Les Bidochon

Note: 3.52/5
(3.52/5 pour 56 avis)

Angoulême 2001 : Alph-Art du public pour le tome 17. 2013 : Prix Tournesol pour le tome 21. Les Bidochons forment un couple sympathique. Enfin... Et oui Binet nous prouve par quatre que en chacun de nous il y a un Bidochon qui sommeille... Meme si ca nous fait mal de devoir le reconnaître !! Incisif...


Angoulême : récapitulatif des séries primées BDs adaptées en film Prix Tournesol

Ahhh Robert et Raymonde Bidochon. Le couple typiquement français. Oui ça fait mal de l'avouer, mais pourtant. Ils représentent à eux deux tout ce que l'on souhaite ne pas devenir en vieillissant. Mission impossible? Robert est macho. Robert n'est pas vraiment une bête de sexe. Robert n'est pas spécialement attirant physiquement. Robert est un looser. Il est fan de barbeuk, de programmes télévisés débiles, de vacances organisées avec ses potes loosers. Robert pète au lit. Robert fantasme sur une vie meilleure, remplie de belles femmes et de succès. Raymonde est moche. Raymonde est bête. Raymonde, pourtant, aurait pu être quelqu'un d'autre si elle n'avait pas rencontré Robert. On sent qu'il y a du potentiel. Mais elle est trop faible et influençable, alors elle est devenue comme Robert: une looser. Tous les sujets qui nous sont chers sont abordés: vieillesse, maladie, belle-mère, vacances, amis, sexe, disputes, ... avec un tel réalisme, qu'on se demande si on doit rire ou pleurer.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1980
Statut histoire Histoires courtes 22 tomes parus
Couverture de la série Les Bidochon
Les notes (56)
Cliquez pour lire les avis

27/09/2001 | Alix
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

C'est bien connu, on est tous le beauf de quelqu'un, et ce sont toujours les autres qui ont un comportement de beauf. Binet est arrivé ici (mon avis porte sur les 12 premiers tomes que j'ai lu et que je possède, pas sur les derniers, inconnus de moi), à décrire un archétype, donc le beauf, l'autre en tout cas. Vu que moi, donc... Bref, ce n'est pas hargneux, méchant, mais le couple Bidochon, à force de labeur, de persévérance, finit par incarner la bêtise simple et sûre d'elle, qui s'épanouit dans l'exaltation du conformisme. Si Robert en philosophe de comptoir est royal, avec sa propension à toujours errer entre révolte poujadiste et crédulité stupide qui lui donne une bonne tête de vainqueur, Raymonde, en madame Bovary de banlieue, n'est pas mal non plus, en étalant ses petites frustrations en travers du lyrisme pompier de Robert, sans parvenir à retenir son attention. Mais je l'ai dit, pas de hargne, la caricature est là, mais au travers de ce couple de "Français moyens", c'est aussi toutes nos petitesses qui sont stigmatisées. Le fait que chaque album ait un thème différent permet aussi à Binet d'utiliser Robert et Raymonde comme révélateurs des hypocrisies quotidiennes, des bravades devant le poste de télévision... Il y a donc bien un peu de tout le monde chez eux, à part nous bien sûr... Et, détail qui a son importance, c'est drôle ! Et donc, si par hasard vous ne l'avez pas encore fait, n'hésitez pas à découvrir ce couple mythique ! Je mets à jour mon avis en haussant ma note, le côté "culte" de la série se comprenant aussi par l'archétype créé par Binet, Bidochon tombant dans le langage courant, dépassant le cadre de la BD: une preuve de l'impact de cette série.

