Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les forums / Pourquoi la bd est-elle si peu connue du grand public ?

Par Agecanonix Le 09/01/2021 - 11:52 (Modifier)
Agecanonix

le seul qui m'offre des BD, c'est mon pote de la Fnac, il est bien placé et c'est le seul ami qui partage avec moi la passion de la BD, les autres ne s'y intéressent que de loin ou ne sont pas connaisseurs... pour mon anniv passé depuis 7 jours, je sais qu'il va m'offrir West Legends parce qu'on en a parlé, d'ailleurs il me demande souvent en décembre ce qui me plairait d'avoir... Sourire


Par patwer Le 09/01/2021 - 11:24 (Modifier)
patwer

même en ayant éduqué mes fifilles, à qui j'ai délégué en dépôt quelques séries BD, je n'ai jamais demandé ou proposé de m'offrir une BD, sauf à fournir une liste de souhaits, cela évite les impairs. pour ce qui est de la reconnaissance de la BD par le grand public, la question existe depuis que j'en lis, et ça remonte aux années 60. on appelait ça les petits mickey... de façon condescendante, et c'était réservé à des enfants attardés, incapables de lire un roman. aujourd'hui, au moins on ne regarde plus les amateurs de BD comme des attardés, et des librairies spécialisées existent. Parfois dans les journaux, des articles présentent des albums. doit on espérer plus? espérer plus >> Titanick avait écrit : >> Plaignez vous, tiens ! >> J'ai eu des pantoufles et une écharpe. C'est là que je vois que je vieillis. >> Bon, j'ai eu Les Indes fourbes aussi, mais j'ai bien éduqué fifille Sourire


