Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Balade Balade

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 15 avis)

« Avez-vous une vague idée de la balade ? » « Balade balade !! »


Absurde L'Île de Pâques

La terre est mise en vente ! Pour concrétiser cette affaire, une annonce a été lancé aux quatre coins de l'univers. On ne peut pas dire que les clients se bousculent, mais un acheteur éventuel finit par arriver, accueilli comme le Messie. Sa seule exigence avant de signer l'acte de vente : faire le tour complet du propriétaire en guise d'état des lieux. Sulivan Vilette est chargé de l'accompagner, à la fois comme agent immobilier, garde du corps et grand reporter. Un superhélico est mis à disposition des deux voyageurs, mais le visiteur n'est pas pressé... et il décide d'entreprendre ce long périple à cheval! Une sacrée balade en perspective...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2003
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Balade Balade
Les notes (15)
Cliquez pour lire les avis

28/05/2003 | Hô-Behnit
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Eh bien, voilà un album original, qui mise plus sur l’ambiance que sur l’action, plus sur de petits détails que sur l’esbroufe, mais qui réussit à nous distraire – et parfois à nous amuser ! Deux histoires sont développées en parallèle. D’abord, les deux personnages principaux. La Terre étant mise en vente, un agent immobilier assez loufoque et bonhomme, la fait visiter à un extra-terrestre (sorte de nain baragouinant notre langue – sans que cela ne pose de difficulté à son guide !). Cette partie mêle agréablement poésie et absurde, au milieu de planches très belles : dialogues absurdes et/ou loufoques, errance exaltant lenteur et poésie, c’est une chouette balade (et la partie la plus intéressante de l’album). En parallèle, nous suivons la vie quotidienne et les réactions de quelques personnages secondaires, qui écoutent et réagissent aux aventures des deux voyageurs susnommés, diffusées à la radio. Car oui, c’est une émission de radio ! Et, au bout d’un moment, on se prend à penser à Orson Welles, qui, après avoir annoncé au public qu’il jouait une pièce, avait diffusé une adaptation du « Meilleur des mondes » de Welles à la radio, et créé une panique aux Etats-Unis, les gens croyant entendre un vrai reportage. Le fait est qu’ici, au bout d’un moment, et rien n’est fait pour dissiper un éventuel malentendu, on ne sait plus trop si cette visite et vente de la Terre est réelle ou « jouée », si la double narration est artificielle ou pas : où est l’illusion, où la réalité ? J’ajoute que le dessin de Kokor est très réussi, avec une belle utilisation du Noir et Blanc (et dégradés de gris, un peu traités comme au lavis je trouve). Toujours est-il que cet album est vraiment chouette, et très recommandable !

18/08/2017 (modifier)
Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Déçu, au regard des autres avis je me faisais une joie de découvrir cette BD surtout au vu du sujet de départ. Pensez donc, un agent immobilier qui fait visiter à dos de cheval notre bonne vieille planète à un extraterrestre . Le début est prometteur, le dessin sympa et en prime il y a de l'humour. Cependant plus j'avançais dans ma lecture plus mon intérêt s'étiolait. Passée la scène du château, nous arrivons chez des camionneurs certes sympas! mais qu'au bout du compte j'ai trouvés un peu lourdingues. Alors oui une idée de base très originale, un graphisme sympa mais au bout du compte j'ai fini par m'ennuyer ou tout du moins par décrocher.

14/01/2015 (modifier)
Par Ducky
Note: 4/5

Un agent immobilier très commercial et impliqué qui veut conclure la vente de la planète terre à un extraterrestre ressemblant à un bibendum nain. C'est parti pour une visite épique de la "propriété" (s'entend la terre) à dos de cheval. Eh bien c'est une jolie balade que voici : loufoque à souhait. Je me suis moi aussi laissé piégé par cette double narration, pas tant par naïveté que par envie de rester dans cette histoire dans l'histoire, avec ces personnages des plus attachants. Le dessin est maitrisé, des plus agréables, et scie bien à la narration et à l'histoire. C'est rafraichissant, et original. Rien que pour çà j'arrondi mon 3,5 au dessus !

05/01/2014 (modifier)

Elle démarre bien cette balade. La double narration est bien traitée, il y a de la poésie, on se balade réellement, on se laisse promener même. C'est très agréable, et le dessin est vraiment chouette. On partage vraiment l'emphase du vendeur en fait. Et mine de rien la tension monte tout au long de l'histoire. J'ai eu plus de mal avec la fin. Ca s'effondre complètement, c'est vraiment dommage :(

28/02/2010 (modifier)
Par Seb94
Note: 3/5

Un postulat de base aguicheur, la terre est mise en vente et un E.T en quête d’un bon gros projet immobilier débarque pour la visiter. La première qualité de cet album est son originalité, je n’avais jamais lu une histoire pareille, les rebondissements sont nombreux, on va de surprise en surprise, ici c’est le lecteur qui se fait balader ! On pourra reprocher une narration parfois un peu confuse et il faut accepter l’univers absurde proposé par l’auteur, mais cette balade en compagnie de ce charmant petit E.T et cet amusant agent immobilier, fût agréable et amusante. La conclusion peut laisser une légère impression d’inachevée, mais l’ensemble est un mélange de poésie et d’absurde assez réjouissant au final. Les dessins en noir et blanc sont très agréables, toutefois les planches mettant en scène les deux protagonistes principaux semblent plus abouties esthétiquement, que celles faisant apparaître les personnages secondaires.