05/11/2012 (MAJ le 28/10/2017) (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Presque culte! Les bidochons font partie des Bd qui me font pleurer!, avec Gaston, mais pleurer de rire. Que c'est bon, et puis la minute d'après tu te dis que finalement nous avons tous un petit côté Bidochon. Attention, n'allez pas me cataloguer illico, mais franchement qui n'a pas eu sur l'ensemble de ces bandes une petite chouille de réaction à la Robert ou à la Raymonde en se disant, ou alors à voix basse, j'aurais pu réagir comme ça. Ils sont beaux, ils sont pathétiques, ils sont nobles, ils ont des convictions, des espoirs, quelque part ils sont nous, nous aimons rire ou sourire à leurs tracas quotidiens mais ils sont si vrais que nous pouvons tout leur pardonner. Derrière chaque gag il y a l'un ou l'autre d'entre nous qui est là. Dessin simple, (enfin facile à dire), mais rudement efficace. Longue vie à eux.

20/01/2015 (modifier)
Par Thobias
Note: 4/5

C'est toujours un plaisir de lire les aventures de nos beaufs préférés. Le dessin caricatural à souhait correspond à merveille aux personnage qu'il dépeint. Je n'ai lu que 3 ou 4 albums qui trainaient dans la bibliothèque de mon père et ils m'ont tous plu. Une historiette en particulier m'a bien fait rire: celle où le couple (qui par tradition fait l'amour une fois par mois) décide d'essayer le préservatif. Le dessin est caricatural et sans recherche particulière et convient à merveille au contenu de cette bd.

22/05/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Ce couple de Français moyens qui se fourvoie dans les tracas de la vie quotidienne apparaît d'abord en tant que personnages secondaires des aventures de Kador, leur chien philosophe et cultivé, dès 1977. C'est l'année suivante, que Robert et Raymonde Bidochon accèdent au statut de héros de leur propre bande, où progressivement, Kador disparaît à leur profit. D'un trait simple, proche de Loup, Binet fustige toutes les petites tares et les défauts qu'on voit chez les autres, tous les soucis et les bévues du blaireau ordinaire, avec un humour féroce et parfois cruel, en abordant des thèmes bien franchouillards : joies des H.L.M. et du voisinage, les vacances, les relations administratives avec la sécu et autres organismes, les voyages à l'étranger avec tous les à-priori que cela comporte, la télé, l'érotisme conjugal, la vie de famille et son côté pantouflard, l'informatique.....tout est passé à la moulinette avec une dextérité et une justesse sans égale, à travers ce couple drôlatique qui reflète d'une façon placide et exemplaire le parangon de la bêtise, en qui personne ne veut évidemment se reconnaître. Binet va même parfois un peu loin dans ses descriptions, mais il est finalement si proche de la vérité que la série reste un grand succès de l'humour, véritable vedette de Fluide Glacial, à tel point que le nom propre des Bidochon en devient commun pour désigner un individu médiocre, abêti et très beauf, caractéristique d'une certaine France profonde. Car le pire, c'est qu'on rit des turpitudes laborieuses de ces pauvres crétins, heureux dans leur petit univers étriqué, mais aussi bien attachants. Je place cette série à peu près à égalité avec les gags d'Edika et la Soeur anti-conformiste de Maëster pour la force de l'humour et surtout la qualité depuis tant d'année (malgré quelques faiblesses); c'est pourquoi tous les tomes n'étant pas absolument indispensables, il faut en posséder quelques-uns, et je recommande surtout En Vacances, et En H.L.M. qui ont su capter tous les déboires et situations auxquels on a tous été un jour ou l'autre confrontés. Une Bd d'humour de haut niveau.

