Sept pirates

Note: 2.55/5
(2.55/5 pour 22 avis)

Jim Hawkins est devenu négociant. Mais les affaires ne marchent pas fort. Il pourrait bien devoir vendre son navire, l'"Amiral Benbow". Mais arrive une étrange proposition : il est convoqué chez un notaire, Maître Balfour. Hawkins se rend chez ce notaire en compagnie du jeune Bjorn.


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières Pirates R.L. Stevenson Sept...

Jim Hawkins est devenu négociant. Mais les affaires ne marchent pas fort. Il pourrait bien devoir vendre son navire, l'"Amiral Benbow". Mais arrive une étrange proposition : il est convoqué chez un notaire, Maître Balfour. Hawkins se rend chez ce notaire en compagnie du jeune Bjorn. Une surprise l'attend en passant la porte : d'anciennes connaissances sont convoquées aussi, comme le docteur Livesey, Ben Gunn, Dick et Chien Noir. Ils doivent retourner sur la fameuse île de Flint où quelques années plus tôt, ils avaient vécu une course au trésor. Un commanditaire, qui préfère garder l'anonymat, financera cette opération : récupérer le deuxième trésor de Flint qui serait resté sur l'île. Les six compagnons acceptent. Un septième homme les rejoindra en route...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Novembre 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sept pirates
Les notes (22)
Cliquez pour lire les avis

23/11/2007 | ManuB
Modifier


Par Jérem
Note: 2/5

Encore un album assez moyen de la série Sept. S’attaquer à la suite d’un monument de la littérature comme L’île au trésor nécessite beaucoup de talent, de créativité et d’ambition. L’album est, malheureusement, très loin de relever ce défi. Certes, Sept pirates se lit gentiment mais on est très loin d’une suite à la hauteur du roman. L’histoire manque clairement d’envergure et peine à surprendre (et à passionner) le lecteur. Les personnages sont fades et souvent difficilement reconnaissables pour certains. L’intrigue est une succession de situations téléphonées (comme dirait eric2vzoul). Les dessins sont très moyens et l’on ne s’attarde guère sur les planches. Néanmoins, les nombreux clins d’œil et allusions au roman de Stevenson sont sympathiques. Encore du bof pour la première saison de cette série à concept extrêmement inégale.

14/01/2019 (modifier)
L'avatar du posteur eric2vzoul

Sept Pirates se veut la suite de L'île au Trésor, un peu ce que Vingt ans après est aux Trois mousquetaires, sauf que l'histoire est poussive et le dessin moche… Troisième opus de la collection Sept, cet album marque les limites du concept : sept personnages, sept albums, sept auteurs… D'accord, l'avantage c'est que le lecteur n'attend pas la suite, que le rythme de parution est élevé, que les thèmes sont éclectiques… MAIS Le problème vient du constat que tous les auteurs ne se valent pas et que, rythme de parution oblige, il faut bien produire… Ce retour vers l'île au Trésor de sept personnages quinze ans après les faits ne s'imposait pas et le lecteur respectueux de l'œuvre de Robert Louis Stevenson lui préférera des adaptations correctes du roman originel, comme L'Ile au trésor de Robert Louis Stevenson, Jim Hawkins et L'Ile au trésor (Pratt), ou encore le remarquable Long John Silver qui en propose une suite digne de ce nom. On peut lire Sept Pirates sans en concevoir un ennui absolu, mais le constat final est amer : les péripéties sont téléphonées, les protagonistes sans aucun charisme (en plus, il est préférable de bien connaître l'œuvre d'origine pour s'y retrouver), les illustrations approximatives, avec des décors juste esquissés et des personnages quelconques, difficiles à discerner.

