Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Sleeper (Sleeper)

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

Holden Carver est un agent infiltré dans la puissante organisation criminelle internationale dirigée par Tao. Problème pour Carver : John Lynch son mentor et supérieur est la seule personne à connaitre la condition de Carver. Hélas John Lynch est plongé dans un profond coma...


DC Comics Wildstorm

Holden Carver fait partie d'une organisation criminelle internationale dirigée par Tao, un incroyable manipulateur doublé d'un redoutable esprit criminel. Mais Carver est également un agent infiltré, forcé de vivre dans un monde de tromperie et de malice à cause de John Lynch. Ce dernier végète actuellement dans un profond coma et c'est la seule âme en ce bas monde à pouvoir témoigner que Carver fait bel et bien partie des gentils. Désormais piégé au jeu du chat et de la souris, Carver doit lutter quotidiennement pour éviter d'être repéré par ceux qui le prennent pour un allié, d'être capturé par ceux qui le prennent pour un traître et pour tenter de garder son âme intacte.

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Traducteurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Août 2008
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Sleeper
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

28/08/2009 | JJJ
Modifier


Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

J’ai beaucoup aimé cette histoire d’espion ayant perdu contact avec sa hiérarchie, se retrouvant coincé dans une organisation criminelle bien malgré lui. Les jeux que se livrent les deux « camps » font qu’il se retrouve dans des positions pas possibles, traître de tous, allié de personne, et perdant petit à petit toutes ses références morales. A ce titre, la saison 2 (tomes 3 et 4) passe la vitesse supérieure avec le retour d’un personnage clé (mais je n’en dirai pas plus) et promène le lecteur de coups-fourrés en contre coups-fourrés, brouillant les pistes au point de nous faire douter de la motivation des différents protagonistes. La fin est bien vue, et laisse la porte ouverte à une possible suite. Voilà, Ed Brubaker (Criminal) démontre une fois de plus l’étendue de son talent narratif, avec une histoire plus axée super-héros (allergiques aux super pouvoirs s’abstenir !) et terminée en 4 tomes.

20/09/2010 (MAJ le 19/11/2010) (modifier)

Ca fait bien longtemps que je n'avais pas trépigné en attendant le tome suivant (le T3). Sleepers est une excellente série pour son côté "addictif". Le scénario propose un thème vu mille fois, celui de l'agent double... qui s'imprègne tellement que lui même se demande dans quel camp il va finir. J'ai un peu de mal avec le dessin, qui est bien numérique, avec souvent des traits bien marqués. Mais l'intérèt est évidemment le scénario. Le rythme est parfait, le tempo est effréné, et l'intrigue globale a l'air de super bien tenir debout. On a donc à la fois l'action permanente une intrigue de fond solide et suffisamment de camps et de niveaux de manipulations pour s'y perdre et se faire surprendre. Et comme si ca ne suffisait pas un soupçon de paranormal permet d'ouvrir le scénario très facilement, sans sombrer dans le super-héros. Bref, le cocktail a une saveur réellement agréable ! Du coup je vais relire Criminal en attendant que les tomes sortent !

09/05/2010 (modifier)
Par Thomas B
Note: 3/5

Critique postée après la lecture des 2 premiers tomes en VO Curieux mélange de SF et de policier. A la fois déroutant et excitant. Déroutant parce qu'au fond, aucun parti pris n'est clair et même excitant car c'est novateur. Cette série marque les traits caractéristiques de narration et de dessin dans lequel le duo va perdurer dans ses séries à venir (l'excellent Criminal et Incognito [actuellement diffusé aux US]). C'est une bonne série, avec comme toujours chez Brubaker, des idées scénaristiques très bonnes. Les lecteurs de comics retrouveront des éléments d'autres séries comme Wild Cats. La série est globalement assez réussie ! Ce n’est pas un chef d'œuvre absolu, un cran en dessous de Criminal mais ça reste à lire pour les amateurs du genre policier (avec une pointe de surnaturel !)

