Cédric

Note: 2.48/5
(2.48/5 pour 54 avis)

Cédric, petit garçon malicieux qui n'a vraiment pas de chance et qui fait des gaffes à ne plus finir. Il est entouré d'un père vendeur de tapis et d'une mère qui est femme au foyer. Heureusement son grand-père l'aide dans la plupart de ses démarches.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Cauvin Journal Spirou

Adorable gamin parfois, impétueux garnement souvent, Cédric ne traverse pas toujours la vie sur les passages cloutés. Au grand dam de ses parents, mais avec la complicité de son pépé ! Avalanches de gags tous plus drôles les uns que les autres. Découvrez le monde de Cédric au travers les 21 albums qui constituent la série !

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Février 1989
Statut histoire Strips - gags 33 tomes parus
Couverture de la série Cédric
Les notes (54)
Cliquez pour lire les avis

Par Feynhec
Note: 3/5

Les histoires improbables d'un gamin... C'est sur, ce n'est pas de la grande bande dessinée, mais cette série reste distrayante avec sa multitude de gags, situations que chacun d'entre nous peut avoir vécu!

19/06/2018 (modifier)
Par PatrikGC
Note: 3/5

Cédric, ce sont plutôt des histoires à lire ci et là, voire une par jour, car lire un album d'un seul coup, c'est répétitif, voire indigeste. Ce qui ne m'empêche pas d'essayer d'avoir tous ces albums dans ma bibliothèque. Oui, Cauvin nous ressert souvent les mêmes histoires avec des tas de variation, ce n'est pas tjrs hilarant (comme la plupart de ses séries) mais ça se laisse lire, souvent avec le sourire. Tenir une trentaine d'albums avec ce petit monde, ce n'est pas évident, ce qui explique parfois des faiblesses scénaristiques. Le trait de Laudrec a changé au fil des années, c'est très visible. D'ailleurs, je préfère son graphisme récent (assez simplifié) à l'ancien. Parfois les vignettes sont assez vides, parfois très détaillées, avec une prédilection de sa part envers les maisons et les voitures. Un truc m'a surpris : la lente érotisation de Marie-Rose, la mère de Cédric...

21/05/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Avec un look proche de Pirlouit, Cédric est un gamin plein de vie, qui fait les quatre-cent coups, dans la cour de récréation, dans la rue ou à la maison. Pas mal de situations sont proches de l’univers développé par Zep avec son Titeuf. Autour de Cédric, quelques copains (et la petite Chen, nouvelle venue dans l’école), les parents (et le grand père), l’institutrice, servent de sparing partners, pour les gags concoctés par Cauvin. J’ai dû lire 5 ou 6 albums, j’en ai feuilleté quelques autres à diverses occasions. Quelques histoires m’ont fait sourire (plutôt dans les premiers tomes), mais ce n’est jamais réellement tranchant, cela s’étale trop, pour une chute qui n’est pas toujours surprenante ou réussie. Et cela même si l’on tient compte du jeune lectorat visé. Hélas, Cauvin, là comme ailleurs, préfère la quantité à la qualité, et publie tout ce qui lui passe par la tête, et donc les quelques bonnes idées sont diluées, et l’ensemble peine à sortir du lot du tout-venant. Une énième série à rallonge assez dispensable je pense.

02/03/2018 (modifier)
Par Ju
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ju

Je voue une affection particulière à Cédric. Après avoir dévoré les Astérix, Lucky Luke et autres Gil Jourdan de mon père, Cédric a été la première bd qui soit "à moi", que j'avais découverte seul. Et j'adorais les aventures de ce gamin (qui avait à peu près mon âge quand j'ai découvert ses péripéties) au sale caractère mais attachant, cancre mais néanmoins malin. Les personnages secondaires ne servent qu'à mettre en valeur le héros, ce qu'ils font très bien. Le personnage du grand père est de loin le plus réussi, et est assez attachant, tout comme son petit fils. Le temps passant, je me suis tourné vers d'autres œuvres et n'ouvrait guère plus mes Cédric. Et récemment je suis tombé chez le libraire sur le dernier album. Rien n'a bougé : Cédric a le même âge, le même entourage, les mêmes amours contrariées. Le dessin n'a pas changé, les gags se ressemblent toujours autant... Bref, Cédric n'a pas évolué, et au bout du 31e tome, certains trouveront qu'il faudrait peut-être passer à autre chose. Ils n'auront pas tort, objectivement. Mais personnellement, ca me parle toujours autant, et j'ai apprécié retrouver ce ton léger, ces morales bon enfant et cette certaine naïveté qui font le charme de Cédric. De la lecture sans prise de tête et pour le plaisir, à mettre surtout entre les mains des plus jeunes lecteurs.

05/02/2018 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Dans mon passage en revue des séries lues de Cauvin mais non (encore) avisées, je demande Cédric à la barre. Non pas en tant que coupable (après tout, ce n’est qu’un enfant) mais bien en tant que témoin privilégié de ce que ses papas ont fait de sa personne. Cédric est un petit garçon comme tous les autres. Il aime les bêtises, il aime une fille (Chen), il aime son pépé … Bref, il aime à peu près tout sauf l’école et les devoirs. Contrairement à d’autres séries de Cauvin, il s’adresse ici directement aux enfants en permettant à ces derniers de pouvoir s’identifier aux personnages. Bien vu car, si l’humour n’est pas plus au rendez-vous que dans ses autres productions, Cédric a un petit côté attachant avec son (petit) cœur d’artichaut. Bon, le nombre de tomes n’évite pas la redondance et la bisbrouille permanente entre son pépé et son papa finit par lasser. En aparté, il est amusant de constater que le scénariste en personne finit par mélanger les noms donnés à ses protagonistes (trop de choses à gérer en même temps, j’imagine). Ainsi, Cauvin a donné plusieurs nom à la défunte épouse de pépé (lorsqu’il en parle la larme à l’œil). Côté dessin, le trait de Laudec est sympa dans le genre mais, depuis son passage à la tablette, je trouve que son trait (déjà dépouillé à la base) perd en efficacité. Le dépouillement des décors en est la parfaite illustration … dommage ! A réserver aux enfants.

