Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Thorgal

Note: 3.94/5
(3.94/5 pour 120 avis)

Angoulême 1996 : Alph-Art du public pour le tome 21 Thorgal est un homme simple et pacifique et va sous la bénédiction des dieux vivre de nombreuses aventures qui l'amèneront à découvrir ses origines.


476 - 986 : Moyen-Âge, Francs, Mérovingiens, Carolingiens... Angoulême : récapitulatif des séries primées BD en réalité augmentée BoDoï Ecole Jean Trubert Journal Tintin Le Lombard Les mondes de Thorgal Mon père, cet inconnu On en parle... Van hamme Vikings Yann

Vers l'an mille, quelque part au nord de l'Europe, Thorgal Aegirsson n'aspire qu'au bonheur. Nul ne connait le mystère de ses origines: il a été recueilli bébé et élevé par les Vikings. Ce formidable guerrier au coeur d'or a épousé Aaricia, la plus belle des princesses vikings. Ils ont un fils, Jolan, et une petite fille, Louve. Mais les dieux et les déesses sont cruels, et le destin s'acharne sur l'Enfant des étoiles...

Scénaristes
Dessinateurs
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1980
Statut histoire Une histoire par tome (exceptés certains albums qui se suivent) 38 tomes parus
Couverture de la série Thorgal

27/07/2001 | BiBoul
Modifier


Par fuuhuu
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur fuuhuu

Thorgal doit être la toute première bande dessinée que j'ai lue de ma vie. Et grâce à elle, une passion est née. Je me vois encore il y a des années découvrir dans la bibliothèque de mon père une série de 15-20 BD, dont les couvertures ont jauni à cause du soleil et être dans l'incompréhension totale quand je voyais mon padre les lire et les relire. La première fois que j'ai ouvert le tome 1, je trouvais les dessins moches, je n'aimais pas les couleurs, je découvrais à quel point les vikings étaient des êtres rustres et sans aucune élégance, je ne comprenais rien aux noms et vocabulaires nordiques. Et là, je commis l'irréparable: je jetai le tome 1 sur le côté en disant à mon père que c'était nul et sans intérêt. Après m'être pris une bonne mandale, je fus attaché au canapé, des cures dents sous les yeux et mon père me fit la lecture (mes souvenirs sont peut être quelque peu romancés). Après la lecture des premiers tomes, j'ai moi aussi été contaminé, et pas uniquement par Thorgal, mais par tout le 9e art. Vous l'avez compris, je ne vais pas me lancer dans une critique de la série, non seulement parce que le site en regorge des centaines mais surtout parce que mon avis ne serait en rien pertinent et impartial. J'attache à cette série des sentiments tout particuliers. Elle a en effet éveillé une immense passion, a attisé une certaine curiosité en moi tellement les références sont nombreuses, m'a montré les valeurs qu'un homme, un vrai, devait avoir. Que le courage ce n'est pas d'aller se battre et d'être le plus fort, mais d'oser dire qu'on aime nos proches et de tout faire pour défendre nos valeurs (y compris aller vivre seul sur une île déserte). C'est également un symbole qui me relie à mon père, une passion que je partage avec lui. Au fond de moi, je crois que j'ai toujours identifié Thorgal à mon père pour bien des raisons. Alors oui, cette saga est sûrement truffée de défauts et d'imperfections, mais si elle a su éveiller autant de sentiments auprès de mon père et ensuite en moi, c'est sans doute la preuve qu'on tient là un chef d'œuvre. 5 étoiles et un coup de cœur évident. MAUPERTUIS, OSE ET RIT !

