Les Mondes de Thorgal - Kriss de Valnor

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 20 avis)

Spin off de Thorgal, sur le personnage de Kriss de Valnor


Ecole Jean Trubert Guerrières Les mondes de Thorgal Spin-off

Au terme d'une vie passée à voler, tromper et tuer, Kriss de Valnor meurt dans un acte de bravoure et de bonté. Les Walkyries ne savent quel destin lui réserver : le Walhalla, paradis des guerriers, ou l'errance éternelle dans les brumes glaciales du Niflheim ? La farouche combattante doit maintenant plaider sa cause devant la déesse Freyja. Pour cela, il lui faut se souvenir de l'enfant qu'elle était, des premiers coups subis.

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Novembre 2010
Statut histoire Série terminée 8 tomes parus
Couverture de la série Les Mondes de Thorgal - Kriss de Valnor
Les notes (20)
Cliquez pour lire les avis

19/11/2010 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Lorsque la série a débuté, je m’attendais à autre chose, à une sorte de prequel qui nous aurait montré qui était Kriss de Valnor avant sa rencontre avec Thorgal, d’où elle venait, qui étaient ses parents, et que sais-je encore. Et les deux premiers tomes ont pleinement répondu à mes attentes. L’image de la Kriss enfant n’est pas vraiment surprenante tant elle correspond à l’idée que je m’en faisais, et c’est tant mieux ! C’était ce que j’espérais, et ces deux tomes sont mes préférés de la série. Par la suite, la série bifurque et prend une voie parallèle à la série mère, à savoir « Thorgal ». En effet, à partir du troisième tome, ce récit nous permet de suivre Kriss de Valnor de près lors des évènements racontés dans les albums de Thorgal n° 32 à 35. Il y a donc beaucoup de liens entre les deux séries et il devient difficile de suivre Kriss de Valnor sans posséder les albums de Thorgal correspondants. Des éléments nous manquent, des clins d’œil tombent à l’eau. Alors, certes, le procédé est intéressant et original (je ne connais en tous les cas pas d’autre cas de figure similaire sinon l’un des autres spin-off de Thorgal, à savoir Les Mondes de Thorgal - Louve) mais il me dérange aux entournures (que j’ai charnues). Tout d’abord, cela ne correspondait pas à mes attentes (mais ça, on s’en fout un peu, vu que ça ne me dérange pas d’être surpris par l’évolution d’une série). Ensuite, j’ai un peu le sentiment que les auteurs m’ont vendu deux fois la même histoire et qu’il y aurait eu moyen de raconter tous ces évènements sans devoir créer une série à part. Mais bon, dans l’ensemble ça reste plaisant à lire. Disons qu’on se situe dans la moyenne des albums moyens de Thorgal, loin des sommets mais supérieur aux moments d’égarement de la série mère. Le ton est assez sombre et l’accent est mis sur l’action, le fantastique et les intrigues politiques (alliances et trahisons sont fréquentes) plus que sur l’évolution des personnages. C’est dommage car il y avait une bonne idée dans le tome 3 qui, finalement, n’est que très peu exploitée. Les continuels changements d’auteurs (scénaristes comme dessinateurs) donnent à la série un coté décousu, comme si Yves Sente lui-même n'avait pas su trop quoi raconter après ses deux premiers tomes et ses successeurs avaient furieusement galéré pour parvenir à recoller les morceaux et ainsi permettre à Kriss de Valnor -et à sa série- de rejoindre Thorgal au moment voulu. Les dessinateurs, même s’ils gardent une certaine ligne directrice, ont chacun leur personnalité. Je ne peux pas dire que j’ai été choqué… mais j’ai quand même mes préférences. Et à choisir, c’est le trait de Roman Surzhenko que je préfère. Plus rond, plus fin et plus précis que les deux autres, ce n’est sans doute pas le plus fidèle à Grzegorz Rosinski, mais c’est celui que je trouve le plus lisible et le plus riche. Pas mal en résumé, mais je pense que la série fonctionne surtout grâce à l'attachement que les lecteurs de Thorgal ont pour Kriss de Valnor, plus que pour ce scénario somme toute assez moyen et parfois inutilement tiré en longueur.

