Révélations

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 16 avis)

Une histoire de complot au Vatican qu'un policier anglais cherche à élucider...


Auteurs britanniques Dark Horse Comics Rome Vatican

Amateur d’histoires de complot et fumeur invétéré, Charlie Northern est sans doute l’un des meilleurs détectives de Scotland Yard. Comment aurait-il pu imaginer que la venue impromptue d’un ami allait bouleverser sa vie ? Cet ami, un jeune cardinal, lui annonce la mort mystérieuse d’un haut dignitaire du Vatican, successeur présumé du Pape. Destination : Rome ! Trouvera-t-il des indices au cœur de ces bâtiments réputés pour conserver leurs secrets ? Nul ne sait, mais certaines personnes semblent avoir des choses à cacher…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2006
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Révélations
Les notes (16)
Cliquez pour lire les avis

26/03/2006 | Spooky
Modifier


Par r0ud0ud0u
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Grand fan et collectionneur de BD, je regarde régulièrement les avis sur ce site et finalement une BD m'a donné envie de poster, de manière positive. A la base un album que j'avais vu dans les bacs mais qui ne m'avais pas attiré, j'étais passé à côté. A la lecture, que du plaisir, un dessin pas forcément conventionnel mais très efficace, un personnage plein d'humour et de génie policier, une intrigue bien ficelée, des rebondissements,... Bref, sans doute la meilleure BD que j'ai lue cette année

29/04/2018 (modifier)
Par elliot
Note: 4/5

Je parcours depuis longtemps ce forum sans participer, mais cette série me force à donner mon premier avis. Je tiens à dire que le dessin m'a littéralement scotché. Vraiment bluffé par cet auteur Mexicain qui semble venir de l'univers Comics. Ce graphisme fais du bien à la production actuelle, surtout chez soleil qui à tendance à un peu trop exploiter l'univers Lanfeust. En tout cas félicitations au dessinateur. Je pense que sa production future est à suivre. Pour moi, il est de la trempe des Guarnido, Gibrat, loisel et Marini. Très bonne surprise ce premier tome. J'attends de lire le second tome pour finaliser ma critique. Par contre, un 0 pointé à Soleil qui a cru bon de rééditer cette série en 3 tomes. quelle désagréable sensation d'acheter ce "faux" troisième tome. J'ai connu l'éditeur un peu plus inspiré !! Achat conseillé en première édition (2 tomes)

14/05/2010 (MAJ le 24/05/2010) (modifier)
Par kalish
Note: 2/5

Oh, pitain, comme c’est zoliii. On en prend plein la tronche, c’est indéniable. Même si c’est limite trop spectaculaire, j’ai vraiment adoré, surtout les gueules et leurs petites billes noires en guise d’yeux. Rien à redire, ça pète. Niveau scénar, je pense un peu l’inverse des autres ; j’ai bien aimé la fin. Mais suite à celle-ci, je me suis dis que toute cette enquête que j’avais déjà trouvée bien longue, n’avait finalement servi à rien du tout. Un max de passages sont finalement complètement inutiles et parfois même difficilement compréhensibles. C’était peut-être dû a une mauvaise traduction mais certains dialogues qui s’annonçaient pourtant très simples, m’ont paru vraiment confus. Et finalement, moi, quand j’ai passé du temps à lire un truc qui au bout du compte, n’était qu’une arborescence de fausses pistes qui n’ont mené nulle part, ça m’énerve.

23/09/2008 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Je dirais que ces révélations sonnent un petit peu creux au final. Ce qui m'a le plus heurté, c'est le dessin des différents personnages. On dirait qu'ils sortent d'un jeu vidéo genre "Super Mario" alors que le sujet traité ainsi que le ton de l'histoire est plutôt grave ce qui crée un parfait décalage. Nous sommes en effet plongés en plein polar dans la cité du Vatican autour d'un meurtre d'un cardinal. L'histoire empruntant aux poncifs du genre n'a rien d'original mais cela reste très efficace. On a l'impression qu'il s'agit plutôt ici d'un subtil jeu de chat et de souris dans les arcanes du pouvoir du Vatican à la veille de la mort du Pape. Pourtant, je dois dire que le découpage des scènes ainsi que la progression du scénario est plutôt efficace. Par ailleurs, nous avons un héros qui a perdu la foi et qui tient tête merveilleusement malgré des évènnements qui se précipitent en cascade au second tome. Malgré les défauts subtantiels de ce récit, j'ai quand même très bien apprécié car cet objet est unique en son genre grâce à de savoureux dialogues et d'une certaine ambiance.