31/12/2020 (modifier)
Par Puma
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

115 avis ... je doute que le mien change quoique ce soit aux statistiques... J'ai découvert Thorgal en album quand le tome 3 venait de paraître, et ensuite, année après année, j'ai découvert patiemment et annuellement la suite de cette longue et belle épopée. D'emblée, c'est le travail du dessinateur et peintre polonais Rosinski qui m'a le plus touché ; quel graphisme ; quelle claque visuelle, et quel talent ! Vient ensuite les scénarios réussis de Van Hamme, qui soit dit en passant, en tant que scénariste, a eu bien de la chance d'être secondé par un tel maestro du dessin. Certainement le meilleur de son époque (± 1977 ). Ensemble, ça détonnait ! Le passage à Sente crée une creux scénaristique évident. Vivement que Dorison dans les prochains épisodes trouve ses marques dans cet univers qui devrait lui aller comme un gant.

04/03/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Cela fait largement plus de vingt ans que je suis cette série, et ce n’est que relativement récemment que j’ai ressenti un certain épuisement du filon d’où sont sorties pas mal de pépites. Alors bon, c’est sûr, plusieurs albums ne sont pas au niveau de l’ensemble. C’est le cas du premier, qui a pris un coup de vieux dans tous les domaines et certains des derniers, comme la queue de la comète qui s’estompe… Quelques lourdeurs parfois, quelques redites, mais Van Hamme a ici moins qu’ailleurs tiré sur la corde du succès. Et j’ai pris tellement de plaisir à lire et relire cette saga qu’avec une relative mauvaise foi j’en aurais presque "oublié" les faiblesses dans ma notation, qui a failli aller jusqu’aux 5 étoiles. Car beaucoup d’albums, voire de cycles entiers (Qâ par exemple) sont vraiment prenants et supportent aisément la relecture. Le mélange des genres (saga nordique, SF, médiéval), s’il n’est pas nouveau, est ici réussi et ne fait quasiment jamais gadget. L’idée de développer la petite famille et les aventures qui les impliquent est bonne – même si les spins offs récents risquent de lasser en jouant à fond la carte commerciale. A voir donc… Le personnage de Thorgal est un héros quasi parfait, justicier à son corps défendant, et incarnation de l’homme, du mari et du père idéal. Sa force est peut-être la seule faiblesse de l’histoire ? Quelques fêlures quand même, Thorgal est moins lisse que Tintin. Et surtout il y a des trouvailles scénaristiques qui le mettent en danger, l’amènent aux frontières du mal. Le mal, justement. Hitchcock disait je crois à propos des bons films qu’un bon méchant faisait la réussite d’une histoire. Avec Kriss de Valnor on en a la confirmation. Une jolie confirmation qui plus est… Et qui dynamise souvent le récit en laissant ses scrupules de côté. Même si dans ses dernières apparitions elle était devenue moins monolithique (ce que la série Les Mondes de Thorgal - Kriss de Valnor confirme). Enfin, mais il aurait presque fallu commencer par ça, le dessin de Rosinski est vraiment excellent ! Et pas seulement du point de vue « technique ». C’est vraiment beau et il a très rapidement trouvé le trait juste dans la série. Ultime qualité, et pas des moindres ! Thorgal est accessible pour de jeunes lecteurs comme pour les adultes, j’en ai fait l’expérience avec mon fils. L’enfant des étoiles en mériterait presque 5 !

02/04/2013 (modifier)
Par jul
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Thorgal ... Que dire de plus sur cette série fleuve (plus de 30 ans... ). Chacun a ses albums préférés. Pour ma part c'est un sans faute jusqu'à "La Forteresse Invinsible", qui clôt, à sa manière, un certain cycle. Après je n'ai plus suivi ("La marque des bannis", "Géants" ... bof, j'ai décroché... ). Je n’achète plus les albums de Thorgal et il y en a sûrement des bons, des nouveaux cycles... ). Je ne m'étendrai pas sur les qualités de cette saga, tout a été dit. J'ai été bercé par ces aventures. Pour faire simple, mes albums préférés sont (dans le désordre) : - Le cycle du pays Qâ - La chute de Brek Zarith - Alinoë - La gardienne des clefs - Les 3 vieillards du pays d'Aran - Au-delà des ombres - Le maître des montagnes - Aaricia - Louve Bref un monument de la bd.

