Civil War

Note: 2.92/5
(2.92/5 pour 12 avis)

L'univers Marvel est en train de changer. Suite à une terrible tragédie, le congrès des Etats-Unis propose que les surhumains dévoilent leur identité officielle en se démasquant devant les membres du gouvernement. Les plus grands champions de la nation sont divisés. Ils doivent prendre chacun cette décision en leur âme et conscience, une décision qui pourrait bouleverser à jamais le cours de leur existence.


Auteurs britanniques Captain America Crossover Iron Man Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

Lors d'un affrontement entre un groupe de super héros et de supers vilains, 600 habitants de la Stamford sont tués. L'opinion publique se retourne contre les super héros, les jugeant responsables et le gouvernement américain promulgue alors une loi, le Super-Human Registration Act (Loi de recensement des Super-Humains) . Tout super héros doit désormais se faire recenser, révéler son identité secrète aux autorités, suivre une formation appropriée, et travailler aux ordres du gouvernement. S'ils ne se plient pas à cette loi, ils seront arrêtés et placés en détention dans des prisons prévues afin d'accueillir les super-héros entrés dans l'illégalité. Cette série va se voir opposer Pro-loi, dirigés par Iron Man et Anti-loi, Captain America à leur tête, avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer !

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Septembre 2008
Statut histoire Histoires courtes 7 tomes parus
Couverture de la série Civil War
Les notes (12)
Cliquez pour lire les avis

08/10/2008 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 1/5
L'avatar du posteur Gaston

L'une des histoires les plus inintéressantes que j'ai lues dans ma vie. Déjà j'ai de la difficulté avec le concept que l'on veut faire un recensement de super-héros après un accident qui a tué des civils alors que j'ai déjà vu des accidents aussi voire même plus graves dans des histoires Marvel sans que les autorités ne fassent quoi que ce soit contre les super-héros. Ensuite, tout ce qui se passe dans cette histoire m'a laissé indifférent et j'ai abandonné au tome 2. Des évènements qui me semblaient importants sont vite expédiés et je n'ai pas ressenti d'émotions dans les moments forts (par exemple lorsque Spider-Man enlève son masque devant les journalistes). En fait, je n'ai même pas ressenti d'émotion durant toute ma lecture hormis l'ennui. C'est comme si je m'ennuyais tellement que je n'avais même pas envie d'avoir des émotions. Ce qui n'aide pas non plus c'est qu'il y a plein de super-héros qui ne servent à rien, que les combats ne sont pas intéressants et que plusieurs personnages font des trucs que je trouvais stupides. Quant au dessin, il ne m'attire pas du tout, peu importe qui était le dessinateur.

07/01/2014 (modifier)
Par pedrolito
Note: 3/5

2.5/5 car je suis assez partagé sur cette série après la lecture du premier tome. Tout d'abord, le postulat de départ est très intéressant...mais pas assez poussé. On a envie de suivre cette lutte idéologique entre nos costumés, mais ces derniers ont les problèmes de leurs qualités: ils parlent peu et frappent beaucoup! En effet, j'aurais aimé un débat un peu plus soutenu, mais j'ai l'impression que cela tourne un peu en rond au long de ce tome... dommage! Ensuite, pour les non initiés, c'est très hermétique. On arrive au beau milieu d'une Histoire qui ne nous a pas attendu pour débuter et l'accroche des novices n'est pas aisé... De plus, cela fait un peu "fourre tout". On retrouve les héros les plus connus, mais aussi de sombres inconnus (encore une fois pour les non initiés).... ... Ce qui m'amène au dernier point: les dialogues. Les auteurs sont biens gentils et nous énumèrent a chaque apparition le nom des protagonistes via les autres mais cela devient rapidement lourd... mais lourd... L'histoire aurait gagné en fluidité en n'ayant pas tant de second couteaux. Mon avis est donc partagé pour tout cela, ce qui me fait hésiter à lire la suite. Je feuilletterai surement la suite en librairie et si les travers du tome 1 s'avèrent récurrents je passerai mon chemin!

