Le Grand Duc

Note: 3.38/5
(3.38/5 pour 40 avis)

Front russe, hiver 1943, l'aviation allemand lutte contre les Sorcières de la nuit, de jeunes femmes pilotes russes envoyées au casse-pipe sans parachute.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Aviation Les prix lecteurs BDTheque 2008 Paquet Russie Yann [Seconde Guerre mondiale] Front de l'Est

Hiver 1943. Wülf , un jeune "AS" de la Luftwaffe, lutte contre l'aviation soviétique dans la chasse de nuit. Horrifié par la barbarie nazie, il a refusé d'orner son zinc d'une croix gammée… s'attirant l'inimitié de certains pilotes plus fanatisés. Wülf est d'autant plus écœuré qu'il doit combattre de jeunes femmes pilotes russes, qui vont au casse-pipe sur des biplans démodés, sans emporter de parachute. La seule personne qui donne encore un sens à son existence c'est Romy, sa fillette et peut-être aussi son grand duc apprivoisé… Jusqu'à ce que son destin croise dans le ciel celui de Lilya, une des célèbres "Sorcières de la Nuit" !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Octobre 2008
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Le Grand Duc
Les notes (40)
Cliquez pour lire les avis

09/10/2008 | biglolo
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Yann arrive à traiter cette histoire sans en faire du pur « militaria », sans la transformer en simple hommage hagiographique aux pilotes de chasse de la seconde guerre mondiale. Et c’est tant mieux pour moi, qui ne suis pas militariste pour un sou. Les citations mises en exergue des albums donnent d’ailleurs le ton – désabusé, ironique, qui va dominer. Entre 1943 et 1945, nous suivons donc l’affrontement entre un Troisième Reich mourant et une Armée rouge ne regardant pas les pertes pour repousser, puis achever la bête fasciste. Affrontement personnalisé en partie par deux « as » : Wulf, héros de la Luftwaffe (tout en étant opposé aux idées nazies) et Lilya, femme pilote soviétique (au courage et à la plastique irréprochables !). Dans chaque camp ces deux héros font face à l’hostilité des « gardiens du dogme », que ce soit une commissaire politique ou un officier nazi. Leurs rencontres finissent par rapprocher Wulf et Lilya. C’est hautement improbable (et pourtant cousu de fil blanc), certes, mais fait clairement tourner la série vers une dénonciation de l’absurdité de cette guerre. La fin est quand même un peu trop facile, mais bon. La lecture est rendue fluide par le dessin de Hugault. Très réaliste et vraiment très bon (parfois même très beau !) – malgré une colorisation lorgnant vers la photo qui me gêne parfois (avec un rendu lisse et froid), que ce soit pour les machines volantes – dont on devine qu’il est amateur très éclairé – ou pour les personnages, leurs visages, etc. C’est aussi valable pour l’anatomie des corps, féminins en particulier. En cela la série illustre assez bien ce que Yann semble apprécier : les récits historiques et les femmes. Une série qui se laisse lire agréablement – et que les auteurs ont su finir rapidement, évitant ainsi les rallonges inutiles. Les amateurs de batailles aériennes (mais pas que) y trouveront sans aucun doute leur compte.

01/11/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Ma note ne vaut que pour le dessin encore que certaines couleurs "photoshopées" soient assez hideuses, j'ai une image en tête, celle de la pilote russe fort dénudée dont les seins relèvent plus de la planche anatomique qu'autre chose! Pour ce qui est de l'histoire ben comment dire ? Improbable est le premier mot qui vient à l'esprit, le pilote anti nazi, alors oui dans l'armée allemande tous et toutes n'étaient pas des fanatiques de la doctrine, mais bon cela me gêne un poil. Quant à l'aviatrice russe elle est beaucoup trop bimbo pour être crédible. Et cette fin mes aïeux, il fallait un sacré coup de chance pour que ces deux là, dont on se doutait bien qu'ils se reverraient, se retrouvent dans ces circonstances. Je ris mais j'attends maintenant la suite: "Wulf et Lilya en Sibérie ". Bon ça va pas faire rire ceux qui ont beaucoup aimé mais que voulez vous tout bien que fort bien dessiné est un peu too much pour moi.

17/03/2019 (modifier)

oui, sans doute, 5, étonante, magnifique, le mellieur dessin, le mellieur scéneario, la mellieure ambientation. Presque la mellieure BD que j'ai lu, sans aucune doute la mellieure du genre. Pour le passionés de la aviation, de l'histoire, de la 2 eme guerre, de la BD