14/02/2013 (modifier)

J'ai connu Thorgal au tout début des années 90, lors de ma première année de fac, grâce à la section Loisirs de la bibliothèque scientifique, bibliothèque que je ne remercierai jamais assez car c'est grâce à son excellent rayon BD que ma passion pour la bande dessinée est née (finalement, c'est bien les études). J'ai commencé à les lire dans le désordre (forcément, dans une bibliothèque remplie d'étudiants qui ne bossent pas beaucoup...), et j'ai bien le concept de ce héros extra-ordinaire qui ne demande rien de mieux que d'être ordinaire et qu'on lui fiche enfin la paix. J'ai fini par acheter bien longtemps après les 4 tomes de la collection Anthology de Niffle. Forcément, il a fallu que l'éditeur abandonne tout ce qu'il avait commencé pour me faire regretter mes achats. D'autant plus que je ne désirais pas aller au delà des tomes 19/20, trouvant la suite un peu trop farfelue. Et puis le Papa Noël 2008 est arrivé avec plein de Thorgal en couleur dans sa hotte (tous, en fait, y compris la nouvelle "saison" scénarisée par Yves Sente). J'ai donc été obligé de tout relire, histoire de ne rien louper, et dans l'ordre en plus ! Et bien, j'ai finalement trouvé le tout plutôt très bon. Je continue à penser qu'il y a une baisse de régime sur les tomes 22 et supérieurs de Van Hamme (mais bon, cela reste largement moins pire que ce que Van Hamme a fait sur la deuxième partie de son XIII), mais Sente a réussi à redonner du souffle au tout depuis le tome 30. Et j'ai confiance en ce que ce dernier peut faire, suite à la lecture du La vengeance du Comte Skarbek, lui aussi réalisé en duo avec Rosinski. Thorgal, une série pas ordinaire, toujours aussi moderne presque trente ans après la parution du premier tome. Que ne l'ai-je pas découverte lorsque j'étais enfant ! Un must have, sans aucun doute. Note : 4,5/5, à cause des tomes 22 à 29 que je juge moins bons.

13/01/2009 (modifier)
Par Emmeraude
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

J'ai commencé toute jeune à lire cette série et je la lis et relis sans cesse. Les dessins sont superbes (quoique j'aie de la difficulté à m'habituer au style adopté dans le dernier album sorti de la série), les scénarios prenants et la plupart des personnages très attachants. D'après moi, la série vaut la lecture au moins pour Kriss de Valnor, un personnage secondaire au caractère complet, une méchante à sentiments qui n'est pas tout simplement cruelle. De tous les films, livres et bds, c'est selon moi la méchante la plus complexe qui ne se contente pas simplement d'être désagréable. "Les archers" et "Au-delà des ombres" sont réellement exquis, mais le scénario piétine vers les derniers albums que je n'ai lus qu'une ou deux fois. Quoiqu'il en soit, il s'agit d'un incontournable en bd d'aventure.

19/08/2007 (modifier)
Par vincent
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Les albums sont trop courts hélas ! A peine avons-nous plongé dans cet univers mi-médiéval, mi-fantastique que l'on est déjà ressorti avec une envie de replonger dans le rêve. Les univers sont fantastiques mais tellement proches d'une réalité. Les personnages surprenants sont attachants même lorsqu'il s'agit de personnages cruels et vaniteux comme Kriss de Valnor. Que dire de Thorgal à qui il arrive tout les malheurs de la Terre et qui décidément ne parviendra jamais à s'installer paisiblement avec Aaricia et ses enfants ? Un véritable conte de fée où les ogres, les hommes et les sorcières sont implacables. Le scénario est toujours palpitant... Une série culte...

28/09/2006 (modifier)