Chinaman

Note: 3.69/5
(3.69/5 pour 26 avis)

John Chinaman (en fait Chen) est un immigré chinois dans l'ouest americain. Mais il a tué son maître, commencent alors ses aventures...


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune BoDoï Collection Repérages Serge Le Tendre [USA] - Côte Ouest

Chen est un immigré chinois. Cependant il a tué son maître et son histoire commence alors. Partant de San Francisco, il fuit dans les étendues sauvages de l'Oregon. Durant ses aventures il rencontrera de nombreux personnages, tous différents mais la plupart haïssant les "jaunes".

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1997
Statut histoire Une histoire par tome (exceptés les deux premiers tomes) 9 tomes parus
Couverture de la série Chinaman
Les notes (26)
Cliquez pour lire les avis

15/12/2001 | Kisscool
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

L’idée de voir un asiatique – jouant un rôle important en plus – dans l’univers du western est assez rare, mais déjà vu. Ce sont alors généralement des Japonais, comme dans le film « Soleil rouge », ou alors dans l’album de Taniguchi Sky Hawk. Lorsque des Chinois apparaissent, ce sont alors des coolies impersonnels qui fabriquent une ligne de chemin de fer, ou alors, s’ils apparaissent comme personnage identifié, ce sont immanquablement des blanchisseurs, comme dans Cartland ou alors de façon caricaturale dans Lucky Luke. Ici, Le Tendre a choisi comme héros de sa série un Chinois qui sort des sentiers battus, puisque personnage principal, mais surtout combattant hors pair (comme dans la série « Kung Fu – que j’ai pas mal regardé à la télé – il maîtrise l’art du combat à mains nues) et qui, tout juste débarqué de Chine et ayant dû s’enfuir de Californie suite à une embrouille, vit comme un trappeur – quand il ne fuit pas les ennuis et la justice (il fait aussi toujours face à un racisme omniprésent !). Je le préfère d’ailleurs en nomade, et lorsqu’il se fixe avec son institutrice sur 2 albums, c’est un peu plus mollasson. Sur ce point de départ original, Le Tendre a placé son personnage dans des décors et des intrigues relativement classiques pour du western. C’est globalement bien fichu – sans être trop original non plus. Surtout on pourrait reprocher à Chinaman d’être peut-être un peu trop monolithique, et aux intrigues d’être un peu trop manichéennes et « gentilles » parfois : Chinaman est un peu trop « défenseur de la veuve et de l’orphelin ». Ce bémol mis à part, cela se laisse quand même lire agréablement. Chinaman – si l’on fait abstraction des remarques précédentes – défend des valeurs estimables, et apporte une bonne dose d’humanité à un univers qui exalte souvent la sauvagerie et l’absence de scrupules ou de morale. Le dessin semi réaliste de Taduc est classique et bon, agréable, que ce soit pour les personnages ou les paysages : il aide clairement à la fluidité de la lecture.

02/09/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un western mettant en vedette un chinois, c'est plutôt original quoique j'avais peur que derrière cette originalité se cachaient des scénarios peu passionnants qui reprendraient tous les clichés du genre. Heureusement, hormis le premier tome que je trouve moyen, les différents tomes sont pas mal et j'ai bien aimé voir l'évolution de Chen. Les histoires sont plutôt bonnes sans toutefois me paraitre mémorables à l'exception du tome 3 qui m'a beaucoup touché. J'aime bien plusieurs personnages secondaires. Le dessin est bon. Un western sympathique quoique je préfère d'autres bandes dessinées dans le genre western.

27/04/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Comme quoi plus de dix ans après on peut découvrir des trucs! Et du très bon! Ce "Chinaman" est excellent. Voila une vision du western a laquelle nous n'étions pas habitués. Mis à part la série Kung fU avec David Carradine, c'est à ma connaissance la seule incursion d'un héros asiatique dans ce monde du Far West. Alors sur le dessin je n'ai rien à dire, il est très bon et les couleurs me conviennent. C'est au niveau du scénario que j'ai vraiment apprécié les choses. Ce héros n'est pas qu'un redoutable duelliste à l'épée et à l'arc, il fait preuve d'une humanité assez profonde sans que cela ne soit jamais plombant, moralisateur, bref cucul. Par ailleurs la BD dans ces différents tomes nous montre une communauté chinoise qui vient s'installer au USA pour fuir une vie d'esclavage mais qui au final se retrouve peu ou prou dans la même situation. Cet aspect des choses est bien expliqué, sans lourdeur et sans que le message ne soit trop angélique. Juste un petit bémol, même si j'en étais bien triste pour lui, le Chinaman est fait pour vivre seul et lui adjoindre une compagne, ben pour moi ça le fait pas trop. Du coup ses aventures perdent un petit poil d'intérêt. Alors une bonne et belle série que je vais tenter d'acquérir pour toutes ses qualités: originalité, humanisme, scénario, dessin et couleurs et puis c'est du western quoi!

