Achille Talon

Note: 3.18/5
(3.18/5 pour 72 avis)

Son petit chapeau, son gros ventre et sa canne sont connus de tous : Achille Talon, l'archétype parfait du français moyen, hante les pages de PILOTE depuis 1963.


BDs controversées Best of 1960-1969 Christian Godard Greg Les BDs à papa Pilote

Son petit chapeau, son gros ventre et sa canne sont connus de tous : Achille Talon, l'archétype parfait du français moyen, hante les pages de PILOTE depuis 1963. Greg, son créateur, lui façonne un petit monde à sa mesure : un pavillon coquet en banlieue résidentielle, un voisin agaçant (Lefuneste), une fiancée snobe (Virgule de Guillemets), un père amateur de bière et aussi une brave maman qui lui bichonne de bons petits plats. Achille possède un coeur gros comme ça, un cerveau choc (...), une profonde estime pour sa propre personne et une aptitude à la parole impressionnante : son verbiage est emphasé à souhait.

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1966
Statut histoire Strips - gags (parfois histoire en 1 tome) 48 tomes parus
Couverture de la série Achille Talon
Les notes (72)
Cliquez pour lire les avis

27/11/2001 | Téo
Modifier


Par Ju
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ju

Achille Talon est un des incontournables de la BD. Ce joyeux personnage est vraiment à part dans l'univers des bulles. Achille et ses certitudes, ses grandes théories et sa prétention de bourgeois sûr de sa supériorité m'ont toujours plu. Les dialogues sont savoureux, et l'humour bien présent. La complexité des termes employés par le héros sert de ressort comique. En effet, Achille, toujours très pompeux, finit la plupart du temps par être le dindon de la farce. Mais il reste sympathique, malgré son air supérieur. On aurait presque envie d'aller boire un coup avec lui, histoire de se marrer. Car Achille Talon est une bd assez drôle, qui arrache souvent plusieurs sourires. Les gags sont la plupart du temps construits sur le même modèle, mais ça marche. Les personnages sont en nombre très limité (en plus de Achille, les seuls marquants sont son père et Lefuneste), mais très bien réussis et constituent le parfait penchant au héros. Côté dessin, ce n'est pas incroyablement beau, mais c'est plutôt réussi, et je trouve que la façon dont Chichile est dessiné lui va très bien, cette silhouette toute ronde ajoute encore au comique. En fait, le défaut d'Achille Talon, la raison pour laquelle je ne lui mets "que" 3/5 est qu'il m'est difficile d'enchaîner plusieurs albums à la suite. Au bout d'un moment, c'est un peu la même chose, c'est redondant et un peu pénible à lire, surtout les interminables élucubrations du héros. Celles-ci sont agréables une fois, mais sur la longueur, ça peine un peu. En résumé, espacez donc vos lectures, mais ne passez pas à côté d'Achille Talon.

01/05/2018 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

C'est drôle comme certaines BD peuvent laisser un sentiment mitigé. Si je me replonge plusieurs années en arrière, Achille était pour moi une sorte de must. J'avoue que ce que j'appréciais le plus c'était bien évidement les dialogues et plus particulièrement la logorrhée du sieur Talon. Bien sûr une grande part des subtilités de langage me passaient largement au dessus de la tête mais le principal était l'emploi de ces mots qui possédaient un côté un peu magiques. A cela il fallait ajouter un personnage truculent de père amateur de bière. Bref j'aimais bien A.Talon. Les années passant, je retombais épisodiquement sur un album et je me régalais du verbe mais de moins en moins des situations qui décrivaient un petit monde un peu étriqué où aucun véritable souci ne venaient entacher la quiétude et la monotonie de la vie. Si je devais ne m'en tenir qu'à ce point ma note serait différente ; malgré tout, même si la satyre est légère elle a le mérite d’exister. De plus une BD qui manie le verbe et les mots de cette manière ne peut être que recommandable. Pas toute la collection, mais en posséder deux ou trois tomes me paraît raisonnable pou ce qui fut tout de même un monument de la BD.

19/06/2015 (modifier)
Par Jul
Note: 2/5

Achille Talon je n'ai jamais été très fan. Pas du tout même. J'en ai lu une quinzaine dans mon enfance mais cela ne m'a jamais fait rire ni passionné. Ce n'était pourtant pas faute d'essayer. J'étais régulièrement attiré par le dessin et par les couvertures qui promettaient toujours quelque chose d’intrigant et de prometteur (tout comme chaque série à cet âge là; en vrac Cubitus, Léonard, Spirou, Modeste et Pompon, Yoko Tsuno ... ) mais cela se soldait à chaque fois par une franche déception. J'étais sûrement trop jeune pour apprécier l'humour assez spécial et un peu littéraire mais je me souviens avoir essayé beaucoup plus tard et c’était le même constat au final. Vraiment ennuyeux. Le personnage d'Achille Talon m'a toujours laissé de marbre ainsi que son père, son amie et son voisin. Trop de textes qui au final n'aboutissent à pas grand chose. Bref Achille Talon c'est très moyen. Mais il faudrait que j'en relise 2 ou 3. ** étoiles tout de même pour les dessins qui sont dans une bonne moyenne (très proches de Cubitus). Après lecture de plusieurs avis, je m'aperçois que j'ai l'impression d'être passé à côté de la qualité littéraire très subtile des dialogues et autres monologues. Peut-être bien que oui, je relirais bien 1 ou 2 tomes mais le problème c'est que j'ai revendu la dizaine d'albums que je possédais (hérités de la famille). Si j'en trouve 1 ou 2 peut-être que je réécrirais cette critique (je dis bien trouver et pas acheter).

