Le Légataire

Note: 2.75/5
(2.75/5 pour 12 avis)

La suite du Décalogue, qui se concentre sur l'un des personnages du tome 2.


Spiritualité et religion

Glasgow, de nos jours. Gwen essaie d'oublier la mort de Simon, qui s'est mystérieusement donné la mort après avoir publié La Marque du Prophète : un best-seller dont elle a fait agrémenter la dernière édition d'une étrange aquarelle, trouvée dans les archives du romancier et reproduisant une sourate inconnue du Coran. Or cette aquarelle fait converger vers la métropole écossaise des personnages bien peu recommandables. D'abord, Merwan Khadder, ancien intégriste dont la foi vient d'être ébranlée par une semblable sourate, figurant dans un ouvrage qu'il croyait à jamais disparu. Puis ses amis de naguère, déterminés à faire disparaître à tout prix l'aquarle et ceux qui l'ont approchée. Mais il y a aussi l'opiniâtre Logan, un détective résolu à faire toute la lumière sur un meurtre dans lequel serait impliqué Simon. Et enfin, last but not least , le Tueur de la Clyde, serial-killer qui, deux ans plus tôt, a défrayé la chronique locale et ressort à présent de l'ombre pour faire payer à Gwen une faute dont elle ignore tout. (texte : Glénat)

Scénariste
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Janvier 2006
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Le Légataire
Les notes (12)
Cliquez pour lire les avis

18/01/2006 | Spooky
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

La suite d'une série que je trouvais déjà moyenne. Je me suis plutôt ennuyé durant la lecture de ces 5 tomes car il n'y a rien de vraiment mémorable dans le scénario. Je suis content que Giroud réutilise certains personnages que j'avais aimés dans 'Le Décalogue', mais mon intérêt pour le scénario est vite descendu. Je trouve que l'intrigue est trop longue et qu'au final ce n'est qu'un thriller religieux de plus comme j'en ai lus beaucoup depuis Da Vince Code et j'en ai marre de ce genre d'histoires. En plus, je ne suis pas fan du dessin qui est typiquement le style de dessin réalité qui me laisse indifférent.

26/08/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Suite directe du « Décalogue », le Légataire en reprend les ingrédients essentiels pour nous servir un récit du même cru. Le mystère est bien relancé et l’intrigue est prenante jusqu’au bout (du moins si on aime ce genre d’intrigue politico-religieuse). L’histoire se déroule prioritairement dans le temps présent mais de nombreux flash-back nous relatent les événements passés. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’avoir lu « Le Décalogue » pour apprécier « Le Légataire » mais les deux intrigues sont tellement liées que cela me paraît souhaitable. D’ailleurs, à plus d’une reprise, les auteurs vous renverront à cette série (et ce n’est pas uniquement pour en faire la pub). Le trait de Béhé me plait bien. Réaliste dans ses décors et bien typé pour ses personnages, il dégage une certaine profondeur. Ce style réaliste, dynamique et expressif convient bien pour ce genre d’intrigue. Au final, Le Légataire est une agréable continuation du Décalogue. Ceux qui auront aimé ce dernier aimeront à coup sûr cette série. Pour les autres, je pense qu’il vaut mieux commencer par Le Décalogue, et ne découvrir cette série que « si affinités » avec la série mère.

20/12/2011 (modifier)
Par zébu
Note: 3/5

Aprés la lectrure des 5 tomes. La suite directe du "Décalogue" dont il vaut mieux en avoir lu les albums afin de mieux comprendre le scénario du "Légataire". Ici, on suit le parcours de Merwan le principal protagoniste du tome 2 du "Décalogue" qui remonte la piste d'un livre risquant de bouleverser les fondements même de la religion musulmane ; bien entendu bon nombre de personne vont tenter de l'arréter dans sa quète notamment une bande d'intégriste fanatique. Même si l'histoire reste bien sympa et assez rythmée, le niveau général de la série se situe un cran en dessous de celui du "Décalogue". Envolés les mystères et les intrigues qui entouraient "Nahik" ; là, on aborde plus le thriller politico-religieux avec le combat d'un homme pour faire éclater la vérité. En plus, les graphismes ont été réalisés par "Béhé" qui ne représente pas, à mon goût, le meilleur dessinateur de la série éponyme. J'en conseille l'achat pour ceux, qui comme moi, ont bien aimés le "Décalogue" ou qui réussissent à trouver les albums de la série d'occasion.

