Les Mondes de Thorgal - Louve

Note: 2.53/5
(2.53/5 pour 15 avis)

Spin off de Thorgal, sur le personnage de Louve.


Les mondes de Thorgal Spin-off Yann

Louve est une petite fille bien mystérieuse. Comme Jolan, en raison de ses origines, elle est dotée d'un étrange pouvoir, celui de communiquer avec les animaux par la pensée. Pendant que thorgal vit ses propres aventures et qu'Aaricia s'occupe des tâches liées au foyer, Louve, aux abords du village viking, va faire d'inquiétantes rencontres. Dans ce premier volume intitulé "Raïssa", elle lie connaissance avec une meute de loups qui terrorise les voyageurs égarés. Aussi téméraire que son père, elle brave la danger va en apprendre un peu plus que l'origine de son nom et sur elle-même.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Novembre 2011
Statut histoire Série terminée 7 tomes parus
Couverture de la série Les Mondes de Thorgal - Louve
Les notes (15)
Cliquez pour lire les avis

05/11/2011 | Pasukare
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Louve est très certainement le spin-off de Thorgal le plus orienté vers l’heroïc fantasy. On y retrouve plusieurs personnages qui ont marqué la série mère et qui sont en lien direct avec la mythologie nordique ou le fantastique à la mode ‘Thorgal’. La série est agréable à suivre et peut se lire quasi indépendamment de Thorgal car, contrairement au spin-off dédié à Kriss de Valnor, les recoupements entre Louve et Thorgal sont rares et souvent anecdotiques. Le fait que Yann et Surzhenko sont restés aux commandes de la série depuis le premier tome jusqu’au dernier donne à l’ensemble un sentiment d’homogénéité qui n’est pas présent dans les autres spin-off. C’est, je trouve, mieux construit et si Louve était le spin-off qui m’intéressait le moins au départ (j’ai toujours trouvé ce personnage un peu « de trop » dans la série mère, déjà qu’avec un gosse Thorgal avait du mal à garder son souffle épique, l’arrivée d’une petite deuxième l’a encore plus entravé), c’est finalement peut-être celui que j’ai préféré à l’arrivée. Parce que ça reste une aventure légère, plus simple, plus accessible, moins ambitieuse (peut-être), et bien du coup elle ne m’a pas déçu. A lire si le côté fantastique/légendes nordiques de Thorgal vous plaisait. Sincèrement, je m’attendais à moins bien ! Mention spéciale pour le dessin de Surzhenko qui sans être un copier/coller de celui de Rosinski est à mes yeux celui qui convient le mieux à cet univers sans trahir celui d’origine.

07/06/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 J'ai relu cette série dont le premier tome ne m'avait pas du tout convaincu lorsque je l'ai lu il y a des années. J'ai voulu donner une seconde chance à cette série parce que depuis mon opinion sur Thorgal s'est améliorée (sans toutefois que je puisse dire que j'adore cette série), que j'aime bien Yann et aussi le personnage de Louve. Après lecture de tous les tomes, mon opinion s'est aussi améliorée pour cette série quoique je ne la trouve pas remarquable. Le dessin est impeccable et respecte bien le style imposé par la série-mère et il y a des bonnes idées et des bons personnages comme c'est souvent le cas avec Yann. Toutefois, il y a des choses dans la structure du scénario qui m'ont un peu ennuyé. Je trouve que parfois les péripéties allaient un peu trop vite. Les parties avec Aaricia qui s'inquiète tout le temps et qui est courtisée par un homme sont vite chiantes, surtout que j'ai eu l'impression qu'Aaricia surjouait. De plus, si les 3 premiers tomes se laissent lire sans trop de problèmes, les tomes 4 et 5 sont vraiment poussifs à lire et si la qualité augmente dans les tome 6 et 7, je ne peux pas dire que cette série m'a vraiment passionné. Les meilleurs tomes m'ont fait passer le temps sans problème sans être vraiment captivants à lire.

