Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Codex angélique

Note: 3.65/5
(3.65/5 pour 23 avis)

Paris, début du siècle. Tandis qu'une série de crimes horribles endeuille la ville, un vieux savant à moitié fou tente de ramener une femme aimée du royaume des morts.


Paris Serial killers

Comme ce fut le cas dans le Londres de la fin du siècle dernier, Paris doit faire face à un tueur en série. Thomas Devisse est un jeune homme effacé et brillant qui vit chez un oncle obsédé par des recherches qui tentent d'abolir les règles de vie et de mort instaurées par Dieu lui même. Les recherches du vieux savant débouchent sur des résultats concrets. Mais pas vraiment ceux qu'il attendait. En fait, n'aurait-il pas ouvert la boite de Pandore ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Juin 2006
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Le Codex angélique
Les notes (23)
Cliquez pour lire les avis

30/06/2006 | sagera
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Ben moi, je vais faire encore mieux que Gaston, je mets la note la plus basse parce que je n'ai pas aimé du tout cette Bd. Pourtant, ça part bien dès les premières pages avec une série de meurtres sexuels commis par un émule de Jack l'Eventreur, mais dans le Paris de la Belle Epoque, ça prend une direction vers le polar glauque avec une légère connotation steampunk, un peu comme dans Le Régulateur ; jusque là, ça me convenait. Mais peu à peu, par petites touches, et de façon insidieuse, l'ambiance se fait de plus en plus lourde et pesante, une sensation de malaise s'installe, le tout accentué par le dessin qui à première vue pourrait me convenir, mais qui façonne des têtes de personnages volontairement déformées, étranges et disgracieuses. Tout bien considéré, au fur et à mesure de ma lecture, je ne le trouve pas si terrible que ça ce dessin, il me met mal à l'aise, je ne sais l'expliquer. S'ajoutent à ça une certaine raideur des personnages et de nombreuses cases assez sombres, je n'aime pas ce genre de sensation, d'étouffement et de glauquitude excessive. Le dernier album me dégoûtait tellement que je ne lisais qu'une bulle sur 2, ce qui fait que je n'ai peut-être pas tout saisi, mais ce n'est pas grave, j'avais ma dose, cette Bd m'ennuyait déjà dès le tome 2, parce qu'en plus, il faut dire que le scénario ne signifie rien et ne mène à rien. Le seul détail que j'ai trouvé intéressant, c'est le dialogue, mélange hétéroclite de richesse littéraire et de franc-parler mêlé d'argotismes plutôt savoureux. Dommage que ça ne soit pas utilisé dans une Bd au fantastique moins tordu, car ce n'est pas le fantastique que j'apprécie, d'ailleurs je ne comprends pas comment un scénariste peut inventer une histoire pareille, et je suis surpris de voir tant de notes favorables.

11/12/2014 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Voilà du fantastique assez plaisant. En trois volumes l'histoire est bouclée de manière originale : le début de la trilogie évoque Jack l'éventreur et se termine par Landru. Nous avons un dessin particulier, les formes, notamment au niveau des personnages, semblent fuir, comme si un coup d'éponge avait été donné sur les planches. La couleur est en adéquation avec l'ambiance recherchée. Pour ce qui est du scénario, j'ai particulièrement apprécié la montée en puissance des différents événements. Dans le tome 2 toutes les scènes à l'hôpital St Anne sont d'une force assez insoutenable sur la manière de l'époque pour traiter les "fous". Grand tome donc. Le tome 3 reprend le cours de l'histoire, démarre de façon presque bucolique pour finir dans une apothéose de violence. Rien d'exceptionnel mais un récit qui procure un très bon moment de lecture, l'histoire, les personnages, l'ambiance, tout concourt à placer cette série sur les rayons de la bibliothèque.

26/10/2014 (modifier)
Par Jérem
Note: 3/5

Vu le nombre d’avis très positifs sur le site, j’ai fini par lire cette fameuse trilogie. Et mon constat est un peu mitigé… Les dessins sont très beaux et très travaillés. Le dessinateur reconstitue parfaitement le Paris de la Belle Epoque tout en soignant décors et personnages. La colorisation, très réussie, accentue encore l’ambiance sombre et fantastique du récit. Par ailleurs, les couvertures des albums sont absolument somptueuses. Cependant, j’ai trouvé les personnages un peu trop figés notamment lors des scènes d’action, elles-mêmes peu dynamiques. Le premier volume m’a envouté mais la suite se dégrade un peu, se révèle moins passionnante. Le scénariste a voulu inclure trop d’éléments de genre dans son histoire (fantastique, ésotérisme, enquête policière, steampunk) et cela nuit à la cohérence et à l’intérêt de la série. Au final, Le Codex angélique est une bonne série fantastique, très agréable à lire, qui plaira sans aucun doute aux amateurs de surnaturel. Mais les défauts de la saga et le sentiment que le potentiel de la série n’est pas suffisamment exploité m’empêche de mieux la noter. Dommage. 3/5