Par Yann135 Le 08/01/2021 - 18:05 (Modifier)
Yann135

na na na na na . Léo c 'est vachement bien ! >> PAco avait écrit : >> >> Guillaume.M avait écrit : >> >> >> Mac Arthur avait écrit : >> >> >> >> Guillaume.M avait écrit : >> >> >> >> >> Gaendoul avait écrit : >> >> >> >> >> Je trouve étrange que la plupart des gens ne connaissent de la bd que les Astérix ou Titeuf. >> >> >> >> >> >> >> >> >> >> Pour situer un peu, je parle par exemple de gens qui, sachant que vous aimez la bd vous offrent au hasard le tome 29 de Thorgal (vécu)... s'agit-il juste de personnes qui ne souhaitent pas prendre le temps de trouver un cadeau convenable ou une incompréhension totale du médium ? >> >> >> >> >> >> >> >> >> >> Évidemment, la bd, comme les livres, ne sera jamais aussi populaire que le cinéma ou la télévision mais je m'interroge tout de même... >> >> >> >> >> À qui/quoi la faute? >> >> >> >> >> >> >> >> >> >> Un manque d'exposition ? >> >> >> >> >> Les supermarchés qui ne vendent que les valeurs sûres ? >> >> >> >> >> Qu'en pensez-vous ? >> >> >> >> >> >> >> >> Selon moi la BD souffre des mêmes mots que le monde du jeu de société. >> >> >> >> >> >> >> >> En ultra résumé, je dirais que la BD était (est toujours) considérée comme un parent pauvre de la littérature et des livres. Quelques séries sont parvenues à se faire connaître et à acquérir une notoriété monstrueuse. Un bien, mais aussi un mal, contribuant à mettre dans l’ombre le reste des productions. La faute à un public ignorant mais aussi à des éditeurs qui s’appuient sur leurs gros succès, quitte à mettre au second plan la majorité des sorties. >> >> >> >> >> >> >> >> Encore aujourd’hui, quand je dis que je suis un amateur de BD, on me parle de Tintin, Astérix, XIII, Thorgal ou les Tuniques bleues, comme si rien d’autre n’existait. Quand j’explique la richesse de ce support, on me sourit souvent sans me croire, comme si ma passion était celle d’une personne immature restée bloquée en enfance avec mes livres plein d’images. >> >> >> >> >> >> >> >> Ces dernières années, la BD s’est beaucoup développée. Cela contribue à perdre un public qui se retrouve inondé de productions dont il ne connaît rien. Alors il se raccroche aux œuvres classiques ou aux productions merdiques d’éditeurs peu scrupuleux (BD sur les années de naissance, le PSG, les métiers, etc.) mais qui lui sont accessibles. >> >> >> >> >> >> >> >> Ajoutons à cela un soupçon de paresse dans la recherche de cadeaux de noël ou d’anniversaire et on obtient des achats souvent discutables (au moins avec Thorgal, la série est bonne Tire la langue) des oncles, tantes, amis, etc. >> >> >> >> >> >> Je suis bien d'accord avec toi. La plus grosse difficulté vis-à-vis d'un 'non initié' est de lui faire comprendre que la bande dessinée est un média et non un style littéraire. Et qu'avec ce média on peut TOUT raconter. Je pense que c'est cette confusion qui entraine le raisonnement simpliste "bd = lecture pour petits et grands enfants". Quand je dois expliquer ce qu'est la bd à quelqu'un, je la compare toujours au cinéma et je lui demande s'il estime qu'avoir vu La Grande Vadrouille et Don Camillo est suffisant pour connaître le cinéma ou si, pour lui s'y connaitre en cinéma, c'est avoir vu Star Wars, Spiderman et Harry Potter mais ne pas connaître Ken Loach, les frères Dardennes ou Im Kwon-taek. Et là, bien souvent, ils admettent qu'ils aiment le cinéma mais n'y connaissent peut-être pas grand chose. Et du coup, ils captent qu'un média peut proposer des courants très diversifiés -qu'on aime ou pas- et deviennent curieux vis-à-vis de la bd. Et je peux commencer à leur en parler. >> >> >> >> >> >> Après, pour la grand-tante qui offre le tome 29 de Thorgal, bah il faut partir du principe qu'elle n'y connait rien en bd mais aussi qu'elle ne te connait pas. Du coup, on lui a dit que tu aimais la bd, et elle t'offre une bd. Mais bon, on t'a dit qu'elle aimait le chocolat et tu lui a offert un bâton de Milka noisettes, alors vous êtes quittes. >> >> >> >> >> >> Mais ce qui m'énerve le plus, ce sont les gens qui font l'amalgame bande dessinée/dessins animés. Ca, ça me gonfle grave Sourire >> >> >> >> Bonne technique le cinéma, avec le bémol que le 7ème art est reconnu comme sérieux par le grand public, alors que le 9ème ne jouit pas de la même aura. Il en va de même pour les jeux de société (problématique quasi similaire ; il suffit de remplacer Thorgal par Monopoly dans le texte) ou les jeux vidéos. >> >> >> >> Ces formes d'art et les supports "geek" composent la culture populaire. Le populaire est ici péjoratif, car opposé à la "vraie culture". Peut être que dans 50 ans, la BD et les jeux vidéos seront perçus comme le cinéma aujourd'hui. Moi j'y crois, changement générationnel oblige. >> >> Moi j'ai eu le droit à un Lefranc pour mon dernier anniv' ^^ (pour un peu c'était un Léo ! ) Tire la langue


Par Titanick Le 08/01/2021 - 16:43 (Modifier)
Titanick

Plaignez vous, tiens ! J'ai eu des pantoufles et une écharpe. C'est là que je vois que je vieillis. Bon, j'ai eu Les Indes fourbes aussi, mais j'ai bien éduqué fifille Sourire


Par Guillaume.M Le 08/01/2021 - 15:41 (Modifier)
Guillaume.M

>> Moi j'ai eu le droit à un Lefranc pour mon dernier anniv' ^^ (pour un peu c'était un Léo ! ) Tire la langue Ma meilleure défense c'est que les gens n'osent pas acheter car ils savent que j'en ai beaucoup Tire la langue Mes potes sont assez forts par contre, même s'ils ne lisent que peu de BD. Par exemple : intégrale de Calvin et Hobbes, coffret intégral Locke & Key, les dix premiers albums de Walking Dead, Les Indes fourbes (j'avais déjà donc j'ai pris Le Baron (Masbou) à la place Lunettes de soleil