27/10/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Dans un genre depuis longtemps bien encombré, il fallait un western au ton original, c'est chose faite avec "Chinaman" que j'ai découvert sans conviction à la bibliothèque, peu après sa création vers 1998. J'ai tant aimé que j'ai lu les 4 premiers tomes à la suite, et j'ai ensuite acheté les autres. Ce qui m'a attiré c'est non seulement l'éclairage différent sur l'Histoire de l'Ouest, à travers le rôle de la communauté chinoise dans l'expansion des Etats-Unis, mais aussi le mode de narration en voix-off du héros, l'action est vue à travers lui. La série qui allie western pour le décor et le contexte, et arts martiaux pour certaines scènes d'action, fait penser parfois à la série TV Kung Fu, et montre de façon claire la difficile intégration des Chinois dans ce Far West des années 1850 encore à peine conquis, et la place qu'ils y occupent. On y voit bien-sûr les coolies aidant à la construction du chemin de fer, et une certaine philosophie orientale comme l'honneur et des codes de combattants ou de hiérarchie dans la culture chinoise. Mais au travers des péripéties du héros toujours solitaire et rejeté, on perçoit le racisme envers son peuple, l'Amérique étant probablement le pays le plus raciste du monde. Chinaman, en quête de liberté, bouscule tout ça, car il n'hésite pas à se dresser contre les Blancs mais aussi contre ses propres congénères, au nom des traditions ancestrales chinoises. Héros farouche et volontaire, il se reconnaît un peu dans les Indiens qu'il croise parfois, et qui comme lui, sont victimes de la haine des Blancs. Il rencontre aussi Ada, une jolie institutrice, mais sa solitude reprend toujours le dessus et nourrit son amertume, il est souvent contraint de partir à la fin de chaque épisode, non sans avoir éveillé des questions ou de la réflexion, voire des sentiments (notamment dans le tome 3 , Pour Rose). Une belle série, au ton humaniste, dont le dessin de Taduc s'affine dès le 4ème opus, magnifiée par quelques beaux paysages. Un achat qui ne sera pas regretté.

27/06/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Voilà un western comme je les aime ! Ce John Chinaman ferait passer notre cher Buddy Longway pour une guimauverie sans pareille. J'ai eu plaisir à suivre le parcours de cet immigré chinois épris de justice qui sillonne l'Ouest américain dans les années 1850. Il est à la recherche de son identité et toujours en quête de liberté. C'est difficile d'être rejeté par son peuple d'origine et en butte au racisme des blancs. Chinaman peine à trouver sa place dans ce monde âpre et dur. Bon, il maîtrise parfaitement les arts martiaux, ce qui peut aider. L'originalité du scénario est de placer le western sous un oeil typiquement asiatique. Il est vrai que les Chinois ont également contribué à l'expansion américaine par leur sens du commerce. On a trop souvent oublié le parcours difficile de cette communauté. Et puis, nous avons là également de belles valeurs comme l'honneur ou l'amitié. Cependant, ils sont mis au service de ce récit de manière très élégante. Tout est dans la manière de présenter les choses. Les auteurs savent y faire. Objectivement, c'est une très bonne série, incontestablement ! Pour autant, je m'aperçois qu'elle ne fait pas partie de ma collection personnelle car on peut également s'en passer. Ce n'est pas une oeuvre absolument indispensable. Elle est sans doute victime d'une profusion d'oeuvres dont l'approche est sensiblement la même, c'est à dire un peu trop classique dans le genre "le dur au grand coeur qui donne des leçons d'humanité aux blancs". La seule différence réside dans le fait que notre héros est un chinois qui évolue dans un western, ce qui est déjà en soi une idée innovante.

26/12/2008 (MAJ le 01/01/2011) (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Voici une série pour laquelle j’éprouve un véritable faible. En effet, grâce à l’approche originale du premier tome, Chinaman, le héros de cette série, m’est apparu très attachant et étonnamment crédible. Les cinq premiers tomes, s’ils offrent finalement un univers extrêmement classique dans le genre western, sont pour moi d’une qualité irréprochable. Les deux tomes suivants ne présentent pas le même pouvoir d’attraction sur moi. En effet, Chinaman se retrouve encombré d’une compagne, et la série dérive lors de certains passages vers un esprit proche de "la petite maison dans la prairie", un esprit auquel je ne peux adhérer et qui ne convient absolument pas à la série. Tout au plus puis-je souligner le souci de laisser le premier rôle à l’humanité des personnages (un souci présent dès le premier épisode, mais qui n’empêchait alors pas la création de scénarios solides). Heureusement, les deux tomes suivants retrouvent une belle qualité (mais sans atteindre le niveau des premiers). Le dessin, quant à lui, est excellent de bout en bout. Taduc est un artiste confirmé, et son style réaliste très lisible est loin d’être avare en détails. Les planches sont régulièrement d’une grande richesse et la mise en pages est soignée et favorise le dynamisme de ces aventures. De plus, la colorisation, conventionnelle, est très soignée. En résumé : par son humanité, par son souci d’authenticité, par la qualité de son graphisme, Chinaman est, à mes yeux, un des meilleurs westerns classiques de la bande dessinée actuelle. Franchement bien ! Tome 1 : 4,5/5 Tomes 2 à 5 : 4/5 Tomes 6 et 7 : 2,5/5 Tome 8 et 9 : 3,5/5