24/11/2011 (MAJ le 04/08/2017) (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Il aura fallu attendre près de 30 années pour voir se créer le concept de série parallèle sur la série des Thorgal. Cela fait quand même un peu étrange sur une aussi vieille série. L'année dernière, c'était la mythique Kriss de Valnor qui était à l'honneur. Elle laisse la place à la mystérieuse fille de Thorgal : celle qui parle aux animaux alors que le premier diptyque sur Kriss n'est pas encore terminé. On remarquera d'ailleurs que ce nouvel album sort en même temps que "le bateau-sabre", l'album officiel de Thorgal, et qu'on retrouvera d'ailleurs une tout petite scène commune pour un judicieux croisement d'intrigue. Le dessin est très proche de celui de Rosinski dans son expressivité. Les auteurs ont fait de réels efforts pour coller à la magie et l'atmosphère particulières d'un Thorgal. Au niveau du scénario, cela pêche un peu car l'album est vraiment découpé en deux parties qui paraissent tellement différentes. Je n'ai pas trop aimé les réflexions que se font Louve et Aaricia à chaque fois qu'elles sont confrontées à des évènements particuliers : "ah, si Thorgal était là !". Ne sont-elles pas des battantes qui ne peuvent compter que sur elles-mêmes pour se sortir des mauvais pas ? Ne l'ont-elles pas suffisamment prouvé par le passé ? C'est quelquefois pathétique. En conclusion, le cahier des charges semble rempli afin qu'on puisse passer un agréable moment de lecture. Ce sont les fans de la saga originale qui vont être les plus comblés. Comme j'en fais allègrement partie, mon avis ne pourrait être que subjectif. Objectivement, on pourra reprocher au scénariste d'avoir emprunté une voie résolument trop naïve. Fan oui, mais pas idiot ! A la lecture du second tome, l'histoire prend en effet une tournure des plus intéressantes en s'inscrivant un peu mieux dans l'univers de Thorgal. On se rend compte qu'il y a une relative complexité et une certaine profondeur qu'on n'avait pas le loisir de déceler dans le tome introductif qui avait multiplié il est vrai certaines fautes grossières. Moralité: il ne faut pas juger trop hâtivement et il faut savoir pardonner. On percevra également un côté plus mâture dans l'écriture. J'ai bien aimé par exemple le passage assez comique mettant en scène la fameuse gardienne des clés. On attendra la suite avec un certain plaisir. Les troisième et quatrième tomes sont d'un bon niveau. La série semble prendre son envol. Cela reste du Thorgal dans la plus pure tradition. Il est vrai que l'héroïne semble bien jeune et manque singulièrement de charisme malgré son côté rebelle. Bref, un gros manque d'épaisseur et d'originalité sur cette série-parallèle. C'est sans doute celle de trop. Pour autant, on reste dans l'univers de Thorgal. L'interconnexion est plus que jamais d'actualité notamment dans le 5ème tome. A la lecture du 6ème tome, on a réellement hâte que les séries convergent enfin car le scénario commence à s'essouffler un peu. On aura en effet droit à une aventure dans un monde parallèle en faisant appel à nouveau à l'ancienne gardienne des clés. Cela reste une lecture assez agréable mais il faut tout de même conclure pour ne pas que le mythe s'effondre totalement. J'ai été jusqu'au dernier tome assez indulgent dans ma notation étant un fan de la première heure de la série Thorgal. Cependant, il faut bien avouer que ce dernier tome n'était pas à la hauteur de nos attentes. Trop d'explications embrouillées au détriment de la simplicité de l'histoire. La partie scénaristique n'a pas été assurée avec brio comme au temps de Van Hamme que l'on regrette. C'est ainsi et il faut le lire. Note Dessin : 4/5 –Note Scénario : 3/5 – Note Globale :3.5/5

