Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Batman - Black and White (Batman!) (Batman: Black and white vol.1)

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 4 avis)

Hommage collectif au personnage de Batman de la part de grands noms du comics des années 80 et 90.


Batman Collectif DC Comics Hommages collectifs Super-héros Univers des super-héros DC Comics

Hommage collectif au personnage de Batman de la part de grands noms du comics des années 80 et 90. Au scénario de ces nombreuses histoires courtes : Brian Bolland, Howard Chaykin, Chuck Dixon, Neil Gaiman, Archie Goodwin, Andrew Helfer, Klaus Janson, Joe Kubert, Ted Mckeever, Dennis O’neil, Katsuhiro Otomo, Bill Sienkiewicz, Walter Simonson, Jan Strnad, Bruce Timm, Matt Wagner, Kent Williams Au dessin : Simon Bisley, Brian Bolland, Howard Chaykin, Richard Corben, Gary Gianni, Klaus Janson, Teddy Kristiansen, Joe Kubert, Liberatore, Ted Mckeever, Jose Muñoz, Kevin Nowlan, Katsuhiro Otomo, Bill Sienkiewicz, Walter Simonson, Brian Stelfreeze, Bruce Timm Et au dessin d'illustrations en une page : Neal Adams, Michael Allred, Batt, Michael WM. Kaluta, Jim Lee, Frank Miller, Moebius, Alex Ross, Marc Silvestri, Barry Windsor-Smith, Alex Toth, Scott Williams, Jorge Zaffino

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1996
Statut histoire Histoires courtes 2 tomes parus
Couverture de la série Batman - Black and White (Batman!)
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

04/11/2006 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Je n'ai lu que le premier tome de la réédition parue chez Urban Comics. Je lirai la suite si je tombe dessus, mais ça ne fait vraiment pas partie de mes priorités. Une suite d'histoires courtes sur Batman et son univers par plein d’auteurs connus, ça m'intéressait surtout que je suis fan de certains de ses auteurs. Malheureusement la plupart de ces histoires vont du pas mal au gros bof. En fait, il n'y a que l'histoire écrite par Gaiman qui m'a semblé mémorable. Les autres sont des histoires qui se lisent et s'oublient facilement même si certaines ne sont pas vraiment mauvaises. Il reste le dessin en noir et blanc, un style qui va bien avec Batman. J'ai bien aimé la plupart des dessinateurs. Il n'y a que Munoz que j'ai détesté parce que je n'accroche pas du tout à son style.

19/10/2016 (modifier)
Par Jetjet
Note: 3/5
L'avatar du posteur Jetjet

Déjà pour commencer je parle ici de la première édition de 129 pages et non de celle rehaussée de presque du double comme feu les éditions USA ont eu la délicatesse d’éditer juste un an après mais passons… La multitude de ces courts récits exclusivement en noir et blanc sur une commande de DC Comics et réunissant les plus prestigieux auteurs des années 90 pourrait laisser croire qu’il s’agit d’une bonne introduction pour les néophytes du Chevalier Noir mais en fait il n’en est rien. La lecture de ce recueil nécessite un peu d’expérience et de connaissance du monde de Gotham City afin d’être plus facilement digérée. L’ensemble repose sur une idée toute simple, une ligne directrice que DC Comics a du imposer comme exercice de jeu et qui est plus facilement compréhensible par son titre en VO : Batman Black & Night. En effet il n’y a aucune couleur ce qui sied parfaitement bien à l’univers monochrome et les différents auteurs rivalisent de contrastes qui ne dépareilleraient pas dans Sin City d’un certain Miller :) Le seul hic c’est qu’il y a forcément à boire et à manger. Aucune histoire n’est liée, toutes sont courtes et imposent davantage de tranches de vie avec coup de théâtre à la clé. Elles reflètent la vision personnelle de chaque auteur, en particulier un dessinateur de comics renommé et un scénariste qui ne l’est pas moins… Le seul souci c’est qu’on passe d’un style à un autre sans transition aucune avec ses propres préférences mais il y en a également d’assez décevantes. La faute à un nombre de pages étriqué ou peut être même d’intérêt de la part des auteurs. On sent davantage la commande imposée que l’œuvre récréative même si certains auteurs ont du se faire plaisir. Il manque malgré tout un fil conducteur pour en faire l’indispensable collectif de Batman que j’en attendais lors de ma première lecture mais peut être n’ai pas eu droit aux meilleures de ces histoires dans mon édition d’autant plus que l’édition intégrale des 3 bouquins édités aux USA n’a jamais été complètement reproduite en France :) En fait cette critique est surtout un appel du pied pour une belle réédition de la part de Panini Comics car il y a matière à satisfaire le fan de Batman en offrant un panel complet cette fois de cette collection :) Pour les novices je me répète mais il y a bien mieux à lire sur la Chauve Souris comme The Killing Joke ou l’indispensable Long Halloween. A bon entendeur….

