Une aventure du lieutenant Blueberry

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Alors qu'il patrouille aux abords d'une réserve indienne, le lieutenant Blueberry assiste au meurtre de deux femmes de la tribu apache tuées par trois jeunes Blancs


Indiens d'amérique du nord Nouveautés BD, comics et manga Spin-off [USA] - Les déserts Nord-Américains

Alors qu'il patrouille aux abords d'une réserve indienne, le lieutenant Blueberry assiste au meurtre de deux femmes de la tribu apache tuées par trois jeunes Blancs. Les deux victimes sont la femme et la fille d'un guerrier, Amertume : un double meurtre qui risque d'embraser la région en déclenchant une nouvelle guerre... Un récit à la fois fascinant et crépusculaire, une forme d'hommage à ce western culte.

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Décembre 2019
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Une aventure du lieutenant Blueberry
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

26/11/2019 | Hervé
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Je ne suis fan ni de Christophe Blain (dont je reconnais néanmoins le talent), ni de Joann Sfar (qui la plupart du temps m’endort profondément). Les voir reprendre ce monument, cet icône, ce symbole de la bande dessinée et du western qu’est Blueberry avait de quoi m’effrayer… mais aussi m’intriguer. Parce que, oui, je suis un grand fan de Blueberry, de sa gueule cassée, de son sens personnel de la justice, de sa manie de plaire aux femmes loin desquelles il ferait mieux de fuir. Blueberry, c’est une charte, un symbole. On ne touche pas à Blueberry !! J’ai beaucoup aimé ce premier volet. D’abord parce qu’il respecte parfaitement l’esprit de la série mère. On retrouve le Blueberry que l’on connait, toujours aussi doué pour se foutre les pires ennuis sur le dos tout en voulant aider son prochain. On retrouve cet univers de western inspiré par le cinéma italien et les œuvres américaines des années 70. Ici, une famille de dégénérés menée par un pasteur cruel et vicieux va faire office de catalyseur. Blueberry va devoir les protéger d’une juste vengeance indienne tout en évitant que cette vengeance ne sombre dans un bain de sang infernal et aveugle. C’est bu bon, c’est du grand, c’est du pur Blueberry. Mais j’aurais été déçu si les auteurs n’avaient pas apporté quelque chose en plus, ou du moins de différent. Et ils y parviennent grâce à la force de leurs personnages pas si secondaires que cela. Les femmes font montre d’un caractère fidèle à celui qu’elles affichaient déjà dans la série mère. Les indiens ne sont pas de simples victimes ou de sombres brutes, la vérité se situe ici entre les deux avec au départ un légitime besoin de vengeance mais qui glisse en cours de route vers la rancune aveugle. La complexité et l’ambivalence des sentiments et émotions de ces personnages apportent une touche originale au récit. Mais, et c’est important de le souligner, sans alourdir la narration, sans plomber les propos sous des réflexions vaguement philosophiques. Et puis il y a l’excellent dessin de Christophe Blain. Alors, oui, ça change de Giraud… mais j’ai envie de dire « pas tant que ça ». Et certainement pas autant que je le craignais, et si vous avez des doutes, comme moi avant ma lecture, je vous invite à feuilleter l’album pour vous en convaincre. C’est beau, c’est racé, c’est soigné avec une bonne mise en page et la régulière mise en avant de grands espaces. Franchement, je suis heureux que ma curiosité l’ai emporté sur mes craintes car c’est le meilleur album de Blueberry que j’ai lu depuis longtemps ! Vivement la suite !!!

06/12/2019 (modifier)
Par Hervé
Note: 4/5
L'avatar du posteur Hervé

Derrière une couverture très sobre (je parle ici de l'édition n&b), se cache une très belle aventure de Blueberry, que l'on n'espérait plus depuis des années. C'est vrai que la reprise de cette série mythique par le tandem Sfar/Blain a de quoi surprendre (et j'ai même pensé à une blague quand cette information est apparue sur les sites spécialisés début 2019), tant leurs styles différaient de celui de Gir & Charlier. Pourtant la magie est là, nous retrouvons le lieutenant Blueberry de Fort Navajo, intrépide et fougueux, écartelé entre son devoir et les beaux yeux de Ruth. Même si le dessin de Blain n'est vraiment pas celui de Gir, au fil des pages, on finit par oublier cet écart, et l'esprit de Giraud finit par l"emporter et je dois dire que j'ai fini par y croire, rien qu'en découvrant la gueule de Jim Mac Clure. Je n'ai lu que l'édition n&b , mais elle me suffit à dire que Sfar & Blain ont effectué un bon boulot pour rendre hommage, voire plus, à une série qui a marqué l'histoire de la bande dessinée. Avec des personnages féminins assez affirmés (de Ruth, véritable sosie de Claudia Cardinale, à la très belle Mrs Mc Intosch, aux traits de Brigitte Bardot, en passant par la rebelle Bimhal), les auteurs offrent aux lecteurs, avant même le personnage de Chihuahua Pearl, des femmes d'exception et assez remarquables par leur caractère, il faut le souligner. J'ai été subjugué par la lecture de cet opus qui mêle tout ce qui a fait le charme de cette série : affaires indiennes, histoires militaires, et comportement atypique du lieutenant Mike Blueberry. Un seul regret : je pensais que les auteurs avaient choisi de traiter cette histoire en un one-shot, il n'en est rien, il me faudra attendre un second volume pour en connaitre la fin.

26/11/2019 (modifier)