24/11/2010 (MAJ le 22/11/2018) (modifier)
Par Erik
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Erik

Thorgal est MA série préférée, celle par qui tout a commencé dans ma passion pour la bande dessinée. C'est donc avec un grand intérêt que j'ai acheté le jour même de sa parution ce spin-off qui va faire la lumière sur différents personnages de la saga Thorgal de la même manière que Jean Van Hamme a procédé sur la série XIII. On commence tout d'abord par l'un des personnages les plus charismatiques de la bande dessinée, celle qu'on adore détester à savoir la fameuse Kriss de Valnor. Il faut dire qu'on l'avait quittée en une bien mauvaise posture dans la série mère. Elle sacrifiait sa vie pour sauver toute la famille de Thorgal. C'était beau et presque incroyable. Au fond, on devinait que se cachaient de biens lourdes épreuves durant sa jeunesse. Devant le tribunal des Walkyries, nous allons enfin avoir des révélations. Au passage, on remarquera un raccord tout à fait remarquable entre les deux séries. Je trouve que ce début est plutôt une réussite car nous retrouvons l'esprit même des mondes de Thorgal. Certes, le scénariste Yves Sente n'évite pas certains clichés. Cependant, l'essentiel y est, c'est à dire un scénario efficace, une mise en page intelligente et un dessin respectueux de Rosinski qui intègre ses codes graphiques. Que demander de plus ? Une suite du même acabit ! La seconde partie de ce diptyque est plutôt intéressante car il fait directement le lien avec le tome 9 de la série mère Thorgal à savoir l'album des archers où ce personnage emblématique apparaît pour la première fois. Il y a là une habilité scénaristique qu'on ne pourra que souligner. Pour autant, la fin se devine assez aisément. Qu'importe car les fans seront tout de même ravi ! La troisième partie est celle que je n'attendais pas car je pensais au début que nous avions un diptyque. Celle-ci se révèle très vite de très haut niveau. Le scénario est prenant et fait directement le lien avec le bateau-sabre (tome 33 de Thorgal). On a l'impression que cette série parallèle avance de concert avec la série mère ce qui renforce la cohérence ainsi que l'univers crée. Le dessin est réellement fidèle à l'esprit de Rosinski. L'évolution de Kriss devient assez intéressante car c'est un personnage qui passe du côté du bien et on apprécie qu'elle soit une véritable héroïne. Il est vrai que les puristes pourront crier au scandale. Par ailleurs, j'ai apprécié les méandres du pouvoir ainsi que le jeu politique auxquels se livrent certains protagonistes. On dévore cette aventure avec plaisir. C'est l'un des meilleurs tomes ! Le 4ème tome sera celui des alliances où Kriss tente de s’imposer dans un monde d’homme et de guerre. J’ai bien aimé la surprise de taille qui nous attend. L’intrigue est toujours classique mais parfaitement bien maîtrisée. On en redemande toujours ! Ces intrigues de trône renvoient à la désormais très célèbre série. On va néanmoins assister à une baisse de régime dans les épisodes 5 et 6 qui ne sont au fond que des aventures transitoires pour allonger la sauce. Pourtant, changement dans l’équipe des scénaristes avec le tome 6. Quant au dessin, rien à redire car il reste conforme à l’univers graphique de Rosinski. Le tome 7 est assez étrange car il commence en effet avec cette fameuse montagne du temps où les épreuves s'accumulent pour Kriss de Valnor qui souhaite sauver également son fils. La dernière partie de l'album est entièrement consacrée à Jolan qui est confronté à l'empereur Magnus qui ressemble étrangement à Charlemagne. Son intrigue est également assez intéressante mais on se rend compte que cela aurait pu faire l'objet d'une autre série dans les mondes de Thorgal qui lui serait consacré. En l'occurrence, il partage l'affiche avec Kriss pour deux récits totalement différents. Au final, une bonne utilisation de l’univers des Thorgal. Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4/5 - Note Globale: 4/5