27/03/2016 (modifier)
Par Canarde
Note: 4/5
L'avatar du posteur Canarde

Cette série m'a emballée parce qu'elle reste toujours ambivalente. A la fois elle donne envie de faire l'amour, (ce qui peut être une objectif louable pour une BD) mais en même temps elle nous plonge dans la promotion de la virilité guerrière dans ce qu'elle a de plus mortifère. Et on ne sait jamais si on est révolté par l'absurde de cette 2ème guerre mondiale, ou si on attend goulument la rencontre entre les deux improbables héros. Le dessin est vraiment le clou du spectacle avec une lumière qui fascine, autant par la beauté et la sensualité (des avions et des muscles), que par la laideur (des blindés et des blessures). Le dessinateur réussit à nous faire ressentir le réconfort de la peau humaine au milieu de ce désert de glace , de nuages et d'acier. Le scénario est tout-à- fait invraisemblable et raconte en gros l'affrontement entre deux escadrilles ennemies: l'une nazie conduite par des hommes, dont le chef, Wulf, n'est pas nazi, (mais patriote, appréciez la nuance...), et l'autre communiste (les sorcières rouges), avec comme tête d'affiche la pulpeuse Lylia. Évidemment, ces deux beaux jeunes gens vont se retrouver ... Mais dans des circonstances inattendues, et j'aime beaucoup la dernière page, pas démonstrative et silencieuse. Cette intrigue, assez mince, il faut bien le reconnaître est pourtant bien menée à travers quelques combats aériens mais aussi des intrigues annexes bien imbriquées (différends politiques, amitiés, conflits stratégiques, et scènes de sexes incontournables et courtes.) Certains verront une certaine complaisance dans l'ensemble, moi j'y trouve aussi de l'habileté, et de l'intelligence. Vous passerez un très bon moment, même si le sujet ne vous attire pas au départ.

06/02/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette série m'a un peu moins séduit que Le Pilote à l'Edelweiss sur le plan du scénario, pas spécialement à cause des avions, dont les péripéties peuvent me lasser un peu par endroits, mais je trouve le scénario moins construit, j'ai l'impression que Yann se contente de raccorder des séquences de batailles entre elles, avec quelques pauses sur les personnages. Il y a aussi le côté téléphoné, car on voit venir gros comme un avion que Wulf et Lilya vont tomber l'un sur l'autre à un moment donné. Mais les dessins, quel talent ! c'est lisse, c'est fignolé, c'est magnifique... bref c'est un travail admirable, aussi bien sur les avions, les décors, avec certaines pleines pages grandioses, que sur les personnages, avec des femmes toujours opulentes ; un petit défaut cependant : certaines expressions faciales ne sont pas toujours réussies. Hugault aime faire partager sa passion de l'aviation militaire, c'est évident, il soigne particulièrement tous les types d'appareils, enfin je le suppose car n'étant pas attiré par l'aviation, je ne sais s'ils sont crédibles, mais je crois qu'il ne se permettrait pas de dessiner un avion fantaisiste quand on voit la qualité de son travail. Ce qui est quand même intéressant, c'est que l'histoire se focalise sur le front russe, terrain peu approché en BD, et même à l'écran, les auteurs préférant presque toujours montrer les exploits des Alliés américains ou britanniques, comme c'est par exemple le cas dans Airborne 44. Malgré mon peu d'intérêt pour ce type de sujet, je trouve que les séquences aériennes sont remarquables, sublimées par la beauté picturale du dessin d'Hugault, et j'avoue que s'il n'y avait pas eu cette qualité graphique, j'aurais surement rejeté cette Bd qui plaira beaucoup plus aux amateurs d'aviation. Si l'ensemble reste agréable à lire, c'est surtout grâce à ce dessin qui est l'atout maître de la série.

08/09/2014 (modifier)
Par fab11
Note: 3/5

Je vais rester dans la moyenne du site en ce qui concerne cette série de Yann et Romain Hugault, car comme tout le monde je ne peux qu'applaudir le travail du dessinateur, par contre le scénario ne m'a pas emballé. L'histoire est sympathique, voilà tout. Si je me replonge un jour dans cette série cela sera grâce au dessin qui est magnifique. Les avions sont plus vrais que nature. Les scènes de combats aériens sont tout simplement ahurissantes. Romain Hugault grâce à sa passion nous fait découvrir des avions militaires qui m'étaient inconnus. Il faut dire que je ne suis pas un féru d'aviation militaire. C'est quand même avec plaisir que je me suis lancé dans cette trilogie se déroulant sur le front de l'Est durant la seconde guerre mondiale, surtout que les histoires se déroulant sur le front russe ne sont pas légion en bande dessinée. Par contre l'histoire d'amour entre deux pilotes ennemis m'a laissé plutôt froid. Je n'accroche pas trop aux histoires à l'eau de rose surtout quand elles se déroulent dans le conflit le plus meurtrier de l'histoire. Ce n'est pas trop crédible à mes yeux, car à mon avis les pilotes de cette époque espéraient plutôt survivre que de trouver l'âme sœur. Même si je ne reviendrai pas sur le dessin qui absolument superbe, je conseille quand même la lecture de cette trilogie qui ravira les fans de Romain Hugault, d'aviation et de combats aériens. P.S : J'ai préféré la série Au-delà des nuages et j'espère rapidement mettre la main sur Le Dernier Envol qui a obtenu de meilleures notes que cette série dont je suis en train de rédiger l'avis.

