Saint-Germain

Note: 3.7/5
(3.7/5 pour 20 avis)

Alchimie, aventure et marivaudage sur les traces du plus anticonformiste des nobles du 18e siècle !


De cape et d'épée Les prix lecteurs BDTheque 2009 Voleurs et cambrioleurs

Le babillard. Surnom argotique de la pie. Surnom également d’un monte-en-l’air spécialisé dans le vol de brillantes pierres précieuses. Derrière le masque duquel se cache un certain Maximilien de Saint-Germain, noble jouisseur et imprévisible bretteur, dont les vols ne servent qu’à servir un étrange projet aux relents de science et d’alchimie orchestré par le mystérieux Monsieur Goupil. Mandé en personne par le roi Louis XV, qui ignore tout de ses activités de voleur mais rien de ses talents d’alchimiste, Saint-Germain va être appelé au chevet du Maréchal de Saxe, victime d’un empoisonnement dontles royaux médecins ne parviennent pas à trouver l’antidote. Le salaire de Saint-Germain pour son travail ? Le Régent, plus gros diamant du trésor royal. Voilà qui devrait plaire à Monsieur Goupil... Mais Saint-Germain ne se doute pour l’heure pas qu’il fait son entrée dans une étrange partie d’échec politique, où tous les coups sont permis...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Janvier 2009
Statut histoire Série en cours (Prévu en plusieurs diptyques) 2 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Saint-Germain
Les notes (20)
Cliquez pour lire les avis

21/01/2009 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette vision du fameux comte de Saint-Germain est audacieuse, originale et très plaisante, bien que je ne vois pas trop en quoi est indispensable le rôle des Sélénites dans cette histoire, il ralentit l'action et ne s'avère pas très intéressant, on aurait donc très bien pu s'en passer car le personnage du comte est suffisamment énigmatique, pas besoin de cette touche fantastique, preuve encore que les scénaristes actuels ne peuvent plus s'en passer. D'un autre côté, ça ne m'étonne pas, c'est du Thierry Gloris, qui a déjà signé Le Codex angélique, pour moi ça veut tout dire... Pour cette raison, ce diptyque m'a plu sans m'ennuyer, mais je ne me ruerai pas sur d'éventuelles suites. J'aurais préféré que Gloris s'intéresse plus à la personnalité troublante et fascinante du comte de Saint-Germain qui n'était qu'un aventurier qui parvint à éblouir le Siècle des Lumières entre 1750 et 1760, en sidérant les salons et la cour de Louis XV par sa prodigieuse mémoire, ses talents de conteur, ses pratiques du spiritisme et de l'alchimie, tout en prétendant avoir vécu au temps de Jésus-Christ. Charlatan ou mystificateur ? c'est ce côté là qu'il aurait fallu creuser.. La Bd est servie par 2 éléments importants : un beau dessin frais et racé, fourmillant de détails et aux décors travaillés. Et le dialogue d'une richesse exceptionnelle qui est tout à fait en adéquation avec l'époque choisie ; c'est même trop car ça pèse un peu sur la narration, si bien qu'au bout d'un moment, ça peut devenir fatigant pour les lecteurs peu réceptifs à ce style de phrasé. Pour les autres, c'est un régal, et après tout, ça vaut mieux que de lire du mauvais français. En dépit d'un tome 2 un peu lent dès l'arrivée à Venise, où l'action est un peu au ralenti, l'ensemble de ce diptyque est satisfaisant, bien qu'il me laisse un goût d'inachevé autour du personnage de Saint-Germain.

18/01/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série que j'ai trouvée moyenne, mais c'est principalement parce que le tome 2 ne m'a pas captivé. J'aime bien le personnage de Saint-Germain qui est sympathique et l'univers de cette série semble prometteur et j'aimerai bien en voir d'avantage. Il faut dire que le scénariste n'explique pas trop son univers quoique j’aie compris la plupart des rôles des personnages. Comme je l'ai dis, le tome 2 m'a moins enthousiasmé. Il se passe des choses dans l'album, mais rien ne m'a vraiment captivé et je trouve que la narration est parfois un peu lourde et il y a parfois un peu trop de nouveaux personnages. J'ai du relire deux ou trois passages pour deviner le role de certains personnages dans l'histoire.

