Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Kingdom Come

Note: 3.17/5
(3.17/5 pour 18 avis)

Will Eisner Award 1997 : Best Finite Series/Limited Series La nouvelle génération de mutants dotés de super-pouvoirs sème le chaos sur Terre. Du coup, les super-héros de la "vieille école" sortent de leur retraite pour donner une bonne leçon aux petits jeunes...


Alex Ross Batman Crossover DC Comics Elseworlds Super-héros Superman Univers des super-héros DC Comics Will Eisner Awards

Les super-héros de jadis, comme Superman, Batman, Wonder Woman ou Flash, se sont tous retirés de la vie publique. Certains sont à la retraite, d'autres opèrent dans l'ombre. À leur place, de nouveaux super-héros occupent le devant de la scène. Sans idéaux, sans éthique, ils se servent de leurs pouvoirs non pas pour tenter de rendre le monde meilleur, mais pour se taper dessus entre eux. Résultat, leurs affrontements incessants foutent un bronx pas possible à travers le monde. Ils finissent même par provoquer une catastrophe terrible : lors d'une bataille contre une créature nommée le Parasite, Captain Atom est coupé en deux et explose telle une gigantesque bombe atomique en plein coeur du Kansas, faisant un million de morts, et rendant totalement stérile les champs les plus fertiles des États-Unis... Alors, poussé par sa vieille copine Wonder Woman, Superman va reprendre du service pour remettre de l'ordre dans tout ça. Les deux acolytes réunissent une partie de leurs anciens alliés : Flash, Green Lantern, Hawkman, Power Woman, The Ray... Ils reforment la défunte Justice League, et parcourent le monde pour stopper les agissements de tous ces jeunes super-héros irresponsables. Au fil des combats, les rangs de la nouvelle JLA grossissent. Mais certains super-héros, menés par Batman, refusent la solution proposée par Superman et sa clique face aux problèmes posés par la jeune génération de surhommes. À la place, ils s'allient à... Lex Luthor ! Celui-ci souhaite la disparition pure et simple des mutants pour permettre à l'humanité de reprendre son propre destin en main, plutôt que de le laisser à des demi-dieux en capes et collants...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2000
Statut histoire Série terminée (dispo en 2 tomes ou en intégrale) 2 tomes parus
Couverture de la série Kingdom Come
Les notes (18)
Cliquez pour lire les avis

30/04/2002 | Cassidy
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Cela fait des années que j'entends parler de Kingdom Come comme un grand comics, mais j'avais peur d'être déçu et j'ai repoussé la lecture de cet album durant longtemps avant de finalement prendre mon courage à deux mains et de finalement le lire. C'est un récit qui s'adresse surtout aux fans de comics. On retrouve les héros de DC Comics, mais aussi des nouveaux personnages qui représentent les super-héros amoraux des années 90. Je pense que pour pouvoir suivre ce récit sans trop de problème, il faut connaitre l'univers DC et aussi l'histoires des comics américains. Le dessin d'Alex Ross est très bon quoique je trouve que ses scènes de batailles ne sont pas trop facile à suivre par moment. Quant au scénario, les auteurs apportent des réflexions intéressantes et il y a des bons dialogues, mais il y aussi des scènes moins passionnantes et au final cela ne dépasse jamais le niveau du sympa sans plus. Le scénario promet un truc grandiose et qu'il n'a pas tenu ses promesses. J'ai aussi eu l'impression que le récit se terminait un peu brutalement. Apparemment tout se règle facilement après une bonne grosse bataille entre super-héros....

21/05/2018 (modifier)
Par graveen
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur graveen

Je ne suis pas un gros fan de DC, mais je n'ai pas eu besoin de grand chose pour comprendre (même si certains détails n'ont trouvé leurs réponses que lorsque j'ai compris quels étaient les super-heros en action). Emprunté à la médiathèque locale, j'ai laissé trainé... Erreur ! Le dessin est fantastique, chaque case est travaillée. Le scénario est bien ficelé et comment dire.... fin. Voilà, fin c'est le mot. La narration 3eme personne "mais pas trop" permet de se place en observateur d'une histoire qui mèle comme souvent le paradoxe entre "ce qu'il faudrait faire, ce que je fais". J'ai personnellement plus pris mon pied sur cette histoire que sur Watchmen - un commentaire en parle - ce qui en fait une oeuvre majeure pour DC; et pour ma bibliothèque, très bientot.

