Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

La Fortune des Winczlav

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Les origines de la fortune dont Largo Winch est l'héritier.


Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Les sagas familiales Ligne Claire Nouveautés BD, comics et manga Prequel Van hamme

1848, Monténégro. Vanko Winczlav, jeune médecin idéaliste, prend le parti de l'insurrection paysanne contre la tyrannie du prince-évêque. Vendu aux soldats par un paysan, il n'a d'autre choix que de partir. Dans sa fuite, il rencontre Veska, jeune Bulgare réduite en esclavage dans une auberge. Ensemble, ils embarquent pour le Nouveau Monde. Lors de la traversée, Vanko épouse Veska, qui n'a aucun papier d'identité. Arrivé sur le continent, il trouve un emploi d'infirmier, ne parvenant pas à faire valoir son diplôme de médecin. Quelque temps plus tard, Veska accouche d'un petit Sandor qu'elle refuse d'élever, et le couple se sépare. Vanko, estimé dans l'hôpital privé où il travaille, est séduit par une infirmière, Jenny. Un peu plus tard, la mort en couches d'une patiente envoie Vanko au tribunal pour meurtre et exercice illégal de la médecine. Vanko est alors emprisonné, et ses deux grands fils livrés à eux-mêmes suite au décès de leur mère...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Mars 2021
Statut histoire Série en cours (prévue en 3 tomes) 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série La Fortune des Winczlav

23/03/2021 | Ro
Modifier


Par Hervé
Note: 4/5
L'avatar du posteur Hervé

J'ai hésité avant d'acquérir cet album, oh pas bien longtemps. Je l'avais feuilleté et j'avoue avoir été un peu surpris pas le dessin de Berhet, auteur pourtant dont j'achète d'habitude les albums les yeux fermés. Mais là, l'encrage me paraissait différent et les couleurs plus ternes qu'à l'accoutumée. J'ai donc reposé l'album sur la pile. Et puis, mon côté collectionneur l'a emporté et j'ai pris la version "tirage limitée" à 1635 exemplaires, et finalement, en me lançant dans la lecture , je n'ai pas regretté mon choix une seule seconde. On retrouve ici le Van Hamme scénariste de la série Les Maîtres de l'Orge avec cette nouvelle saga. D'ailleurs il y fait quelques emprunts non dissimulés. Certes, cela va vite, parfois trop vite, l’histoire galope, elle va très vite, elle court la poste mais elle reste passionnante à travers les 2 générations que nous suivons ici.. C'est tout un pan de l'histoire de l'Amérique qui défile sous nos yeux, et j'ai hâte de savoir comment le vieux Nério Winch a bâti son empire. Et finalement le style de Berthet sied parfaitement à cette nouvelle saga de Van Hamme...

30/03/2021 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

En trois tomes et sur trois générations, Jean Van Hamme propose de nous raconter la saga familiale qui a bâti l'empire financier des Winczlav, ou plutôt des Winch puisque c'est celui dont Largo Winch a hérité. Cela commence en 1848 avec un jeune médecin du Monténégro, forcé de fuir son pays sous la coupe de l'occupant Turc. Accompagné d'une Bulgare qui l'aide à échapper à la mort et qu'il va épouser pour lui permettre d'obtenir des papiers en règle, il va quitter la Yougoslavie pour tenter sa chance aux États-Unis d'Amérique. Au dessin, nous retrouvons Philippe Berthet dont j'aime d'ordinaire beaucoup la ligne claire et élégante. Il fait toutefois ici le choix d'un encrage fin et quasi-uniforme que j'apprécie moins que les pleins et déliés plus vivants dont il est capable autrement. Le rendu se révèle froid, parfois assez anguleux également. Et les couleurs en majorité composées d'aplats ternes n'aident pas à donner davantage de profondeur et de vie à l'ensemble. Je ne suis pas tombé sous le charme. Mais sur le plan technique et en matière de décors et de mise en scène, il n'y a rien à redire : on sent la maîtrise. Pour ce qui est de l'histoire, Van Hamme réutilise le même type de recettes de sagas familiales au long cours que pour Les Maîtres de l'Orge. C'est une suite de péripéties, d'alliances, de trahisons, de coups du sort et d'injustices à combattre. Aussi rythmé que ce soit, beaucoup de ces scènes paraissent assez téléphonées, allant vers soit trop de facilité, soit des déconvenues trop artificielles. En outre, le cours des années passe très vite et l'on en vient à suivre le parcours différent de plusieurs personnages à la fois, ce qui amène finalement à une difficulté à s'attacher pour de bon à l'un ou à l'autre. Ceux-ci sont cependant variés et intéressants, apportant chacun leur touche d'originalité. C'est pourquoi, malgré mes quelques reproches ci-dessus, je me suis laissé porter par le récit et l'envie de voir où il allait me mener et comment il allait aboutir à l'empire gigantesque de Nerio Winch au moment où il va le léguer à Largo.

23/03/2021 (modifier)