04/12/2010 (MAJ le 12/11/2017) (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cela fait quelques années que je ne lis plus la saga Thorgal qu'occasionnellement quand un album me tombe sous la main. Et je n'avais lu aucune des séries dérivées parues à partir de 2010 jusqu'à présent. Je viens de rattraper un peu mon retard en lisant les albums parus de cette série centrée sur Kriss de Valnor. Comme dans les séries de super-héros, les héros ne meurent dans de grandes séquences émouvantes que pour être ressuscités peu de temps après. On ne tue jamais vraiment un personnage charismatique dans une série à gros succès commercial. Alors que vaut cette série ? Eh bien, elle n'est pas mal, mais sans vraiment plus. Les deux premiers tomes forment une sorte de prequel puisqu'ils racontent la jeunesse de Kriss, de son enfance jusqu'à sa rencontre avec Thorgal. C'est intéressant pour comprendre les origines de la belle guerrière sans scrupule, mais il n'y a rien de très original ni marquant dans ce récit. L'ambiance de la série originelle est cependant bien gardée, dans le ton mais aussi dans le dessin de Guilio De Vita. Son trait est proche de celui de Rosinski même si je trouve sa Kriss plus fine, avec des traits plus pointus, presque plus jeune qu'elle ne l'était avant. A partir du troisième tome, on part pour de nouvelles aventures d'une Kriss plus ambitieuse que jamais alors qu'on pourrait la croire un peu assagie par sa maternité et sa "mort". Son caractère est bien conservé mais parfois un peu caricatural. Les intrigues se déroulent en parallèle des aventures de Thorgal des tomes 33 et au-delà de la série originale et vont aussi croiser la route des aventures de Jolan faisant suite à ce qu'il se passe dans les tomes 31 et 32. Le scénario gagne même une envergure largement épique avec de grandes batailles entre royaumes Vikings et Francs d'un clone de Charlemagne. Je trouve cependant que les scénarios présentent un peu trop de facilité. Présentes dès le tome 3 avec une accession au trône un brin aisée, elles se font bien trop sensibles dans le tome 5 à mes yeux où les événements se succèdent à toute vitesse avec un très fort lot de coïncidences, de réussites complaisantes ainsi qu'un événement on ne peut plus prévisible. Sérieusement, qui est assez stupide pour amener son armée entière dans une gorge et tirer à la catapulte vers le barrage qui retient l'eau de tout un lac au-dessus de soi ?! Je ne me suis pas renseigné, mais j'ai l'impression que le tome 5 regroupe de manière un peu bancale une intrigue qui aurait dû tenir en davantage de tomes mais que Sente a dû compiler en un seul en prévision du départ, à De Vita et lui. A noter que la colorisation change aussi sur ce tome là, plus moderne et en dégradés, nettement moins dans l'esprit Thorgal à mes yeux. Car en effet, c'est une nouvelle équipe d'auteurs, Roman Surzhenko et Xavier Dorison, qui prend la relève au tome 6 et nous sommes placés cette fois dans un cadre bien moins grandiloquent pour revenir à des histoires en un tome comme les anciens Thorgal, avec la seule Kriss comme héroïne et non plus Jolan. Certes l'intrigue globale perdure mais plus en trame de fond. Le dessin est bon mais légèrement différent du style de Rosinski. Le trait est plus rond, plus affirmé, et on a une Kriss cette fois assez athlétique. L’ensemble a une allure encore une fois plus moderne que celui qui a donné son charme à la série mère mais il n'est pas déplaisant du tout. Quant à l'intrigue, on retrouve l'esprit de la série originale. L'intrigue ne fait pas vraiment avancer les choses mais elle est plaisante et divertissante. A vrai dire, cette série dérivée me plait globalement plus que les tous derniers tomes de la série mère Thorgal. Je ne les trouve pas indispensables mais j'ai apprécié leur lecture.