19/09/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Achille Talon est avec Tintin, Astérix et Lucky Luke, le personnage de BD européenne le plus populaire, le plus traduit et le plus diffusé. Je l'ai découvert vers 1968 dans Pilote, j'avais dans les 9/10 ans, et je ne comprenais pas tout à ses logorrhées légendaires, ce n'est que bien plus tard que je l'ai vraiment apprécié; comme quoi, cette série est souvent considérée à tort pour la jeunesse, elle s'adresse à des ados et des adultes ayant une certaine culture. Il faut dire que Pilote était plus un journal pour ados que pour enfants. Obèse au nez volumineux, Talon est le type même du quadra bourgeois, insupportable par sa suffisance et sa redondance, le Français moyen têtu et imbu de sa personne, égocentrique, individualiste forcené, vaniteux, ayant un avis sur tout, qui accumule les erreurs. Mais son aptitude verbale inépuisable, inondant ses interlocuteurs d'un flot de paroles, cette éloquence ampoulée et cette façon de s'exprimer délicatement désuète mais ironique, dans des bulles souvent plus grosses que lui, sont véritablement la carte de visite du personnage. La boursouflure même du dialogue demeure l'un des principaux procédés comiques de la bande, le véritable trait de génie de Greg, pro de la réplique. Greg lui façonne un petit monde bien à lui : un pavillon coquet en banlieue résidentielle, un voisin agaçant, une fiancée snob (la délicieuse Virgule de Guillemet), un père amateur de bière, et une maman gâteau qui lui mitonne des petits plats, sans oublier l'épisodique commerçant avare Vincent Pourcent. Mais ses deux partenaires principaux sont Alambic-Dieudonné-Corydon Talon, dit Papa-Talon, insatiable décapsuleur de canettes qui essaie de comprendre les idées mirifiques de son Chichille, et surtout Hilarion Lefuneste, le voisin irascible, crispant et sournois, petit vachard à lunettes et à la casquette vissée sur le crâne, dont les empoignades verbales avec Achille sont homériques et follement drôles. L'activité du héros n'étant pas clairement définie, il occupera un temps le statut de héros du journal Polite, où Greg utilise comme élément comique la rédaction d'un journal ressemblant bien évidemment à Pilote, et où il caricature avec drôlerie ses collègues Goscinny en petit homme hargneux, et Charlier en ventripotent mangeur de sandwich. A travers cet archétype de Français moyen qui pérore, et qui balaie les ennuis d'un "bof" négligent, Greg a réalisé une satire malicieuse de l'univers petit bourgeois des années 60 et 70, usant de beaucoup de finesse psychologique. Cette Bd est un incontournable de la BD de papa, dont certains gags malgré leur âge, ont encore un certain effet, surtout dans les types de personnages (des casse-pieds, des crétins, des m'a-tu-vu...il y en aura toujours). Ma note est forcément élevée, mais pour l'achat, seuls les albums de gags sont à recommander, les récits longs étant moins réussis. Hop !

16/06/2013 (modifier)

J'apprécie de temps à autres lire quelques pages du célèbre héros de Greg, pour la richesse lexicale des dialogues. C'est un véritable vivier de mots, un thésaurus d'expressions. Malgré ses apparences, elle ne me semble pas destinée au plus jeune public, tant les tournures de phrases peuvent être tarabiscotées. Le hic, justement, c'est que les répliques peuvent être tellement complexes, qu'elles peuvent finir par devenir ennuyeuses. C'est une BD que je savoure à petites doses. Lire un album d'un trait, c'est pas très délassant. Concernant les dessins, les décors et les couleurs font un peu dépassés, mais bon, vu que cette BD est relativement ancienne, ça ne me dérange pas, ça a tendance à me transporter dans les années 60. En résumé, un grand nom de la BD, qui a le mérite de rendre son lecteur un peu moins bête, ou un peu plus intelligent, au choix... (52)