24/09/2017 (modifier)
Par Tomeke
Note: 4/5

Particulier cet album… D’un côté, j’ai vraiment apprécié la mise en scène de l’histoire, le background et surtout le point de vue narratif qui apporte au lecteur une vue « extérieure » au récit. Le pitch est des plus alléchants et de ce point de vue là, je ne suis absolument pas déçu. D’un autre côté, certains passages m’ont semblé plus obscurs, moins prenant. J’ai trouvé que le récit perdait en clarté, que certains détails venaient un peu plomber, enliser le récit. Cela reste compréhensible mais je crois qu’une re-lecture pourrait permettre d’éclaircir la lecture, la rendre en tout cas plus fluide. Les dessins, la mise en page et les couleurs relèvent du génie. C’est magnifique, chaque planche est réussie. En conclusion, je suis très satisfait de cet album. Le lecteur assiste désœuvré à la chute d’un mythe pour en redécouvrir ses fondateurs ; en cela, c’est jouissif.

19/10/2012 (modifier)
Par Gaendoul
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaendoul

Assurèment une très bonne BD et une véritable claque graphique, Kingdom Come est une oeuvre à réserver aux lecteurs avertis. En effet, si vous n'avez jamais lu de comic, peut être vaut-il mieux passer votre chemin. On a ici affaire à toute la faune DC et certains lecteurs seront peut être perdus. Moi même je ne connaissais pas bien des superhéros. Toutefois passé cette confusion initiale, se révèle un récit hautement intéressant, riche en rebondissements et dont le thème est original. Le tout est bien mené et réserve quelques surprises. La thématique des superhéros à la retraite reprenant du service pour guider leurs jeunes remplaçants n'est certes pas nouveau mais il est assez rare pour demeurer original. La façon de le traiter est ici assez réaliste et la psychologie des personnages principaux est abordée même si pas (assez) en profondeur (à mon goùt). Tout n'est pas parfait et la lecture est parfois assez éprouvante (c'est tout de même un assez gros pavé) mais... Le dessin est superbe ! A se demander si l'on peut vraiment parler de dessin... Véritablement la force de ce comic, les illustrations sont à tomber par terre. Alex Ross est vraiment très doué et il arrive d'une très belle manière à faire de ce comic un incontournable. Là où Watchmen est surtout apprécié pour sa mise en scène et son scénario, Kingdom Come est et restera une oeuvre à part au scénario agréable et un total émerveillement visuel.

05/09/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Éric2Vzoul

Je viens de lire (enfin) les deux cent planches de Kingdom Come et ne comprends pas très bien en quoi il serait pertinent de les comparer aux chefs d’œuvres que sont le Dark Knight de Miller et les Watchmen de Moore et Gibbons. Certes, le dessin est flamboyant, mais le style photogravure hyper réaliste ne m’emballe pas outre-mesure. Sans doute, l’histoire est-elle correctement montée, mais les rebondissements téléphonés du scénario ne m’ont guère surpris et les personnages ne se distinguent pas par leur grande profondeur psychologique. Ajoutons à cela une tendance très américaine au prêchi-prêcha récurrent d’inspiration biblique, ainsi qu’au manichéisme caricatural. En somme, la lecture de Kingdom Come ne m’a pas totalement ennuyé, mais j’étais heureux d’arriver à la fin de ces interminables combats entre des hordes de super-héros dont la plupart me sont inconnus. Car c’est là que se situe la force et la faiblesse de ce Comic. La profusion de personnages mineurs de l’univers DC en fait une véritable encyclopédie pour les fans, surtout dans la version Urban Comics qui comporte de nombreuses pages d’explications annexes en fin d’ouvrage. Mais pour le dilettante qui comme moi n’en connait qu’une petite dizaine, c’est un peu lourd à suivre. Rien à voir donc avec la construction intelligente des deux œuvres mythiques auxquelles Kingdom Come est comparé. Il est d’ailleurs inquiétant de constater que depuis bientôt 30 ans, Dark Knight et Watchmen restent des références insurpassées… Le genre manquerait-il d’auteurs novateurs et adultes ?

01/09/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

On a droit à un visuel tout à fait surprenant pour ce comics qui semble hors norme. C'est un dessin de haute qualité à l'image même de la couverture composant l'intégrale. Pour autant, le récit m'a semblé trop dans la surrenchère d'effets et même totalement décousu. Au final, même si la lecture est agréable, on ne retiendra pas grand chose mise à part une débauche de super-héros qui combattent pour leurs idéaux tout en étant torturés par des questions existentialistes. Un non fan trouvera cela bien pathétique. Finalement, après mûres réflexions, je trouve que l'idée d'associer tous les super-héros et les faire se combattre n'est pas une bonne chose. Cela décrédibilise le mythe de chacun. Par ailleurs, Superman ne fait pas partie de ceux que je préfère... loin de là. Bref, une oeuvre non convaincante.

