Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Couik

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Les facéties d'un oiseau préhistorique rigolo


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Pif Gadget Préhistoire

Dans un monde des cavernes fantaisiste, Couik est un oiseau qui parle et vient en aide à des hommes dont l'un d'eux, Pépépok devient son ami. Ses inventions insolites se soldent souvent par une catastrophe Une bande jeunesse amusante d'une certaine époque insouciante dans Pif.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2007
Statut histoire Strips - gags (+ des récits courts) 2 tomes parus
Couverture de la série Couik

01/03/2015 | Agecanonix
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 J'ai toujours préféré Dicentim le petit franc du même auteur à Couik. En effet, je trouve que cet oiseau manque de charisme, je préfère le Moyen Âge à la préhistoire et il faut dire que j'ai découvert s-ces deux séries lorsque j'avais environ 12 ans et que Dicentim semble cibler les enfants de cet âge alors que Couik semble plus un truc pour les plus jeunes de 6-8 ans. Malgré cela je trouve que ce n'est une série humoristique complètement nulle. J'aime bien l'atmosphère qui se dégage du style naïf de l'auteur et l'humour m'a parfois fait sourire. Je ne peux pas dire que les aventures de cet oiseau préhistorique me passionnent, mais je n'ai rien contre le fait de lire quelques gags de temps en temps.

18/03/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette petite bande humoristique fait son apparition en 1969 dans le premier numéro de Pif-Gadget sous forme de gag en 1 ou 2 planches, puis en courts récits complets jusqu'en 1973. C'est un oiseau bavard et rusé, doué de parole et d'une paire d'ailes prenant la forme de mains, qui évolue dans une Préhistoire de fantaisie et qui met au point des inventions farfelues bien en avance sur son temps. Vers la fin, Couik a une compagne du nom de Kouic, la bande est souvent retitrée "Couik & Kouic". Le ton est très enfantin et simpliste, avec un dessin sommaire, dépouillé, un décor assez lunaire juste esquissé dans des cases assez larges aux couleurs vives, c'est un graphisme proche de certains strips U.S. des années 50. J'en garde un souvenir attendri, mais j'avoue que ce n'était pas le genre de bande que je préférais dans Pif, je la lisais distraitement. Jacques Kamb fera nettement mieux avec Dicentim le petit franc, mais les facéties de Couik et du vieux Pépépok qui n'ont connu qu'une édition tardive en album chez un petit éditeur, peuvent amuser de très jeunes enfants.

01/03/2015 (modifier)