22/02/2011 (modifier)
Par JJJ
Note: 4/5

Un pavé imposant ce Batman Black & White. Un recueil d’histoires courtes, toutes signés par des scénaristes et dessinateur de grand talent en hommage au Chevalier Noir. Treize histoires en huit planches, en noir et blanc qui racontent de petites histoires relatives au mythe qu'est Batman ou qui offrent des interprétations différentes de ce que l'on à l'habitude de voir. Entre chaque histoire des illustrations réalisés par des dessinateurs de renom tels que Barry Smith, Mark Silvestri, Moebius ou encore le très grand Neal Adams pour ne citer qu'eux. Juste pour ces dessins cet album mérite d'exister. Venons-en aux histoires : Toutes ne sont pas réussies, loin de là, en huit planches il ne faut pas s'attendre à des prouesses scénaristiques, d'autant plus que les histoires sont indépendantes. Nous en retiendrons quelques unes, comme celle, écrite par Neil Gaiman; le scénario à défaut d'être génial est sympathique et oppose Batman au Joker de façon assez inédite. Les dessins de Simon Bisley sont magnifiques et l'on à droit à une apparition de Lobo en forme de clin d'œil. L’histoire d'Howard Chaykin brille par son originalité, en seulement huit planches c'est à souligner. J'ai également apprécié celle réalisée par Joe Kubert, qui est un bel hommage au Batman dessinée avec la classe dont sait faire preuve cet artiste. L'histoire de Brian Bolland est tout simplement celle que je considère comme la toute meilleure de cet album à tous points de vue. Un chef-d’œuvre en huit planches qui dévoile l'univers de Batman, de la Batmobile à la Batcave en passant par quelques uns des ennemis célèbres (exception faite du Joker, car peut-être déjà utilisé par Bolland dans une autre histoire bien connue...), le tout sans oublier un superbe plan de Gotham. Cerise sur le gâteau, le scénario est surprenant. Le contenu du reste de l'album est beaucoup plus classique, même si on lit avec plaisir les histoires de Liberatore, Otomo ou encore Muñoz... car ils livrent une vision vraiment décalée et inédite du héros de Gotham. Les histoires de Wagner ou Steelfreeze et O'neil (Denis) sont archi-classiques. Elles se lisent sans déplaisir. Enfin quelques histoires sont assez décevantes : Comme celle de Walter Simonson au graphisme classique débordant d'effets pyrotechnique, qui présente un univers futuriste immaculé qui brille surtout par sa banalité. Celle écrite par Strnad et dessinée par Corben est très moyenne, dans des ruelles style jungle urbaine, Batman se bat comme une danseuse contre des voyous gangsta, le ton de l'histoire est pessimiste au possible. Toujours écrite par Strnad, l'histoire teinté de fantastique dessinée par Kevin Nowlan ne m'a pas emballé, un peu trop vite expédiée dans sa forme. Au rang des déceptions je rangerai enfin la trop bavarde histoire de Bill Sienkiewitz, qui pour le coup assure le minimum, tant scénaristiquement que graphiquement. Evidemment c'est mon avis que je livre sur ces histoires, mon sentiment propre... mais au delà de ses défauts et qualités, cet album est « culte » d'une certaine manière. Ne serait-ce que pour la beauté de ses planches et le nombre d'artistes de renom qui ont participé à cette série. Cet album est un incontournable pour les fans de Batman. JJJ

02/04/2008 (MAJ le 02/04/2008) (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

En lisant ce gros album cartonné paru chez Editions USA, j'étais persuadé de lire l'édition originale de Batman - D'ombre et de lumière. En effet, ces deux séries sont issues de la même série américaine Batman : Black & White, recueils d'hommages de grands noms du comics et du dessin au personnage de Batman. Mais ce n'est qu'après que j'ai découvert que ce n'était pas les mêmes histoires ni les mêmes auteurs qui sont publiés dans l'un et l'autre des recueils parus en France. Et j'ai bien l'impression que ce sont des noms bien plus impressionnants qui composent les artistes de Batman!. Pensez un peu : Simon Bisley, Neil Gaiman, Joe Kubert, Bill Sienkiewicz, Richard Corben, Liberatore, Jose Muñoz, Frank Miller, Alex Ross, Jim Lee, Barry Windsor-Smith, Moebius et même Katsuhiro Otomo, ces grands noms là parmi encore beaucoup d'autres de niveau presque aussi élevé. Et presque tous les dessinateurs sont de grands experts du noir et blanc, avec des styles très divers, parfois impressionnants, presque toujours très réussis. Bien sûr, comme dans tous les recueils collectifs, le niveau est inégal mais la moyenne est ici très bonne à mon goût, et surtout certaines histoires sont vraiment excellentes. Quelques-unes n'hésitent pas à prendre la voie de l'humour ou au moins de l'ironie, d'autres sont plus noires, ou plus classiques. Mais toutes ou presque m'ont vraiment plu. Il s'agit bien d'un recueil hommage, ce ne sont pas là de grandes aventures de Batman à la manière d'un long Halloween ou autres Dark Knight, mais certaines histoires pourraient très bien s'insérer dans le genre, tandis que d'autres sont un peu plus à part. En tout cas, un recueil qui plaira sans nul doute aux amateurs de Batman mais aussi aux amateurs de noir et blanc.

04/11/2006 (modifier)