Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Open space, pandémie, télétravail et autres contrarietés

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Depuis plusieurs années, l'hebdomadaire 'Challenges' prépublie des gags en demi-page de la série Dans mon Open Space qui raconte avec un humour féroce la vie d'une entreprise.


Monde de l'entreprise Nouveautés BD, comics et manga

James, en fin observateur, décrypte les relations quotidiennes entre les salariés confrontés au monde du travail avec, en ligne de mire, l'année 2020 et les bouleversements provoqués par la COVID au sein des entreprises et dans la vie privée : télétravail, masques, visioconférences, distanciation sociale, couvre-feu... On aura tout connu ! Tout l'esprit mordant de la série "The Office" créée par Ricky Gervais.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Mai 2021
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série Open space, pandémie, télétravail et autres contrarietés

03/05/2021 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cet album aurait pu faire partie de la série Dans mon Open Space mais Dargaud l'a publié comme un one-shot à part pour une bonne raison : contrairement à la série originale qui racontait l'absurde et l'ironie de la vie de bureau en général, ici, ces gags publiés de manière hebdomadaire dans le magazine Challenges suivent l'actualité du monde de l'entreprise entre 2018 et 2021. Il s'agit à la base de demi-strips de 2x3 cases qui ont été remodelés en 3x2 cases dans cet album au petit format souple. Chacun de ces strips rebondit sur un sujet d'actualité qui devait probablement être contenu dans les articles du Challenges dans lequel il était paru. Cela peut donner du bon et du moins bon. Je pars sur un bon apriori car j'aime le dessin de James, alias Laurent Percelay, et j'apprécie son sens de l'humour ironique que j'ai découvert il y a plusieurs années dans son blog et avec Les Mauvaises humeurs de James et de la tête X et Comme un lundi. Et je trouve la série Dans mon Open Space plutôt sympa même si pas hilarante. Pourtant force m'est d'avouer que les deux premiers tiers de cet album-ci ne m'ont pas tellement enthousiasmé. On sent les gags sur commande où l'auteur tente de trouver quelque chose de drôle par rapport à l'actualité sans toujours y parvenir et en recyclant un peu trop souvent les mêmes concepts et comportements de ses personnages. Mais voilà, comme cet album aborde le monde de l'entreprise entre 2018 et début 2021, il y a forcément quelque chose qui a bouleversé ce dernier à un moment donné : la crise du Covid et les confinements successifs. Le premier confinement apparait ici aux deux tiers de l'album et vient apporter un souffle de renouveau aux gags qui soudain tournent moins en rond, au contraire des personnages qui eux sont coincés chez eux, et qui ont su davantage m'intéresser voire même me faire rire, tandis que les précédents ne m'avaient que fait sourire. Leurs sujets deviennent plus proches du lecteur, moins généralistes, et permettent de bien suivre l'évolution du mode de pensée en entreprise entre l'avant-crise, le sommet de la crise, et la trop lente évolution de cette dernière ensuite. Etant forcément plongé dedans encore aujourd'hui, j'ai trouvé ça intéressant de le revivre de cette manière. Le dernier tiers de cet album m'a donc plus intéressé et amusé que le reste, et aura peut-être une valeur de témoignage historique quand on le relira dans 10 ans ou plus. Note réelle : 2,5/5

03/05/2021 (modifier)