20/06/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Dans mon avis sur l'autre spin-off (Louve), je disais que ça finissait par user et vider de sa substance la série originelle Thorgal qui s'enlisait dans un surprlus de tomes. Sans doute que pour moi, le personnage de Louve n'était pas assez intéressant. Mais ici, avec Kriss de Valnor, le personnage est tellement riche que le concept de série dérivée est beaucoup plus acceptable et beaucoup plus intéressant à traiter. J'ai en effet été tout de suite emballé par le premier diptyque où la belle se retrouve face aux Walkyries et obligée de raconter sa jeunesse à Freyja qui décidera de son sort. Bien que j'ai un peu perdu mes repères sur la série Thorgal que je n'ai pas relue depuis longtemps pour bien cerner Kriss, je m'attendais tout à fait à ce qu'elle ait pu traverser autant d'épreuves et mener une vie si agitée très jeune. La suite m'enthousiasme aussi, ces luttes de pouvoir, ce désir de gouverner sont conformes à l'esprit de Thorgal, on sent que ce spin-off arrive à trouver ses marques tout en renouant avec les contours qu'avait définis Van Hamme, puisque l'intrigue fait souvent référence à des épisodes de la série mère, on y voit des personnages connus, on apprécie des allusions et des clins d'oeil, mais le plus fort, c'est que la série peut se lire sans avoir lu Thorgal malgré tous les renvois, car sa force est telle et son héroïne est un personnage tellement bien établi et tellement charismatique, que l'autonomie de cette Bd se suffit amplement à elle-même. Bref, c'est un univers fort bien développé qui se sert des éléments déjà crées pour en ajouter de nouveaux, sans trahir l'esprit et la cohérence de la série mère, en dépit de quelques facilités, mais balayées par le plaisir de lecture. Au niveau du dessin, c'est la même chose, c'est du bon travail ; De Vita fournit des planches conformes à ce qu'avait initié Rosinski. Je préférais son trait très appliqué et léché sur James Healer, ici il est plus broussailleux, plus volatile, et parfois un peu approximatif, mais j'ai compris que c'était certainement pour conserver une sorte d'unité graphique et de lien avec le dessin de Rosinski ; sans imiter celui de ce dernier, De Vita fait du Rosinski en adaptant son trait, la filiation est donc parfaite. Pour l'instant, je n'ai lu que les 4 premiers albums, mais je lirai les autres dès que possible quitte à modifier ma note, en tout cas, ce n'est pas la même impression que dans Les Mondes de Thorgal - Louve, le plaisir est là, avec un 4/5 sans problème rien que pour le premier diptyque.