19/11/2011 (MAJ le 19/11/2011) (modifier)

(Après lecture des 5 tomes) Comme pour toute suite de série à succès, j'avais très peur en ouvrant la première page du Légataire... Eh bien, il me semble que j'avais plutôt tort. Ayant vu le nom de Béhé sur la couverture, je m'attendais à la griffe que j'avais appréciée dans Double JE, Péché mortel et bien sûr le premier tome du Décalogue. Aux premières pages, j'ai été un peu déçu car on est à mi-chemin entre le style flamboyant de Béhé et quelque chose de plus "classique". Et puis, au fil des tomes, il semblerait que Meyer s'émancipe un peu de Béhé et, finalement, cela vaut peut-être mieux ainsi : c'est plus personnel et ça évite de faire du "sous-Béhé". Le scénario est moins dense que dans Le Décalogue, il y a un peu plus d'action, mais il mêle astucieusement le passé et le présent pour ressusciter quelques personnages clés de la série principale et on se laisse prendre au jeu. Mon principal regret, c'est le postulat de base de cette série (avec les scarabées, tout ça, je ne détaille pas pour ne rien dévoiler) : il revient sur les pas de la pirouette finale du Décalogue que j'avais particulièrement appréciée. Ainsi, je finis par me demander si celle-ci était un vrai choix astucieux de scénario ou simplement un moyen de laisser une porte ouverte à une suite. Dommage... Globalement, voici tout de même une série qui se laisse bien lire. Giroud aurait pu céder à la tentation de ronronner tranquillement en reprenant les idées de la série principale mais visiblement, il a préféré écrire une vraie histoire et conserver l'adhésion de ses ouailles que nous sommes. Merci à lui !

29/03/2011 (modifier)
Par pewi
Note: 1/5

Je n'ai pas réussi à entrer dans le légataire comme j'étais entré dans Le Décalogue. Le scénario n'a pas d'intérêt pour lui-même et comme Le Décalogue est loin dans mes souvenirs, je n'ai pas trouvé dans l'histoire de quoi me donner l'envie de poursuivre. Le graphisme est sympathique. Ma note sera certainement moins sévère lorsque j'aurai relu Le Décalogue...