Par PAco Le 08/01/2021 - 15:22 (Modifier)
PAco

>> Guillaume.M avait écrit : >> >> Mac Arthur avait écrit : >> >> >> Guillaume.M avait écrit : >> >> >> >> Gaendoul avait écrit : >> >> >> >> Je trouve étrange que la plupart des gens ne connaissent de la bd que les Astérix ou Titeuf. >> >> >> >> >> >> >> >> Pour situer un peu, je parle par exemple de gens qui, sachant que vous aimez la bd vous offrent au hasard le tome 29 de Thorgal (vécu)... s'agit-il juste de personnes qui ne souhaitent pas prendre le temps de trouver un cadeau convenable ou une incompréhension totale du médium ? >> >> >> >> >> >> >> >> Évidemment, la bd, comme les livres, ne sera jamais aussi populaire que le cinéma ou la télévision mais je m'interroge tout de même... >> >> >> >> À qui/quoi la faute? >> >> >> >> >> >> >> >> Un manque d'exposition ? >> >> >> >> Les supermarchés qui ne vendent que les valeurs sûres ? >> >> >> >> Qu'en pensez-vous ? >> >> >> >> >> >> Selon moi la BD souffre des mêmes mots que le monde du jeu de société. >> >> >> >> >> >> En ultra résumé, je dirais que la BD était (est toujours) considérée comme un parent pauvre de la littérature et des livres. Quelques séries sont parvenues à se faire connaître et à acquérir une notoriété monstrueuse. Un bien, mais aussi un mal, contribuant à mettre dans l’ombre le reste des productions. La faute à un public ignorant mais aussi à des éditeurs qui s’appuient sur leurs gros succès, quitte à mettre au second plan la majorité des sorties. >> >> >> >> >> >> Encore aujourd’hui, quand je dis que je suis un amateur de BD, on me parle de Tintin, Astérix, XIII, Thorgal ou les Tuniques bleues, comme si rien d’autre n’existait. Quand j’explique la richesse de ce support, on me sourit souvent sans me croire, comme si ma passion était celle d’une personne immature restée bloquée en enfance avec mes livres plein d’images. >> >> >> >> >> >> Ces dernières années, la BD s’est beaucoup développée. Cela contribue à perdre un public qui se retrouve inondé de productions dont il ne connaît rien. Alors il se raccroche aux œuvres classiques ou aux productions merdiques d’éditeurs peu scrupuleux (BD sur les années de naissance, le PSG, les métiers, etc.) mais qui lui sont accessibles. >> >> >> >> >> >> Ajoutons à cela un soupçon de paresse dans la recherche de cadeaux de noël ou d’anniversaire et on obtient des achats souvent discutables (au moins avec Thorgal, la série est bonne Tire la langue) des oncles, tantes, amis, etc. >> >> >> >> Je suis bien d'accord avec toi. La plus grosse difficulté vis-à-vis d'un 'non initié' est de lui faire comprendre que la bande dessinée est un média et non un style littéraire. Et qu'avec ce média on peut TOUT raconter. Je pense que c'est cette confusion qui entraine le raisonnement simpliste "bd = lecture pour petits et grands enfants". Quand je dois expliquer ce qu'est la bd à quelqu'un, je la compare toujours au cinéma et je lui demande s'il estime qu'avoir vu La Grande Vadrouille et Don Camillo est suffisant pour connaître le cinéma ou si, pour lui s'y connaitre en cinéma, c'est avoir vu Star Wars, Spiderman et Harry Potter mais ne pas connaître Ken Loach, les frères Dardennes ou Im Kwon-taek. Et là, bien souvent, ils admettent qu'ils aiment le cinéma mais n'y connaissent peut-être pas grand chose. Et du coup, ils captent qu'un média peut proposer des courants très diversifiés -qu'on aime ou pas- et deviennent curieux vis-à-vis de la bd. Et je peux commencer à leur en parler. >> >> >> >> Après, pour la grand-tante qui offre le tome 29 de Thorgal, bah il faut partir du principe qu'elle n'y connait rien en bd mais aussi qu'elle ne te connait pas. Du coup, on lui a dit que tu aimais la bd, et elle t'offre une bd. Mais bon, on t'a dit qu'elle aimait le chocolat et tu lui a offert un bâton de Milka noisettes, alors vous êtes quittes. >> >> >> >> Mais ce qui m'énerve le plus, ce sont les gens qui font l'amalgame bande dessinée/dessins animés. Ca, ça me gonfle grave Sourire >> >> Bonne technique le cinéma, avec le bémol que le 7ème art est reconnu comme sérieux par le grand public, alors que le 9ème ne jouit pas de la même aura. Il en va de même pour les jeux de société (problématique quasi similaire ; il suffit de remplacer Thorgal par Monopoly dans le texte) ou les jeux vidéos. >> >> Ces formes d'art et les supports "geek" composent la culture populaire. Le populaire est ici péjoratif, car opposé à la "vraie culture". Peut être que dans 50 ans, la BD et les jeux vidéos seront perçus comme le cinéma aujourd'hui. Moi j'y crois, changement générationnel oblige. Moi j'ai eu le droit à un Lefranc pour mon dernier anniv' ^^ (pour un peu c'était un Léo ! ) Tire la langue