28/08/2009 (modifier)
Par JJJ
Note: 4/5

Sleeper est une série qui mériterait d'être un peu plus connue qu'elle ne l'est pour un tas de bonnes raisons. Cette série se déroule dans l'univers Wildstorm tout en étant assez éloignée de la continuité de cet univers pour être accessible au plus grand nombre. Cette série est scénarisée par Ed Brubaker, un maître du polar, même quand il déroule ses sombres intrigues dans un univers SF. La preuve étant que l'on oublie bien vite les super pouvoirs et autres artifices tant l'on est absorbé par l'histoire. L'histoire de Holden Carver : un agent de l'international opérations (que l'on pourrait comparer à la CIA) infiltré dans une organisation criminelle aux ramifications qui semblent infinies. Tao est le maître de cette organisation, un esprit surhumain et retors qui n'a rien à envier à Fu Manchu. Tao est un personnage doté de facultés peu ordinaires mais il est dépourvu d'âme. Capable de lire et manipuler les esprits et doté d'une intelligence sans faille, il fait office de grand méchant charismatique et effrayant. Tao est entouré d'hommes de main fidèles et dangereux, Carver est aujourd'hui l'un d'eux. Ed Brubaker nous narre les aventures de cet homme -une taupe- obligé de commettre les pires exactions, coincé dans la souricière sans moyen d'extraction, un homme qui doute. Un agent double ? Un agent dormant comme le suggère le titre ? Qu'il est bon de lire une histoire d'espionnage de ce calibre, parfaitement ficelée mais facile à suivre, usant des meilleurs artifices pour passionner le lecteur. Et l'auteur n'épargne rien à son personnage, Holden Carver vit sur le fil du rasoir. Ce héros obscur joue à un terrible jeu du chat et de la souris. Bien d'autres personnages étonnants prennent vie dans la série Sleeper, des personnages que l'on apprécie plus pour leurs personnalités travaillées que pour leurs pouvoirs. Même ceux que l'on voit peu comme le comateux John Lynch que l'on devine être un homme presque aussi retors que Tao. Ces gens gravitent dans une histoire à leur mesure, une guerre secrète, connue de peu de monde. Actions et rebondissements sont de la partie, parfois l'histoire use de ficelles un peu visibles mais elles ne sont jamais assez grosses pour être qualifiées de facilités. Sleeper est clairement une œuvre de divertissement, bâtie comme une série TV de qualité très agréable à suivre, alternant les séquences d'action parfaitement maîtrisées et les phases de dialogues jubilatoires. A ceux qui se demandent en lisant ces lignes pourquoi par exemple Tao n'est pas capable de percer à jour le secret de Carver, ou tout simplement pourquoi Authority ne débarque pas mettre un terme aux activités de Tao, Ed Brubaker leur donnera des réponses suffisamment astucieuses pour les contenter. Les vignettes sont remplies d'images par Sean Phillips et son style est très appréciable. Le duo Phillips Brubaker fonctionne carrément très bien. Sans atteindre la qualité d'un cru comme Criminal, œuvre plus brillante mais commise plus tard par le même duo, Sleeper fait partie du haut du panier dans le genre. Sleeper est une série qui se suffit à elle même mais si cela ne suffit pas, les plus curieux pourront s'intéresser à Sleeper - Point Blank, une mini série écrite par Ed Brubaker et dessinée par Colin Wilson qui fait office de prologue luxueux et qui donne quelques informations sur Tao, qui explique pourquoi John Lynch est dans le coma et dans laquelle on aperçoit Holden Carver dans quelques cases. Pour les plus exigeants, un épisode de quelques pages est également paru dans comic box n° 56 (Coup d'état) qui met en scène les personnages de Sleeper et ceux d'Authority, c'est scénarisé par Ed Brubaker et dessiné par Jim Lee. Pour conclure de façon simple : si vous êtes fan d'espionnage, d'intrigues tortueuses, de anti héros et de rebondissements, vous pouvez lire Sleeper. JJJ

28/08/2009 (modifier)