24/09/2013 (MAJ le 24/09/2013) (modifier)
Par McClure
Note: 3/5

Je viens de finir cette guerre civile. Je ne suis pas un grand fan des super humains en collant et slip apparent, ni même du genre Comics. Je n'ai donc que peu de préjugés sur cette série et je pars même plutôt avec un léger pessimisme. Pourtant ces trois opus bien lourds et épais m'ont plu, je dois bien l'avouer. Il y a trop d'écueils pour que je monte au-delà des 3* (un 3.5/5 en gros), mais j'ai malgré tout pris beaucoup de plaisir à ma lecture. Tout d'abord, parlons sujets qui fâchent. Comme souligné par certains avis précédents, nous sommes dans le genre BD qui se rapproche le plus des bons gros blockbusters ciné US, ceux qui sortent l'été souvent signés Michael Bay et produits chez Bruckheimer, tout à la gloire de la mère patrie. Les Américains sont les sauveurs du monde, du coup, les super héros en moule burnes ne prennent leurs quartiers que là bas et quand ils sauvent le monde, ils sauvent en fait New York, Gotham ou Lincoln (Nebraska). Bon maintenant on le sait, c'est ultra manichéen, mais c'est vrai que ça lasse un peu. Ceci étant, le principal vivier d'acheteurs, c'est le juvénile boutonneux US, donc on le maintient dans cette idéologie très Fox TV..... Ensuite, graphiquement, non que ce soit moche, mais c'est très comics et j'aime pas trop. La colorisation est informatisée, avec une totale absence de nuances. Les héros sont tous jumeaux, il suffit de rallonger les cheveux, d'en changer la couleur, de modifier le moule poutre et hop là, un nouveau super masqué (ohé ohé, au bal....je m'égare). Pour les super héroïnes, c'est encore plus flagrant. C'est de la bombasse de chez "Tony stark armement", on les a généralement avec une contre plongée histoire de mater le postérieur (une des cases du premier tome est hallucinante avec une vue de derrière le popotin en gros plan, et d'autres comparses qui dialoguent l'air de rien en arrière plan.......), les seins taillés en obus de 45 et toutes moulées dans du cuir (hum la tendance...) ou du latex du meilleur effet. A noter aussi que nous avons quelques afro-américains histoire de répondre au quota minorité visible, mais point d'asiatique ni de moyen oriental (en cette décennie post World Trade ce serait mal vu), ni même un pakistanais tout droit sorti de Bollywood, non, ici l'étranger est extra terrestre ou vit sous la mer........ Enfin, on se demande bien qui peut gagner un tel combat, entre mecs invincibles (y en a un qui arrive à clamser tout de même)... Dernier point négatif, il manque trop d'indices, certaines questions restent sans réponse quant à cette guerre et le tout va trop vite. J'aurais aimé avoir une "guerre froide" plus longue, larvée, plus psychologique (mais on est dans du Michael Bay en BD alors le psychologique...). Maintenant côté bons points : J'ai grandement apprécié la construction puzzle, qui permet de revenir sur les faits, de les incrémenter d'informations nouvelles, d'apporter un peu de lumière sur quelques zones d'ombre. Alors oui, il manque des infos, mais globalement j'aime bien cette narration qui casse la linéarité du récit, surtout que le genre bourre pif ici représenté risquerait de manquer de changement de rythme. Le background avec un dilemme existentiel fort est plutôt bien amené. Que préférer? La liberté ou la sécurité? Où s'arrête la limite de la sécurité et quand affleure-t-elle avec des décisions législatives fascisantes? A contrario, où commence la liberté individuelle? Doit-elle céder le pas à la liberté collective de vivre en paix ou lui être préférée? Quid de l'anarchie? Cette thématique n'est pas nouvelle, bien sûr, mais elle s'imprègne au fil du récit d'allusions historiques importantes (Shoah, Maccarthysme, esclavagisme entre autres....). Alors oui comme dit plus haut, c'est pas nouveau, mais il est primordial de ne jamais oublier ce genre de problématiques, surtout en ces moments de difficultés économiques, terreaux habituels des montées extrêmes ou de tentations de surveillances (caméras, fichiers, listings et autres). J'ai apprécié la lecture, c'est bourrinosse, mais je m'y attendais, donc pas de souci là dessus. La profusion de super héros ne gène pas trop, c'est vrai que c'est parfois touffu d'autant que je n'en connais que 30% environ, comme dit plus bas ça impose de les nommer individuellement et donc ça alourdi les dialogues mais c'est de toute façon pas du Audiard non plus.... Ca m'a par contre donné envie d'en découvrir certains de manière plus détaillées (Punisher, Pym entre autres), d'autres semblent vraiment plus simplistes et n'offrent comme intérêt qu'un super pouvoir de plus. Pour résumer, une lecture pas incontournable mais pas déplaisante non plus. Je vais l'acheter je pense parce que c'est un bel ensemble malgré tout et que je trouverai de temps en temps du plaisir à cette relecture, tout comme de temps en temps, et même si on culpabilise, on remet la galette d'Armaggedon dans le lecteur DVD pour une soirée hormonale avec dépôt de cerveau....