Par Guillaume.M Le 08/01/2021 - 14:59 (Modifier)
Guillaume.M

>> Mac Arthur avait écrit : >> >> Guillaume.M avait écrit : >> >> >> Gaendoul avait écrit : >> >> >> Je trouve étrange que la plupart des gens ne connaissent de la bd que les Astérix ou Titeuf. >> >> >> >> >> >> Pour situer un peu, je parle par exemple de gens qui, sachant que vous aimez la bd vous offrent au hasard le tome 29 de Thorgal (vécu)... s'agit-il juste de personnes qui ne souhaitent pas prendre le temps de trouver un cadeau convenable ou une incompréhension totale du médium ? >> >> >> >> >> >> Évidemment, la bd, comme les livres, ne sera jamais aussi populaire que le cinéma ou la télévision mais je m'interroge tout de même... >> >> >> À qui/quoi la faute? >> >> >> >> >> >> Un manque d'exposition ? >> >> >> Les supermarchés qui ne vendent que les valeurs sûres ? >> >> >> Qu'en pensez-vous ? >> >> >> >> Selon moi la BD souffre des mêmes mots que le monde du jeu de société. >> >> >> >> En ultra résumé, je dirais que la BD était (est toujours) considérée comme un parent pauvre de la littérature et des livres. Quelques séries sont parvenues à se faire connaître et à acquérir une notoriété monstrueuse. Un bien, mais aussi un mal, contribuant à mettre dans l’ombre le reste des productions. La faute à un public ignorant mais aussi à des éditeurs qui s’appuient sur leurs gros succès, quitte à mettre au second plan la majorité des sorties. >> >> >> >> Encore aujourd’hui, quand je dis que je suis un amateur de BD, on me parle de Tintin, Astérix, XIII, Thorgal ou les Tuniques bleues, comme si rien d’autre n’existait. Quand j’explique la richesse de ce support, on me sourit souvent sans me croire, comme si ma passion était celle d’une personne immature restée bloquée en enfance avec mes livres plein d’images. >> >> >> >> Ces dernières années, la BD s’est beaucoup développée. Cela contribue à perdre un public qui se retrouve inondé de productions dont il ne connaît rien. Alors il se raccroche aux œuvres classiques ou aux productions merdiques d’éditeurs peu scrupuleux (BD sur les années de naissance, le PSG, les métiers, etc.) mais qui lui sont accessibles. >> >> >> >> Ajoutons à cela un soupçon de paresse dans la recherche de cadeaux de noël ou d’anniversaire et on obtient des achats souvent discutables (au moins avec Thorgal, la série est bonne Tire la langue) des oncles, tantes, amis, etc. >> >> Je suis bien d'accord avec toi. La plus grosse difficulté vis-à-vis d'un 'non initié' est de lui faire comprendre que la bande dessinée est un média et non un style littéraire. Et qu'avec ce média on peut TOUT raconter. Je pense que c'est cette confusion qui entraine le raisonnement simpliste "bd = lecture pour petits et grands enfants". Quand je dois expliquer ce qu'est la bd à quelqu'un, je la compare toujours au cinéma et je lui demande s'il estime qu'avoir vu La Grande Vadrouille et Don Camillo est suffisant pour connaître le cinéma ou si, pour lui s'y connaitre en cinéma, c'est avoir vu Star Wars, Spiderman et Harry Potter mais ne pas connaître Ken Loach, les frères Dardennes ou Im Kwon-taek. Et là, bien souvent, ils admettent qu'ils aiment le cinéma mais n'y connaissent peut-être pas grand chose. Et du coup, ils captent qu'un média peut proposer des courants très diversifiés -qu'on aime ou pas- et deviennent curieux vis-à-vis de la bd. Et je peux commencer à leur en parler. >> >> Après, pour la grand-tante qui offre le tome 29 de Thorgal, bah il faut partir du principe qu'elle n'y connait rien en bd mais aussi qu'elle ne te connait pas. Du coup, on lui a dit que tu aimais la bd, et elle t'offre une bd. Mais bon, on t'a dit qu'elle aimait le chocolat et tu lui a offert un bâton de Milka noisettes, alors vous êtes quittes. >> >> Mais ce qui m'énerve le plus, ce sont les gens qui font l'amalgame bande dessinée/dessins animés. Ca, ça me gonfle grave Sourire Bonne technique le cinéma, avec le bémol que le 7ème art est reconnu comme sérieux par le grand public, alors que le 9ème ne jouit pas de la même aura. Il en va de même pour les jeux de société (problématique quasi similaire ; il suffit de remplacer Thorgal par Monopoly dans le texte) ou les jeux vidéos. Ces formes d'art et les supports "geek" composent la culture populaire. Le populaire est ici péjoratif, car opposé à la "vraie culture". Peut être que dans 50 ans, la BD et les jeux vidéos seront perçus comme le cinéma aujourd'hui. Moi j'y crois, changement générationnel oblige.


