Léonard

Note: 3.2/5
(3.2/5 pour 59 avis)

Léonard est bien sur l'immensément talentueux Léonard de Vinci (ou plutot devrais-je dire une caricature). Léonard inventeur de génie, crée sans cesse de nouvelles choses totallement inimaginables pour son époque. Dans sa tâche il est assisté par un disciple (malgré la volonté de ce dernier) gaffeur et maladroit à souhait.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans

Léonard commence toujours la journée de bonne heure. Pour marquer ce début de journée, il se sent obligé d'aller réveiller son disciple (très parresseux fainéant soit dit en passant) en hurlant le très fameux "DEBOUT DISCIIIIIPLE!" Le disciple assiste donc malgré lui son génie de maître car il sert la science et c'est sa joie :) Le génie établi les plans, et le disciple cloue, scie, ponce, frotte, ... La maison du génie est égallement habitée par un chat (Raoul) qui est très philosophe et par une souris (Brisbette) elle aussi amateur de belles reflexions! Un autre acteur, est un crâne! oui un crâne en exposition qui lui aussi fait des remarques très pertinentes. Lorsque la géniale journée de notre génie touche à sa fin, Léonard est content, le disciple est exténué et couvert de bandages en tout genre. Mais on se trouve toujours face à une invention merveilleusement réalisée et le plus souvent totalement décalée par rapport à l'époque où ils vivent.

Scénaristes
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 1977
Statut histoire Strips - gags 50 tomes parus
Couverture de la série Léonard
Les notes (59)
Cliquez pour lire les avis

18/09/2001 | Alix
Modifier


Une série d'humour classique d'un niveau honnête. En tout et pour tout, j'ai dû lire les trente-six premiers tomes en bibliothèque. Le concept est un peu répétitif : Léonard invente, et son disciple subit. Il est développé tout au long de la série sans forcément beaucoup de génie mais avec du savoir-faire, d'autant plus que les dessins de Turk sont vraiment très sympathiques. Toutefois, la redite s'installe clairement à partir du vingt-cinquième tome, ce qui fait tout de même vingt-quatre tomes d'inventivité ! Je ne conseille pas l'achat, car on s'en lasse vite, mais c'est donc clairement dans les vingt-quatre premiers tomes de la série qu'il faut piocher si on veut en extraire le meilleur. Parlons-en, du meilleur. Il s'agit des trois aventures en 44 pages dans cette première moitié de la série, à savoir Génie en balade, La Guerre des Génies et Génie en sous-sol. Ce sont vraiment d'excellents albums humoristiques, surtout le tome 10. Je conseille l'achat uniquement de ces trois tomes-là. Pour ce que j'ai lu de cette série, les auteurs ont réitéré le concept de la grande aventure une seule fois par après, dans le tome 29, mais c'était franchement moins bien.

23/09/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Voilà de la BD vraiment très, très bonne. Première raison, c'est qu'elle ne s'essouffle pas, je trouve que tout au long des plus de 40 albums les auteurs ont réussi à nous livrer de la qualité en sachant se renouveler. Seconde raison, les personnages, ce pitoyable Léonard, le génial disciple, le chat Raoul, la servante Mathurine, la petite souris, bref tous possèdent une sacrée personnalité et leurs interactions sont toujours drôlissimes. Les gags font mouche, il y a parfois une mise en abime avec le chat qui renforce le propos. Du tout bon donc que l'on peut relire à l'envi en piochant de ci de là, ces albums se déclinant en histoires courtes d'une ou deux ou trois pages. A conseiller, il faut au moins posséder quelques albums.

29/11/2014 (modifier)
Par Jul
Note: 4/5

Léonard a vraiment fait partie d'une des séries préférées de mon enfance. Avec Gaston Lagaffe, Astérix, Spirou ... Le comique de répétition avec le réveil systématique du disciple (à la pelleteuse ou par d'autres moyens plus tordus les uns que les autres), les inventions farfelues (ou même inscrites dans l'histoire), les dessins parfois hyper techniques (les rouages, les boulons ... ). Tout cela est vraiment jubilatoire. Parfois il y a énormément de détails, c'est très fouillé. Je trouve cette œuvre nettement meilleure que bon nombre de séries comiques pour enfants (du journal de Spirou par exemple). Léonard c'est vraiment le haut du panier. Et c'est toujours très drôle (grâce au personnage du disciple, le looser par excellence, paresseux, amorphe et victime de son maitre). J'ai lu environs 25 albums. Je les aime tous. En particulier les récits longs (La guerre des génies, Génie en ballade ou Génie en sous-sol ). Vraiment très bon et indémodable.

