Les Ahlalaaas

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Cet album retrace l’ascension du "Mont Talon" par les Ahlalaaas.


Auteurs suisses Créatures fabuleuses (issues de la bd) Petit peuple Pilote

Des personnages poilus et facétieux nous entourent : ce sont les Ahlalaaas. De la taille d’une puce, ils restent invisibles des hommes. Et avoir un gros pif au milieu de son visage à soi n’aide certainement pas à mieux discerner ces petits êtres microscopiques, n’est-ce pas Chichille ? Deux Ahlalaaas sont fermement décidés à gravir le Mont Talon. Mais cet événement fortement médiatisé ne sera pas sans embûches pour nos deux alpinistes en herbe. Il leur faudra surmonter bien des obstacles et des créatures terrifiantes . . .

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1977
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Ahlalaaas
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

26/02/2007 | Pierig
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une histoire sympathique qui plaira aux enfants. C'est assez original de voir des personnages de bande dessinée vouloir gravir un autre personnage de bande dessinée (Achille Talon). Les Ahlalaaas sont en effet des créatures minuscules et Talon est un géant pour eux ! L'histoire s'adresse clairement aux enfants et un adulte pourrait lire cela sans déplaisir, mais il ne faut pas s'attendre à une histoire mémorable. Cela fait passer le temps et certains dialogues sont savoureux sans toutefois atteindre le niveau de Greg. Le dessin de Derib est bon quoique je préfère toujours ce qu'il a fait sur Yakari.

19/07/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Oui, bon, bah, voilà, quoi… C’est un album plaisant, plein de fantaisie et de gentillesse, destiné aux jeunes lecteurs. Derib s’est amusé, cela se sent. Il part d’une idée originale (l’ascension du mont Talon par d’étranges et minuscules créatures) et construit son récit autour des particularités dudit mont et de l’opposition de caractère des deux alpinistes. L’humour est présent mais destiné aux jeunes lecteurs qui avaient alors le plaisir de retrouver un de leurs personnages fétiches dans un emploi inattendu. Cela se laisse lire… d’autant plus rapidement que les textes ne sont guère étoffés et que les grandes cases sont nombreuses. Le dessin de Derib s’inspire ici encore beaucoup de celui de Greg mais on sent que l’auteur n’avait que peu de temps à consacrer à la série. Il va à l’essentiel. Une curiosité mais certainement pas un chef-d’œuvre.

14/11/2012 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Je me souviens d'eux, dans "Achille Talon Magazine" en 1975. "Eux" ?... ce sont des petits êtres velus, de tailles diverses, dotés de grandes oreilles et -surtout- d'un comportement humain. Derib est au dessin. Greg au scénario. Prometteur. Un duo "chic" pour une histoire qui -ma foi- n'est pas restée gravée dans ma mémoire. Pourtant ils sont marrants, ces "gnomes" capables de s'adapter à toutes les situations. Mais ils ne feront pourtant l'objet que d'un tome, leur "vie" devenant plus prolifique -dès 1981- dans une carrière publicitaire. Peu à dire, c'est vrai, et c'est dommage car cette collaboration entre les "papas" d'Achille Talon et de Buddy Longway était assez prometteuse. Un bel essai pour un opus plaisant, un peu délassant ; mais essai qui ne sera pas transformé. Pas mal quand même.

28/02/2007 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Tiens, voici d’étranges petites bêtes poilues ressemblant au lapin Nanabozo mais avec le corps massif d’un ours. Derib créa ces petits personnages au début des années 70, en marge des planches de Yakari et de Buddy Longway dans un but purement récréatif. Mais les Ahlalaaas attirent bien vite la sympathie du public et égaiera les pages du journal Pilote. Leurs aventures feront même l’objet d’une publication sous forme d’album avec le personnage fétiche de Greg en vedette : Achille Talon. Il y est en effet question pour deux Ahlalaaas de gravir le "Mont Talon". S’en suivent de nombreuses petites péripéties pas bien méchantes pour atteindre leur Everest. C’est sympathique mais comme beaucoup d’albums de Derib, ça se lit vite, bien trop vite, ce qui laisse un goût de trop peu. On y retrouve Achille Talon sous toutes ses coutures et avec sa verve intacte. Heureusement, l’album se referme sur une touche humoristique bien vue pour qui connaît Chichille et son voisin à lui. A noter qu’on retrouvera aussi les Ahlalaaas pour illustrer L'aventure d'une BD (Derib). Pas exceptionnel donc mais je ferai preuve d’indulgences car Derib est un de mes auteurs préférés et l’ensemble se révèle sympathique.

26/02/2007 (modifier)