27/07/2007 (MAJ le 29/04/2008) (modifier)
Par pol
Note: 4/5
L'avatar du posteur pol

Une BD qui m’aura vraiment enthousiasmé par son dessin. Sans aucun doute un des meilleurs, voire même le meilleur graphisme que j’ai vu depuis longtemps ! Ce n’est pas forcement mis en valeur par la page de la galerie d’images, mais le dessin de cette BD est absolument merveilleux. Le trait et la mise en couleur sont vraiment complémentaires, le résultat est splendide. J’ai pris le temps pour la lire cette BD, j’ai contemplé chaque page. Et, vraiment, ça en jette pleins les yeux, surtout pour les dessins qui couvrent une page entière. En plus quand l’histoire vaut le coup, on est pas loin de la BD culte. En effet, Charlie Northern nous emmène au Vatican pour enquêter sur la mort d’un important cardinal. Ce flic est plutôt attachant, j’ai particulièrement aimé son humour tranchant, j’ai franchement bien rigolé avec certaines de ces remarques. L’intrigue n’est pas extraordinaire, pas de multiples rebondissements, et d’ailleurs l’enquête avance calmement. Mais ce rythme assez lent est plutôt agréable, en tout cas il m’a vraiment permis de profiter des images. Oui mais alors pourquoi pas 5/5 ? La faute à une fin ratée, que j’ai trouvé vraiment nulle et indigne des 115 premières pages !

09/08/2006 (MAJ le 24/10/2007) (modifier)
Par viavia
Note: 4/5

Le dessin peut paraître un peu surprenant au départ. Il faut dire que je n'aurais peut-être pas acheté cette BD sans qu'on me l'ait conseillé. Ceci dit, une fois dedans, l'intrigue est très sympa et finalement les dessins rajoutent du piment et parfois un peu d'humour à l'histoire. Certaines pages sont très belles esthétiquement parlant. Une très bonne BD de mon point de vue !

03/09/2007 (modifier)

La mode est aux polars théologiques. Soit. A la base j'aime bien. Alors quand j'ai aperçu en magasin une belle couverture, avec des jolis dessins à l'intérieur, qui parle de Dieu, j'ai été comblé, et n'ai pas hésité une seconde en sortant ma carte bleue... Et je n'ai pas été déçu... Un premier tome somptueux de ce dessinateur que je ne connaissais pas alors, bien épaulé par de bonnes couleurs, une histoire classique mais qui fonctionnait très bien... bref une réussite... j'attendais avec impatience la suite. Mais là, ce fut le drame. Des dessins toujours très bons, mais autant le dire tout de suite, 50 pages qui ne servent à rien. Les auteurs auraient pu insérer la chute de l'album (à partir du dialogue entre le cardinal et notre inspecteur) à la fin du premier tome. Cela nous aurait évité de payer deux fois. Qu'apprend-t-on sur ces fameuses 50 pages? Rien. Si ce n'est que le héros ne comprend rien et nous non plus... Les meurtres continuent, des cérémonies ont lieu au Vatican à la barbe de tout le monde, et ce cher cardinal est toujours le suspect numéro un (impossible que ce ne soit pas lui...). Mais comment va s'en sortir le héros? (et les auteurs par la même occasion?) Hé bien, comme dans un nanar au cinéma. Par une pirouette à 3 euros... Résultat, cette série est passée du stade de très très bonne à très très... bancale. Une note de 3 se justifie, car je trouvais le 2 sévère. J'ai malgré tout passé un bon moment de lecture...

20/01/2007 (modifier)
Par biglolo
Note: 2/5

Je dirais même plus : bof, bof, bof... Je ne mets pas 1/5 car les dessins sont très beaux, très originaux et les couleurs sont surprenantes. Ce que je n'ai pas du tout aimé, c'est l'histoire : enquête policière dans le Vatican qui tourne (mal) en un imbroglio mystique dans les dernières pages... bof, bof, bof. En plus, je ne sais pas si c'est lié à la traduction, mais je me suis souvent heurté aux dialogues : manque de fluidité, de continuité. Même l'enchaînement de certaines cases me laissait dans le doute. Je ne comprenais pas ce qui se passait et je déteste ça... Bref, à lire pour les dessins, s'il vous passe sous la main mais sans plus.