31/07/2013 (modifier)
Par jul
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Les Bidochon notés *** étoiles au guide michel...bdtheque !!! Ce qui m'énerve souvent sur bdtheque, c'est que nombre de séries cultes des années 80 et 90, unanimement acclamées à l'époque sont notées moyennement par la nouvelle géneration de lecteurs. Exemple: "Les Bidochon" ou L'Etat morbide ( au hasard ): *** , et De Cape et de Crocs ou Persepolis **** ! Enfin bon c'est un phénomène normal et nous sommes en démocratie. Donc les Bidochon c'est une série vraiment culte de fluide glacial (la plus connue on peut le dire) incroyablement drôle et caustique. Je ne m'étendrai pas sur Robert et Raymonde, tout le monde connais je pense. Un sans faute sur pratiquement tous les albums. C'est quand même assez rare pour le signaler. Les vacances toutes pourries en Normandie, les voyages organisés, la télé, la vie en habitation à loyer moderé, la secu, la route, la belle môman ... de véritables petits chefs d'oeuvre d'humour noir gentiment corrosifs (mais tendres) à chaque fois. Ces 2 français très moyens sont finalement très attachants et c'est un peu comme s'ils faisaient partie de la famille. De très grands points communs avec mes grands parents par exemple (mais sans le côté beauf) malheureusement décédés (Robert seul à table : "on a pas le droit à la moutarde ? " ). Le trait est simple et immédiatement reconnaissable. C'est du Binet, il n'en faut pas plus. En 3, 4 traits il rend vivant une multitude d'expressions différentes sur les visages de Robert et Raymonde. C'est très fort. Donc pour conclure ... les Bidochon dans le top 5 des meilleures productions fluide glacial (avec Edika, Carmen cru ou Jean Claude Thergal ... )

29/06/2013 (modifier)
Par zébu
Note: 3/5

Aprés la lecture d'une dizaine d'albums. Les bidochons, l'humour beauf dans toute sa splendeur. Passons sur les dessins qui ne sont pas le point fort de la série ainsi que sur les couleurs totalement absentes. Car l'essentiel se trouve ailleurs et, à ce propos, ce qui m'a le plus marqué c'est l'inégalité de la qualité humoristique employée selon les albums. Autant certains m'ont fait mourir de rire que d'autres m'ont complètement laissé de marbre, ainsi j'ai trouvé que les effets comiques employés s’avéraient plus ou moins bien trouvés, tout comme les thèmes abordés d'ailleurs. En gros, pour moi ça reste une très bonne série humoristique si vous tombez sur le bon album, celui qui vous dépouillera complet, mais sinon vous risquez de vous ennuyer ferme.

27/02/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

Que dire si ce n’est que Les Bidochon est une de mes séries humoristique préférée. L’éloge de la « beaufitude », voilà ce que nous propose Binet. Chaque album a son thème et on regarde le couple Robert (béret et bretelle) et Raymonde (la ménagère de plus de 50 ans) s’embourber dans leurs délires de bouseux. C’est simple, quand je vois ces deux énergumènes se mettre au téléphone portable dans le tome 17 ou à l’internet dans le tome 19, j’ai l’impression de voir un épisode de « strip-tease » (l’émission sur France 3) avec une loupe grossissante. On aime se foutre d’eux mais derrière il y a aussi une critique souvent très juste sur notre société où l’humain n’est plus qu’un consommateur mouton abruti et avachi devant sa télé entre autres choses. Les Bidochon ont un téléphone portable pour faire comme tout le monde alors qu’ils n’ont que 2 contacts, alors ils usent le forfait en appelant n’importe qui. Ils partent en voyage organisé et ont une vision caricaturale de l’étranger comme beaucoup de français. Quand ils partent en vacances, sur l’autoroute Robert ne veut pas s’arrêter parce que ça lui ferait « baisser sa moyenne », etc. En chacun de nous, il y a un Bidochon qui sommeille. Le dessin est génial aussi, un style simple mais bigrement efficace. J’adore le faciès de Robert quand il pète un câble, j’en ai eu des fous rires. On adhère ou pas mais il faut l’avoir lue au moins une fois. Mon album préféré est le tome 12 « Téléspectateurs ».