28/08/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Le dessin grossier (mais pas trop dans le sens péjoratif) avec des détails à peine ébauchés, des décors hâtifs et des silhouettes épaisses m'a fait hésiter à lire cette Bd, je ne le trouvais pas joli joli... mais le concept semblait intéressant ; voir Jim Hawkins ayant grandi, et l'idée des auteurs de donner une suite au roman de Stevenson en réutilisant ses personnages était tentante. Ce roman devenu l'un des plus mythiques de la littérature a bercé des générations d'enfants, c'est l'aventure par excellence, mais cette perspective très séduisante de la continuer finit par être très moyenne, sans génie, et peu crédible. Le rythme est lent, l'intro et la réunion des personnages trop longue, les péripéties absentes, certains personnages pitoyables (le docteur Livesey qui verse dans une semi ivrognerie), et les nombreux flashbacks qui reprennent des séquences décrites dans L'île au trésor, semblent faire oeuvre de remplissage inutile, ce qui donne une structure bancale à ce récit, sans compter un final trop prévisible et un peu ridicule avec ce petit coffre et son contenu. En plus c'est répétitif (le jeune garçon qui remplit le même rôle qu'avait Jim à son âge) ; les ficelles sont trop usées et aussi grosses que les câbles d'amarrage de l'Hispaniola... Bref ce n'est pas du tout captivant, et cela même si le scénario fait appel à de sympathiques clins d'oeil référentiels : un géomètre du nom de Stevenson, le notaire Balfour (les Aventures de David Balfour, autre roman célèbre de Stevenson) ou le pirate Jeckhide (contraction de Jeckyll & Hyde). Manquent aussi les personnages de Smollett et Trelawney... Donc bof quoi, encore une idée mal exploitée.

25/02/2016 (modifier)
Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

A priori je n'ai pas grand chose à dire par rapport à l'idée d'inventer des suites à de grands classiques de la littérature. Encore faut il que la flamme de ces classiques ne s'éteigne pas à cette l'occasion. Ici le gros souci c'est qu'il s'agit d'une suite qui use du flashback, et d'une mise en place assez longue. On sent venir le coup du commanditaire gros comme un building, le docteur Livesey est plus pitoyable que drôle, le méchant est à peine crédible avec son "musée" à la gloire de Flint, bref l'ensemble est approximatif et ne recèle que peu de souffle. Ça avance gentiment, pépère et tout est bien qui finit bien. De même le dessin n'est pas extraordinaire, basique sans excès. Un volume que l'on peut zapper sans problème; dans le genre suite mieux vaut lire le fabuleux Long John Silver où l'on retrouve peu ou prou les mêmes personnages.

12/03/2015 (modifier)
Par fab11
Note: 2/5

En relisant la saison 1 de la série Sept , je m'aperçois que celle-ci comprenait également des albums( en particulier celui-ci) qui ne valaient pas spécialement la peine d'être lus. Ce one shot en est le parfait exemple. Pourtant l'idée de départ me semblait être originale, les personnages de L'île au Trésor de Stevenson se trouvent à nouveau réunis quinze ans plus tard par un mystérieux commanditaire afin de retourner sur cette fameuse île pour y retrouver la deuxième partie du trésor de Flint le pirate. Je ne dis pas que le scénario est mauvais car certaines idées( comme celle d'une deuxième cache sur cette célèbre île) sont vraiment intéressantes , mais à part cela l'histoire n'a quand même pas réussi à me captiver , au contraire elle m'a fait tomber dans l'ennui. J'avais l'impression, comme le disait un posteur précédent , que les auteurs voulaient étoffer leur récit en incluant des scènes inutiles comme les retours sur l'histoire originelle avec les scènes de l'évasion de Silver, par exemple. Je dirai même que la fin frise le ridicule, mais je n'en dis pas plus et je laisse aux futurs lecteurs la possibilité de voir si j'éxagère. La seule chose qui aurait pu sauver cet album à mes yeux c'est le dessin mais malheureusement je n'accroche pas du tout avec ce style que je trouve trop enfantin à mon goût. Je ne conseille donc pas la lecture de one shot, sauf aux fans de L'Ile au Trésor de Stevenson qui auront fini par avoir une suite ou aux collectionneurs (comme moi) qui se sentiront obligés d'acheter cet album pour compléter la série Sept.

13/01/2013 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Le moins bon album de la collection que je lis jusqu'à présent. Alors que certains auteurs manquent de pages pour dire ce qu'ils ont à dire en une soixantaine de pages (Fabien Vehlmann, Mathieu Gabella), c'est tout le contraire de Pascal Bertho dont le scénario est finalement très vide. Il est obligé de faire des flashbacks inutiles sur ce qu'on savait déjà (Ben Gunn qui découvre le trésor, Silver qui s'enfuit du bateau). Pire encore, l'histoire n'est finalement qu'un remake sans intérêt du roman original. La seule différence c'est qu'un pirate nul à ch... est le méchant de l'histoire et pas Silver. De plus, l'identité du mystérieux commanditaire est très facile à deviner. Je priais pour que l'auteur me surprenne et que ce soit quelqu'un d'autre le commanditaire, mais mes prières n'ont pas été exaucées.

