Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les Artilleuses

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

Nous sommes en 1911, dans le Paris des Merveilles – un Paris qui n’est ni tout à fait le nôtre, ni tout à fait un autre. C’est en effet le Paris bien connu d’Arsène Lupin, de Fantomas et des Brigades du Tigre… mais où vivraient des fées, des enchanteurs, des gnomes et même quelques dragons – ce qui n’est pas sans conséquences. Entre autres merveilles, la Tour Eiffel est en bois blanc, les Champs Élysées sont bordés d’arbres dont les feuilles rendent de la lumière dès la nuit tombée, et une ligne de métro mène directement à Ambremer, capitale du Monde Féérique.


Les Uchronies Paris Urban Fantasy

C’est dans ce décor que les Artilleuses font un retour fracassant en se livrant à l’une de leurs activités favorites : l’attaque de banque à main armée. Aventurières et hors-la-loi, elles sont trois : Lady Remington, Miss Winchester et Mam’zelle Gatling. N’hésitant jamais à faire parler la poudre, elles sont connues de toutes les polices d’Europe. Ce coup, cependant, pourrait bien être leur dernier. Car le vol d’une mystérieuse relique – la Sigillaire – leur vaut d’être pourchassées non seulement par les Brigades du Tigre, mais également par les redoutables services secrets du Kaiser…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Mars 2020
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Les Artilleuses

17/02/2020 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Premier cycle pleinement réussi pour cet explosif trio d’héroïnes. L’univers mêle steampunk et monde parallèle de type « elfique » et, quand on connait un peu le dessinateur (Etienne Willem est lui-même un grand adepte de steampunk), le scénariste (Pierre Pevel développe ici une histoire originale se déroulant dans l’univers qu’il a créé par ailleurs pour une série de romans) et l’éditeur (Drakoo est sinon dirigé du moins supervisé par Scotch Arleston, auteur de Lanfeust de Troy et de bien d’autres séries de fantasy), on ne peut pas être trop surpris du produit proposé. Et franchement, j’ai bien aimé ! Ce premier cycle propose une histoire suffisamment complexe pour ne pas tomber dans la facilité et suffisamment claire pour ne pas nous ronger les neurones. Le dessin est expressif et dynamique, avec des décors soignés, des personnages séduisants et un rendu cartoon et festif, les dialogues sont vifs et apportent leur écot d’humour. Si les trois héroïnes sont pour une bonne part dans la capacité de séduction de la série, j’ai particulièrement apprécié le fait que le policier qui les affronte, sous ses airs un peu nigauds, ne soit pas le souffre-douleur attendu, bien au contraire ! Son obstination, ses compétences et son humanité m’ont vraiment bien plu, bien plus que si les auteurs n’en avaient fait qu’un simple bouffon. Le Paris imaginé par les auteurs fait rêver, avec cette esthétique propre au genre steampunk mais ici encore enrichi par l’univers elfique. Ce mélange des genres est harmonieux, sans doute parce que l’on reste principalement dans le monde « humain » sans sempiternels sauts d’un monde à l’autre. Du coup, il y a une cohérence visuelle qui rassure. L’histoire, comme déjà dit, tient la route. Le rythme est agréable avec pas… (lire plus)

21/01/2021 (MAJ le 25/11/2021) (modifier)
Par Sempai
Note: 3/5
L'avatar du posteur Sempai

J'ai vraiment bien aimé cette BD. Mais surtout ça m'a donné envie de lire les romans dont est originaire cette BD. La BD est dynamique, les personnages attachants ! C'est une belle réussite, très agréable à lire.

04/12/2020 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Un premier tome vraiment moyen. L'univers n'est pas des plus originaux ou du moins il ne m'a pas trop accroché: c'est la belle époque avec de la magie...bof. Les héroïnes sont un peu attachantes et ça se laisse lire pour le moment. Comme le dit Ro, il y a les éléments bases pour faire un bon récit divertissant, mais bon pour l'instant c'est un peu trop convenu à mon gout et il manque des éléments pour rendre les péripéties du scénario captivant. J'ai eu l'impression d'avoir juste lu un autre récit se passant à la belle époque et mettant en vedette des cambrioleurs (enfin, ici des cambrioleuses) qui sont capables de toute faire, la seule nouveauté est que ça se passe dans un univers qui mélange des éléments de fantasy. Le dessin est bien. Il est dynamique et coloré. Je vais peut-être lire la suite, mais si le second tome ne me convint pas, je vais arrêter.

07/10/2020 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Pierre Pevel, connu comme étant l'auteur des romans Les Lames du Cardinal, était avant cela à l'origine d'une autre trilogie, le Cycle Ambremer, renommé ensuite le Paris des Merveilles. Il s'agit d'un récit de fantasy uchronique où notre monde réel est relié depuis la Renaissance au monde magique où règnent fées, gnomes, dragons et autres ogres, et où les humains et ces créatures magiques ont appris à vivre ensemble. C'est l'occasion de mettre en scène une ville de Paris de la Belle Epoque entre urban fantasy et steampunk où le décor classique de la capitale que nous connaissons se mêle à différents éléments magiques et où les races fantastiques côtoient au quotidien les humains. Les Artilleuses n'est pas une adaptation de ces romans mais la BD se déroule dans le même univers et reprend ce décor d'un Paris merveilleux pour mettre en scène ses héroïnes dans une série musclée et pleine d'action. Ces fameuses héroïnes sont un trio de braqueuses de banque, adeptes des flingues et explosifs en tous genre. Mais comme ce serait trop banal si cela se résumait à cela, il faut ajouter que l'une d'entre elles est magicienne et qu'une autre est une fée mineure. L'idée d'un monde uchronique mêlant réalité historique et fantasy n'est certes pas inédite (je suis un vieux joueur du jeu de rôles Shadowrun) mais l'urban-fantasy reste un terrain imaginaire encore suffisamment peu exploitée pour offrir de belles perspectives. Aussi est-ce avec plaisir que je me suis plongé dans ce Paris fantastique où se mêlent de nombreuses ambiances, un peu Western, un peu Steampunk, un peu Heroic-Fantasy, un peu Complots politiques, un peu Brigades du Tigre et un peu Steampunk. Il y a de quoi faire avec autant d'influences. Pourtant, après lecture du premier tome de la série, je demande encore à être… (lire plus)

17/02/2020 (modifier)