18/12/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Elle était plutôt bien partie cette histoire de balade, malheureusement elle prend une tournure qui m'a un peu déçue. J'ai énormément apprécié les scènes où nos deux voyageurs voient du pays et particulièrement l'épisode du château. Mais lorsqu'on arrive sur les parties moins décalées de l'histoire, celles qui se déroulent en ville, mon intérêt a chuté assez vite, la magie fait place à la réalité, on nage en plein roman graphique, un poil décalé, certes. Le pire c'est que plus on avance dans ce voyage, plus les évènements en rapport avec ces dernières scènes sont nombreuses et longues, d'où ma déception. De plus, je n'ai pas trouvé les personnages de cette partie de l'histoire attachants, sauf les camionneurs qui sont bourrés d'humour, par contre j'ai une affection particulière pour l'acheteur qui est très attendrissant. Une lecture en demi-teinte donc. J'ajouterai également que s'il n'y avait pas eu ce joli graphisme tout en dégradé de gris et l'humour irrésistible qui ne quitte jamais le récit, je n'aurais sans doute pas accroché à cette lecture, malgré sont indéniable originalité.

21/11/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Je n'ai jamais aimé les balades au coeur de l'absurde. Pourquoi ? Je suis un lecteur rationaliste. Est-ce de la bêtise? Pour moi, cette lecture a été un ramassis fouilleux. J'ai quand même voulu savoir ce que l'auteur voulait faire passer comme message... Voilà ce que j'ai retenu de cette histoire : notre planète est en vente. Un agent immobilier reçoit un potentiel acheteur qui lui fait visiter la Terre à dos de cheval. El là, il y a une grève de camionneurs, des gens qui écoutent la radio, cet extraterrestre ressemblant à un calife qui meugle des mots incompréhensibles, un couple qui fait un pyjama pour un poisson (quelle idée !!!!)... :S Bref, l'absurde qui essaie de faire passer un message mais cela a été complètement hermétique pour moi. Je suis passé complètement à côté et même si je la relisais à nouveau. Oui je suis catégorique : j'ai détesté.

13/10/2007 (MAJ le 27/04/2008) (modifier)
Par iannick
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur iannick

Et si un jour la terre est mise en vente ? Cela semble très farfelue comme idée n’est-ce pas ? Et pourtant, Kokor l’a osé et l’a mise en images avec cet album plein de poésie et d’absurdité légère… Dès le début de l’album, le ton est donné : un extraterrestre atterrit sur terre comme candidat à l’achat de notre planète et refuse de la visiter avec un engin motorisé proposé par l’agent Sulivan Vilette. Le lecteur est ensuite invité à suivre les péripéties de ce couple insolite en balade sur des chevaux à travers nos belles contrées… Au fil de la lecture, l’auteur va emmener intelligemment le lecteur vers un récit original plein de rêveries et de surprises, là où le bédéphile ne s’attend pas du tout à découvrir ce fameux dénouement ! Kokor parsème son album de séquences poétiques d’une beauté inégalée à ma connaissance dans le milieu de la bd franco-belge. L’humour, distillé d’une manière légèrement absurde, est très présent dans cette bd à travers les dialogues entre l’extraterrestre et l’agent. Cet humour est également servi par les réactions de personnages qui suivent leurs aventures grâce à une émission de radio. J’aime beaucoup le dessin de Kokor. "Balade balade" est le deuxième one-shot de l’auteur (Kady fut son premier one-shot, c’est un album que je vous conseille également de lire) à une époque où celui-ci ne réalisait pas encore la mise en couleurs. Le noir et blanc de Kokor est très agréable à contempler et, à mon avis, ne devrait pas décourager les bédéphiles peu habitués au noir et blanc. La narration est excellente, elle « capte » irrémédiablement le lecteur jusqu’au dénouement. Au final, j’ai été très charmé par cet album au scénario très original, plein de surprises et de poésies. C’est exactement le genre de bd à « déguster » dans un bon vieux fauteuil en fin de soirée et avec lequel le lecteur passera un bon moment de rêveries. A découvrir impérativement !

06/01/2007 (modifier)
Par herve
Note: 4/5
L'avatar du posteur herve

Depuis quelques mois, pour ne pas dire quelques années, la BD francaise est dominée par les sciences occultes ( voir la collection Insomnie ) ou par la science fiction, nous apprécions enfin la poésie voire le calme de Kokor développés à travers cette superbe bande dessinée. Entre Orson Welles et Cervantès, cette histoire ne peut vous laisser indifférent. Elle vous apporte un calme, une béatitude, qui tranche avec la violence des BD de nos jours. Au final, nous avons un albun cher sans doute, près de 17 euros, mais qui nous fait rêver au delà de toutes considérations purement mercantiles. Je recommande cette BD à tout ceux qui aiment la bd en noir et blanc, celle qui est bien faite et qui nous entraîne vers des terres infinies, dans lesquelles fictions et poésies font bon ménages. Pour une fois, je suis les conseils de mon libraire, à savoir le coup de coeur du trimestre. Alors asseyez-vous, reposez vous, respirez et soufflez, lisez "Balade Balade" et enfin rêvez!! C'est une pure merveille ! Un plaisir sans fin ! Un chef d'oeuvre...

25/01/2006 (modifier)

"Balade Balade", c'est un album tout plein de poésie et de charme. L'histoire est toute étrange, et l'espèce de mise en abyme avec le feuilleton radio est très bien faite. A vrai dire, c'est le lecteur qui se fait balader, puisqu'on ne sait jamais ce qui va arriver. Le problème, c'est qu'il faut être touché par ce charme. Personnellement je n'aime pas plus que ça le dessin de Kokor (qui est bon, il faudrait être de mauvaise foi pour dire le contraire !), et je suis en outre assez peu sensible à ce type d'absurde léger, ce qui fait que l'album m'est tombé des mains en première lecture. Par contre si vous aimez ce genre, cet album est très clairement fait pour vous !

22/03/2005 (modifier)