22/07/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

"Kingdom Come" c'est avant tout un dessin haut de gamme mêlant le photoréalisme et la peinture. Chaque case se savoure mais l'effet très lumineux nuit à la lisibilité de certains passages, d'autant que les détails foisonnent et que l'encrage est inexistant. On pourrait dire que la partie graphique a les qualités de ses défauts et inversement. Je suis plus réservé par le scénario, l'intrigue de fond est peu développée. On est surpris par la façon dont est mené le récit, sous forme de témoignage indirect depuis une dimension invisible aux protagonistes. C'est bien amené mais certains passages semblent expédiés. Cette fiction prend le parti de nous présenter les super héros, tels Superman ou Batman, sur le retour après 10 ans d'inactivité pour le premier et une action déportée par des robots pour le second. Ils ont pris un coup de vieux, leur intervention est requise pour la survie de la terre. Wonderwoman est également de la partie, elle fait beaucoup de zèle afin de retrouver sa place dans sa communauté d'amazones l'ayant rejetée. L'histoire explique tranquillement les faits et met les protagonistes en place jusqu'au final relativement convenu. Vous l'aurez compris, "Kingdom Come" s'apprécie davantage pour son graphisme que pour son histoire. Ce récit est plaisant à lire mais n'est pas indispensable.

08/02/2011 (modifier)
Par Pasukare
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pasukare

Le dessin d'Alex Ross, toujours aussi impressionnant de qualité, a cette fois du mal en ce qui me concerne à faire oublier un scénario franchement trop manichéen. Pourtant au départ l'idée des super-héros à la retraite qui reprennent du service pour botter les fesses à la jeune génération qui a oublié ses principes m'avait bien plu mais en fait non, sans plus. Peut-être que ma pauvre connaissance en super-héros ne m'a pas permis de vraiment apprécier les personnages de l'histoire (en dehors de Superman, Batman, WonderWoman, je ne connaissais pas grand monde) mais j'ai vraiment eu du mal à m'impliquer dans ces luttes entre des que-méchants contre des que-gentils.

05/10/2008 (modifier)

Un dessin très impressionnant desservi par un scénario confus… Je m’explique: je ne suis pas un grand adepte des comics… en fait, j’y connais que dalle! et du coup, j’ignore totalement quelle est l’intention des auteurs, au-delà de la simple mise en confrontation d’anciens héros « héroïques et pleins de sagesse» et de nouveaux héros « petits c*** et brutaux ». Je sais juste que c’est un combat titanesque destiné à remettre de l’ordre sur Terre… et cette lecture au premier degré me suffit. J’ai sûrement tort, mais que voulez-vous.. ? Les questions existentielles étant mises de côté, je dois avouer que je trouve l’histoire brouillonne pour le petit scarabée que je suis (et pour cause…). Ça tire dans tous les sens, sans qu’on sache vraiment qui fait quoi… y a plein de monde en collants bigarrés, d’accord, mais ça fait pas avancer le schmilblick. Et puis finalement, y a que Marvel, Batman, Superman et Luthor d’intéressants… Mais j’ai trouvé la fin sympa. :) J’ai aussi découvert qu’il y avait une histoire d’amour entre Superman et Wonderwoman (pensez aux comédiens des séries télé les plus marquantes et vous verrez, ça fait tout drôle ;)). Un peu dommage car le dessin est vraiment bluffant! Je ne l'achèterai pas, mais... A vous de voir!

11/08/2002 (MAJ le 13/01/2008) (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Une BD de super héros qui en fait un peu trop, je trouve. Trop de super héros, trop de combats, trop de réflexions… pour finalement pas grand-chose. Je doute que je me souvienne de cette histoire dans quelques mois. J’ai eu un mal fou à m’y intéresser, c’est trop froid, à l’image de Superman, dont je ne suis décidément pas un gros fan, et qui représente pour moi le summum de la surenchère de puissance et d’invincibilité. Je préfère largement les héros plus « humain » comme Batman. Rajoutons enfin que je ne connaissais pas la moitié des personnages, tous issus de l’univers DC, ce qui n’aide évidemment pas à s’intéresser à leurs déboires. Alors certes, l’auteur essaye bien de faire passer pleins de messages intelligents et d’actualité, mais selon moi sans le talent d’un Alan Moore et ses Watchmen. En conclusion, une lecture pas désagréable (voire même rigolote sur le dernier chapitre), mais pas marquante non plus, et à réserver aux fans absolu de l’univers DC.

22/09/2006 (modifier)