13/09/2010 (modifier)
Par tolllo
Note: 4/5

Je suis parti dans cette série un peu à reculons… En effet il s’agit d’une « suite » à la série Le Décalogue. Mais une suite des deux premiers tomes et, je dois le dire, ce sont les tomes que j’ai le moins appréciés. D’où ma réticence première… Oui mais… il ne s’agit pas « que » d’une suite des 2 premiers tomes malgré le personnage principal. Cette histoire commence assez doucement. Nous suivons donc patiemment deux protagonistes des deux premières BD. A ce niveau de lecture, je me dis que finalement nous allons avoir droit à une enquête policière sans grande envergure. Et finalement non, il n’en est rien, de ce début, peu convainquant s’en suit un récit dans la lignée de la série mère, c’est à dire Histoire mêlée à l’histoire. Laquelle se déroulant sur plusieurs siècles (ici par flash back). Omoplate and co sont au rendez-vous, on en apprend même un peu plus sur cette fameuse omoplate censée porter les dernières paroles du « prophète ». A partir de là je trouve que nous retombons dans la « bonne » partie de la série d’origine. Bien sûr quelques nouveaux ingrédients sont disséminés çà et là, sans que nous en ayons eu connaissance dans Le Décalogue, mais il faut bien renouveler. Les tomes avancent, et pour ma part, ils sont de mieux en mieux. Cette série sert à merveille Le Décalogue car elle m’a aidé à apprécier les personnages des tomes qui ne m’avaient guère plu. Cette histoire que l’on nous conte, nous en dit un peu plus sur les mystères qui restaient enfouis. De plus, elle fait le lien en reprenant des personnages et des moments forts de la série mère. Une chose m’interpelle, je trouve que l’auteur arrive à raconter sont histoire a travers les mailles déjà tissées de sa grande toile qu’est Le Décalogue. Non seulement l’histoire se tient mais elle s’entremêle à la série d’origine de façon remarquable. Giroud prend des parties de son aventure, et arrive à en créer une autre de toutes pièces sans dénaturer le récit originel. Je trouve l’exercice très périlleux et excessivement dur à mettre en place. J’ai été tout bonnement bluffé ! Non pas par l’histoire en elle-même - qui au demeurant reste excellente - mais bien par le fait de créer cet épisode « le légataire » à l’intérieur même de sa fable. J’ai été ravi d’en apprendre plus sur untel ou untel sans à aucun moment contrarier, contaminer ou dénaturer Le Décalogue. Finalement je vais pouvoir relire Le Décalogue et d’autant plus l’apprécier. 16/20

10/11/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

J’avais peur que cette série suite au Décalogue ne démystifie la série originale. Il n’en est rien ou presque. Par ailleurs, très souvent, les suites n’ont qu’une logique purement commerciale. Le Décalogue a bouleversé la bande dessinée contemporaine en devenant une œuvre culte. Le légataire demeure plus qu’une extension. C’est une volonté de son scénariste de creuser encore plus sur un sujet passionnant. Bien entendu, on ne peut aborder le Légataire sans avoir lu le Décalogue pour en percevoir une mécanique d’intrigue complexe. La lecture demeure intéressante car cela apporte réellement des éléments de réponse par rapport aux deux premiers tomes de la série mère. Par ailleurs, le Légataire apparaît comme une quête plus fondamentale que celle de la possession de «Nahik» : celle de l’authenticité. Et enfin, ce n’est pas la moindre des qualités : cette lecture sera plus abordable car l’intrigue est traité de manière linéaire dans le bon sens chronologique cette fois. On retrouve les personnages principaux, l’ambiance générale et l’époque des deux premiers tomes de la série-mère. Qui est le légataire ? C’est Merwan Kaddher, un jeune islamiste repenti qui va enquêter sur les origines du décalogue musulman qui a bouleversé sa vie, Nahik. J’aime particulièrement ce personnage qui après avoir tué accidentellement l’écrivain Halid Riza suite à une fatwa lancée contre lui, va comprendre son erreur et faire en sorte de tout réparer à la mémoire du défunt. Le Décalogue nous avait laissé sur notre faim quant au devenir de ce personnage. C’est donc avec un grand plaisir que je peux suivre son enquête avec ses multiples rebondissements. Le second tome est particulièrement dynamique et apporte de vrais éléments de réponse et de réflexions expliquant l’origine du Décalogue. Les éléments du scénario s’imbriquent de manière parfaitement cohérente. C’est une suite passionnante qui nous plonge au cœur des religions. J'ai également apprécié tout particulièrement le 4ème tome qui nous entraîne dans les coulisses du Vatican. Il y a beaucoup d'humanité dans la relation que Kaddher entretient avec le Cardinal. J'ai l'impression que plus cela avance, plus cela devient meilleur. Le Légataire est une véritable réussite dont on ne peut que se réjouir. Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4/5 – Note Globale : 4/5