Par fuuhuu Le 08/01/2021 - 12:11 (Modifier)
fuuhuu

Mac Arthur, on doit faire partie de la même famille, j'ai justement reçu pour mon anniversaire cette année le tome 15 de Thorgal... Et de ma tante aussi.. J'avoue que j'ai craqué cette fois et lui ai demandé le ticket pour échanger. Le lendemain j'étais chez mon libraire avec le dernier Murena. Je te raconte pas le scandale que ça a fait. Un vrai dialogue de sourd. Je vais dorénavant faire comme toi et comparer la BD au cinéma, je n'y avais jamais pensé. Merci pour le filon ! Gros bisou


Par Alix Le 08/01/2021 - 11:48 (Modifier)
Alix

C’est une question complexe, et le souci n’est pas limité aux pays francophones… c’est même pire dans les pays Anglo-Saxons, selon moi… c’est d’ailleurs pour cette raison que Will Eiser a « inventé » le terme « graphic novel » pour décrire ses œuvres, qui n’avaient rien de « comique » (comics en anglais). De même, voici un extrait de notre interview de Andi Watson (2006) : « En Angleterre la BD n’a malheureusement pas touché le grand public comme en France, et reste un loisir assez marginal. Pourquoi selon toi ? Peut-être parce que nous sommes une nation d’idiots ? Les arts visuels ont toujours été traités avec dédain ici, nous sommes une culture de mots, et vénérons nos romanciers par-dessus tout. Un roman, c’est sérieux… tout le reste est un peu frivole. » Je me demande aussi si le prix est une barrière… « vivre » une histoire en roman ou film (voire même en jeu vidéo, si on prend en compte le rapport prix / durée de vie), c’est beaucoup moins cher qu’en BD… tu vas dans les immanquables, vois qu’une des meilleures séries du site est « De Cape et de Crocs » … tu regardes le prix de la série (14.50 le tome x 10 = 150 euros), ça calme direct. Certes, il y a les bibliothèques… mais les gens ont-ils le reflexe ? préfèrent-ils acheter ? mais a l’heure ou on peut « binger » des heures de séries et films sur Netflix pour quelques euros, le prix d’un album BD est énorme. Je confirme enfin le souci de codes de lecture acquis, j’ai constaté ça en observant ma femme (habituée aux romans) lire des BDs… elle a tendance à ne lire que le texte des bulles, et ne pas remarquer les gestes, regards, émotions sur le dessin, du coup elle rate souvent plein de choses. Ça m’a étonné la première fois…


