L'aventure d'une BD (Derib)

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Derib et Pernin expliquent comment se conçoit une bande dessinée. Et, parce qu'on est jamais aussi bien servi que par soi-même, Derib a décidé de le faire en bande dessinée.


Auteurs suisses Bd : mode d'emploi Documentaires

En 1981, bien avant Scott Mc Cloud et son très estimé « L’art invisible », Derib et Pernin avaient eu l’idée de raconter en bd ce qu’était la bd. En se servant de son propre exemple (à savoir, des extraits d’un album de Buddy Longway), Derib raconte les étapes de la création d’un album, du scénario à la couleur, en passant par le découpage, le crayonné, l’encrage… . .

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1982
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'aventure d'une BD (Derib)
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

29/07/2004 | ArzaK
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

« L’aventure d’une BD » prétend présenter aux lecteurs lambda le processus de création d’une bande dessinée, et expliciter certains termes techniques du médium. Pour que ce ne soit pas rébarbatif, ce sont des personnages de la série de Derib Les Ahlalaaas qui sont mis en scène, dans un pastiche de festival d’Angoulême, avec conférences, collectionneurs de dédicaces (ce qui permet aux auteurs de créer un certains nombres de gags parallèlement aux explications du conférencier, avec moult jeux de mots). Quelques collègues de Derib (des pointures !) participent à une sorte de « fan art » en fin d’album, et Franquin se fend d’une préface (ce qui lui permet au passage de réitérer son dégoût pour la chasse – voir ses Idées Noires). Si l’album est intéressant et présente quelques moyens et termes techniques permettant de se rendre compte du travail d’un auteur de bande dessinée, cela reste quand même un peu restreint. D’abord, si le propos de Pernin est clair et simple à suivre, il est nettement moins ambitieux que ce que propose Mc Cloud dans son L'Art Invisible, vers lequel je vous recommande de vous tourner si vous souhaitez réellement approfondir votre connaissance du médium. Ensuite, écrit au début des années 1980, cet album est un peu daté, puisque depuis, l’éclosion de l’édition indépendante, alternative, a quelque peu remis en question certains postulats déclinés ici (mise en page, qualité du dessin, etc.) Enfin, c’est vraiment exclusivement axé sur le travail de Derib lui-même, et en particulier de sa série Buddy Longway (la plupart des exemples étant choisis dans l’album de la série qui venait de sortir, de sorte qu’on est fondé à penser que la concomitance de leur sortie participe d’une campagne de promotion, avec un « making of » faussement didactique ?). Un conseil d’achat ne vaudrait donc que pour les fans de Derib (et alors c’est effectivement un must pour eux de posséder cet album, quasi collector !). On y trouve confirmation du talent de dessinateur de Derib, en particulier pour les chevaux. Pour les autres, un emprunt devrait suffire je pense. Les grands lecteurs de BD n’y apprendront sans doute pas grand-chose…

02/04/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

J'avais acheté cet album atypique en 1981 et je ne me rappelais même pas que je l'avais encore ; c'est en furetant dans les thèmes de BDT que je suis tombé dessus. C'est le genre d'album qui s'adresse avant tout aux fans de Derib, d'ailleurs si je l'avais acheté à l'époque, c'est bien pour cette raison, parce qu'aussi étant un grand fan de Buddy Longway, il était indispensable que je l'ai. Donc, c'est bien fait, on y apprend de façon ludique comment est réalisé une page de BD, la technique de mise en page, la mise en couleur, les recherches graphiques, les différents plans (qui sont pratiquement les mêmes que ceux du cinéma), les méthodes de narration...bref tout ce qui participe à la fabrication d'un album, en s'appuyant sur l'exemple de Buddy Longway. Vu maintenant, pour l'amateur aguerri de BD, on n'y apprend rien car on connaît plus ou moins les phases de création ; mais c'est une curiosité pour le fan, peut-être moins utile pour les autres.

03/03/2014 (modifier)
Par McClure
Note: 3/5

Je viens de tomber sur ce bouquin et je rejoins principalement l'avis d'Arzak. Nous n'apprenons pas grand chose et cela se transforme donc plus en un making of d'album de Buddy Longway que comme un exercice véritablement didactique. Pour autant, et étant grand fan de la série phare de Derib, je considère cet album comme le "collector" de cet auteur génial. Certes c'est à destination des plus jeunes mais je pense également que cela s'adresse au régressif dont je fais parti. Achat pour les fans

28/11/2012 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

En 1981, bien avant Scott Mc Cloud et son très estimé « L’art invisible », Derib et Pernin avaient eu l’idée de raconter en bd ce qu’était la bd. En se servant de son propre exemple (à savoir, des extraits d’un album de Buddy Longway), Derib raconte les étapes de la création d'un album, du scénario à la couleur, en passant par le découpage, le crayonné, l’encrage… Autant le dire de suite : le passionné de bd, pour peu qu'il ait un certain âge, n'apprendra pas grand chose en lisant cet album. Derib n'est pas aussi théoricien que Scott Mc Cloud. Le but semble avant tout d'expliquer aux plus jeunes "comment kon fait"... Je connais cet album depuis très longtemps, j’ai du le lire à l’âge de 6 ou 7 ans et à l’époque, il avait exercé une vraie fascination sur moi, car tout à coup je découvrais que derrières mes héros de papiers préférés, il y avait des gars qui passaient des heures à gratouiller du papier comme des forcenés...Je trouvais ça dingue! A le relire aujourd’hui, mon enthousiasme pour cet album est moindre mais je ne peux m’empêcher un petit pincement au cœur nostalgique. Sympa, mais à réserver aux plus jeunes ou aux fans de Derib qui verront dans cet album un curieux collector.

29/07/2004 (modifier)