11/11/2011 (MAJ le 03/05/2017) (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Je n'ai lu que le premier cycle de la série, à savoir les tomes 1 à 3, mais je ne lirais la suite que si vraiment elle me tombe sous la main car, des trois séries dérivées de Thorgal, c'est celle qui m'a le moins convaincu. D'accord, on y retrouve une ambiance proche de certains albums de la série mère, des albums comme L'Enfant des étoiles, Aaricia ou Géants où le fantastique et la mythologie nordique sont très présents et offrent un récit entre conte et heroic-fantasy. OK, le dessin de Surzhenko est similaire à celui de Rosinski et donc on pourrait s'y croire. Mais s'il s'agissait d'albums de Thorgal, je les aurais catalogués parmi les plus dispensables. D'une part, peut-être est-ce l'objectif souhaité puisque l'héroïne est toute jeune, mais le ton m'a paru légèrement enfantin, ou du moins naïf. Il y a des méchants et des gentils, des monstres et du danger, et une jeune Louve qui s'en sort bravement où milieu de tout ça. Ça manque singulièrement de profondeur. D'autre part, ce qui m'a vraiment déçu, c'est l'abondance de facilités. Plusieurs fois l'héroïne est dans une situation impossible et hop elle se retrouve sauvée par un deus ex machina, un allié sorti du chapeau ou une solution magique bien chanceuse. Enfin et surtout l'histoire n'est pas passionnante. On saute d'une histoire de rivalité bestiale entre loups à un conte de fées inquiétant puis à la quête aventureuse d'un objet dans un pays fantastique avec plein de créatures dangereuses qui se succèdent sans saveur. Et hop, voilà, la petite fille bien courageuse tue Fenrir, le monstre apocalyptique légendaire que tous les dieux d'Asgard eux-mêmes craignent. Humpf... J'aime que les histoires, même les plus empruntes de fantastique, gardent un minimum de crédibilité ou de logique interne pour me passionner. Là, j'y ai vu une simple aventure divertissante, avec un dessin sympathique, des décors exotiques et des créatures variées. C'est une lecture qui fait passer le temps, et ce n'est pas désagréable de voir Louve vivre ses propres aventures et de voir ce qu'elle et Aaricia deviennent pendant que Thorgal est parti à la recherche d'Aniel dans la série mère. Mais c'est une série dérivée tout sauf indispensable.

12/10/2016 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Je ne saurais dire si je suis un fan hardcore de l'univers Thorgal, mais je l'apprécie grandement. A ce titre je suis curieux de tout nouvel avatar qui y a trait. Et je n'ai pas boudé mon plaisir lors de cette lecture. Sur le plan graphique, Surzhenko se montre très respectueux du Rosinski de la grande époque. Les couleurs de Graza aident aussi beaucoup à la cohérence de l'ensemble, bien qu'elles soient vieillottes sur les loups, où le dessin me semble écrasé. Du joli boulot tout de même. Un détail qui m'a un peu gêné est l'aspect du château d'Azzalepstön, qui m'a semblé tardif par rapport à l'époque. Mais Thorgal étant une série où les paradoxes temporels sont présents c'est peut-être voulu. Sur le plan du scénario, je comprends les critiques de mes camarades et les rejoins en partie. Oui, c'est un peu niais, mais je rappelle que Louve est une gamine, et qu'à cet âge-là ce genre de comportement est crédible. La séquence de dialogue avec les loups est bavarde et un peu trop élaborée, un mauvais point pour le scénariste. Les péripéties s'enchaînent et on perd un peu de vue la trame principale, avant que la séquence finale rattrape un peu le coup. Le deuxième tome me semble être un tome de transition, car il ne s'y passe pas grand-chose. De plus les sauts incessants entre les différentes trames ET dans le temps n'aident pas à une bonne compréhension, on s'y perd un peu avant que -bien sûr- les deux trames principales se rejoignent. La fin du premier triptyque est quant à elle assez intéressante, puisqu'elle montre deux évènements importants dans la famille de Thorgal... Le tome 4 démarre de façon assez molle, avant de s'affoler un peu dans la seconde partie, avec l'apparition de deux nouveaux personnages auprès de Louve, et la résurgence d'une vieille ennemie... Rien de bien neuf dans le tome 5, même si le dessin de Surzhenko s'affirme et s'affermit... A suivre...