15/03/2012 (modifier)

Cette série est un monument. Pas dans le sens culte, mais dans le sens incontournable de l'univers Marvel. Du côté du scénario, le début du premier tome nous met au parfum, on a l'élément déclencheur de cette guerre civile qui fera que rien ne sera plus comme avant. Il se met en place une division entre les super-héros dont les répercussions seront encore visibles aujourd'hui dans les nouveautés Marvel. Cette histoire, c'est un gros morceau à ne pas manquer. Maintenant, ce qui me gêne un peu, c'est la mise en forme façon patchwork. On a ici trois tomes qui traitent du problème de manière éclatée, de différents points de vue, et on a la mauvaise impression de passer à côté de quelque chose. Cette série est une sorte de gros best-of et je ne m'attendais pas à ça, je pensais avoir une série complète et aboutie mais il me reste trop de questions en suspens. Le fait de rencontrer une multitude de super-héros ne m'a pas trop perdu, au contraire c'est plus intéressant. Les dessins sont fidèles à ce qu'on peut trouver habituellement chez Marvel, et le grand format de ces livres mettent en évidence de bien belles planches. Je ne déconseille pas l'achat mais attention tout de même au prix, c'est pas donné.

09/11/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture du premier tome : Guerre civile Ce volume contient le récit principal de cette série, tiré d'une mini-série de 7 chapitres. L'histoire est un important cross-over qui va mettre en opposition les super-héros (cf histoire sur la fiche série). Paradoxalement, les personnages sont travaillés malgré le grand nombre. On découvre des rapports étonnants entre ces super-héros. Il ne faut pas s'arrêter à cette confrontation bi-polaire, en fait beaucoup vont être tiraillés, ne sachant plus où se situer et certains n'hésiteront pas à passer dans le camp adverse. Il y a un respect des personnalités initiales, exacerbées par la situation extrême. La finalité de cette histoire est secondaire par rapport au chamboulement dans les rapports entre les super-héros. Après un tel évènement, plus rien ne sera pareil. C'est en fait le but pour Marvel, de nouvelles perspectives sont offertes aux scénaristes afin de ne pas tourner en boucle. Je retiens tout de même une lecture plaisante et un scénario cohérent malgré les fortes contraintes. L'exercice est réussi sans être trop consensuel. J'ai lu la version de luxe qui est complété par 5 récits en rapport avec l'histoire centrale. Celui de Sentry ne sert strictement à rien, les autres sont intéressants, il est à noter des dessins parfois moyens dans ces récits. J'emprunterai la suite avec plaisir, un achat en occasion serait également une possibilité. Normalement, cet avis contiendra un jour un ou deux avenants ;)

07/02/2011 (modifier)