18/09/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette création désopilante du tandem fou Turk/De Groot est comme Iznogoud ou Achille Talon, devenue un must de la série humoristique. Ici, les 2 compères se déchaînent avec encore plus de brio que dans Robin Dubois, en utilisant un ton cartoonesque très Tex Avery, un comique visuel pétaradant et en abusant d'une quantité impressionnante d'anachronismes. Ce qui donne des gags judicieusement étalés sur une planche-gag ou en 2 voire 4 pages, dans un style le plus souvent délirant, aidés par le trait très expressif de Turk qui s'est bien affiné. Pourtant, en utilisant les mêmes recettes à chaque fois, détournées ou ré-adaptées, avec des gimmicks, l'imagination explosive de De Groot fait mouche, on sent que les 2 auteurs sont complètement en osmose sur cette série souvent considérée comme une oeuvre enfantine, alors qu'elle procure autant de joie à un public adulte, j'en sais quelque chose, puisque je l'adore. On a vite compris qu'il s'agit d'une décapante parodie de Léonard de Vinci, où le héros se veut tout aussi créatif que son illustre modèle ; son faire-valoir, le pauvre disciple qui en prend plein la gueule, lui sert à tester ses mirifiques inventions à grand coup d'humour très visuel, dont chaque case est truffée de petits détails savoureux destinés aux lecteurs attentifs. Ce qui est drôle, c'est non seulement la gestuelle de Léonard envers son disciple, mais aussi la création de ses appareils abracadabrants, des machines infernales dont le disciple fait les frais, et des inventions géniales de notre époque comme le chauffage central, qui sont bien-sûr totalement incongrues et inadaptées à ce XVème siècle. On reconnaît là le goût immodéré des auteurs pour les anachronismes, procédé comique fréquemment utilisé dans Robin Dubois qui donnait lieu à des gags d'anthologie. Le logis du génial inventeur est aussi un décor qui fait rire puisqu'il est perpétuellement encombré d'inventions ratées ou inachevées, son atelier est un véritable capharnaüm où traînent une quantité d'outils et de bibelots qui ne servent à rien. A cela s'ajoute le gag dans le gag, avec le chat Raoul (qui subit lui aussi parfois des retombées catastrophiques), une technique déjà habilement employée par Delinx et Godard dans La Jungle en folie (les pies philosophes des bas de pages) et surtout par Gotlib avec sa coccinelle dans Rubrique-à-Brac. Il faut louer l'imagination prolifique des auteurs pour arriver à faire fonctionner une série qui dure depuis 1975, comptant plus de 40 albums comportant à chaque fois dans son titre le mot génie. Alors, si les premiers albums sont en qualité gaguesque ceux qui permettent le plus de se pisser aux culottes, c'est un peu normal sur une telle longévité, et il n'est pas nécessaire d'en acheter plein, 4 ou 5 suffiront pour avoir une approche, mais ne passez pas à côté d'un monument de la BD humoristique.

08/09/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

Plus ou moins le même constat que sur Iznogoud. De très bons premiers albums au début puis la série s’essouffle avant de reprendre du poil de la bête avec la parution une fois de temps en temps d’une histoire longue. L’erreur serait de penser que la série dispose d’un potentiel humoristique quasi illimité car Léonard étant un génie, le plus grand de tout les temps, il a tout inventé, même des choses qui n’ont pas encore existé, de tout et n’importe quoi (le parcours de golf, une machine conçu uniquement pour construite un mur de brique, des potions…). Donc chaque nouvelle invention est propice à un nouveau sketch mais la structure narrative est quasiment la même (sauf sur les albums avec une histoire longue) : nouvelle invention, Basile le disciple est là pour la tester (souvent à l’insu de son plein gré), forcément ça foire, le résultat prend une ampleur inattendu et catastrophique, Léonard court après Disciple pour lui tataner méchamment la tronche, rire. Quoique c’est tout de même moins répétitif que chez d’autres auteurs et il y a aussi de très gros points forts : Léonard, personnage ayant réellement existé (sans blague !) est très drôle dans ce rôle d’homme supra-mégalo et narcissique et qui prend un plaisir sadique à torturer son disciple (excellents les coups de tromblon dans la face !). Tout les autres personnages sont charismatiques je trouve, que ce soit Basile (qui a parfois des traits de génie lui aussi), Raoul (personnage le plus intelligent sur Terre après Léonard :) ), ou Mathurine (grosse mégère qui me rappelle "Sœur Marie-Thérèse"). Pour l’achat je ne sais pas mais la lecture est fortement conseillée oui.

26/08/2013 (modifier)
Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Ah Léonard ... Le génie qui me faisait le plus rire dans mon enfance. Bob de Groot n'avait pas son pareil pour sortir des histoires qui me faisaient rire aux éclats, pour faire preuve de génie dans l'inventivité des scénarios et des coups que se prendrait le disciple. Léonard a tout inventé, et s'il ne l'a pas encore fait, c'est qu'il a déjà les plans de prévus. Léonard construit également tout, au détriment du corps de son disciple, toujours somnolent et fainéant. De fait, la plupart des gags tournent autour des même idées, entre nouvelles inventions foireuses et blessures conséquentes, entre fainéantise du disciple et les animaux qui rajoutent encore à la galerie. Sans oublier le crâne qui parle. J'ai encore aujourd'hui des fous rires à certaines planches qui sont juste hilarantes, mais je dois dire que dans l'ensemble la série à pris un gros coup de frein avec les derniers albums. Il serait peut-être temps d'arrêter là et de laisser en paix ce doux ingénieur que fut le grand Da Vinci. Le dessin est efficace, il va là où il faut et nous fait des belles situations, il est précis et clair, bref c'est un support parfait et idéal pour les gags, avec une colorisation qui n'a rien de notable, en bon ou en mauvais (excepté sur l'album Les bons contes font les bons génies qui va voir débarquer le noir et blanc). En clair, une bonne BD humoristique, simple et efficace. En lire vingt d'affilé est peut-être de trop, mais c'est un classique des étagères, toujours prêt à vous rendre le sourire.