25/07/2013 (modifier)
Par Tomeke
Note: 5/5

Énorme cette série ! Trois tomes qui défilent à une vitesse incroyable, avec un scénario riche en rebondissements et cohérent. Du fantastique à l’état pur… Car il est bien question de fantastique, de divin, d’immortalité et d’angélisme. Cocktail détonnant pour une histoire rythmée sans temps mort. Très clairement, il s’agit pour moi d’une des meilleures séries en trois tomes. Le trait et la colorisation n’y sont pas étrangers. Quel beauté et quel dynamisme ! Une claque, tout simplement ! Très clairement, un must de chez Delcourt, qui se tient de bout en bout et qui se termine impeccablement. Enfoncez-vous des ses méandres car Le codex Angélique est une série qui torture et passionne ! Culte, d’office !

15/06/2013 (modifier)
Par js
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Cette BD vient de rentrer dans celles que je préfère. C'est une explosion graphique et une tuerie scénaristique ! Tome 1, première planche : j'adhère d'emblée ! Tout d'abord, un des points très réussi de cette oeuvre est d'avoir su user d'un vocabulaire un peu ancien et d'y avoir mis quelques tournures spécifiques de cette époque, le tout dans un style vraiment soigné et très recherché (c'est grossier et vulgaire mais sans jamais choquer ou sans jamais être cru gratuitement, le tout fait souvent sourire). Pour l'histoire, la fin du premier tome est assez surprenante, et j'ai eu peur d'être déçu par la suite et de perdre le charme initial de la série. Mais non, tous les tomes sont excellents, le scénario tient vraiment la route et l'ensemble m'a conquis de A à Z, sans aucune fausse note à mes yeux. Puis, même si l'histoire fait quelques parallèles avec Jack l'Eventreur, cela est bien amené et ne nuit pas la lecture. Les protagonistes sont vraiment complexes et plein de mystères. Ils en sont attachants, voire fascinants (le jeune héros me fait penser à Arthur Rimbaud). Les rebondissements et la complexité (raisonnable) du scénario rendent la lecture exquise. Le dessin résulte du chef d'oeuvre. Un trait remarquable, des couleurs bien choisies et bien adaptées au scénario. J'ai passé beaucoup de temps sur les planches à scruter tous les détails et à saisir toutes les nuances et tous les jeux d'ombres. Puis le petit dessin d'Anthony Jean (La Licorne) au début d'un des tomes est sympathique (j'adore Jean). Pour couronner la lecture, les auteurs ont mis à la fin de la BD un petit lexique très drôle et très bien trouvé ; histoire de bien finir la lecture. A lire de toute urgence, série excellentissime !

26/08/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Très belle Bd avec un dessin sombre et lugubre qui est en accord parfait avec l'histoire, les personnages sont très expressifs. Je ne lui trouve aucun défaut, une histoire passionnante sur fond de thriller ésotérique fantastique, souvent très noir, surtout le tome deux. On se demande où tout cela va nous conduire, car l'imagination de Gloris et le talent de Bourgouin sont étonnants. Tome 3 Toujours aussi sublime visuellement. Le scénario est réussi, malgré tout le côté ésotérique lors de la relecture des deux premiers tomes, suivie du dernier, a fini par me lasser un peu, même si le suspense est bien présent jusqu'au bout. Par ailleurs je n'ai pas bien saisi la dernière planche, quelque chose m'a échappé.