22/12/2013 (modifier)
Par Pedrolito
Note: 3/5

Les dessins sont superbes, l'auteur connait vraiment son sujet, les scènes de combat aérien remarquables. L'histoire quant à elle est plaisante, le tout étant agréable à lire. L'idée d'un pilote allemand allergique au nazisme est bonne même si elle aurait pu être un peu plus exploitée. Un tome supplémentaire n'aurait pas été superflu pour permettre de développer un peu plus l'histoire. A recommander aux amateurs d'aviation ainsi qu'à tout ceux désirant découvrir une petite série sympathique.

01/06/2013 (MAJ le 01/06/2013) (modifier)
Par Raphifty
Note: 3/5

Je me suis arrêté sur cette bande dessinée car j’ai immédiatement trouvé les dessins somptueux ! Et je crois vraiment que c’est la grande force de cette série. Le dessin est parfaitement maîtrisé ! La mise en couleur renforce la beauté des planches et la découpe rend les scènes d’action très dynamiques. Vraiment superbe. Dessins : 5/5 Cependant, j’émettrai un petit doute sur l’intrigue. A la fermeture du premier tome, j’avoue ne pas trop savoir quel est le fil conducteur de cette série. Le héros, un jeune "AS" de la Luftwaffe, est « horrifié par la barbarie nazie »... c'est quand même un peu cliché et ça manque grandement d'originalité. A la lecture du deuxième tome, j'ai compris qu'il ne faut pas s'attendre à découvrir un scenario très complexe. En fait, je crois que cette BD sert juste de prétexte pour mettre sur papier les avions du front est (d'ailleurs l'histoire fait des sauts dans le temps pour nous présenter les nouveaux modèles allemands ou russes). A la lecture du dernier tome, mes craintes se confirment. L'intrigue a pour fil conducteur l'Histoire du front (et de son aviation). En soi ce n'est pas une mauvaise chose mais là, ça manque cruellement d’intérêt. C'est très décousu, l'intrigue fait des bonds dans le temps, du coup on a du mal à s'attacher aux personnages qui subissent les événements. Romain Hugault devrait laisser les rênes du scénario à d'autres. Scénario : 2/5 Enfin, c’est dommage que Hugault ne soit pas plus sympa en dédicace.

28/11/2008 (MAJ le 13/06/2012) (modifier)

Une BD à recommander aux amateurs de combats aériens et de dessins d'avions. Les dessins sont magnifiques de précision, le choix des angles et des couleurs permet un rendu d'une rare beauté (pour ce qui reste quand même un engagement où le but est de descendre un maximum d'ennemis à coups de mitrailleuse). Les pages hivernales sont superbes, les images de nuit également. Très au dessus de mes souvenirs de jeunesse de Buck Danny, qui est une sorte de référence dans le genre. En ce qui concerne les personnages et le scénario par contre, on n'est pas gâté, et ces tomes feraient presque passer Buck Danny pour Stendhal du point de vue de l'analyse des personnages. D'abord, autant le dessinateur sait bien dessiner les avions, autant il est mal à l'aise avec les visages (pour les croupes et les seins, ça va mieux, mais même si ce n'est pas déplaisant, il n'y a pas que ça) : personnages difficilement reconnaissables ou hideux... De plus, même en faisant une croix sur le réalisme, les personnages sont totalement stéréotypés et prévisibles (avec l'exception quand même de l'officier arrêté par les SS pour participation au complot du 21 juillet). Les classiques bons et mauvais... Le seul point qui m'a un peu touché sur ce plan, est la relation de Wulf avec sa fille, entre frayeurs nocturnes, petit hibou en bois et jusqu'à la tragédie de Dresde qu'on devine arriver lorsqu'on apprend que c'est la destination retenue pour se mettre à l'abri. Bref, une BD que j'ai parcourue plus pour ses qualités graphiques (impressionnantes) que narratives...

07/05/2012 (modifier)
Par dut
Note: 3/5

Tout d'abord, je ne suis pas un grand connaisseur de BD d'aviation (j'ai du lire 2 tomes de Buck Danny etant jeune, c'est dire...), et même d'aviation tout court. Ma connaissance des avions de la 2ème guerre mondiale s'arrete au Spitfires des Anglais, et aux Corsaires de Papy Boeington , pas de bol, ici ca parle d'avion russes et allemands :) Ceci dit, il est pas forcement nécessaire de s'y connaitre pour apprécier cette BD, certes beaucoup de noms d'avions sont évoqués, mais on arrive à s'y retrouver même si on est pas un expert. Apres on ne peut qu'apprécier le dessins concernant les avions (c'est très propre et bien détaillé) et aussi pour le reste. C'est très classique, mais c'est bien éxécuté. Même si au début, j'ai eu du mal a bien distinguer les personnages au 1er coup d'oeil, trop ressemblants entre eux (apres ca s'améliore) Sinon le scénario, c'est agréable à lire, mais ca ne restera pas dans les mémoires. C'est un peu trop lisse, surtout niveau de psychologie des personnages. Ca aurait mérité ptet d'être un peu plus profond... Pas d'achat conseillé pour moi car on m'a prêté ces BDs, et je ne me les acheteraient pas (alors que ca peut m'arriver d'acheter des BD qu'on m'a preté si j'ai beaucoup aimé)

02/05/2012 (modifier)