14/02/2007 (MAJ le 28/04/2009) (modifier)
Par Kalish
Note: 2/5

Mouais, bof, bof. Visiblement Glénat a trouvé une bonne manière de se faire du fric. Comme pour Le Triangle Secret, on colle une suite au décalogue sous forme de thriller et on fait des petits one-shots histoire de développer des personnages censés être intéressants (Les Fleury Nadal). Autant, j’avais trouvé I.N.R.I supérieur au triangle, autant là, je suis pas emballé. On repart donc avec la dernière personne ayant eu Nahik en sa possession qui veut prouver l’authenticité de la dernière sourate. Ce qui me dérange c’est que Giroud a finalement dû modifier un peu la fin du décalogue pour justifier sa suite. Et puis vu que l’omoplate est perdue, on invente d’autres supports sortis de nulle part, c’est un peu facile tout ça. Seule petite chose que j’ai apprécié, l’arrivée de la religion catholique dans cette histoire (toujours intéressant les confrontations entre religion, dangereux aussi…). D’ailleurs, je voudrais faire remarquer aux auteurs que représenter le prophète en ces temps-ci, c’est osé. Et à côté de ça on s’intéresse au tueur de la clyde (Ouais super, on s’en fout un peu mais bon…). Par contre, désolé, mais Béhé n’est vraiment pas le dessinateur que j’avais préféré pour Le Décalogue, donc forcément, j’accroche pas. A voir la suite…

30/08/2007 (modifier)
Par Jugurtha
Note: 3/5

"Suite" honorable au "Décalogue", cette série faisant la liaison entre les tomes un et deux de la désormais célèbre série. Frank Giroud ne manque pas d'imagination pour faire se croiser ses personnages, et cette nouvelle variante autour de "Nahik" semble plutôt justifiée. Le scénariste lorgne vers le thriller et ce ne sont ni l'action, ni le suspense qui manquent dans ces deux tomes. L'auteur a la judicieuse idée de faire intervenir un personnage "secondaire" de son intrigue de départ pour pimenter un peu son récit, et on peut dire qu'il y parvient sans mal. La psychologie de ses héros est toujours soignée, la narration menée de main de maître, rien ne souffre d'une quelconque facilité. D'ailleurs, voilà que pour arranger le coup, v'là que le Vatican entre en scène... Hélas, trois fois hélas... Béhé ici adjoint de Meyer... "bâcle"... oui, c'est le mot qui vient à l'esprit au vu de son graphisme qui parait souvent être resté au stade de brouillon. C'est nerveux, les choix de mise en place plutôt bien choisis, les ambiances bien suggérées, les couleurs pas inintéressantes, mais le trait n'est vraiment pas soigné. Certains personnages sont difficiles à reconnaître et ils semblent souvent plus proches d'une caricature que de la réalité. Or donc, voilà une bonne performance de scénariste mise en danger par un graphisme qui ne semble guère s'appliquer à valoriser le travail de Giroud pour simplement expédier les affaires courantes. Ce n'est pas déshonorant, mais ça parait bien loin du niveau où pourrait se trouver cette série en jouant à fond la carte du réalisme. Bref, dommage dommage. La suite réserve peut-être d'heureuses surprises, alors à suivre...

09/06/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

Un album pour lequel il faut en avoir lu plusieurs autres avant, et ce n'est pas Blueberry ! Il met déjà une bonne vingtaine de pages avant de démarrer. Pourquoi donc !?!.. Mais, le temps de renouer les fils entre les différentes intrigues du Décalogue. Ah bon ?... Ben oui, il faut avoir lu cette autre série pour comprendre cet opus ! Boum !.. Cette mise en place est -personnellement- un peu longuette ; d'autant qu'il s'agit d'apprendre aux personnages ce que le lecteur du dit Décalogue connaît déjà. Bref, c'est bien gentil -chers auteurs-, mais faut quand même pas en remettre une couche ! Ceci écrit, c'est néanmoins assez efficace. Sans plus. Le trait de Béhé est d'une grande élégance, tout comme sa mise en couleurs. Plus uniforme, d'ailleurs, dans le présent opus. Paraît que cette histoire fera un total de six tomes. A pas envie...

05/01/2007 (modifier)