11/04/2013 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Curieusement la maquette m'aurait fait penser à une BD de chez Delcourt... Ne pouvant la placer dans "Vécu" (trop peu sérieuse et un peu trop fantastique, sans doute), Glénat l'a donc replacée dans "Grafica". Je dois avouer avoir bien aimé cet album. Je ne l'ai pas trouvé transcendant, mais le personnage de Saint-Germain est assez jouissif (et jouisseur), et cela m'a plu. Il faut croire que le scénariste s'en est donné à coeur joie, et que le dessinateur l'a suivi dans ses petits délires. Parce que quand même, c'est loin d'être mauvais au niveau du dessin. Je trouve toutefois que ce style semi-réaliste n'est pas encore arrivé à maturité. Les visages, en particulier celui de Saint-Germain, me semblent un peu changeants d'une case à l'autre. Pour en revenir au scénario, cela s'opacifie un peu dans le second tome, même si je trouve que le léger parfum de steampunk n'est pas pour me déplaire... L'univers commence doucement à se mettre en place, attendons encore pour juger plus avant... Ma note est une note d'attente, car l'histoire semble recéler de nombreuses surprises, et j'attends de voir comment cela va évoluer. Le début est très prometteur.

26/02/2009 (MAJ le 02/08/2011) (modifier)
Par pewi
Note: 3/5

Après la lecture du premier tome je suis resté un peu sur ma faim. Il y a tout un pan du scénario qui n'est qu'effleuré, tellement que le lecteur n'a quasiment pas de clés de compréhension de ses passages. J'espère que ce défaut pour une bd seule se transformera en force dans l'ensemble de l'œuvre. L'histoire est envoyée avec un bon rythme avec quelques passages truculents. Le dessin est généreux et bien exécuté. Un ensemble pas mal qui pourrait s'avérer vraiment bien par la suite.

18/12/2010 (modifier)
Par Casou
Note: 2/5

Hélas, quelle déception que ce tome 2. Le 1er était il faut le reconnaître, assez jubilatoire. L'idée que nos personnages soient le jouet de petits dieux capricieux également. Mais pour moi, le tome 2 gâche le plaisir du tome 1. Comme dans Miss Endicott, le tome 1 plante superbement le décor, le personnage principal est intéressant mais par la suite, l'intrigue devient vaine, confuse, des objets grotesques font leur apparition pour démêler une histoire qui n'a ni queue ni tête. Vraiment déçu. Les textes évoquent ceux de De Cape et de Crocs sans jamais les égaler. Ce qui est vif, percutant et drôle chez Masbou et Ayroles est ici indigeste et artificiel. Dans le style, lisez plutôt le très bon Célestin Gobe-la-lune.

12/09/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

S’il faut souligner UNE qualité de cette série, c’est à nul doute l’originalité de son univers. Incroyable ! Un foutoir pareil est purement jubilatoire. Thierry Gloris mélange éléments historiques et fantastiques avec une telle dextérité qu’il parvient à créer un univers délirant qui a les pieds sur terre. S’il faut souligner UN défaut de cette série (et c’est le seul à mes yeux), c’est son caractère bavard. La plume de Gloris a beau être alerte, cette narration omniprésente pèse parfois excessivement sur le récit. C’est d’autant plus regrettable que ces dialogues sont d’autant plus percutants lorsqu’ils se contentent d’aller à l’essentiel (sans jamais tomber dans l’excès inverse). Mais s’il vous faut encore un argument pour ouvrir ces albums, et bien, jetez donc un œil sur les couvertures ! Le dessin de Jean-François Bergeron est une merveille d’élégance et de richesse. Les décors sont très agréablement détaillés. Les personnages sont adroitement croqués. La colorisation est d’une éclatante luminosité. C’est vraiment un régal pour les yeux. J’espère que les auteurs continueront à développer leur univers sans se fourvoyer dans l’une ou l’autre direction, moins intéressante à mes yeux (à titre personnel, je préfère que les « jeux lunaires » restent en arrière-plan). Si elle répond à ce souhait, la série demeurera au niveau qu’elle a atteint dès à présent, à savoir … Franchement bien !

07/05/2010 (modifier)
Par Tomeke
Note: 3/5

Saint-Germain est sans nul doute une bonne B.D. Cependant, j’ai été moins charmé que d’autres lecteurs. Signe positif : je continuerai à suivre la sortie des prochains volumes lors de leur parution. D’abord pour découvrir un peu plus de l’élément fantastique de cette série qui permet à cette dernière de jouir d’une originalité toute singulière. Je suis ensuite très impatient de voir comment l’auteur nous apportera des précisions sur cet élément. Le point plus négatif, me concernant évidemment, c’est le contexte dans lequel intervient Maximilien de Saint-Germain. J’avoue ne pas avoir été captivé par le récit de ses aventures, principalement dans l’aide apportée à la Royauté. Cela m’a diverti, sans vraiment avoir réussi à m’accrocher tout au long du diptyque. En gros, le background m’a amusé, la trame principale m’a laissé de marbre. Enfin, et je ne pourrais l’oublier, il est vrai que le graphisme est incroyablement réussi. En pinaillant très légèrement, on pourrait trouver l’un ou l’autre défaut aux visages mais franchement, chaque planche est une réussite. Le trait est très maîtrisé, et la colorisation extraordinaire. Au final, j’espère découvrir au prochain diptyque (ou one-shot, ou triptyque d’ailleurs) une histoire qui arrivera plus à me captiver. En attendant, je bouilli déjà d’impatience d’en savoir plus sur l’élément fantastique de cette série, que je ne dévoilerais pour rien au monde.

