Est-Ouest

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Autobiographie de Pierre Christin déguisée sous la forme de ses carnets de voyage de jeunesse des deux côtés du Rideau de Fer.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Aire Libre Autobiographie Carnets de voyages Pierre Christin Profession : bédéiste

Du grand Ouest américain aux territoires les plus reculés du bloc communiste, le scénariste Pierre Christin raconte ses voyages des deux côtés du Rideau de Fer, chose rare du temps de la guerre froide. Il évoque ses rencontres avec d'éminents auteurs tels que Jean-Claude Mézières, Enki Bilal et Jean Giraud - dit Moebius. Entre Flower Power et catastrophe nucléaire de Tchernobyl, le scénariste de "Valérian et Laureline" se dévoile au fil d'une histoire subjective de la seconde moitié du XXe siècle, tracée en parallèle de son parcours artistique admirablement mis en images par Philippe Aymond.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Avril 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Est-Ouest
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

03/04/2018 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Même si ce n’est pas mis en avant, nous avons là une sorte d’autobiographie de Christin, du moins une présentation – vaguement chronologique – de certains moments forts de la vie – et de la carrière de Pierre Christin, quelques tournants pouvant expliquer si ce n’est l’homme, tout du moins l’auteur, ses centres d’intérêt, les rencontres essentielles de sa vie d'auteur. Quelques instantanés donc, qui permettent de comprendre les centres d’intérêt de l’auteur (j’ai halluciné d’apprendre qu’il avait été professeur aux Etats-Unis en enseignant le surréalisme, alors même que son œuvre – pour ne pas parler du peu que l’on connait de Christin – ne semble pas s’en inspirer de près ou de loin !), et aussi certains albums, dont les clés sont livrées ici. Mais c’est une autobiographie pointilliste, qui laisse beaucoup de trous. Et c’est aussi surtout traité par Christin comme une sorte d’étude plus ou moins historico-sociologique des lieux et périodes traversés : de l’Amérique profonde et mormone du début, aux démocraties populaires et à L’URSS, en passant par la France de mai 1968. Cette partie « cours d’histoire » a des côtés intéressants, mais c’est aussi parfois lassant et brouillon. Et ce n'est pas toujours pertinent et/ou original. Le dessin de Philippe Aymond est lui classique et efficace. Voilà donc un album qui se laisse lire, mais que je ne me vois pas acheter. D’abord parce que l’auteur – si je lui reconnais une importance dans l’univers de la BD française, est de ceux qui m’ont souvent déçu. Ensuite parce que cet album, à mi-chemin entre l’autobiographie (incomplète) et la traversée historique de la seconde moitié du XXème siècle (mais subjective et elle aussi partielle) équilibre qualités et défauts, mais ne déclenche pas non plus l’enthousiasme.

03/12/2018 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Pierre Christin est le scénariste prolixe d'albums qui sont devenus des incontournables pour les amateurs éclairés de bande dessinée. Il aligne à son actif la science-fiction et l'imaginaire débridé de Valérian avec Mézières, la subtilité et l'érudition politique de Partie de chasse ou Les Phalanges de l'ordre noir avec Bilal, mais aussi beaucoup d'autres séries se déroulant dans toutes les parties du monde. Et cela n'est pas dû au hasard car c'est bien son passé et ses voyages de jeunesse qui lui ont permis de développer l'esprit de ses bandes dessinées et les connaissances et ambiances qu'il nous y fait partager. En effet, après des études littéraires et politiques, Pierre Christin ira s'installer quelques temps dans les USA des années 60 le temps de se faire engager chez Pilote et de revenir en France. Il ira ensuite parcourir les pays de l'Est soviétique avant de visiter la Russie elle-même. Et au fil des voyages, il va rencontrer les éditeurs et dessinateurs avec qui il va travailler et découvrir les lieux et situations qu'il va mettre en image dans ses futurs récits. Cet album parlera aux amateurs d'Histoire, de carnets de voyage et d'histoire de la bande dessinée. Il est scindé en quatre ou cinq chapitres, pas forcément chronologiques. Cela commence par son séjour aux Etats-Unis, dans un cadre entre déserts de western, mormons de Salt Lake City, jazz et Flower Power. Puis on revient sur la jeunesse de Christin, de la fin de la seconde guerre mondiale jusqu'à son départ aux USA, découvrant ainsi son parcours étudiant. Quant aux deux ou trois derniers chapitres, ils raconteront 2 voyages différents de l'auteur en Europe de l'Est, le premier se terminant à Istanbul et le second à Berlin, puis son voyage en Russie, tous trois en pleine Guerre Froide et avec un Rideau de Fer bien imperméable. En chemin, l'amateur de bande dessinée croisera la route de nombreux noms célèbres et fera rapidement le lien entre l'esprit des œuvres les plus célèbres de Christin et les cadres et atmosphères des lieux qu'il a visités, ainsi qu'avec différents éléments de son passé. Outre ce côté instructif, on a également droit au dessin de belle qualité de Philippe Aymond (Lady S.) dans un style réaliste et soigné qui n'est pas sans rappeler parfois celui de Guy Raives et qui s'adapte très bien à l'ambiance des années 60 et 70 tant en Amérique qu'en Europe. C'est une lecture enrichissante et dépaysante. J'ai été heureux d'y découvrir l'ambiance si différente des Etats-Unis et du Bloc Soviétique à cette époque, avec des avantages et des défauts des deux côtés, et de voir à quel point tous ces périples ont marqué l'oeuvre de Christin et de ses BD qui ont marqué le 9e art.

03/04/2018 (modifier)