La série ‘Civil war’ est-elle cohérente ? A l’origine, l’on ne peut que saluer les efforts pratiqués en ce sens par les auteurs des différents comics de Marvel (Captain America, les New avengers Spiderman, Wolverine, etc.). Une fois le tout rassemblé dans un seul et même recueil, le sentiment est par contre beaucoup plus mitigé, inévitablement… Je termine la lecture des trois volumes de l’édition Marvel Deluxe et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il sera fastidieux de chroniquer de manière détaillée une série qui manque à ce point de constance… Pour terminer ces quelques mots d’introduction et pour mettre les choses au point d’entrée de jeu, je tiens à préciser que, personnellement, j’ai toujours trouvé les super-héros super ringards !!! (à l’exception bien entendu du dark knight, sans doute à cause de sa part de ténèbres et de l’absence de pouvoirs surnaturels dans son chef, mais c’est une autre histoire…) Les super-héros n’évoquaient pour moi qu’une communauté de boy-scouts qui n’a de cesse de se balader en collants pour sauver le monde (et par « le monde », j’entends bien entendu exclusivement « les U.S.A. »). La série ‘Civil war’ m’a-t-elle poussé à réviser mon sévère verdict ? Pas vraiment, je le crains… • TOME Ier – ‘GUERRE CIVILE’ Le premier volume rassemble le récit de ‘Civil war’ proprement dit, agrémenté de quelques épisodes des ‘Nouveaux vengeurs’. o Partie 1ère – ‘Civil war’ : 1,5/5 L’idée de départ – la guerre entre les super-héros – constitue l’originalité de ‘Civil war’. Une alliance entre super-héros pour combattre un ennemi commun aurait, par exemple, eu un intérêt bien moindre… Par contre, je trouve la distinction purement manichéenne entre super-héros et super-vilains (l’appellation « super-vilains » est déjà tellement puérile…) on ne peut plus simpliste et réductrice ! Il s’agit là d’une des nombreuses raisons expliquant que ‘Civil war’ n’arrive pas à la cheville de Watchmen, par exemple. Ensuite, je déplore le choix de Captain America comme personnage principal. C’est typiquement le genre de super-héros qui fait passer sa caste pour une bande de clowns (sincèrement, quand vous le voyez, avec son costume moulant, ses bottes ridicules, son bouclier-frisbee et ses ailettes à la mode Astérix, vous n’avez pas envie de vous marrer ?) Par ailleurs, j’ai eu l’impression que les auteurs ont voulu satisfaire tous les fans, en réservant à un maximum de super-héros ne serait-ce qu’un minuscule rôle. Le problème est que les super-héros sont très – voire franchement trop – nombreux. Dès lors, plutôt que de se concentrer sur quelques personnages, l’on s’éparpille. N’ayant pas l’occasion de nous présenter chaque personnage individuellement, les auteurs laissent ce soin aux super-héros eux-mêmes, qui sont dès lors contraints de s’interpeler dans la plupart de leurs répliques. Ce qui ne va assurément pas sans alourdir les dialogues, en donnant quelque chose du genre : « - Ho ! voilà Spiderman ! – Bonjour, Iron Man ! Des soucis avec Captain America ? – Oui, Spiderman ! Allons donc en discuter avec Red Richards ! » Enfin, j’ai trouvé le dessin sans âme. Le genre de production moderne et prétentieuse qui me laisse de marbre… o Partie 2 – ‘Les nouveaux vengeurs’ Cette seconde partie regroupe cinq épisodes autour d’un fil conducteur relativement ténu. D’une manière générale, le dessin, plus traditionnel, est meilleur que celui de la première partie. Mais, puisqu’il s’agit là de l’œuvre de différents auteurs, le graphisme est plutôt inégal … - Captain America : 2,5/5 - Luke Cage : 3/5 (dessin de qualité) - Spiderwoman : 2,5/5 (dessin plus que correct) - Sentry : 1/5 (scénario et dessin lamentables !) - Ironman : 2,5/5 • TOME II – ‘VENDETTA’ Points de vue particuliers de deux