18/03/2016 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Ah Kriss de Valnor... L'une des méchantes les plus marquantes de la BD franco-belge. A la fois cruelle et belle, fascinante autant qu'énigmatique. Dans le sillage d'un Thorgal qui montre ses limites, Yves Sente donne donc un nouveau sursaut à la série en créant ce spin off centré sur les personnages secondaires de la trame principale. Kriss valait bien l'honneur d'ouvrir le bal. Et quel bal ! Nous allons enfin connaître la jeunesse de la belle guerrière... Ce diptyque est ma foi plutôt réussi. L'histoire me semble assez bien menée, et j'imaginais bien la fillette dans une position telle, subissant les brimades puis remontant la pente grâce à Sigwald... Et c'est toujours sympa de croiser Pied d'arbre, c'est l'un des personnages secondaires dont je regrette le plus la disparition... Mais je m'égare. Le récit est plutôt bien mené donc, même si j'ai eu l'impression que la seconde partie était un peu précipitée pour amener à la rencontre avec Thorgal, et proposer une fin... qui n'en est pas vraiment une, mais il fallait s'y attendre. Yves Sente s'est adjoint les services graphiques de Giulio de Vita, dont j'avais admiré le joli boulot sur James Healer, et celui-ci s'avère d'emblée le dessinateur idéal. Il rend discrètement hommage au trait de Rosinski tout en gardant le caractère si fin de son trait, plus fin que celui de son collègue. Je ne sais pas si c'est lui qui réalise les couleurs sur cet album, mais je les trouve en accord total avec les Thorgal de la grande époque. Petit bémol sur la seconde partie, où certains portrait de Kriss sont moins réussis. On a l'impression qu'elle a 15 ans sur pas mal de cases. cette impression est renforcée par l'arrivée de roman Surzhenko au tome 6. Kriss n'a plus la quarantaine d'années qu'elle est censée avoir, mais bien moins. Mais curieusement c'est le seul personnage dans ce cas, les autres sont bien exécutés. Peut-être n'a-t-il pas eu le temps de se l'approprier ? Idem pour Jolan, qui n'apparaît que sur quelques cases. Je ne sais pas si cette perte de qualité graphique est liée au débarquement d'Yves Sente, mais dans le tome 5 j'ai senti un fléchissement narratif assez net. De Vita semble avoir du mal à se défaire du bourbier des alliances que doit nouer Kriss, et du coup le récit me semble assez brouillon. Le tandem Dorison-mariolle reprend le récit au tome 6, dans un récit qui constitue une parenthèse sans conséquences, peut-être le temps pour les nouveaux scénaristes de s'installer. Ce tome 6 est peut-être le plus faible de la série, mais ne jugeons pas dessus.

30/12/2010 (MAJ le 06/02/2016) (modifier)
Par zébu
Note: 4/5

Honte sur moi qui ne connaissait pas la série Thorgal enfin seulement de nom. Il aura fallu que l'on m'offre les quatre premiers albums de cette série parallèle pour en découvrir l'univers. L'action se déroule entre les tomes 29 et 36 de la série mère et met en avant l'histoire d'un personnage secondaire qui passe ainsi au premier plan : la charismatique Kriss de Valnor. A noter que même si les renvois et les allusions à la série mère sont assez nombreux, il n'est pas nécessaire d'avoir lu cette dernière pour aprécier pleinement le récit des aventures de notre guerrière de choc et de charme. Les deux premiers albums nous permettent de découvrir une jeunesse et une adolescence des plus rudes dans un monde sans pitié enclain à la cruauté des hommes. Les suivants mettent en place une intrigue assez bien foutue entre guerre des pouvoirs, complot et trahison ; pour moi tout cela semble de trés bonne augure pour la suite des évènements. De plus on s'interroge vraiment sur le devenir psychologique de l'héroïne, va-t-elle enfin emprunter la voie de la sagesse et de la bonté ou rester l'éternelle manipulatrice égoïste que l'on connait. Enfin je trouve les dessins trés réussis. Bref cette première moitié de récit (il semblerai que l'histoire se poursuive sur huit albums tout au plus) bien rythmée et entrainante m'a vraiment donné envie de connaitre la suite et bien sur de découvrir la fameuse série Thorgal.

27/01/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Je ne suis pas un grand fan de Thorgal, mais je trouve Kriss de Valnor charismatique donc c'est pourquoi j'ai emprunté les trois premiers tomes. Je trouve que le résultat est moyen. J'aime bien le dessin alors que le scénario ne m'a pas trop passionné. Je trouve que l'enfance de Kriss est un peu cliché. Avant d'être la manipulatrice que l'on connait, la pauvre Kriss était victime de méchants très méchants qui font des trucs vraiment traumatisants. Je trouve que cela manque de subtilité. [SPOIL] Le troisième tome est un peu mieux car on ne raconte pas l'enfance de Kriss et j'ai bien aimé la femme qui devient son amie, quoique je trouve cela un peu dégoutant que cette femme viole Kriss (vu qu'elle lui fait boire une potion pour qu'elle couche avec elle) et que cela ne semble pas trop grave pour les auteurs ! [/SPOIL]