15/12/2007 (MAJ le 12/03/2011) (modifier)

Un poil déçu par cette trilogie qui pourtant avait tout pour me plaire. Le tome 1 débute ainsi avec tous les ingrédients d'un nouveau From Hell : un tueur à la Jack l'Éventreur dans un Paris très sombre, ambiance années 1900 et un personnage torturé noyant ses démons dans les substances hallucinogènes. Mais voilà, passé ce début de premier tome très prometteur, les auteurs introduisent une touche de fantastique qui ne m'a pas complètement convaincue. Il ne se passe ensuite pas grand chose dans le tome 2 qui se contente essentiellement de décrire l'univers psychiatrique de l'époque avec un clin d'œil envers Freud et le côté novateur de ses recherches. Le tome 3 clôt ensuite cette histoire d'une façon plutôt inattendu et intéressante mais je n'ai pas du tout accroché à la résurrection du méchant qui arrive à se faire des implants métalliques alors que l'automobile n'est encore pas inventée.... Côté dessin, c'est vraiment très joli et cela change des dessins habituels. Le trait de Bourgouin donne beaucoup de mouvement aux scènes et la colorisation est vraiment superbe. Rien à redire de ce côté là. Une petite déception. Un tout petit 3/5 pour le dessin et le tome 1. SCENARIO (Originalité, Histoire, personnages) : 3/10 GRAPHISME (Dessin, colorisation) : 8/10 NOTE GLOBALE : 11/20

04/03/2011 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

J'ai aimé le style des dessins. C'est original, ca change de ce que j'apprécie généralement et ça donne une ambiance particulière à la série. Petit bémol sur les grosses scènes d'actions et de baston (qui ne sont pas nombreuses) mais qui elles m'ont paru un peu confuses, notamment la scène finale du second tome. J'ai vraiment aimé le début de l'histoire. L'ambiance début 20e siècle, les 2 policiers, leur enquête sur des meurtres crapuleux, le jeune Thomas Devisse.... un socle de départ riche et prenant. Et que dire des dialogues jubilatoires dans ce premier tome !! La tournure des phrases, le style, la petite touche d'humour : un régal. J'ai moins aimé la tournure prise par l'histoire quand on se retrouve dans un asile de fou. Et je n'ai pas trop accroché non plus aux séquences purement fantastique, aux incantations, aux récits ésotériques et aux scènes ou les esprits et les anges se baladent au milieu de nos personnages. C'est un peu ennuyeux car c'est un point particulièrement important du scénario et c'est ce que j'ai le moins apprécié. Malgré cela j'ai passé un bon moment, avec une mention spéciale pour le premier tome.

13/03/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Chouette ! Je vais être le premier à donner une note négative à cette série. C'est tout un honneur pour moi. Le problème avec cette série c'est que je trouve que le scénario est de moins en moins bon au fil des tomes. Le premier tome était réellement captivant. J'avais envie de connaître la suite et les personnages ont une psychologie très bien décrite et utilisée. Le deuxième tome m'a laissé mitigé. Les scènes à l'asile m'ont ennuyé, mais le reste était bon. Puis, j'ai lu le tome 3... qui m'a vraiment laissé l'impression que j'assistais à un énorme gâchis. Ça va trop vite à mon goût. Je ne comprenais que la moitié de se que je lisais et la fin m'a paru être très précipitée. On dirait deux tomes résumés en un seul. Sinon, le dessin est excellent du début jusqu'à la fin.

21/01/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Guillaume.M

Après la lecture du très bon « Saint-Germain » du talentueux Thierry Gloris et la découverte du mystérieux « Missi Dominici » du même auteur, je me suis laissé attirer par « Le Codex Angélique ». Graphiquement, c’est assez impressionnant. De la noirceur et une atmosphère steam punk se dégagent de planches rivalisant de dynamisme et de beauté. Bourgoin a un vrai talent. La mise en couleur m’a laissé sans voix. Je me suis mis alors à rêver : à quoi ressemblerait « From Hell », dont l’histoire est similaire par certains aspects, si le dessin avait été laissé à Bourgoin ? Cela aurait été magnifique ! Seulement voilà... J’ai été déçu par le scénario. J’ai été mis mal à l’aise par l’histoire que j’ai trouvée assez indisciplinée. Gloris a voulu trop dire et en faire. On aborde de nombreux sujets sans véritablement les épuiser au fond ce qui m’a laissé un curieux goût d’inachevé dans la bouche. On passe du steam punk à l’ésotérisme, du fantastique au policier. C’est riche mais finalement peu habile dans le mélange. Certains personnages sont finalement peu expliqués et utilisés. Une histoire plus ciblée sur l’un ou l’autre de ses aspects aurait été, selon moi, plus judicieuse. C’est décevant parce que Gloris a vraiment du talent et des idées à revendre. Certains passages sont très intéressants et certains personnages captivants. Voilà donc une trilogie qui mérite largement le coup d’œil pour son dessin et pour certains passages haletants. La fin est également bonne.

13/12/2009 (modifier)