Voyage sous les eaux

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 8 avis)

Voyage sous les eaux : la génèse de 20 000 lieues sous les mers...


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Emmanuel Proust Éditions Jules Verne Sous la mer

Tandis que dans les profondeurs marines, le Nautilus se rapproche de son objectif... Découvrez Jules Verne en personnage de fiction. L'écrivain, perturbé par une enigmatique "livre d'eau", semble pris d'une frénésie d'écriture. Au cours d'escales au Crotoy, de mystérieux personnages croisent sa route : un petit garçon sans nom, une princesse indienne... Et tous le conduisent à Némo... Némo, la figure emblématique de sa création, qui, soudain, semble étrangement vivante...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2003
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Voyage sous les eaux
Les notes (8)
Cliquez pour lire les avis

10/02/2003 | Piehr
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Il n'y a pas de notice explicative accompagnant ces deux albums pour donner au lecteur quelques indications concernant notamment le degré auquel il faut les lire. Affligeant ou risible, j'hésite encore, quoi qu'il en soit c'est entre ces deux sentiments que j'ai navigué pendant ma lecture. Je fus un ardent passionné de Jules Verne dans ma jeunesse et puis quand on habite Nantes il est presque obligatoire d'avoir lu un ouvrage ou deux du grand homme. Et là mon dieu mais qui est ce François Rivière ? Un puriste qui ayant sans doute décrété en lui même qu'il était un spécialiste de l’œuvre de l'auteur allait derechef nous en faire comprendre toutes les subtilités. L'idée est ma foi plaisante, il est toujours bon que d'aucun si colle pour faire connaitre au bon peuple les méandres de la pensée d'un créateur quel qu'il soit. Mais à l'arrivée quel salmigondis, je n'ose imaginer la provenance des idées de J. Verne si je m'en réfère à ce scénario. Qu'est ce que cette princesse Mikha qui voyage à travers les éons, comme disait l'autre, manquerait plus qu'elle soit neurasthénique ? Propos qui m'amène à vous dire quelques mots du dessin. Hormis la colorisation réalisée par un mec visiblement sous acide ou grand fan des seventies je ne trouve pas que le dessin soit si moche que certains ont bien voulu le dire. Personnellement je lui ai vu un petit côté Tiburce Oger époque Gorn mais avec ici un trait plus gras. Bon au final dommage que le scénariste se soit emmêlé les pinceaux et surtout qu'il ait voulu faire aussi pédant. Pas d'achat conseillé.

28/05/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’ai pas accroché. Tout d’abord, le dessin m’est apparu trop peu détaillé, manquant de profondeur. Et comme l’auteur n’hésite pas à privilégier les cases de grande taille, ce vide se fait encore plus ressentir. Alors, le style a beau être d’inspiration baroque, sans précision ni profusion de détails dans les décors, le résultat ne peut me convaincre. Ensuite, le scénario de Rivière ne m’est pas apparu comme une réussite. A l’instar de ce qu’il avait fait dans mémoires posthumes (un autre album que j’avais plus que moyennement apprécié), il tente de créer une intrigue autour de Jules Vernes et de deux de ses récits les plus célèbres (et mes deux préférés, ce qui peut partiellement expliquer ma déception). On n’est donc ni dans une adaptation de roman, ni dans une biographie mais dans une fiction qui mélange éléments des romans, intrigue originale et personnages réels … Et, très honnêtement, je ne vois pas l’intérêt de la démarche. Les romans me sont apparus incroyablement appauvris (mais même une adaptation fidèle aurait certainement appauvri pareils pavés), l’intrigue originale ne m’a pas passionné et le personnage de Jules Vernes n’occupe qu’un rôle finalement peu important. Enfin, le récit ne m’a pas semblé avoir une quelconque valeur biographique (mais là, je peux me tromper ne parvenant pas à discerner le vrai du faux dans les quelques éléments apportés à ce sujet). Je suis entre le « bof » et le « pas aimé ». Parce que la démarche est originale (même si je n’en ai pas saisi l’utilité), je ne serai pas trop sévère. Mais cet album ne m’a pas du tout apporté ce que les deux romans de Jules Vernes m’avaient offert (aventure, aspects scientifiques et technologiques, personnages passionnants, suspense, décors riches et bien décrits).

24/11/2010 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Une série qui me déroute un peu... Le postulat de départ ?... le Nautilus s'achemine vers son destin tandis qu'un homme travaille sur un nouveau roman qui devra être son chef-d'oeuvre. Cet homme, c'est Jules Verne. Il fait la découverte d'un étrange livre d'eau qui va le mener en Angleterre. Il va y faire la rencontre d'un étrange petit garçon, d'une troublante princesse indienne et d'un artiste inquiétant. Leur point commun ?...Ne seraient-ce pas des proches d'un certain capitaine Nemo ?... Une série qui oscille entre baroque et fantastique. Chaque page offre des structures anguleuses de visages (j'aime pas trop...) et "glisse" sur les couleurs. Erudit, un tantinet pédant même, les scénarios concoctés par Rivière sont fidèles au monde de Verne mais ne se réduisent pas à vouloir le pasticher. Il parvient quand même -quoique difficilement- à résumer l'oeuvre initiale. Une série assez dense (plutôt concentrée), qui se veut flamboyante, et qui aurait pu être une belle réussite... J'écris bien : qui aurait pu...