08/01/2013 (modifier)

Les Bidochon, c'est LA caricature des beaufs Français par excellence. Avec ses personnages désormais bien connus, Binet critique non seulement le français moyen mais aussi: - l'administration Française et son éternelle paperasserie, ses innombrables bureaux et directoires superflus, - le milieu télévisuel qui prend les spectateurs pour des imbéciles (que l'on est...) - le téléshopping qui nous fait acheter n'importe quoi, notamment tout un tas de choses hors de prix et inutiles pour perdre du poids... - notre dépendance vis-à-vis du téléphone portable - toutes le bêtises que charrie internet - ...et j'en passe !!! Le dessin est simple, en noir et blanc, mais pour dépeindre l'univers de gens simples, quoi de plus normal ?? Le mythique couple formé par Raymonde et Robert est finalement très attachant: Robert est le beauf de base qui aime par dessus tout la bouffe, pète au lit, et ne supporte pas d'être dérangé par ses voisins ou les sales mioches. Son côté brute de décoffrage est souvent drôle, comme par exemple lorsqu'il pense "et mon pied au cul, tu le veux???" lorsqu'on lui demande de s'occuper d'un petit à l'hôpital. Lorsqu'il parvient à jouer l'air de "petit papa noël" sur un orgue électronique, il se sent comme le Mozart des temps modernes. Raymonde, à l'opposé de Robert, est la ménagère de base dont le rêve le plus fou est de vivre une histoire d'amour digne d'un soap opera. Elle aime la poésie et est affligée par les inattentions de son mari. Je fais donc partie des fans des Bidochons, et même si parfois, dans ses histoires, Binet part dans des trips inimaginables, c'est toujours un régal que de se plonger dans leurs aventures. MAJ: après relecture des premiers tomes, je mets la note maximale ! L'humour de Binet est excellent, dans ses phylactères comme dans ses dessins. C'est grinçant à souhaits, du beau foutage de gueule du français moyen, sans être trop trash ni trop vulgaire. Certains répliques sont vraiment bien trouvées. Bravo Monsieur Binet ! (42)

09/07/2011 (modifier)
Par js
Note: 4/5

(3.5/5) Les Bidochon, ce couple qui nous fait rire depuis des dizaines d'années est imbattable dans son genre. Robert et Raymonde se sont rencontrés via une agence de rencontres (il me semble) mais ne se sont pas bien trouvés ! Le premier tome pose déjà les bases de ce qui va être un couple de perdants. Et leurs "péripéties" perdurent depuis déjà de nombreux albums. Les Bidochon n'ont rien pour eux physiquement et mentalement. Ils font rire par leurs disputes, leurs anecdotes ou leurs façons d'agir ... Mais parfois, on arrive à se retrouver dans ces personnages, et là ... On rigole toujours mais de façon plus amère ! Et c'est là que cette série est très bien conçue ! Le dessin est caricatural et plutôt fade par moments, mais c'est aussi ce qui donne de la crédibilité à ces personnages. Les visages sont expressifs et les décors ne sont pas toujours présents mais c'est un choix de l'auteur. Les Bidochon, une série très drôle, avec des personnages bien pensés et stéréotypés ... Mais pas tant stéréotypés que cela par moments !!!

08/07/2011 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Excellent ! Cette BD arrive à vraiment me faire rire, ce qui n’est pas toujours le cas avec les publications Fluide. Les couvertures à elles seules sont géniales. Les histoires sont très variées, chaque tome ayant un thème principal, qui se mêle aux sujets plus classiques de la famille Bidochon. Le dernier tome parle par exemple des téléphones portables. D’autres tomes parlent des vacances, des belles-mères… Le dessin (noir et blanc) et la mise en page sont simples et efficaces. Rien à signaler de ce coté. En résumé, cette BD peut plaire à tout le monde. Son humour est très accessible et les sujets traités sont universelles ! Si vous aimez les BD humoristiques, vous DEVEZ en possédez au moins quelques-unes dans votre collection !

27/09/2001 (MAJ le 27/09/2010) (modifier)