26/09/2006 (modifier)
Par JJJ
Note: 2/5

L'aspect le plus réussi de cette série à mes yeux est sa partie graphique. Les dessins de Ramos sont incontestablement originaux, même s'ils doivent beaucoup à une franchement bonne mise en couleur. J'aime bien la façon dont est représentée la pluie dans "Révélations", les scènes sous la pluie sont relativement nombreuses, j'ai donc pu m'en délecter. A part ça, rien d'autre ne m'a plu dans cette BD. L'intrigue politico-ésotérique est construite de façon correcte mais tellement parée d'artifices que ça en devient lourd. Au cours de la lecture, on sent que les auteurs rabâchent avec insistance que cette histoire est grave, secrète, que le mystère est total, inviolable, que des forces qui dépassent notre entendement sont en mouvement et tirent les ficelles de cette conspiration de fin du monde... Et moi ça me saoule vraiment, j'ai l'impression que les ficelles sont trop grosses, que le discours est un peu trop facile et je tourne les pages en soupirant. Le héros de l'histoire est à lui seul une somme de clichés. Après une courte intro, on le trouve tranquillement chez lui, entouré de bouquins traitant de sombres complots, d'ésotérisme, de mysticisme, ou encore de théories sur les extraterrestres. Son monologue s'attarde sur son rapport fusionnel avec ses clopes, nous apprend que c'est un personnage blasé, désabusé mais à qui on ne la fait pas. Son entourage le considère évidemment comme un original. Arrivé à ce stade, je regrettais déjà mon achat, mais j'ai tenté de m'accrocher. A ce moment débarque un de ses vieux amis et l'enquête peut commencer... Une enquête que le héros reprend, ou bien sûr les autorités précédentes avaient négligé de nombreux faits capitaux, les pistes nébuleuses se multiplient, les portes se ferment et moi je m'ennuie de plus en plus. Heureusement pour me divertir, le héros assène de temps à autre de grandes phrases philosophiques, soit sous forme de pensée comme ce bon vieux Mike Hammer, soit en parlant au moment crucial, et là, ça déménage, croyez-moi ! Sincèrement je ne veux pas me moquer, mais face à un tel déballage, je me demande qui se moque de qui. Allez faire un tour à la page 31 si le coeur vous en dit, vous y trouverez une utilisation dialoguée inédite du fameux "Casse-couille" du plus bel effet. Un vrai florilège. Franchement cet album m'a déçu, j'ai peiné pour le finir, j'avais la tête ailleurs en lisant, je ne lirai sûrement pas le deuxième tome. Je laisse à cette série une note relativement correcte vis-à-vis de mon sentiment car peut-être est-ce moi qui n'arrive pas à accrocher à ce genre d'histoire en vogue que je trouve surfait. "Révélations" n'a pas révélé grand chose chez moi. JJJ

06/09/2006 (modifier)
Par scuineld
Note: 4/5

Etrange comme un album peut vous interpeller... Etrange comme on peut tourner autour, le prendre en main, le déposer, sans vraiment se décider à l'acheter... Etrange comme je n'ai pas suivi mon instinct dès le départ (peut-être est-ce dû au fait que ce soit un tome 1 paru chez Soleil)... Finalement, après lecture des critiques précédentes, je me suis décidé à l'acheter. Et je ne le regrette pas ! Les dessins (à la cartoon) sont vraiment très agréables et à part une ou deux postures bizarres, je les trouve fameux. Le scénar, quant à lui, est classique sans vraiment l'être (enquête policière sur fond d'ésotérisme, mais pour une fois, ça se passe au Vatican). Un gros plus pour le héros désabusé par la religion et qui lâche de bonnes répliques assez régulièrement (ah, le pénis et les lesbiennes, il fallait y penser) Les couleurs sont bien choisies et sont en accord total avec l'ambiance du moment : tantôt sombres, tantôt vacancières... Vraiment, j'ai été agréablement surpris par l'ambiance qu'elles rendent. Et enfin, au niveau des différents plans, c'est un vrai délice : on a des scènes vues du dessus, de face, de loin,... bref, de partout. Ca fait vraiment longtemps (si pas jamais) que j'avais vu ça... Etrange que vous ne l'ayez pas encore achetée...

16/05/2006 (modifier)