21/10/2009 (modifier)
Par Pacman
Note: 3/5

Pas mal, oui, par certains aspects. Plutôt que d'imaginer une histoire de pirates complète, qui aurait difficilement contenu dans le seul volume autorisé par le format (déja bien entamé par la réunion des sept pirates), l'auteur prend le pari d'inventer la suite du roman de Stevenson, s'évitant ainsi tout le volet d'introduction de l'histoire. Malheureusement, la suite des aventures de l'ile au trésor est bien loin de valoir le roman original, tant par les personnages, très stéréotypés (comme souvent dans la série Sept) que dans l'intrigue, plutôt convenue, sinon prévisible. Le dessin souffre aussi de certaines imperfections, mais il reste agréable et propre. Au final, c'est un tome distrayant, mais dispensable dans la série, à moins que vous soyez un fan du genre.

20/04/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Une classique histoire de pirates, qui se veut une suite plausible de l’île au trésor de Stevenson. Etait-ce une bonne idée ? Je ne le crois pas car les amoureux du roman ne pourront s’empêcher de faire des comparaisons, et les non initiés se sentiront mis à l’écart de cet univers. Le scénario tient cependant la route, sans être exceptionnel, mais multiplie les raccourcis faciles (la découverte du trésor via le pliage de la carte en est un bon exemple) et les grosses ficelles (le fameux commanditaire). C’est malheureusement une constante dans cette collection au format très réducteur. Autre problème (également présent dans « sept voleurs ») : le temps nécessaire à la constitution du groupe de 7 personnes réduit la partie « aventure » du récit à peau de chagrin. Le dessin, sans me rebuter, est quand même assez spécial. Sans aucun relief et maladroit dans ses longues perspectives, il a cependant le bénéfice d’être très lisible. Il reste toutefois d’aspect amateur, et la terne mise en couleurs ne l’avantage certainement pas. Même si je me sais bon public pour ce genre littéraire, je ne peux m’empêcher de trouver ce « 7 pirates » très anodin.

30/03/2009 (modifier)
Par Thaugor
Note: 3/5

Le scénario est bien ficelé et j'aime bien l'univers de l'île aux trésors. C'est un format assez court (1 seul tome comme le veut la série des Sept) et en si peu de temps on arrive assez bien à rentrer dans la trame de l'histoire et à y prendre plaisir. Dommage quand même que la fin soit si prévisible. Par contre, et c'est ce qui fait baisser ma note, je n'ai vraiment pas aimé les dessins, surtout les dessins en vue de loin que j'ai trouvé très brouillon et une colorisation un peu sale. Malheureusement, ça m'a un peu gâché le plaisir.

13/11/2008 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Sept pirates est sans conteste le moins bon de la série et cela pour de multiples raisons. Graphiquement, ce n'est pas au point surtout au niveau des reliefs. J'aime pas du tout cette imprécision du trait ainsi que cette colorisation bien fade. Cela manque singulièrement de perspective. Par ailleurs, le fait d'imaginer une suite à L'île au trésor de Robert Stevenson dont les adaptations pullulent actuellement n'est pas une bonne idée en soi. Une nouvelle histoire avec plus d'originalité aurait pu faire l'affaire. On pourrait analyser cela comme un sérieux manque d'inspiration. D'ailleurs, ce récit est très très lent à démarrer avec l'éternelle scène du recrutement de sept faux pirates qui m'a paru interminable. Le pire, c'est la fin et la découverte du fameux commanditaire de ce périple aventureux (dont je tairais le nom) mais que j'ai tout de suite découvert en me disant: j'espère que ce n'est pas lui! Bref, trop de facilité scénaristique et les ficelles sont réellement grosses ! Sept pirates manque d'à peu près tout pour être digne d'une collection d'exception. Ce n'est certes pas désagréable à lire. Bof sans plus !

14/06/2008 (modifier)