit et nous offre une fin à la hauteur du dessin. Ce mode de construction scénaristique appuie une lecture rapide de l'album, mais très intéressante. On ne peut que conseiller la lecture de ce one-shot sur le thème de l'aviation, d'excellente composition, comme beaucoup d'autres albums de la collection "Cockpit" de l'éditeur.

25/11/2007 (modifier)
Par pol
Note: 4/5
L'avatar du posteur pol

Je ne suis pourtant pas fan d'aviation, mais ce qui m'a frappé dès l'ouverture de cette BD, c'est le dessin magnifique ! Waow, on en prend pleins les yeux. Je ne m'y connais pas assez pour parler des techniques utilisées, en tout cas c'est un pur régal : Les avions et les paysages sont de toutes beautés et comme les couleurs sont parfaitement choisies le résultat est vraiment superbe. J'ai donc acheté cet album pour sa qualité graphique, je ne savais pas de quoi ça parlait. A la lecture, on découvre 4 petites histoires qui ont l'air indépendantes. 4 histoires d'aviateurs que j'ai trouvé sympathique, mais pas non plus géniales. Je reprocherais simplement le fait qu'en une douzaine de pages, on a pas le temps de faire connaissance avec les personnages, pas le temps de s'attacher à eux. J'ai quand même apprécié parce que j'ai bien pris mon temps pour lire, bien pris le temps de profiter des dessins. Et puis finalement, je ne veux pas trop en dire, mais ces 4 histoires ne sont pas si indépendantes que ça les unes des autres, très fort la fin.... Une BD qui m’a donné envie de découvrir les autres oeuvres de son auteur. Une BD que je relirais avec un grand plaisir.

20/11/2006 (modifier)