super-héros sur la guerre civile. o Partie 1ère – Spiderman : 3/5 Bien meilleur que ‘Civil war’, puisque l’on se concentre enfin sur un seul personnage et que l’on s’intéresse davantage aux motivations et aux doutes des différents protagonistes (ce qui donne un côté plus humain à ces surhommes). Spidey se trouve face à un dilemme cornélien : soit il respecte la loi et révèle son identité au pays tout entier, mettant ainsi ses proches en danger et entrant de la sorte de plein pied dans la guerre fratricide menée par Iron Man, soit il défend le droit à l’anonymat des super-héros pour protéger M.J. et tante May, en se rangeant du côté de Captain America, mais il devient dès lors un rebelle, un vulgaire criminel. Bref, comment choisir entre la légalité et la moralité ? o Partie 2 – Wolverine : 2/5 Dessin anguleux, caricatural et tout en testostérone, mais pas déplaisant pour autant et relativement original. Le scénario par contre peine à convaincre. Wolverine traque les responsables de l’élément déclencheur de la guerre civile. Difficile en effet d’élaborer un récit intelligent et mature avec pour seul héros un être aussi basique que cet animal de Wolverine. • TOME III – ‘LA MORT DE CAPTAIN AMERICA’ Sauf erreur de ma part, un total de treize scénaristes et dessinateurs (dont seuls Jeph Loeb et Ed Brubaker me sont familiers) ont collaboré aux différents récits rassemblés dans ce troisième volume. o Partie 1ère – ‘Iron Man / Captain America’ : 2/5 Le chef de file des super-héros pro recensement et son homologue rebelle tentent une ultime négociation, tout en ressassant leur passé commun. Pas vraiment palpitant. Et le dessin est somme toute assez quelconque. o Partie 2 – ‘Captain America’ : 3/5 L’on prend enfin la peine de s’intéresser sur motivations de Captain America ! Par contre, le récit est plutôt confus. L’on introduit de nombreux personnages, amis comme ennemis. « Et tout ça pour quoi ? », ne peut-on s’empêcher de se demander finalement. Quant au graphisme, je n’apprécie pas particulièrement ce genre de dessin qui semble avoir été soigneusement retouché à l’ordi. o Partie 3 – ‘Civil war : la confession’ : 3/5 Captain America et Iron Man font le point sur la guerre qui s’achève. Récit beaucoup plus adulte et profond que la majeure partie de ce qui précède. Et pour ne rien gâcher, le dessin n’est pas mal du tout. o Partie 4 – ‘Victime de guerre : la mort de Captain America’ ‘La mort de Captain America’. Ce titre a dû faire trembler les fans du super-héros en question. Je ne gâcherai pas l’intrigue aux lecteurs potentiels. Cap est-il réellement mort ou ne s’agit-il que d’un titre accrocheur ? Marvel aurait-il pris le risque de mettre à mort un de ses plus grands héros, un personnage récurrent depuis 1940 ? Vous le saurez en lisant ‘Civil war’ (quel suspense intenable ! ;) ) Cette dernière partie du troisième tome est composée de cinq comics scénarisés par Jeph Loeb. - ‘Refus’ (Wolverine) : 3/5 - ‘Colère’ (Avengers) : 1,5/5 (inintéressant…) - ‘Marchandage’ (Captain America) : 2/5 - ‘Dépression’ (Spiderman) : 3/5 (dessin de qualité) - ‘Acceptation’ (Iron Man) : 2,5/5 En conclusion, si la série ‘Civil war’ n’est pas en tout point lamentable, elle est tout cas bien loin d'être incontournable à mes yeux. Mais – vous l’aurez compris, je crois ;) – je ne suis pas un fervent admirateur des super-héros à la base. Les inconditionnels du genre seront certainement ravis de voir toutes leurs idoles rassemblées au sein de cette super-guéguerre. Je viens de faire une moyenne arithmétique et pondérée des différents chapitres de la série. Le résultat est de 2,5/5. Je dois donc trancher entre un sévère 2/5 et un trop généreux 3/5. Et je dois avouer que c’est plutôt un sentiment de déception générale qui l’emporte…

