Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les forums / [Luc Brunschwig] Le Pouvoir des innocents, Les enfants de Jessica, ...

Par luc Brunschwig Le 27/09/2004 - 17:36 (Modifier)

J'aurai du mal à nier mon amour indéfectible pour l'oeuvre de Mr Moore, qui est l'homme qui m'a ouvert les yeux sur une nouvelle forme de BD ambitieuse et pourtant accessible à tous. Il est indéniable aussi que c'est à la fois la conjonction entre le Dark Knight de Miller et les Watchmen ainsi que V pour Vendetta de Moore qui m'a donné l'envie de faire le Pouvoir des Innocents. La bataille fut, non de copier les originaux, mais de trouver ma voix, sur des chemins déjà bien balisés par ces deux talentueux auteurs. j'espère y avoir réussi. J'espère surtout que le Pouvoir reste pour ceux qui l'ont lu une oeuvre "originale" au sens le plus noble et stricte du terme.


Par Alix Le 27/09/2004 - 17:20 (Modifier)
Alix

Mr Brunschwig est toujours pas ici ou pas? Sourire Si oui, deja bonjour et merci de nous rendre visite! Moi j'ai une question sur Le pouvoir des innocents, seule serie de vous que j'ai lue (oui j'avoue): Etes vous un fan de Alan Moore, et pensez vous que son style vous ait inspiré lors de la realisation du pouvoir des innocents? Voila c'est tout, merci d'avance Sourire


Par Alix Le 13/04/2004 - 21:01 (Modifier)
Alix

Vraiment bien cette serie, je conseille à tout le mondeSourire Petite remarque au passage: le theme ressemble beaucoup à Watchmen (j'en dis pas plus pour pas gacher), et en lisant le journal imprimé en fin de tome 5, je lis ca: "Je ne suis pas là pour soigner les symptomes du mal, mais pour en vaincre les veritables causes" - Jessica Ruppert Et dans Watchmen, dans l'extrait d'interview de Veidt (entre le dernier et l'avant dernier chapitre): "Those evils are just symptoms of an overall sickness of the human spirit, and I don't believe you can cure a disease by supressing its symptoms" Ah oui quand meme... moi elle m'avait marqué cette phrase, je vois que je suis pas le seulSourire