31/12/2011 (MAJ le 29/03/2015) (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

J’avoue ne pas être fan des séries qui s’allongent artificiellement, qui plus est dans des spins offs qui sont plus mercantiles qu’autre chose. Pourtant, malgré ces appréhensions, et le fait que Thorgal ait perdu pas mal d’intérêt depuis quelques albums, la série mère reste globalement intéressante. J’ai donc dès sa sortie acheté le premier tome de l’histoire de Louve. Hélas, ça a été une grosse déception. D’abord, il faut dire que, de tous les personnages ayant droit à leur série parallèle, c’est déjà celui qui a le potentiel le plus faible. Louve est beaucoup moins charismatique que Thorgal, bien sûr, mais aussi que Kriss de Valnor ! Partant avec ce handicap, Yann n’a pas su m’intéresser avec un scénario qui ne m’a pas accroché du tout : trop facile, naïf, pas crédible pour un sou (alors que le dessin de Surzhenko lui, est de qualité et ne subit pas trop durement la comparaison avec celui de Rosinski). J’ai arrêté sur le champ de suivre cette série, et cela a failli me pousser à en faire de même pour les autres, mais j’ai été plus convaincu par les spins offs traitant de Thorgal ou et surtout de Kriss, que je suis plutôt avec plaisir, pour le moment.

22/11/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Je ne suis pas tellement convaincu par ce spin-off, je le trouve inégal : la partie avec les loups n'est pas mal, ça met le don de la petite en avant, mais la partie avec Azzalepstön me semble ridicule et sans intérêt, c'est du conte de fée qui n'a rien à faire dans l'univers de Thorgal. Le dessin par contre m'a vraiment séduit, bravo à Surzhenko, c'est superbe et ça relaie celui de Rosinski. Je suis d'accord avec Spooky à propos du château d'Azzalepstön, il a été dessiné d'après celui de Pierrefonds (Oise), un authentique chef-d'oeuvre médiéval du XVème siècle presque entièrement "réinventé" par Viollet-Le Duc et qui a servi de lieu de tournage à la série TV Merlin. Thorgal en tant que série est arrivée à bout de souffle, et comme je le disais dans mon avis sur cette série, je n'ai jamais véritablement accroché, tout au plus j'ai été conquis par certains albums possédant des scénarios forts, mais la série s'est étirée sur trop de temps en un trop grand nombre d'albums, même du temps de Van Hamme. Aussi, en apprenant l'existence de toutes ces séries dérivées, j'ai craint qu'il arrive hélas ce qui arrive aux séries à rallonge : une usure du sujet consécutive à une extirpation quasi totale de substance, comme un fruit dont on presse le jus et dont il ne reste rien. Je trouve donc dommage de presser ainsi ce fruit à outrance, ça n'apporte plus rien, ça peut même détourner le lecteur, c'est ce qui s'est produit pour moi, je n'ai plus envie d'aborder cet univers, il est trop rebattu, surtout quand il est traité naïvement comme c'est le cas avec ce premier album. Thorgal est une série qui reste à jamais un must de la BD, il faut savoir s'arrêter... J'ai l'impression que sur cet album, Yann se cherche, il ne sait pas trop quoi raconter, alors si c'est pour un tel résultat, mieux vaut en rester là, c'est ce que je fais avec un peu d'amertume en pensant qu'on saborde un peu cette belle série Thorgal. Tout ceci respire à plein nez le commercial, et seuls les fans purs et durs du début sauront apprécier ce spin-off... Vraie note : 2,5/5 (surtout pour le dessin).

19/10/2014 (modifier)
Par zébu
Note: 3/5

Après la lecture du premier cycle soit les trois premiers tomes. Avec la jeunesse de Thorgal et les aventures de Kriss de Valnor, voici la troisième série dérivée de l'univers de Thorgal ; hélas pour moi c'est aussi la moins réussie. La faute à son héroïne principale pour commencer car, au contraire de ces contemporains des autres spin-off, cette petite fille manque d'un certains charisme ; en effet on est bien loin de la sulfureuse et emblématique Kriss de Valnor ou encore de l'aura que dégage Thorgal. Ainsi, dès le premier tome on sent bien que son histoire, même si elle s'avère assez mouvementée, va manquer quelque part d'une certaine dose de maturité. De plus, au niveau du scénario proprement dit il se passe des évènements (surtout un en fait) qui me déplaisent fortement et dont je tairai le déroulement pour ne pas dévoiler une partie de l'intrigue. Enfin on ne peut pas dire que l'ensemble apporte vraiment quelque chose ou même un petit plus à la série mère ; pour moi ça sent l'opération commerciale à plein nez (mais après tout c'est le but de tous les spin-off me direz-vous). Reste que ces aventures assez remuantes et desservies par une qualité graphique de haut vol évidente parviennent tout de même à retenir l'attention sans pour autant qu'elles soient véritablement passionnantes. Bref, en ce qui me concerne je n'ai pas assez accroché pour acheter le quatrième album, mais cette série saura surement trouver la faveur des plus jeune ou des inconditionnels de la série.