Par Mac Arthur Le 08/01/2021 - 11:28 (Modifier)
Mac Arthur

>> Guillaume.M avait écrit : >> >> Gaendoul avait écrit : >> >> Je trouve étrange que la plupart des gens ne connaissent de la bd que les Astérix ou Titeuf. >> >> >> >> Pour situer un peu, je parle par exemple de gens qui, sachant que vous aimez la bd vous offrent au hasard le tome 29 de Thorgal (vécu)... s'agit-il juste de personnes qui ne souhaitent pas prendre le temps de trouver un cadeau convenable ou une incompréhension totale du médium ? >> >> >> >> Évidemment, la bd, comme les livres, ne sera jamais aussi populaire que le cinéma ou la télévision mais je m'interroge tout de même... >> >> À qui/quoi la faute? >> >> >> >> Un manque d'exposition ? >> >> Les supermarchés qui ne vendent que les valeurs sûres ? >> >> Qu'en pensez-vous ? >> >> Selon moi la BD souffre des mêmes mots que le monde du jeu de société. >> >> En ultra résumé, je dirais que la BD était (est toujours) considérée comme un parent pauvre de la littérature et des livres. Quelques séries sont parvenues à se faire connaître et à acquérir une notoriété monstrueuse. Un bien, mais aussi un mal, contribuant à mettre dans l’ombre le reste des productions. La faute à un public ignorant mais aussi à des éditeurs qui s’appuient sur leurs gros succès, quitte à mettre au second plan la majorité des sorties. >> >> Encore aujourd’hui, quand je dis que je suis un amateur de BD, on me parle de Tintin, Astérix, XIII, Thorgal ou les Tuniques bleues, comme si rien d’autre n’existait. Quand j’explique la richesse de ce support, on me sourit souvent sans me croire, comme si ma passion était celle d’une personne immature restée bloquée en enfance avec mes livres plein d’images. >> >> Ces dernières années, la BD s’est beaucoup développée. Cela contribue à perdre un public qui se retrouve inondé de productions dont il ne connaît rien. Alors il se raccroche aux œuvres classiques ou aux productions merdiques d’éditeurs peu scrupuleux (BD sur les années de naissance, le PSG, les métiers, etc.) mais qui lui sont accessibles. >> >> Ajoutons à cela un soupçon de paresse dans la recherche de cadeaux de noël ou d’anniversaire et on obtient des achats souvent discutables (au moins avec Thorgal, la série est bonne Tire la langue) des oncles, tantes, amis, etc. Je suis bien d'accord avec toi. La plus grosse difficulté vis-à-vis d'un 'non initié' est de lui faire comprendre que la bande dessinée est un média et non un style littéraire. Et qu'avec ce média on peut TOUT raconter. Je pense que c'est cette confusion qui entraine le raisonnement simpliste "bd = lecture pour petits et grands enfants". Quand je dois expliquer ce qu'est la bd à quelqu'un, je la compare toujours au cinéma et je lui demande s'il estime qu'avoir vu La Grande Vadrouille et Don Camillo est suffisant pour connaître le cinéma ou si, pour lui s'y connaitre en cinéma, c'est avoir vu Star Wars, Spiderman et Harry Potter mais ne pas connaître Ken Loach, les frères Dardennes ou Im Kwon-taek. Et là, bien souvent, ils admettent qu'ils aiment le cinéma mais n'y connaissent peut-être pas grand chose. Et du coup, ils captent qu'un média peut proposer des courants très diversifiés -qu'on aime ou pas- et deviennent curieux vis-à-vis de la bd. Et je peux commencer à leur en parler. Après, pour la grand-tante qui offre le tome 29 de Thorgal, bah il faut partir du principe qu'elle n'y connait rien en bd mais aussi qu'elle ne te connait pas. Du coup, on lui a dit que tu aimais la bd, et elle t'offre une bd. Mais bon, on t'a dit qu'elle aimait le chocolat et tu lui a offert un bâton de Milka noisettes, alors vous êtes quittes. Mais ce qui m'énerve le plus, ce sont les gens qui font l'amalgame bande dessinée/dessins animés. Ca, ça me gonfle grave Sourire


