Le chant du Paypayo

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Le chant du Paypayo est une bande dessinée documentaire sur le travail des chercheurs en Amazonie française.


Amérique du sud Documentaires Environnement et écologie La France d'Outre-Mer La Guyane

Le chant du Paypayo est une bande dessinée documentaire sur le travail des chercheurs en Amazonie française. Son auteure, Julie Blanchin, est partie à Kourou en Guyane, rencontrer les scientifiques des unités mixtes de recherche ECOFOG (« Ecologie des FOrêts de Guyane », INRA-CIRAD-CNRS-ENGREF-Université Antilles-Guyane) et AMAP (« BotAnique et bioinforMatique de l’Architecture des Plantes, INRA-CIRAD-CNRS-IRD-Université de Montpellier). L’ouvrage se présente comme un carnet de voyage où Julie présente les activités et le quotidien de ces chercheurs passionnés. La jeune dessinatrice a pu découvrir la forêt guyanaise et suivre pendant près de six mois les activités scientifiques des chercheurs et des techniciens sur le terrain. Ainsi, Julie a illustré leur travail sur la biodiversité de la forêt guyanaise, l’écosystème de la mangrove et l’écologie de la flore tropicale. Elle décrit également la vie des chercheurs au quotidien, que ce soit dans les laboratoires, sur le campus agronomique de Kourou ou lors des missions au cœur de la forêt. Dans cette transcription fidèle des activités de recherche, les dessins de Julie présentent même en vedette la « 404 » bâchée ornée du petit logo vert INRA sur la portière ! L’ouvrage s’accompagne d’un lexique illustré qui explique les termes techniques spécifiques au travail d’écologie en Amazonie.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2006
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le chant du Paypayo
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

24/04/2008 | chalybs
Modifier


Par chalybs
Note: 3/5

Nous n'avons pas là à franchement parler une Bande dessinée documentaire, mais plutôt un documentaire sous forme de bande dessinée. Quelle différence ? Dans le premier cas, l'auteur tient avant tout à créer une BD avec une histoire construite pour la BD, avec un découpage prévu pour, et au final, nous raconter une histoire pour nous faire découvrir quelque chose. Dans le deuxième cas, l'auteur part d'abord en reportage au fin fond de la Guyane française afin de découvrir la vie des chercheurs et étudiants, elle décide alors de raconter son aventure et de créer une histoire, va pour une BD même si elle a zéro expérience dedans. Le résultat est plus le fruit du cœur que de la raison. Ne vous attendez donc pas à avoir de l'action, du dynamisme, du mystère, des énigmes ou je ne sais quoi d'autre. Non, nous avons là un documentaire qui nous entraîne de manière simple, sans prétention, tranquillement sur les routes de Guyane. Mais le tout est clair, limpide, lucide et le but de nous faire découvrir un pays est atteint avec classe. L’intérêt de l’ouvrage, c’est qu’il mêle assez harmonieusement connaissances statistiques et histoires de terrain, ce qui, au final, brosse un tableau très complet du pays. Avec son oeil néophyte, Julie nous épargne les précisions scientifiques incompréhensibles pour se concentrer sur la vie humaine, mais aussi sur la faune et la flore de ce bout d’Amérique du Sud où il fait en moyenne 28 degrés. L'album commence donc avec une préface de la directrice de l'UMR Ecologie des forêts de Guyane CIRAD ENGREF INRA. Elle nous explique rapidement le fonctionnement de son site, de ses chercheurs et de ses étudiants. Dans l'album nous suivons ensuite, découpés en chapitre, les tribulations de Julie avec son arrivée en Guyane, nous parcourons rapidement Kourou, ses différents quartiers et la vie locale des habitants. Nous découvrons ensuite la forêt tropicale humide, la mangrove, la vie sur le campus, la montagne Plomb et enfin l'herbier de Guyane. Toujours avec une pointe d'humour, nous suivons ce documentaire sans forcer et avec un intérêt certain. Bref, le but est atteint aisément de nous instruire tout en nous divertissant. Attention, je rappelle que ceci n'est pas une BD au sens premier et que l'état d'esprit pour le lire n'est pas celui habituel. C'est pour cette raison que j'ai failli oublier de parler du dessin car ce n'est vraiment pas le centre de cet ouvrage. Simple, ligne claire, bourré de défauts, il est pourtant agréable, clair et met suffisamment en valeur le texte pour dire là encore qu'il atteint son but. Sans prétention, les talents de dessinateur de l'auteur son suffisant et me rassure sur mes propres talents ;) A découvrir pour en apprendre plus sur ce bout de territoire français qui pour ma part était passé loin des pages de mes livres de cours… Pour info enfin : Le Paypayo est le nom créole de l'oiseau Piauhau hurleur. Il est exclusivement repéré par son chant. Il s'agit d'un sifflement trisyllabique puissant et impossible à confondre avec un autre. Il est précédé par une note gutturale dont la portée est moindre et que l'on pourrait croire émise par un autre oiseau, un pigeon par exemple. Seul le mâle semble chanter, soit lors des parades collectives, soit en réponse à un bruit inattendu qui rompt le calme de la forêt (craquement d'arbre, ou passage d'une pirogue à moteur par exemple).

24/04/2008 (modifier)