01/02/2013 (modifier)
Par McClure
Note: 4/5

Comme bien souvent dans ces séries "enfantines" classiques, on use le filon, profitant d'une "franchise connue" et d'un goût prononcé des quarantenaires dont je suis) pour essayer de refourguer leurs Madeleine de Proust aux têtes blondes (Tu verra c'est mieux que Titeuf). Et on ne peut éviter les redondances d'une part ni la perte d'intérêt qui guette toute série à rallonge. Comme l'a si bien souligné Chéreau, la force majeur de cette série et ce qui faisait qu'elle se démarquait alors de la concurrence, c'est l'arrière plan. Le chat et le crâne utilisent toutes les cases pour nous asséner un humour second degré et régressif merveilleux. C'est cartoonesque comme il l'a si bien dit et cela permet de décaler la série tout en la laissant malgré tout dans les codes de l'album jeunesse. Vient ensuite le gimmick du disciple souffre douleur, et surtout la question que l'on se pose à son sujet....qu'est ce qu'il va prendre aujourd'hui, comment ça va arriver, quelle chute??? Et quel jeu de mot moisi le chat va-t-il en faire? Dernier gros point fort de la série, l'invention. Toujours anachronique, toujours sans utilité avérée mais toujours hilarante. La liberté des auteurs à tourner entre 1 et 5/6 planches leur a permis de trouver un rythme sur mesure qui permet d'éviter les temps morts. A conseiller vraiment parce que ça n'a pas pris une ride et de préférence les vieux albums.

15/11/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Difficile de noter une série aussi prolifique, et qui souffre de redite et autre essoufflement de créativité. Ma note et le conseil d'achat qui l'accompagne sont donc essentiellement valables pour les premiers albums, souvent très drôles. Car si je n'ai pas lu tous les albums, loin de là !, j'ai quand même pas mal rigolé avec Léonard et son disciple. Grâce à pas mal de gags, mais aussi aux inventions absurdes, totalement inutiles du génie en question (une sorte de de Vinci déconnecté du principe de réalité ou d'utilité), mais aussi à sa mégalomanie. Le meilleur gag, et il est récurrent, c'est le personnage du disciple, souffre douleur du génie, testeur d'inventions et son air du type qui a "la gueule du mec qui va s'en prendre plein la gueule"... et qui s'en prend d'ailleurs plein la gueule, explosé, écrasé, brûlé à longueur d'albums. Et les réparties entre ces deux personnages principaux, lorsqu'elles sont réussies, sont vraiment très drôles. Du très bon et du moins bon, donc, mais une série qui mérite largement d'être lue, même si ce n'est pas en totalité.

10/11/2012 (modifier)
Par Tomeke
Note: 4/5

Je n'ai pratiquement avisé aucune série de gags car ce n'est pas trop ma tasse de thé. Mais quand il s'agit de Léonard, je me dois de transmettre l'excellente impression que me laisse cette série à chaque lecture. Léonard, c'est surtout le disciple, le chat et le crâne, mais aussi des situations et des inventions plus comiques les unes que les autres. C'est du bon, très bon et je reste toujours étonné de l'humour développé par les auteurs. Le trait est dynamique et la mise en page astucieuse, ce qui permet d'avoir des gags dans les gags avec les personnages secondaires. Vous ne connaissez pas Léonard ? Sot, va !

27/07/2012 (modifier)
Par js
Note: 4/5

Léonard, génie bien déluré et très agréable à lire. Les personnages sont tous un peu déjantés mais l'ensemble arrive très souvent à faire sourire et rire parfois. Le disciple est excellent dans son rôle et j'avoue que son comique de situation et de répétitions (oui Léonard est une BD très répétitive dans l'ensemble) est efficace même après des dizaines d'albums. Le chat, la souris et le crâne rajoutent une petite touche d'humour sympathique, bien qu'ils soient parfois ennuyants... Les gags sont bien pensés et la majorité arrive à être convaincant même si l'ensemble reste simple et sans réelle prétention niveau imagination. Le dessin est agréable, très rond, colorisé de façon simple. Le rendu est bien pour cette série. Léonard, une BD assez marrante qui se (re)lit avec plaisir car les personnages sont bien trouvés dans leur genre et leurs relations.

20/08/2011 (modifier)