Par Mac Arthur Le 08/01/2021 - 08:45 (Modifier)
Mac Arthur

>> Gaendoul avait écrit : >> Je trouve étrange que la plupart des gens ne connaissent de la bd que les Astérix ou Titeuf. >> >> Pour situer un peu, je parle par exemple de gens qui, sachant que vous aimez la bd vous offrent au hasard le tome 29 de Thorgal (vécu)... s'agit-il juste de personnes qui ne souhaitent pas prendre le temps de trouver un cadeau convenable ou une incompréhension totale du médium ? >> >> Évidemment, la bd, comme les livres, ne sera jamais aussi populaire que le cinéma ou la télévision mais je m'interroge tout de même... >> À qui/quoi la faute? >> >> Un manque d'exposition ? >> Les supermarchés qui ne vendent que les valeurs sûres ? >> Qu'en pensez-vous ? Je pense que la bande dessinée demeure une "sous-culture" à laquelle il faut être initié. Elle utilise beaucoup de codes que l'on assimile jeune, sans s'en rendre réellement compte (ordre des phylactères par exemple, mais aussi visualisation préalable et souvent inconsciente d'une planche avant même sa 'lecture'). Du coup, si on n'est pas tombé dedans étant petits (tiens, c'est pas une expression typique de bdphile, ça ? Sourire ), il est plus complexe de s'y plonger plus tard. La littérature classique est enseignée à l'école, la télévision fait partie du quotidien. La bd, il faut aller vers elle (et c'est la même chose pour d'autres formes d'art, comme la sculpture, par exemple qui se résume à peu de chose pour un non initié : le Penseur de Rodin, la Vénus de Milo ou le truc moche au milieu du rond-point qui a coûté un bras à la communauté, alors que pour un initié, il s'agit d'un art extrêmement riche et varié). Ensuite, son image demeure la même auprès de beaucoup de personnes : c'est Tintin, Astérix, Titeuf et des trucs du même genre. Sans doute du fait d'un manque d'exposition et ça, je pense qu'il n'y a que l'école qui peut y remédier (ou un parent passionné). Durant nos études, on visite des expos de peinture, on lit des classiques de la littérature. J'ai même eu droit à des analyses de films. Mais jamais, je n'ai eu l'obligation de lire une bande dessinée pour un cours de français, d'anglais ou d'histoire ! En ce qui concerne les grandes surfaces, je comprends ton argument mais je pense qu'il est valable pour tout. Tu ne trouveras pas le Ken Loach de ton choix à l'hypermarché du coin mais bien le dernier Star Wars en 20.000 exemplaires. Tu trouveras le dernier Bussi sans souci mais si tu cherches un recueil de poésies d'Emile Verhaeren, tu es mal. Tu devras attendre Noël ou la fête des grands-mères pour trouver un beau livre sur la peinture (et encore, toujours sur les mêmes courants). Clairement, pour moi, les grandes surfaces vendent ce qui se vend facilement. Elles ne sont pas là pour cultiver les gens. Pour la bd, un libraire ou un bibliothécaire compétents sont bien plus adaptés. Un des moyens d'accès à la bd reste l'adaptation de certaines oeuvres à un autre média (télévision et cinéma en premier). Les Japonais l'ont bien compris avec toutes ces adaptations de manga (et aujourd'hui, la jeune génération s'y connait souvent mieux en manga qu'en bande dessinée). Les Européens essayent de rattraper leur retard et je pense qu'un enfant qui regarde Les Sisters ou "Léna, rêve d'étoile" à la tv s'essayera au moins une fois aux bd et, si il accroche, continuera à lire des bandes dessinées qui évolueront avec lui. Mais pour les adultes qui n'ont pas été initiés, je pense que c'est foutu. Ma compagne se retrouve régulièrement à la bibliothèque avec des personnes qui ont réservé un 'livre' qu'on leur a conseillé (via une émission littéraire ou un article dans un magazine culturel, bien souvent) mais qui, en s'apercevant que c'est une bande dessinée, refusent de le prendre parce que c'est une bd. Certains sont tombé des nues en découvrant que "Moi, ce que j'aime, c'est les monstres" était une bande dessinée... en plus griffonnée au bic ! Ici s'arrêtent mes digressions sur le sujet Sourire