30/11/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette création de l'inépuisable Cauvin présentait en 1987 un nouveau gamin de BD qui venait s'ajouter à la longue liste des kid-strips comme Benoit Brisefer, La Ribambelle, Mafalda, Corinne et Jeannot etc... Je trouve qu'elle récolte une assez grosse collection de notes négatives et ça me semble bien sévère. Alors certes, ces facéties d'un gosse malin et déluré usant d'astuces improbables pour cacher son carnet de notes ou pour éviter des punitions, finissent par être lassantes et trop répétitives, c'est du Cauvin pur jus, il ne refait que ce qu'il sait faire, à savoir resservir la même recette quand il tient un filon, il n'y a qu'à voir les albums à rallonge sur Les Femmes en blanc ou sur Pierre Tombal , et ici, c'est pareil, trop d'albums tuent la spontanéité qu'il y avait au départ.. Sinon, la bande utilise les ficelles habituelles du genre et de la BD humoristique enfantine, se situant à mi-chemin entre Titeuf (plus vulgaire) et Le Petit Spirou (plus coquin) ; les auteurs mettent en place un univers attachant et rigolo autour de leur petit héros, avec les parents, les copains d'école, Chen la petite copine, et surtout le complice inattendu en la personne du grand père, inénarrable vieillard aussi facétieux que son petit-fils... Une vraie Bd tout public au dessin bien dans la tradition franco-belge, qu'on pourra lire distraitement avec ses jeunes enfants, mais ensuite, faut passer à autre chose de plus costaud.. La bande perd en efficacité aujourd'hui et tire la langue, mais les premiers gags vus au départ dans le journal Spirou ne méritent pas tant de mépris..

10/07/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Pour distraire les jeunes enfants et encore. Ce n'est en tout cas la BD que je conseillerais pour les sortir des écrans. Gags répétitifs, tout cela tourne en boucle avec bien peu de personnages. Alors au pire à faire lire mais juste pour expliquer qu'il y a des trucs vachement mieux pour les petits.

04/09/2014 (modifier)
Par Chéreau
Note: 2/5

Encore une série d'humour en une planche de chez Dupuis... Et pas la meilleure. On est dans une énième resucée sans imagination de Boule et Bill, avec la petite maison classe moyenne, le papa stressé qui travaille trop et la maman bien évidemment au foyer. Le seul personnage un peu original est le grand-père, un vieux ronchon excentrique qui vit à demeure chez sa fille. Mais on retrouve pratiquement le même personnage, en fait, chez le petit Spirou. Quelle série a copié l'autre ? Difficile de le dire ? Bon, rien de déplaisant dans Cédric. Mais rien de transcendant non plus. Comparé à Titeuf, plus trash, ou au petit Spirou, justement, véritable obsédé sexuel, Cédric est bien lisse, bien sage. Une série banale qui pourra plaire quelques temps aux enfants. Sans plus.

01/04/2012 (modifier)
Par js
Note: 3/5

Cédric, je l'aime bien. Il a de mauvaises notes, il s'énerve pas mal, il n'arrive pas à dire à la belle Chen qu'il l'aime, il a une imagination débordante, il a son meilleur copain et son ennemi juré etc... etc.... Rien de bien extraordinaire... Ajouter un dessin pas forcément beau, où les personnages (les enfants du moins) ont de grosses têtes plus ou moins arrondies, et des expressions très exagérées pas toujours convaincantes. On y met aussi des histoires qui finissent par un peu toujours se répéter et finir de façon plus ou moins prévisible et parfois pas drôles... MAIS, Cédric reste pour moi une lecture agréable, pas prise de tête et amusante. Ce jeune gamin de 8 ans avance avec ses craintes et ses questions sur la vie qu'il va poser à ses parents ou plus souvent à Pépé (qui est un personnage fort en caractère et attachant). Cédric a des idées plein la tête mais n'en reste pas moins candide. Une lecture agréable et rigolote (bien que certains gags soient nuls de chez nuls), avec des personnages simples et attachants.

23/07/2011 (modifier)
Par Superjé
Note: 2/5

Ah oui "Cédric", avant j'aimais bien. Je commence par les dessins. Je n’aime pas vraiment le trait de Laudec . Il est maîtrisé certes, mais il ne m’attire pas. Je trouve que ces personnages font un peu Franquin , en plus formatés et plus brouillon (c’est des personnages gros nez ). De plus, les couleurs sont plates et sans aucune originalité. Ensuite, c’est bien simple, les personnages dans "Cédric" m’énervent. Avant je trouvais ça drôle, mais depuis, j’ai lu combien de BD qui m’ont fait 10 fois plus rire ? De plus, 24 tomes de gags avec des thèmes se renouvelant peu, c’est lassant, répétitifs et les gags sont déjà vus. Alors, oui je relis souvent quelques albums, et ça se lit facilement, mais c’est tout, ils ne me tirent aucune émotion. Cette BD plaît et plaira au plus jeunes, mais passé 12 ans, c’est vraiment plus dur de rire aux gags. Et ça ne vaut pas, ni Titeuf, ni Le Petit Spirou, ni Kid Paddle.

08/11/2006 (MAJ le 16/02/2010) (modifier)