24/09/2013 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Même si je n’ai pas fini la lecture de Thorgal, j’étais curieuse de connaître cette nouvelle série dérivée. C’est de l’aventure fantastique assez basique, qui ne surprend pas vraiment mais qui est distrayante et agréable à lire. J’ai tout de suite apprécié le dessin de Giulio de Vita, son trait est précis et les visages superbement bien réussis, il en va de même de ses perspectives, je trouve à ce dessinateur un immense talent. Le seul reproche que je pourrais faire c’est que la colorisation, bien que largement correcte, manque un peu de nuances et de détails et encore que… elle s’intègre parfaitement dans la série mère. Le récit est bien mené, j’avais peur que ça tombe un peu dans le cucul mais il n’en ait rien, certes l’histoire est simple mais prenante et surtout les personnages sont attachants et suffisamment travaillés psychologiquement pour être crédibles. J’avoue que le graphisme y est pour beaucoup, car les personnages sont extrêmement expressifs et vivants, avec un dessinateur d’un niveau en dessous je ne sais pas si j’aurais autant apprécié ma lecture. Et puis c’est un personnage de Thorgal, ce qui lui donne une dimension plus riche et élargie, sinon ce récit serait à la limite du banal, surtout dans sa première moitié, la seconde est bien plus intéressante et originale. Quoi qu’il en soit, j’attends la suite qui saura me flatter l'œil et l'esprit peut-être aussi, en tout cas je l'espère. J'ajoute qu'il n'est pas vraiment indispensable d'avoir lu Thorgal pour rentrer dans cette histoire. Tomes 2 et 3 Le graphisme est toujours de qualité et me plaît énormément, mais le scénario m'a laissée totalement indifférente, si j'ai apprécié le premier tome et l'enfance du personnage, dans le second la Kriss m'est sortie par les yeux. Je ne la supporte pas, arrogante, un caractère de cochon et une soif de vengeance démesurée. Dans ces conditions ce qui lui arrive m'importe peu, sans parler du racoleur début de troisième tome où elle est en couple avec une blondinette, pouah, en arriver là c'est petit petit. Et puis, bon, faut bien admettre que toutes ces aventures n'ont vraiment rien d'extraordinaire. Bref, je refourgue le tout à la revente.

19/11/2010 (MAJ le 26/03/2013) (modifier)

Avis sur les 2 premiers tomes. Excellente série sur un des personnages charismatiques de Thorgal. Le récit n'a rien à envier à la série mère et il est très plaisant d'en apprendre plus sur Kriss de Valnor. L'intrigue narre la jeunesse de Kriss jusqu'à sa rencontre avec Thorgal, ce qui est précieux pour comprendre la psychologie du personnage. Le dessin est de qualité, cela reste de la même veine que Thorgal.

09/11/2012 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Après la lecture des 33 tomes de la série Thorgal j’en redemandais encore ! Je me suis donc tout naturellement tourné vers ce spin-off sur la jeunesse d’un des personnages les plus emblématiques de la série mère : Kriss de Valnor. Et je ressors satisfait de ma lecture. Le ton et le dessin sont bien dans continuité de la série principale. L’histoire ne déborde certes pas d’originalité (on se doutait un peu qu’elle avait dû avoir une enfance difficile pour devenir aussi casse-pied !) mais est divertissante et prenante. C’est un véritable plaisir que de suivre les aventures de Kriss, de souffrir et rire avec elle... on finit par s’attacher à elle et la comprendre un peu plus, ce qui était bien entendu le but. J’ai englouti les deux tomes parus à ce jour. Je vois qu’un troisième est prévu pour bientôt... je le lirai dès que possible ! Un ajout de qualité à l’univers mis en place par Van Hamme et Rosinski, qui devrait ravir les fans.

16/09/2012 (modifier)