02/05/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

La série mère arrivant à bout de souffle, je trouve intéressante l’idée de prolonger l’univers de celle-ci à travers des personnages seconds couteaux qui ont gagné en charisme au fil des albums. Alors un spin-off sur la jeunesse de Thorgal je dis oui, l’album « L’enfant des étoiles » étant un de mes préférés de la série. Un spin-off sur Kriss de Valnor ? Il ne pouvait en être autrement, c’est le personnage le plus rusé et badass, et la meilleure ennemie de notre viking préféré. Un spin-off sur Louve, la jeune gamine de Thorgal ? Euh, pourquoi pas, mais je ne saisis pas trop l’intérêt vu que ce n’est pas un personnage d’envergure et avec la jeunesse de Thorgal on a déjà l’histoire qui fait office de récit initiatique. De plus niveau scénario ce n’est pas la joie. Certes, l’esprit de la série est respecté. Les trois premiers albums que j’ai lus sont très proches de l’Enfant des étoiles mais j’ai le sentiment que la magie n’opère pas avec Louve. C’est un peu trop gnangnan à mon goût et le tome 1 n’est qu’une longue introduction où il ne se déroule rien d’épique pour ainsi dire. Il faut acheter ou emprunter au moins les deux premiers tomes pour se faire une idée. Le côté veuve éplorée d’Aaricia est pénible à la longue parce qu’elle a un sacré cv avec toutes ces aventures aux côté de Thorgal, et pourtant son personnage semble n’avoir jamais évolué depuis le tome 1. Petit soucis, c’est une série parallèle mais qui se lit difficilement si on ne s’est pas auparavant farci les 34 albums de Thorgal pour la mise en contexte. C’est tout de même ennuyeux. Le plus attrayant est incontestablement le dessin de Surzhenko qui est plus qu’à la hauteur de celui de Rosinski à la grande époque (avant son changement graphique). J’adore. D’ailleurs ce qui m’a le plus attiré se sont les couvertures sublimes (en particulier celle de la main coupée du dieu Tyr) réalisées non pas par Surzhenko mais Rosinski. Je trouve cependant regrettable que les couleurs ne soient pas plus dans le ton de ce qui se fait aujourd’hui. Elles sont toutes pâles et vieillottes. Graphiquement aussi on reste fidèle à la série d'origine mais l'intérêt du spin-off c'est aussi de donner un nouvel élan à la franchise, donc une évolution des couleurs s'imposait selon moi. C’est pas mal mais je pense que d’autres personnages auraient plus mérité leur propre série comme le fils de Thorgal qui a tendance à trop empiéter sur les aventures de son père.

26/03/2014 (modifier)

L'ensemble est graphiquement de bonne facture, on reste prochee de l'univers de Thorgal, mais le scénario et surtout la narration sont assez fades. Il arrive des péripéties à Louve mais très peu m'ont intéressé. Le 1er tome démarre plutôt bien, même si comme les autres, c'est pour un jeune public. Je trouve que le personnage de Louve est assez sympathique. L'aventure n'est pas encore là, mais le décor est planté et l'histoire plausible. Par contre, les tomes 2 et 3 ne m'ont pas du tout accroché. Ils jouent la surenchère, et sont peu crédibles pour une fille de 5 ans, même celle de Thorgal. Au final, à lire à la biblio si vous avez le temps, mais même pour les fans, c'est dispensable.

04/11/2013 (modifier)