Kakushigoto

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

Kakushi Goto donne son maximum pour cacher à sa fille le fait qu'il est auteur de mangas coquins, mais c'est loin d'être évident.


Kodansha Shonen

Kakushi Goto est auteur de manga olé olé. Le jour de la naissance de sa fille Himé, il est flatté quand le médecin lui déclare adorer son histoire « La gigue des couilles ». Puis, il réalise que cela risque de poursuivre sa fille. Aussi, pour éviter que la demoiselle ne souffre, il décide de lui cacher la nature de son métier. Tous les matins, Kakushi enfile ainsi un costume avant de partir de la maison. Il se change en cours de route pour enfiler une tenue très décontractée car c'est la seule façon pour lui de dessiner des mangas. Seulement, cela n'est pas toujours suffisant et il faut ruser au quotidien pour cacher la vérité à Himé et la protéger de tout ce qui pourrait être source de malheurs. Pas facile d'être un auteur de mangas et un papa poule en même temps...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Avril 2019
Statut histoire Série en cours (8 tomes parus au Japon, série en cours) 3 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Kakushigoto
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

13/08/2019 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Au départ de ma lecture, j’ai voulu laisser sa chance à ce titre. Cependant, sa lecture assez décousue a été un peu décevante car ennuyeuse en ce qui me concerne. Le pitch ne manquait pourtant pas de saveur entre ce mangaka de manga un peu osé qui décide de cacher son métier à sa jeune fille par tous les moyens allant même jusqu’à menacer son institutrice ou enfiler une tenue de travail tous les jours avant de se changer un peu plus loin. Encore une fois, on n’échappera pas aux excès. Ce mangaka qui connait pourtant le succès ne veut tout simplement pas s’assumer. Il fait preuve de ce que j’appellerai un peu de coquetterie. A noter que tout tournera autour de cela. On a vite fait le tour d’où l’ennui. Sur la forme, je n’ai pas du tout aimé ce graphisme à la fois simpliste et assez lourd au niveau du trait. C’est grossier. Bref, un titre à oublier car trop poussif.

13/08/2019 (modifier)