26/02/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Erik

C'est la prochaine bd qu'il faut que j'achète absolument ! Sa lecture a été comme un enchantement. Le dessin est quasi-magnifique avec un luxe de détails et des personnages hauts en couleurs. Les dialogues sont véritablement exquis. Le scénario est signé par un auteur Thierry Gloris que j'avais déjà remarqué dans Le Codex angélique auquel j'ai mis la note culte. Il y a des auteurs où dès la première lecture, on se dit qu'ils vont marquer la bande dessinée. Cette oeuvre souligne le talent absolu. Comme pour Le Codex angélique, je vais attendre la suite pour accorder la note culte. C'est 4.5 étoiles assuré ! Il y a également une touche de fantastique dans Saint-Germain puisqu'il est question d'alchimie. Pour autant, le récit est ancré dans une réalité historique : celui du règne de Louis XV. Une lecture qui s'avère être un vrai régal ... Une réussite parfaite... Une belle entrée en matière... Vivement la suite des aventures du Comte le plus anticonformiste ! Et ce second tome vient confirmer tout le bien que je pense de cette série. Le dessin est vraiment top: quel régal de pouvoir contempler les magnifiques paysages vénitiens. Le ton est résolument enlevé. C'est de la bd de grande qualité ! Un bémol cependant: il y a eu un astérisque qui ne renvoie à rien par simple oubli tout simplement. Cette maladresse aurait pu être évitée par simple relecture avant édition ! Note Dessin : 4.5/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4.25/5

08/11/2009 (MAJ le 11/02/2010) (modifier)
Par scuineld
Note: 4/5

Après Le Codex angélique, voici une autre histoire de Thierry Gloris. Et, comme le codex, une histoire difficile à catégoriser. Est-ce une histoire fantastique dans le monde réel ? Ou une histoire réaliste dans un univers fantastique ? Ou encore une libre adaptation teintée de fantastique d'une histoire réelle ? La frontière n'est pas si facile à définir. Et c'est précisément ce qui fait le charme de cette BD : on ne sait pas où tout cela va nous mener... A suivre avec intérêt, donc... Et, cerise sur le gâteau, le dessin et les couleurs ne sont pas en reste, loin s'en faut. Les détails foisonnent, le trait est net et les couleurs créent une bonne ambiance... Vous l'aurez compris, l'ensemble donne donc une BD des plus prometteuses qu'il vous faut lire... En attente du tome 2 ! Après la lecture du tome 2, toujours rien à redire. Une grande série en devenir...

31/01/2009 (MAJ le 20/01/2010) (modifier)
Par Geoffroy
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Cette série mérite décidemment sa place dans la sélection Best of 2009 ! Encore une perle découverte grâce à ce site et aux nombreux commentaires élogieux à son sujet. Dans le même esprit que De Cape et de Crocs et Célestin Gobe-la-lune, Saint Germain n’a pas à rougir de la comparaison. Tout d’abord un dessin très précis, des décors détaillés mais pas surchargés, une mise en couleurs réussie, un univers graphique réussi qui nous plonge dans l’histoire. Les personnages quant à eux sont fascinants, Saint Germain est un mélange d’Arsène Lupin et de Robin des bois, tour à tour charmeur, filou, voleur, provocateur, intrépide et secret, enfin un personnage avec un bon potentiel scénaristique. Les personnages secondaires sont quant à eux loin de l’être et les liens les unissant bien plus complexes qu’il n’y parait. Enfin l’apothéose : quelle verve, quel sens de la répartie, les mots sont pesés, les dialogues ciselés. J’ai eu beaucoup de plaisir à lire l’histoire, les clins d’œil sont légers (agence tout risque) et quelques tirades bien ficelées. L’histoire est quant à elle très réussie et originale, mêlant à la fois un aspect historique et ésotérique, la suite des aventures est imprévisible et d’autant plus alléchante. J’ai bien aimé l’approche « marionnettiste » des divinités (ou assimilées) qui m’ont beaucoup fait penser à La Loi du chaos et Le dernier Troyen mais surtout au cycle des dieux de Bernard Werber Certainement une des meilleures séries que j’ai lu récemment et un indispensable dans sa bdthèque. Vivement le tome 3 ! 4.5/5

13/01/2010 (modifier)