25/01/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 1/5
L'avatar du posteur Spooky

Il est toujours difficile d'apprécier de façon positive une histoire qu'on ne comprend pas. C'est le cas ici. L'idée de départ, de confronter Jules Verne à son personnage le plus emblématique est séduisante, originale, audacieuse. Et casse-gueule aussi. Ca se vérifie avec le scenario de Rivière, complètement confus, impossible à débrouiller. On n'arrive pas à suivre les personnages, qui s'expriment souvent par énigmes aussi nébuleuses qu'abstruses. Et au bout d'un moment (une vingtaine de pages), on décroche. L'album est peut-être librement adapté de l'oeuvre de Jules Verne, mais il n'en reste pas grand-chose dans ces deux albums. Les personnages, un semblant d'intrigue, et c'est tout. C'est léger. Quant au dessin de Micheli, même s'il n'est pas désagréable, il est gâché par un traitement des couleurs ni fait, ni à faire. Un ratage complet.

08/09/2005 (modifier)
Par Kael
Note: 1/5

Aïe aïe aïe... C'est pas voyage sous les eaux qu'il faut l'appeler ce bouquin, c'est massacre à la tronçonneuse ! Massacre au niveau de la mise en page qui cherche à être originale et n'apporte pourtant rien ormis des problèmes à la lecture. Massacre au niveau des couleurs, mais ça, je l'ai vu quand j'ai commencé à feuilleter l'album. Et surtout, massacre de l'œuvre de Jules Verne. La bataille contre le calamar géant ne dure qu'une page par exemple. C'est toujours comme ça, à croire que les auteurs n'ont lu qu'une page par ci par là dans "20000 lieues sous les mers"... Allez, j'ai perdu 14€ et 1h dans cette BD, mais pas grave... :(

24/02/2003 (modifier)
Par Michel
Note: 4/5

A partir du moment ou une BD déchaine les foules c'est qu'elle a quelque chose, non ? L'un trouve que c'est super, l'autre atroce ! :-) Moi j'ai bien aimé. L'histoire est certes confuse mais il parait que deux tomes supplémentaires suivront pour expliquer tout ça alors j'attends de voir. En ce qui concerne le dessin, je trouve qu'il a une réelle personnalité. Franc, esthétique et fouillé. La mise en couleur a peut-etre un peu de mal parfois à s'aligner mais il me semble que c'est un jeune qui la fait, alors laissons lui sa chance (d'ailleurs, vers la fin de l'album c'est déjà bien meilleur). Bref, attendons voir avant de tirer des conclusions hâtives. Et puis c'est toujours sympa d'avoir des questions à se poser sur une intrigue, y'en a un peu marre de ses séries qui donnent toutes les clés et ou le lecteur n'est qu'un spectateur.

12/02/2003 (modifier)
Par Asbel
Note: 4/5

Pour ma part, je ne suis pas du tout d'accord avec la critique précédente. Je trouve le dessin très beau, original, avec un tout petit air de famille avec Hugo Pratt et la mise en couleur variée et réussie (je trouve les couleurs de la tempête et des fonds sous-marins vraiment superbes)... comme quoi les goûts et les couleurs :-p Le bémol reste le scénario. L'idée de Nemo qui échappe au "contrôle" de Jules Verne est très séduisante, mais l'histoire est assez confuse, changeant souvent de décors, et montrant des personnages dont on se demande ce qu'ils viennent y faire, surtout au début. L'intrigue prend vraiment son essor lorsque le petit Bert embarque dans le Nautilus. Néanmoins, je suis curieux de voir ce que les auteurs vont faire avec la suite "L'île Mystérieuse". A lire pour son ambiance !

11/02/2003 (modifier)
Par Piehr
Note: 1/5

"Voici la genèse de "20 000 lieues sous les mers" : le nouveau chef d'oeuvre de la bande dessinée fantastique." C'est écrit ça derrière l'album... si si ! Bah va falloir leur apprendre la notion de dicernement, chez Emmanuel Proust Editions, hein... :( Bon, en soit, se lancer dans l'adaptation d'un des plus grands chef-d'oeuvres de Jules Vernes était tout à fait louable ! Mais la simple idée de résumer cet ouvrage très dense en 76 pages, c'est de l'hérésie, tout simplement... tout va à la vitesse lumière, on doit clairement se référer à nos souvenirs de lecture de l'oeuvre originale pour comprendre quoi que ce soit à la BD tellement le charclage du texte est évident. ("boarf, les 100 pages, la, elles servent à rien, on saute, hop !"). Et alors, l'idée de mêler l'histoire à une autre histoire parrallèle, celle de la génèse de l'oeuvre (ou l'on découvre Jules Verne et ses inspirations, donc) est à mon sens complètement idiote. On fait soit l'un, soit l'autre, surement pas les deux... D'autant plus que les passages de l'un à l'autre ne sont pas toujours évidents, que le découpage est nullissime et que la mise-en-scène générale est catastrophique. Le dessin est affreux, super brouillon, rempli de traits qui ne servent à rien, sinon à donner l'illusion de planches détaillées. La mise en couleur à l'ordi est dégueulasse, criarde, vraiment, rien ne va ! Je suis très déçu. Bref, je vous le conseille chaudement :D

10/02/2003 (modifier)