11/02/2010 (modifier)
Par kalish
Note: 3/5

Toute première approche de l’univers Marvel pour moi, si l’on exclue les films récemment sortis. J’y ai été un peu à reculons du fait que l’univers est beaucoup trop vaste et a perdu de sa cohérence au fur et à mesure des années (c’est mon point de vue). C’est une série un peu compliquée à aborder. Les trois tomes scindent clairement l’histoire. Et inévitablement, du fait des changements d’auteurs, il y a de fortes inégalités. Le premier tome est tout simplement la vraie série Civil war (à part les derniers chapitres) écrite par Mark Millar. En gros, pour des raisons politiques, Iron man et Captain America divisent la communauté des super-héros et entrent dans une guerre civile forcément grandiose. J’avais de gros doute concernant mon intérêt pour le personnage de Captain America que je ne connaissais pas (un des seuls qui n’a pas été encore adapté… Ca va pas tarder). Finalement, il apparaît comme le personnage le plus passionné et le plus charismatique. Donc, on a du combat plein de testostérone superbement dessiné et très bien mis en couleurs. Tous les personnages sont légèrement développés (4 fantastiques, Faucon, Spidey, Punisher…). On dévore toutes les pages pour découvrir l’issue du conflit. 4 étoiles pour ce tome. Le second tome est divisé en deux et nous conte la même guerre civile mais du point de vue d’un indécis torturé (Spider-man) et d’un vengeur solitaire (Wolverine). Gros problème, la partie sur Spider-man n’est pas cohérente avec le premier opus, certains événements sont complètement différents. Donc déçu par cette première partie. Celle sur Wolverine est dessinée par Humberto Ramos (Révélations) dont j’apprécie le style mais qui est trop cartoonesque par rapport aux 2 premiers dessineux. 2 étoiles pour ce second. Le dernier tome est un gros collectif dans lequel plein d’auteurs vont donner un point de vue différent de la mort de Captain America. Certaines idées sont intéressantes et inspirées, d’autres beaucoup moins. Le résultat est juste pas mal. J’hésitais à me lancer dans l’univers Marvel par peur de manque de cohérence. Je n’ai vraiment pas regretté ma lecture mais ayant trouvé cette incohérence dans seulement trois tomes, ça m’engage moyennement à continuer l’aventure.

30/07/2009 (modifier)
Par Loïc
Note: 1/5

J'ai été extrêmement déçu, ça tourne complètement en rond, il ne suffit pas de faire un copier/coller d'un cross-over pour faire une bonne BD. Pour la mort de captain, j'ai même pas pleuré ! Rien à dire à propos du graphisme qui est excellent, mais certains volumes ne sont que la redite, certes vu par un autre personnage, de la même scène et donc on n'avance pas, j'ai très largement préféré le cross-over "House of M" dont l'histoire arrive quand même à une certaine conclusion. Mais Civil War, je l'ai vite rendu à mon libraire.

28/04/2009 (MAJ le 28/04/2009) (modifier)
Par RoninBox
Note: 4/5

Je n’ai lu que les BD sorties chez les buralistes au fil des mois donc je ne peux pas juger les livres retraçant tous les prémices de la guerre des supers héros. Je donne tout de même mon avis sur la bataille opposant les « pour » l’identification des supers héros et les « contre », Iron Man face à Captain America. Le scénario de Mark Millar (il n’y avait que lui qui pouvait se le permettre) est bien saucissonné mais il aurait peut-être mérité une confrontation entre les deux camps plus longue, ceci n’engage que moi bien sûr. Au niveau des dessins, bon c’est du comics (moi j’aime bien) et les coloris sont très basiques mais efficaces. Je tiens tout de même à dire que ces livres sont très très bien faits dans la mise en page et les couvertures. Cependant, bon comme d’habitude, je vais encore une fois m’insurger sur le prix prohibitif de ces ouvrages qui s’adressent plus à des collectionneurs comme moi, qu’aux jeunes ados qui lisent dans le bus ou aux interclasses. A quand le retour des BD à cinquante balles ? Bon OK je rêve mais bon.

15/02/2009 (modifier)
Par Pereira
Note: 5/5

Ca faisait un moment que j'entendais le nom de Civil War. Et puis ils sont sortis ! 3 albums dans la collection Marvel Deluxe. Un Bouleversement dans l'univers Marvel racontés et vus par différents super héros. Et ils tous sont là ou presque ! Spiderman, Captain America, Iron Man, Thor, Les 4 Fantastiques, Namor... Un gros casting ; Une grosse histoire ; Une superbe réalisation. Il faut vite se l'offrir ou se le faire offrir.

03/12/2008 (modifier)