16/06/2009 (modifier)
Par tolllo
Note: 4/5

Voilà la bd qui ne m'a tout simplement initié au genre western ! Le véritable plaisir vient du héros qui est complètement extérieur à ce Nouveau monde. Cela facilite l’acclimatation à cet univers : Il n’en connaît pas plus que moi ! Je peux donc beaucoup plus facilement m’identifier à lui. J’ai réellement l’impression que, comme le héros, je découvre et traverse, mi-horrifié mi-étonné, les mœurs et coutumes "du grand rêve américain". Il est charismatique, énigmatique, avec son propre sens moral, il est contraint de prendre des décisions qu'il juge bonnes et sensées, respectant son code d'honneur ou sa perception du bien telle qu'il les connaît. Bons ou mauvais il regrette rarement ses choix et avance dans ce labyrinthe qu'est le grand Ouest à cette époque. Il n'est souvent, dans un premier temps, que spectateur de certains évènements mais, très vite il se sent le besoin d’intervenir ou tout simplement il en est contraint et forcé. Avec une histoire par tome, je dois dire que les 6 premières BD sont prenantes, différentes de ce que j'ai pu lire. Véritablement accrocheuses et cela dès le début avec une bonne introduction à chaque début de tome. Le tout est bien documenté, avec un côté historique différent ou plutôt une "vision" historique différente vu sous l’angle de notre Chinaman. Un vrai bonheur. Mélanger western et kung-fu peut paraître un brin intrigant... sans les avis précédents je n'aurais jamais imaginé ouvrir cet album, n'étant ni fan de l'un comme de l'autre... Mais après avoir emprunté les 2 premiers tomes à la bibliothèque, je me suis acheté la suite tout doucement depuis quelques semaines. Et je ne suis pas déçu de ma curiosité passagère due à mon site préféré (si si, préféré). Même si les 2 premiers tomes peuvent se lire presque indépendamment ils forment une histoire complète. Le tome 7 est moins intéressant, tout comme les tomes 8 et 9 (qui ne forment eux aussi qu’une aventure). Un mot sur le dessin pour finir, il est très bon, clair, lisible, doté d’un bon cadrage et l’action y est bien représentée. Tout à fait mon goût. Bonne initiation ! (15.5/20)

19/01/2009 (modifier)
Par Thaugor
Note: 4/5

Un régal dans les dessins magnifiques tout au long de la série qui nous font découvrir l'époque western des Amériques. Questions décors et paysages, le dessin est très soigné. Le scénario est original, car c'est la première fois que je découvre un western par le biais d'un Chinois "expatrié" plus ou moins forcé dans ce pays étranger. Cette approche intéressante nous présente un racisme que nous n'avons pas l'habitude de voir, que ce soit dans un sens (le regard des "blancs" vers les Chinois, ainsi qu'en interne de la communauté chinoise de l'époque avec les us et coutumes). Je pensais au départ me lasser très vite des histoires en "one-shot", mais bien au contraire, le scénario est très bien mené et présente à chaque tome une page (ou une facette) de cette époque : l'exploitation des mines d'or, le rail, les caravanes, les indiens, les trappeurs. C'est donc très enrichissant. Une chose que j'ai beaucoup appréciée aussi, ce sont les dessins de combat qui sont souvent très difficiles à rendre en BD. Et là, je trouve que c'est une grande réussite dans la représentation des combats de type "kung fu". En gros, j'ai beaucoup apprécié cette oeuvre que je conseille à l'achat.

10/09/2008 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Je découvre cette série qui n'est pas toute récente. Une belle surprise, je me demande encore pourquoi je passais à côté à chacun de mes passages à la bibliothèque. Je ne mets que 3 pour l'instant car je n'ai lu que les 3 premiers tomes en entier, le 4ème étant en cours. Le dessin est clair, précis. Il est assez conventionnel mais très efficace. J'apprécie surtout le choix de faire des récits courts avec une continuité dans le parcours de Chinaman. Chaque récit étant par ailleurs une réussite. J'affinerai ma note à la fin de la lecture de la série. Mise à jour après la lecture des tomes 5 à 8 : Rien à redire, c'est vraiment une bonne série graphiquement belle et plaisante à lire. La note passe donc à 4/5.

03/12/2007 (MAJ le 29/03/2008) (modifier)
Par Pacman
Note: 4/5

Le Tendre est pour moi un des meilleurs, si ce n'est le meilleur, scénariste de BD à l'heure actuelle. Le pari du western, qui attire beaucoup de scénaristes, est souvent un exercice périlleux tant le genre a été exploité. Le Tendre s'en sort plus qu'honorablement, abordant l'Ouest américain en partant de l'autre rive. La psychologie des personnages est toujours aussi bien soignée et n'est pas figée, comme on le voit trop souvent. Il semble qu'au bout de 9 tomes, la série prenne son rythme de croisière, avec des aventures plus ou moins réussies, mais un niveau général toujours satisfaisant.

19/12/2003 (MAJ le 25/11/2007) (modifier)