22/08/2011 (modifier)
Par js
Note: 5/5

Achille Talon. Une série intelligente et marrante. - Intelligente : Achille Talon est loin de parler de façon prosaïque. En effet, son vocabulaire est diversifié et parfois soutenu. Ses phrases sont travaillées et riches. L'ensemble est plaisant et montre que la BD n'est pas en reste côté littérature. Intelligente aussi par son originalité. Plusieurs gags nous présentent un peu les "coulisses" de la BD ; comment dessiner, comment publier, comment mettre des onomatopées, les débats autour de la BD, la mise en couleurs ... Tout ce petit côté documentaire est agréable et change un peu le contenu des gags (qui sont variés). - Marrante : Achille Talon a beau parler de façon plus que convenable, cela n'enlève en rien le fait que ses propos ne sont pas forcément dotés d'une intelligence rare. Ou alors, ses propos vont être très intelligents, mais la concrétisation de ses dires est... hilarante par son décalage ou son manque de cohérence. Chichille (comme dit son père) est attachant, marrant et surprenant. Il peut être plein de bonne volonté comme être une sale tête de c**. Son père (grand amateur de bière) et son voisin Lefuneste sont également bien trouvés et ne manquent pas de participer au burlesque et au comique de cette série. Le dessin est rond, caricatural et soigné. L'ensemble est agréable à regarder (j'avoue que le tête de Lefuneste ne me séduit pas plus que cela). Une série culte, originale et intelligente à lire ! (N.B : je n'ai lu que les albums de Greg).

07/07/2011 (modifier)
Par Gaston
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaston

Plus je relis les albums d'Achille Talon, plus je me rends compte à quel point j'aime cette série. Les personnages sont attachants tellement ils sont pitoyables et l'humour est très bien recherché. Je peux comprendre que certains n'accrochent pas, mais moi j'aime ces longs dialogues qui me font hurler de rire. De plus, le dessin est dynamique et la lecture n'est donc pas alourdie par ces longues bulles. Pour ce qui est des longues aventures, elles sont inégales. J'aime bien plusieurs d'entre elles, mais certaines sont moyennes voir même médiocres. Le point fort de ses aventures c'est que Greg sait comment inventer des personnages mémorables et des situations hilarantes.

21/09/2007 (MAJ le 27/09/2010) (modifier)
Par ThomasPi
Note: 4/5

Achille Talon, c'est le rire garanti, pour peu que l'on soit un peu amoureux des mots et que l'on aime un peu lire : que ceux qui aiment les bulles très courtes et les gros gags s'abstiennent... Ici, c'est le gag assez fin, fondé sur un personnage qui manque justement de finesse, et qui a plutôt tendance à foncer dans le tas tête baissée, à tourner des phrases ultra-alambiquées avec une saveur incontournable et une bêtise savoureuse... Selon les albums, vous avez soit une aventure complète de 48 pages, soit des gags sur une page ou une double-page (fondés souvent sur un jeu de mots) : les gags courts me semblent faire mouche davantage, plus hilarants.

06/11/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

(Hop ! et Bof ... figurent parmi les expressions préférées du personnage, raison pour laquelle je me permets d'employer la structure ci-dessous) Hop ! Pour ses gags en deux planches lors desquels notre brave Chichille est confronté à Lefuneste, à son rédacteur en chef ou à son Papa à lui. Les gags sont alors souvent très bons. De plus, ils bénéficient du verbeux verbiage de Greg. Pour les titres de ces gags, calembours lourds et tordus qui méritent vraiment notre attention. Pour ce dessin aussi simple qu’efficace. Greg était un maître du style franco-belge à (très) gros nez. Son trait était dynamique, vivant et précis. Bof … Pour ses histoires longues, bien souvent ennuyeuses quand bien même l’idée de départ était régulièrement originale. Pour la série de gags en deux planches qui voyait Achille nous expliquer la bande dessinée ou affronter le responsable de l’impression. Pour la reprise du personnage par une jeune et dynamique équipe, qui ne parvient malheureusement pas à égaler le maître. Entre le Hop et le Bof, nous avons donc le Pas mal … A emprunter en bibliothèque, pour ceux qui aiment le style verbeux du personnage. Et à acheter dans sa version intégrale, si affinités.

28/05/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Je n'ai jamais aimé Achille Talon. Tout ce que je déteste dans la Bd y est représenté. Un archaïsme désuet doublé d'un style genre intello qui a le bon mot. Ce n'est pas drôle (enfin, cela dépend pour qui) et en plus c'est lourd ! Le dessin n'arrange rien à l'affaire. La lecture est franchement ennuyeuse. :( Je ne fais manifestement pas partie du public visé par cette Bd et pourtant je suis un adepte du langage châtié. Associé à un dessin des plus classiques, cette bande dessinée allie des dialogues recherchés et subtils, ne reculant pas devant les néologismes, les jeux de mots, les allusions littéraires et les tirades alambiquées. Achille Talon est reconnu pour les qualités de son dialogue brillant et fin, rempli d'allusions culturelles et de calembours savoureux, qui lui valent de figurer par pages entières dans les manuels scolaires, et de faire l'objet de plusieurs thèses de doctorat. Cependant, rien à faire ! Je trouve cela pompeux à souhait ! Pour de vraies joutes verbales, on préfera l'excellent et cultissime De Cape et de Crocs !

22/09/2007 (MAJ le 23/04/2008) (modifier)