Par Guillaume.M Le 08/01/2021 - 08:20 (Modifier)
Guillaume.M

>> Gaendoul avait écrit : >> Je trouve étrange que la plupart des gens ne connaissent de la bd que les Astérix ou Titeuf. >> >> Pour situer un peu, je parle par exemple de gens qui, sachant que vous aimez la bd vous offrent au hasard le tome 29 de Thorgal (vécu)... s'agit-il juste de personnes qui ne souhaitent pas prendre le temps de trouver un cadeau convenable ou une incompréhension totale du médium ? >> >> Évidemment, la bd, comme les livres, ne sera jamais aussi populaire que le cinéma ou la télévision mais je m'interroge tout de même... >> À qui/quoi la faute? >> >> Un manque d'exposition ? >> Les supermarchés qui ne vendent que les valeurs sûres ? >> Qu'en pensez-vous ? Selon moi la BD souffre des mêmes mots que le monde du jeu de société. En ultra résumé, je dirais que la BD était (est toujours) considérée comme un parent pauvre de la littérature et des livres. Quelques séries sont parvenues à se faire connaître et à acquérir une notoriété monstrueuse. Un bien, mais aussi un mal, contribuant à mettre dans l’ombre le reste des productions. La faute à un public ignorant mais aussi à des éditeurs qui s’appuient sur leurs gros succès, quitte à mettre au second plan la majorité des sorties. Encore aujourd’hui, quand je dis que je suis un amateur de BD, on me parle de Tintin, Astérix, XIII, Thorgal ou les Tuniques bleues, comme si rien d’autre n’existait. Quand j’explique la richesse de ce support, on me sourit souvent sans me croire, comme si ma passion était celle d’une personne immature restée bloquée en enfance avec mes livres plein d’images. Ces dernières années, la BD s’est beaucoup développée. Cela contribue à perdre un public qui se retrouve inondé de productions dont il ne connaît rien. Alors il se raccroche aux œuvres classiques ou aux productions merdiques d’éditeurs peu scrupuleux (BD sur les années de naissance, le PSG, les métiers, etc.) mais qui lui sont accessibles. Ajoutons à cela un soupçon de paresse dans la recherche de cadeaux de noël ou d’anniversaire et on obtient des achats souvent discutables (au moins avec Thorgal, la série est bonne Tire la langue) des oncles, tantes, amis, etc.


Par Gaendoul Le 08/01/2021 - 02:01 (Modifier)
Gaendoul

Je trouve étrange que la plupart des gens ne connaissent de la bd que les Astérix ou Titeuf. Pour situer un peu, je parle par exemple de gens qui, sachant que vous aimez la bd vous offrent au hasard le tome 29 de Thorgal (vécu)... s'agit-il juste de personnes qui ne souhaitent pas prendre le temps de trouver un cadeau convenable ou une incompréhension totale du médium ? Évidemment, la bd, comme les livres, ne sera jamais aussi populaire que le cinéma ou la télévision mais je m'interroge tout de même... À qui/quoi la faute? Un manque d'exposition ? Les supermarchés qui ne vendent que les valeurs sûres ? Qu'en pensez-vous ?